Francis Carmont: Le bon moment

"J'ai parcouru un long chemin pour arriver où j'en suis et je suis heureux d'y être"- Francis Carmont
UFC middleweight Francis Carmont Ce qu'on travaille à l'entraînement, la rigueur, la détermination, la souffrance se font ressentir le jour du combat. Et ce jour est fatidique pour un combattant car il est déterminant pour son avenir. Les plus chanceux infligeront un KO à leurs adversaires en trente secondes et passeront cette étape haut la main, les autres travailleront toujours plus durs pour continuer à avancer mais s'ils ne sont pas prêts pour les quinze ou vingt cinq minutes de guerre qui peuvent suivre, ils ne survivront pas.

Francis Carmont fait partie des combattants dont le palmarès ne reflète pas nécessairement le niveau. Avec un compteur de onze victoires pour sept défaites à ses débuts à l'UFC, Carmont sait qu'il a pris les combats sans être pour autant à chaque sortie à 200%. 

"Il est arrivé que je gagne, que je perde ou que j'arrive dans un combat sans avoir une grande forme ni un grand cardio" explique le Français pour parler de ce palmarès qui le suit. Mais pour celui qui est bien meilleur que ce qu'on peut penser, il lui manquait clairement quelque chose et c'est la raison pour laquelle il a décidé de tout plaquer et de se rendre au Tristar Gym pour se consacrer exclusivement à l'entraînement et se préparer avec les meilleurs entraîneurs qui soient. Et ce virage pris à 180 degrés a été immédiatement payant selon le natif de Paris qui se souvient :

"Quand je suis arrivé à Montréal pour m'entraîner, cela a été un très grand changement pour moi. Tous ces combattants- Georges (St-Pierre), David Loiseau, (Ivan) Menjivar – avaient déjà beaucoup d'expérience et savaient parfaitement quoi faire pour que l'entraînement soit réussi et comment s'améliorer. Aujourd'hui, j'aborde mes combats différemment puisque quand j'arrive dans l'octogone, je sais que je suis en forme et que ma préparation a été bonne. Je me pose donc beaucoup moins de question. J'arrive le jour J pour combattre et c'est tout".

Et une fois Carmont installé au Canada, les victoires se sont enchaînées.

"Vous pouvez remarquer que lorsque j'ai quitté l'Europe, mes résultats n'étaient plus les mêmes" nous explique t-il en souriant. Il sait que le proverbe qui dit qu'en s'entraînant difficilement, le combat est facile est véridique et parfaitement verifié.

Ce samedi à Toronto, celui qu'on surnomme “Limitless” arrivera dans l'octogone avec dix victoires consécutives construites sereinement et à force de travail pour affronter Costa Philippou.
C'est une progression logique avec en cas de victoire, la possibilité pour Carmont de devenir un des poids mi-moyens à suivre de près car il pourrait intégrer le top après depuis ses débuts  à l'UFC en 2011, des victoires contre Chris Camozzi, Magnus Cedenblad, Karlos Vemola, Tom Lawlor,et Lorenz Larkin, avec des combats plus intéressants et percutants que d'autres mais tous victorieux.

“Etre à l'UFC et combattre à l'occasion de gros évènements a changé ma vie de combattant. Aujourd'hui, les gens savent qui je suis et tous les combattants de l'UFC veulent affronter les meilleurs et aujourd'hui justement, j'ai atteint cette étape : affronter les meilleurs. Le chemin a été long pour y arriver mais je suis heureux d'y être et c'est un point positif pour moi".

“Lorsque je suis arrivée à l'UFC, j'avais déjà une grosse expérience dans le milieu du combat et j'avais combattu aussi bien en Europe qu'un peu partout, cela m'a appris beaucoup".

Carmont semble déterminé et prêt à affronter Philippou.

“Je sais que lorsqu'il vient combattre, il est prêt à tout donner jusqu'à la mort,” analyse Carmont en parlant de son adversaire " Il est difficile de l'emmener au sol et cela va être un combat dur mais je pense que je suis meilleur et que je vais être en mesure de remporter la victoire. Et si je bats Costa Philippou, je veux combattre face à un gros nom. Pour le moment, je me concentre sur Philippou et après cette étape, je demanderai à affronter un des top cinq".

Watch Past Fights

Médias

Récent
Nick Diaz, Anderson Silva, Kelvin Gastelum, Tyron Woodley, Al Iaquinta, and Joe Lauzon were among the fighters that spoke to the media at the UFC 183 Media Day. Hear from the fighters in these highlights.
29 janv. 2015
Ian McCall-John Lineker and Ed Herman-Derek Brunson were both previously scheduled bouts that had to be cancelled because of sickness. All four fighters are looking forward to this chance to make up for lost time at UFC 183.
29 janv. 2015
UFC 183 Ultimate Media Day at the MGM Grand Hotel/Casino on January 29, 2015 in Las Vegas, Nevada. (Photos by Josh Hedges/Zuffa LLC/Zuffa LLC via Getty Images)
29 janv. 2015
UFC 183 headliners Anderson Silva and Nick Diaz faceoff at media day before taking the Octagon in a historic middleweight bout this Saturday.
29 janv. 2015