Benson Henderson: Le Gagnant

"Etre capable d'arriver en numéro un et de lever son bras pour la victoire à la fin du combat. Quoi qu'il advienne, c'est mon objectif"  - Benson Henderson
UFC lightweight champion Benson Henderson En 21 combats professionnels, Benson Henderson n'a failli qu'à deux reprises à son objectif, à savoir se faire lever le bras pour annoncer sa victoire à la fin d'un combat. 
L'une de ces défaites dont il se souvient parfaitement a été face à Anthony Pettis en 2010, et il aura justement la possibilité de faire effacer cette défaite dès ce samedi soir à l'occasion l'UFC 164 pour le combat principal d'un évènement qui se tiendra à Milwaukee. La première défaite a été face à Rocky Johnson en 2007, une situation qu'on n'est pas prêt de revoir à l'UFC même si le champion des poids légers se souvient parfaitement de son adversaire qui est devenu son patron un mois seulement après leur face à face.

On ne voit jamais la défaite arriver et après cette rencontre de 2007 que Johnson avait remporté par soumission, les deux hommes ont trabaillé ensemble, un bon souvenir pour le champion actuel. 

won by submission via Anaconda choke, the then 24-year-old Henderson - just 2-1 in his budding MMA career – needed to supplement what little fighting income he had, and “The Rock Monster” just happened to have a spot open for the futur e champ.

“c'était une belle expérience, il est aujourd'hui encore passionné par le combat à 42 ans et il doit sans doute lui rester que peu d'opportunités dans l'octogone mais il fait partie de ces combattants qui inspirent car ils sont bons partout. C'est un gentleman et travailler pour lui m'a beaucoup apporté".

Passé et Présent

Six ans après ce combat, Henderson a rendez-vous avec son histoire une fois de plus. Il va s'agir de sa troisième "vengeance" après les combats menés face respectivement à Donald Cerrone et Frankie Edgar.

“ Quand vient l'heure de combattre, notamment pour ce qui concerne les revanches, j'avoue ne pas être très bavard et me concentrer particulièrement sur mon objectif qui ne me quitte pas une seconde. Je suis un peu fatigué qu'on parle encore (que) de mon adversaire et entendre son nom ("Pettis") mais après tout, c'est le jeu. Si je dois combattre et affronter dix fois le même type parce que justement ce gars là a fait le travail pour rejoindre le sommet et obtenir une chance pour venir me mettre en danger, alors je l'affronterai autant de fois qu'il faut. Si donc Dana White a donné une opportunité à Pettis pour le titre, c'est que ce dernier a fait ce qu'il fallait et qu'il est aujourd'hui à sa place. C'est comme ça, lorsqu'on est tout en haut, et bien beaucoup de combattants veulent nous rejoindre et pour garder notre place il faut les vaincre et ça peut être une, deux ou dix fois. Ce scénario ne me dérange pas, je suis là pour faire mon job et c'est ce que je compte faire" nous explique le champion en titre.
 
En se préparant pour ses défenses de titre, Henderson a affronté et vaincu en Février 2012 Edgar. Il a été ce soir-là bien au-dessus de son adversaire à qui il n'a laissé que très peu d'occasion de briller et de le mettre en danger maitrisat toutes les phases de jeu. 

 

Henderson lands a blow against EdgarEn se préparant pour ses défenses de titre, Henderson a affronté et vaincu en Février 2012 Edgar. Il a été ce soir-là bien au-dessus de son adversaire à qui il n'a laissé que très peu d'occasion de briller et de le mettre en danger maitrisant toutes les phases de jeu. Il avait également su s'illustrer face à Nate Diaz et Gilbert Melendez lors de ses deux dernière sorties. Et sa philosophie est très claire et elle rejoint celle de l'organisation : lorsque tu es le champion, tu ne t'arrêtes jamais et tu te prépares sans cesse pour le prochain challenger car il y aura toujours un challenger qui n'attend que cela : obtenir son ticket pour te défier. Lorsque tu détiens la ceinture, tu acceptes clairement d'affronter celui dont le nom arrive sur la liste juste après le tiens et non celui que tu choisis. Henderson d'ailleurs précise "Je ne suis absolument pas le genre de mec qui vait dire tiens je veux prendre lui ou encore je vais botter le derrière de ce combattant. NON. Je prends qui veut et qui on me donne.  Maintenant, pour ne rien vous cacher, j'ai une défaite sur les sept dernières années et cetet défaite je veux l'effacer par défaut de l'oublier. Donc celui que je vais affronter devra le savoir et être prêt à toute éventualité car je  ne le lacherai pas, il n'aura aucun répit. Une fois dans l'octogone, je suis le champion, je donne le meilleur et je tache de repartir avec ma ceinture".

A venir 

A priori, celui qu'on dit beaucoup parler n'a pas peur de penser à l'avenir et ne confond pas assurance et vantardise. A l'origine, c'est 
TJ Grant qui devait se tenir debout face à lui mais ce dernier a eu une importante blessure qui l'éloigne de sa chance mondiale pour permettre à Pettis de venir tenter le challenge et relever un défi peu évident. Après ce combat, si Henderson conserve son titre, ce sera au tour de Grant donc de reprendre la main pour l'affronter comme initialement prévu.

“Il y aura évidemment toujours de nouvelles têtes et des challengers qui arriveront et qui seront nouveaux, tous chercheront à se faire un nom en battant le tenant du titre et c'est normal. C'est comme cela dans tous les sports et notamment dans le notre où tout peut arriver sur un round" explique Henderson qui dépassera les records jusqu'alors détenus par BJ Penn et Edgar dans la catégorie des poids légers avec celui qui détient le plus de défenses de titre à son actif.

"A un moment donné, il est vrai que tu défends tellement de fois la ceinture que tu arrives à t'interroger : Que sera la suite, quel sera le prochain challenge " nous confie Henderson qui devrait s'il passe Pettis trouver Grant sur son chemin. Le champion n'a d'ailleurs rien contre des "superfights", comprenez "super combats" avec de nouveaux challenges sportifs et face à des combattants qui n'auraient pas nécessairement leur chance pour le titre ou dans cette même catégorie comme on a d'ailleurs souvent parlé d'un superfight pour Anderson Silva 
(on pense aussi à Jose Aldo et Georges St-Pierre) qui sont considérés comme étant, loin devant, les meilleurs de leurs catégories. C'était évidemment également le cas de Silva avant sa défaite.

Diaz raises Henderson's arm following their bout“Je pense que certaines performances sont essentiellement basées sur le mental et si ces champions parviennent à rester au top et en haut du classement après dix années, c'est une longue route et beaucoup de sacrifices. Si j'ai la chance de pouvoir également relever un tel défi, j'essaierai car j'aimerais aussi y parvenir. Mais je ne veux pas passer mon temps à changer ma catégorie de poids. En boxe, ils peuvent se le permettre car les catégories sont vraiment proches mais en arts martiaux mixtes, il y a de vraies différentes et ce serait trop compliqué de régner sur deux différentes catégories".  

Watch Past Fights

dimanche, octobre 26
3AM
CEST
Rio de Janeiro, Brazil

Médias

Récent
Chad Mendes doit s'engager afin de grandir en tant qu'artiste martial après un décevant revers aux mains de Jose Aldo back en 2012. Le combattant de Team Alpha Male a appris de son seul revers et est maintenant prêt pour Aldo-Mendes II à l'UFC 179.
22 oct. 2014
UFC Minute host Lisa Foiles updates fans on Cain Velasquez' injury, the return of The Ultimate Fighter, and today's all-new Dana Download.
22 oct. 2014
Last night on BT Sport's Beyond the Octagon featherweights Conor McGregor and Chad Mendes exchanged trash talk. Watch Conor's Checklist of featherweights on UFC FIGHT PASS: http://www.ufc.tv/category/conors-checklist
22 oct. 2014
As featherweight champion Jose Aldo prepares for his title defense on home soil in Rio, he has harsh words for his opponent Chad Mendes and divisional up-and-comer Conor McGregor. Still stateside, Mendes trains alongside Nate Diaz.
21 oct. 2014