Condit obtient enfin une chance d'ecrire son histoire

"J'ai enfin l'occasion de faire ce combat, c'est ce pourquoi je m'entraîne dur depuis 6 mois maintenant. Je suis là pour me tester et donner le meilleur de mes capacités" - Carlos Condit
UFC welterweight Carlos ConditSamedi soir ne pouvait arriver plus tôt pour Carlos Condit.

Après avoir passé mes quatre derniers mois de  l'année 2011 dans un sentiment constant d'incertitude et d'attente, le combattant de 27 ans va enfin pouvoir revenir dans l'octogone et montrer son talent et ses habilités dans l'octogone.

Condit aura sans doute à coeur d'effacer ses frustrations et les épreuves endurées face à un homme qui est à l'origine de pas mal d'entre elles.



Revenons en Septembre: Condit était attendu pour affronter la légende de l' UFC : BJ. Penn dans le co-main event de l' UFC 137, un combat qui devait être suivi du face à face entre Diaz challenger, et Georges St-Pierre dans la catégorie des mi-moyens.

Mais après que Diaz ait fait des siennes et manqué à ses obligations avec les medias, le Président de l'UFC Dana White décide de changer ses plans, il retire Diaz du combat principal, et y place Condit. L'homme connu pour être surnommé “Le tueur né” éclate alors en sanglot quand White lui annonce la nouvelle.

Juste 11 jours avant que ce face à face pour la ceinture des mi-lourds n'ait lieu, le rêve de Condit s'effondre alors. St-Pierre se blesse sérieusement au genou lors d'un entraînement,  le combat doit alors être re-programmé pour l'UFC 143, le week-end du gala annuel du Super Bowl. Diaz et Penn sont alors placés en tête d'affiche de l'UFC 137, avec Condit persuadé que ce changement n'aurait aucune conséquence sur son combat à venir.

Le 29 Octobre, Diaz parvient à vaincre Penn avant de provoquer GSP, interrogeant les médias et les acteurs principaux de l'UFC sur la légitimité de cette blessure et son authenticité qu'il remet en doute. A la conférence de presse d'après combat, ce 29 Octobre, White décide une fois de plus de changer le calendrier deCondit.

“Il y a eu pas mal de hauts et de bas, beaucoup d'excitation mais aussi de déceptions" reconnais l'ancien champion du WEC dans cette catégorie des mi-lourds “Cela a été assez fou, plus que n'importe qui en dehors de ce contexte ne peut l'imaginer. Je crois qu'au final, je suis parvenu à faire un bon travail en restant concentré  sur l'essentiel— qui est l'entraînement et la préparation pour revenir au combat— et ce retour, il se fait contre Diaz.”

En attendant que GSP ne se remette de sa récente opération du genou, les deux combattants doivent s'affronter pour déterminer celui qui sera le challenger officiel du champion en titre dont le retour n'est pas encore fixé. Le face à face entre Condit et Diaz est un peu un titre des mi-moyens par intérim. Avant que le gagnant de ce choc ne puisse se tester au champion en titre de l'UFC.

Pour le combattant originaire d'Albuquerque, Nouveau Mexique, ce combat tombe à pic. 

“Je suis collé à la préparation et je suis heureux de pouvoir enfin revenir dans l'octogone et montrer ce dont je suis capable et où j'en suis réellement. C'est ce pourquoi je m'entraîne si dur depuis les six derniers mois : revenir dans la cage, combattre et donner le meilleur de moi-même, au meilleur de mes habilités" explique Condit qui poursuit :

“C'est vraiment difficile d'arriver là et d'évoluer dans l'ombre de combattants comme (Jon) Fitch, et (Josh) Koscheck, et peut être même Thiago Alves — ces types évoluent dans la catégorie depuis des années et ont tous obtenu de belles victoires". 

Mais maintenant, Condit veut lui aussi être dans la lumière. Et nous verrons samedi soir si la détermination et la persévérance de Condit vont payer.

" C'est le combat que j'attendais et qu'il me fallait donc c'est très bien qu'il arrive maintenant après tous ces changements d'adversaire et de dernière minutes avec les péripéties qu'on connaît ". 


A 28 ans, Diaz est sur 11 victoires consécutives dont 9 par arrêt de l'arbitre. Il a défait des combattants comme Frank Shamrock, KJ Noons, Paul Daley et  Penn. 

Condit sait que ce sera une guerre et il semble vraiment prêt à saisir sa chance. Il semble confiant et sur de sa stratégie pour tenter de remporter ce titre intérimaire qu'il attend depuis si longtemps. Et qui lui ouvrirait les portes d'un combat face au champion en titre : GSP. 

Rendez-vous donc ce samedi soir pour un combat qui devrait être l'un des plus explosifs de la soirée.
Soyez prêts, les deux hommes le seront. 



Watch Past Fights

Médias

Récent
UFC Minute host Lisa Foiles runs down the final day of the UFC 189 World Championship Tour that went down in Dublin, Ireland.
1 avr. 2015
Lorsque Ricardo Lamas monte sur sa moto, il va là où la route le mène. Écoutez cette édition de la série "École buisonnière" et découvrez pourquoi Lamas se sent libre lorsqu'il n'est pas à l'entraînement et qu'il saute sur sa Harley.
1 avr. 2015
Dublin was the final stop of the UFC 189 World Championship Tour and it was electric. Check out the press conference highlights featuring UFC president Dana White, featherweight champ Jose Aldo and title contender Conor McGregor.
31 mars 2015
UFC correspondent Megan Olivi catches up with UFC president Dana White, Jose Aldo and Conor McGregor after the Dublin press conference to get their overall thoughts on the UFC 189 World Championship Tour.
31 mars 2015