Claude Patrick - Déjà 12 victoires et il n'entend pas cesser de les compter

“Je mettrai tous mes trucs et tactiques sur la table, je ferai de mon mieux dans l'espoir d'obtenir une victoire concluante.” - Claude Patrick
Claude Patrick n'en peut plus de parler de son expérience de mort imminente vécue en 2008. Et puis en ce moment, tous les Torontois n’ont en ce moment d’oreilles que pour les discussions traitant de son combat à venir face à Daniel Roberts à l’UFC 129.

Et même si le principal sujet est son prochain adversaire, Patrick a peu de choses à dire. Il laisse l’impression d’être un homme résolu en plein milieu d’une période de métamorphose qu’il ne désire pas interrompre. Le détenteur d’une série de douze victoires consécutives a mis toute son énergie dans le processus de devenir un combattant d’élite de l’UFC et pénétrer cette stratosphère sacrée que ses amis et partenaires d’entraînement, Georges St-Pierre et Carlos Newton, ont parcourue dans leur quête de titres de l’UFC, attisant du coup l’intérêt de milliers de Canadiens pour les MMA. Sans aucun doute, triompher devant 55 000 Canadiens en délire au Rogers Centre lui ferait faire un pas de géant dans cette direction. Pourtant, Patrick a tenté de minimiser l’avantage que pourrait représenter pour lui cette foule, indiquant qu’il préférait tenter de surfer sur sa propre vague d’énergie plutôt que celle de la foule.

“Je ne vois qu’une ou deux personnes lorsque je combats, parfois deux si l’arbitre ne se fait pas discret”, explique ce dernier. “Je ne pense à rien d’autre.”

Habitué à affronter des adversaires qui tentent d'éviter de rivaliser avec lui dans sa zone de confort – le jiu-jitsu brésilien – Patrick croît que Roberts sera l’exception à la règle, qu'il sera prêt à vaincre le feu par le feu.

“Il s’agit d’un combat au cours duquel il pourrait être tenté de s’attaquer à ma propre force, qui est mon jeu au sol”, ajoute Patrick, qui possède une ceinture noire de jiu-jitsu brésilien. “La plupart des gars tentent plutôt d’éviter de se retrouver au sol avec moi. J’ai amélioré ma condition physique parce qu’il (Roberts) a l’habitude de conserver un rythme rapide.”

Le combat préliminaire mettra aux prises deux vedettes montantes chez les poids mi-moyens qui possèdent des fiches spectaculaires, fruits de leurs vilaines soumissions. Patrick (13-1) et Roberts (12-1) ont tous deux respectivement soumis neuf adversaires. Toutefois, c’est Patrick qui a fait les plus belles démonstrations avec ses poings, en mettant hors de combat trois de ses rivaux, alors que Robert n’a pu le faire contre aucun des siens.

“J’aime penser que j’ai un avantage dans toutes les sphères du combat, mais c’était pourtant le cas de (Mirko) Cro Cop avant que (Gabriel) Gonzaga lui balance un coup de pied à la tête”, affirme Patrick. “Je mettrai tous mes trucs et tactiques sur la table, je ferai de mon mieux dans l'espoir d'obtenir une victoire concluante.”

Patrick a en quelque sorte été un nomade lors de son camp d’entraînement en vue de cet affrontement. Il s’est entraîné pendant six semaines à Toronto – là où il se dit chez lui – et a voyagé jusqu’à Las Vegas, puis Huntington Beach, Calif., pour les six semaines suivantes. Il s’est entraîné aux côtés des Robert Drysdale, Mark Munoz, Fabricio Werdum et Krzysztof Soszynski, parmi tant d’autres. Pendant ses temps libres, Patrick est un fidèle de la série acclamée par la critique et diffusée sur HBO, “The Wire” et de la série primée, “Mad Men.”

“J’adore ‘Mad Men,’ ce qui est vraiment surprenant puisqu’il n’y a rien qui se produit dans cette série”, mentionne Patrick. “Ça parle simplement de la vie de quelques personnes et même si je ne m’intéresse habituellement pas à la vie des gens en général, je ne peux tout simplement pas arrêter de regarder cette fichue série.”

Ayant survécu à une sournoise attaque ayant eu lieu dans un hôtel du Québec en 2008, ce qui a obligé les médecins à provoquer et le maintenir dans un coma artificiel, Patrick a déjà dit par le passé que cette expérience a eu pour effet d’approfondir sa dévotion pour les arts martiaux mixtes. Depuis l’incident, sa fiche indique 6-0, dont deux victoires à l’UFC.

Tout comme St-Pierre, Patrick s’est entraîné auprès de certains des meilleurs lutteurs olympiques canadiens. Et il nous a offert son analyse du combat de championnat chez les poids mi-moyens qui opposera GSP et Jake Shields.

“Statistiquement, je ne vois pas Jake causer tant de dommages à Georges, sauf que ça ne fonctionne pas comme sur papier; c’est un combat de MMA”, explique Patrick. “Georges s’entraîne quotidiennement avec des lutteurs de calibre olympique et si Jake est incapable de l’amener au sol, ce ne sera pas une bonne chose pour ce dernier, vous savez?”

Watch Past Fights

Médias

Récent
UFC Minute host Lisa Foiles breaks down all the need-to-know news for today, Thursday, July 31.
31 juil. 2014
Ovince Saint Preux prend avantage des erreurs de Nikita Krylov pour remporter le combat par soumission au premier round dans cette vidéo de la technique MetroPCS de la semaine.
30 juil. 2014
Soyez des nôtres pour le premier épisode de la minute UFC! L'animatrice Lisa Foiles vous fait part de certains faits marquants et vous offre un aperçu des activitiés de la journée.
30 juil. 2014
At UFC 125, Brad Tavares lets his hands and knees fly against Phil Baroni, looking to make it a quick night in the Octagon. See Tavares take on Tim Boetsch at UFC Fight Night Bangor.
29 juil. 2014