Ben Henderson - La volonté d'inspirer

« Lorsqu'on voit quelqu'un creuser profondément dans son cœur et son âme et ouvrir son cœur et permettre au monde de partager avec lui pour un seul match ou un seul combat, c'est quelque chose de spécial. » - Ben Henderson

Tous les athlètes souhaitent passer sur l'émission SportsCenter d'ESPN. Personne ne veut le faire comme l'a fait Ben Henderson en Décembre dernier.

En tant que victime du 'coup de pied entendu par le monde entier', lors de leur combat du championnat poids léger du WEC Anthony “Showtime” Pettis , s'est servi de la cage comme tremplin pour lui envoyer un coup de pied à la tête. Henderson a vécu et revécu le pire moment de sa carrière professionnelle lors d'une des émissions la plus populaire du sport. Aujourd'hui, des mois plus tard, on en parle encore.

« Ça peut arriver au meilleur, » dit Henderson. « C'est arrivé au Georges
St-Pierre face à Matt Serra, c'est arrivé à  Anderson Silva face à Ryo Chonan avec une clé de talon à la volée qui a été dans tous les vidéos de highlight. C'est déjà arrivé à tous les meilleurs combattants – Rich Franklin et Chuck Liddell ont été du mauvais coté lors de moments mémorables, et heureusement ils ont été au bon coté pour la plupart. Je suppose que c'était simplement mon tour et j'ai appris beaucoup de chose grâce à ce combat, et si on gagne, perd ou fait match nul, le but est d'apprendre quelque chose et de grandir. Je pense avoir pas mal réussi à ce niveau là, je pense avoir appris de mes erreurs dans ce combat. Il faut prendre les choses dans la foulée. »

Heureusement, Henderson est un gentleman, alors il répond à tous les questions au sujet de « ce coup de pied » avec une classe admirable. Il a aussi une bonne équipe derrière lui et un système de soutien qui s'est rallié à lui dans les jours suivants le combat, qu'il a perdu par décision très disputée après cinq rounds. Mais ce qui l'a certainement aidé le plus à passer à autre chose après le combat contre Pettis est que, contrairement à ce qu'on pourrait croire en regardant les vidéos sur internet, le combat était très serré à l'ouverture du cinquième round, le coup de pied ne l'a pas mis KO. 

« C'est quelque chose que beaucoup de personnes ont oublié avec l'excitation du coup de pied, » il explique. « En tant que fan, j'ai assez de recul aujourd'hui pour admettre que ce coup de pied était hallucinant. Si je l'avais regardé, j'aurais fait 'oh mon Dieu, c'était hallucinant.' Malheureusement, c'est moi qui l'ai pris dans la tête. Mais ce que beaucoup de personnes ignorent c'est qu'au premier round j'ai suivi une stratégie, je l'ai mis au sol et je l'ai tabassé un peu. Du deuxième au cinquième round, je me suis éloigné de notre stratégie et j'ai pensé à la possibilité d'un combat pour la ceinture de l'UFC dans le cas d'une victoire contre Pettis et cela m'est monté un peu à la tête. Je voulais montrer à
Frankie Edgar et Gray Maynard que j'étais capable de combattre cinq rounds et de gagner ainsi je suis toujours entrain d'évoluer en tant que combattant et que je sais boxer. Alors c'est ce que j'ai fait contre Pettis, et c'était un combat serré. C’était égalité à l'entame du cinquième round, et le combat était très serré avant ce coup de pied. Je pense que beaucoup de personnes ont oublié ça, ce qui ne me dérange pas. Si personne ne se souvienne de ça, et tous mes adversaires veulent oublier que je progresse en boxe et que je progresse en tant que combattant de MMA et ils veulent croire que je ne suis qu'un grappler qui ne sait pas boxer, ça me va. »

La défaite contre Pettis, qui a coûté à Henderson sa ceinture du WEC, était sa première défaite depuis 2007, et sa seule depuis son arrivée sur la grande scène du WEC en 2009. Avant le combat, “Smooth” était à 5-0, et la liste de ses victimes incluent quelques uns des meilleurs combattants de l'organisation – 
Donald Cerrone (x3), Jamie Varner, Anthony Njokuani, et Shane Roller. Il a finalisé quatre de ces cinq combats, et celui qui s'est terminé à la décision, contre Cerrone, est considérée comme un des meilleurs combats de l'histoire de l'organisation. 

C'était une série incroyable, et quand on ajoute sa personnalité engageante et son style excitant, on pourrait comparer son parcours à celui du champion poids mi-lourd de l'UFC Jon Jones. Henderson n'a pas été interviewé par Jay Leno comme Jones, mais cela ne lui pose aucun problème.

« Je suis assez bon pour ne pas jouer au jeu de 'et si ?' » il dit. « Ce qui est arrivé est arrivé, j'arrive à l'accepter et je vis avec. Passons à autre chose. C'est moi qui va construire mon avenir en faisant en sorte que ce soit ma main qui soit levé à la fin du combat. »

La prochaine opportunité d'Henderson de se refaire sera ce samedi soir, lorsqu'il affrontera
 Mark Bocek lors de l'UFC à Toronto. C'est un combat intriguant à plusieurs niveaux, et Henderson croit qu'il pourrait dépasser l'excitation produit par ses matchs contre Cerrone et Pettis, tous deux candidats pour le combat de l'année.

« Je crois que cela va être un combat très divertissant, » il dit. « On va voir beaucoup de jiu-jitsu que les fans avertis et les puristes de jiu-jitsu vont adorer. Et les fans moins avertis vont se dire 'Oh mec, c'était génial. Je ne sais pas ce que c'était, mais ça avait l'air cool.’ Je sais faire des combats divertissants, et je compte aller de l'avant en 2011. Je veux un troisième candidat pour le combat de l'année. Je veux ouvrir mon cœur et le montrer aux fans, et je crois que le style de Bocek me donnera l'opportunité de me refaire. »

Lorsque Henderson parle du combat, on entend le changement d'intonation dans sa voix. C'est clair que l'idée de partir à la guerre ne l'intimide pas. Plutôt ça l'inspire. En 2009, avant son combat avec Cerrone, Henderson a rencontré les médias à Dallas pour l'UFC 103, et a parlé de ce qu'il désirait réellement dans le sport de MMA.

« Je veux un combat à la Rocky Balboa, je veux me faire tabasser pendant quatre rounds et puis revenir au cinquième round pour gagner le combat, » il dit. « Je veux un combat d'anthologie, une guerre de 25 minutes. C'est ce que je veux. Les vrais champions, les mecs qui veulent vraiment gagner, ils montrent leur cœur, ils montrent leur courage, ils montrent ce qu'ils ont à l’intérieur de leur âme. C'est ce que je veux à chaque fois que je défends la ceinture. Je veux que tous mes adversaires me poussent tellement que j'arrive à peine à sortir gagnant. C'est génial d'être Anderson Silva et mettre KO tout le monde en 30 secondes, mais c'est trop joli, je veux des vraies guerres acharnés. »

Il y en a déjà eu quelques uns, et on se souvient des combats comme ceux contre Cerrone et Pettis bien après qu'il raccrochera ses gants. Et c'est ce qu'il veut. Henderson, 27 ans, veut que les jeunes combattants parlent de lui comme lui parle de  
BJ PennMatt Hughes, Carlos Newton et Don Frye, des pionniers qui ont dressé la scène pour lui et ses pairs. Pour y arriver, gagner ne suffit pas. C'est la manière dont on gagne, ce qui dépasse toutes les barrières et tous les sports.

« C'est ce qui touche les gens, »  dit Henderson. « Ce n'est pas seulement le combat, mais tous les sports. C'est comme Michael Jordan lorsqu'il a joué en ayant la grippe dans les playoffs en 1997. On le voyait dans ses yeux et dans son corps, il se tenait à peine debout et on a dû le porter pour sortir du terrain. Lorsqu'on voit quelqu'un creuser profondément dans son cœur et son âme et ouvrir son cœur et permettre au monde de partager avec lui pour un seul match ou un seul combat, c'est quelque chose de spécial et ça inspire des gens. Cela leur parle à un niveau personnel et ces performances m'inspire d'être un meilleur être humain. Je l'adore, je le chéris et j'en jouis. J'adore ouvrir mon cœur et mon âme et permettre à un peu de la lumière de Dieu y sortir. Je veux inspirer des gens, c'est important pour moi.

Watch Past Fights

Médias

Récent
Faites connaissance avec le combattant de Team Velasquez, Alex Torres. Voyez-le affronter Rodolfo Rubio lors du sixième épisode de la série The Ultimate Fighter Latin America! Nouvel épisode disponible chaque mardi sur UFC FIGHT PASS!
29 sept. 2014
Faites connaissance avec le combattant de Team Velasquez, Rodolfo Rubio. Voyez-le affronter Alex Torres dans le sixième épisode de la série The Ultimate Fighter Latin America! Voyez un nouvel épisode chaque mardi sur UFC FIGHT PASS!
29 sept. 2014
Carla Esparza s'apprête à affronter Angela Hill lors du prochain épisode de la série The Ultimate Fighter! Voyez un nouvel épisode chaque semaine sur UFC FIGHT PASS.
29 sept. 2014
Angela Hill s'apprête à affronter Carla Esparza lors du prochain épisode de la série The Ultimate Fighter! Voyez un nouvel épisode chaque semaine sur UFC FIGHT PASS.
29 sept. 2014