GSP amusé par Bisping




Il était clair que la tension allait monter d'un cran au Madison Square Garden jeudi alors que Michael Bisping fut forcé d'être la voix de la raison. C'est que les stars du combat coprincipal, Cody Garbrandt et TJ Dillashaw, ont tôt fait de commencer à s'invectiver lors de la dernière conférence de presse en vue de l'événement qui sera présenté samedi soir au MSG.

“Relaxez, calmez-vous bordel”, est intervenu le champion des poids moyens de l'UFC, qui était passablement de bonne humeur et qui prenait les jabs d'un peu tout le monde, de Garbrandt aux médias en passant par le poids mi-moyen Jorge Masvidal et les fans dans l'assistance. Quant à son adversaire, l'ancien champion des poids mi-moyens Georges St-Pierre, Bisping s'est même empressé de demander aux membres de la pression de poser davantage de questions à la star canadienne.

"Des questions pour Georges?", a demandé Bisping. "Il a été inactif pendant quatre ans."

Tout au long de la conférence de presse, GSP s'est contenté de sourire, se sentant très peu interpellé par les flèches que lui lançait "The Count".

"Il essaie de s'adonner à des jeux psychologiques, mais lors de chaque entrevue, il me supplie pratiquement de ne pas lutter avec lui", a-t-il expliqué. "Mais ça ne me dérange pas." 

Le fait que St-Pierre allait sûrement tenter d'obtenir une mise au sol rapidement en début d'affrontement ainsi qu'à la moindre occasion une fois la porte de l'Octogone refermée a maintes fois été au coeur des discussions au cours des dernières semaine précédant l'affrontement.

NEW YORK, NY - NOVEMBER 02: (L-R) Opponents Michael Bisping of England and Georges St-Pierre of Canada face off during the UFC 217 Press Conference inside Madison Square Garden on November 2, 2017 in New York City. (Photo by Jeff Bottari/Zuffa LLC/Zuffa LLC via Getty Images)“Jab, jab, double leg”, a expliqué Bisping au sujet de la sempiternelle stratégie dont il s'attendait de la part de son aspirant. Mais le Britannique a aussi révélé sa solution pour contrer ce genre de plan de match.

"Georges est un excellent lutteur, mais vous savez quelle est la meilleure mise au sol?", a-t-il demandé. "Un crochet de gauche. C'est comme ça que j'ai remporté la ceinture et c'est comme ça que je vais la garder."

St-Pierre, 36 ans, n'a cessé d'esquisser un sourire, s'imprégnant de l'atmosphère avant son premier combat depuis 2013.

"Je suis impatient", a-t-il déclaré. "Il n'y a aucun autre endroit où je voudrais être en ce moment qu'ici."

Bisping, 38 ans, l'est tout autant, espérant que ses victoires sur Anderson Silva, Luke Rockhold et Dan Henderson suivies d'un gain sur St-Pierre lui permettront de solidifier son héritage.

"J'ai vaincu tous les grands et je vais aussi le vaincre", a-t-il ajouté. "Georges est un des grands et je vais le balayer.
 Samedi soir, je vais le détruire."

GSP n'a pas bronché, continuant de sourire à son rival, qui s'est assuré d'avoir le dernier mot.

"Tu peux faire tous les pushups, les sauts périlleux et boire tous les suppléments protéinés que tu veux,", a mis en garde Bisping, "mais tu ne vas jamais me battre."

samedi, février 23
2PM/11AM
ETPT
Prague, Czech Republic

Médias

Récent
Jan Blachowicz rides a four-fight win streak into his main event matchup with Thiago Santos at Fight Night Prague on February 23. Take a look back at his Fight of the Night bout from last year with Jimi Manuwa.
18 févr. 2019
UFC President Dana White recaps another great night of fights and a successful debut on ESPN.
17 févr. 2019
Watch Francis Ngannou & Cain Velasquez in the Octagon after their fight at UFC Phoenix.
17 févr. 2019
Watch Paul Felder in the Octagon after his win at UFC Phoenix.
17 févr. 2019