Gegard Mousasi le prochain gros défi

"Je pense que je vais davantage assurer dans l'octogone et que ça va bientôt être à mon tour d'avoir une chance pour le titre dans la catégorie des lourds légers" - Gegard Mousasi
UFC middleweight Gegard Mousasi

La décision de Ilir Latifi’ y est pour beaucoup, elle a permis d’intervenir sur seulement quelques jours de préavis en avril dernier pour faire face à Gegard Mousasi  , et à juste titre. C’était plutôt une décision courageuse de choisir un adversaire classé mondial sans avoir l’avantage d’un camp d’entraînement.

 

Mais que dire de Mousasi et sa situation désespérée ? Il a eu la force de faire ses débuts à l’UFC en affrontant le concurrent de taille   Alexander Gustafsson lors d’un combat de haut niveau  qu’il aurait immédiatement obtenu le titre de poids lourds en remportant la victoire. Au lieu de cela, il a passé des jours à se demander s’il devait combattre ou pas à cause d’une coupure « The Mauler » dont il souffrait pendant l’entrainement, et ensuite lorsque Gustafsson a été officiellement retiré du combat, on lui a confié la tâche de combattre un adversaire peu connu avec un style complètement différent contre lequel il n’avait rien à perdre et tout à gagner dans ce combat.

« C’était difficile car je ne savais pas si je combattrais ou pas », déclare t-il. «  Je m’étais préparé pour ce combat depuis deux mois, donc, ne pas savoir si j’étais capable de faire le combat ou pas représentait un énorme problème pour moi, et passer d’un grand combattant à un petit lutteur est très différent. Contre Gustafsson, j’avais prévu de combattre de façon plus agressive et d’avancer au maximum, mais contre un mec comme Latifi j’ai essayé de garder la distance et la meilleur chose que je pouvais faire c’était de le garder distant à ma gauche. »

 

Mousasi a obtenu une claire décision unanime lui donnant gagnant contre Latifi cette nuit à Stockholm, mais pour lui cette victoire n’est pas vraiment l’introduction qu’il voulait donner à ses fans de l’UFC.

« J’ai gagné mais je n’ai pas progressé dans le classement, »déclara t-il. Cette victoire ne représente rien pour moi. Tout ce qu’on m’a dit c’est « il ne pourrait pas finir Latifi  ». Donc je n’ai obtenu que des mauvaises critiques.

On en attend beaucoup ce samedi, comme il fait les gros titres de l’UFC Fight Night à Jaragua do Sul, le Brésil contre  l’ancien boss poids mi-lourds Lyoto Machida. Le combat ne se fera pas à 92 kilos, comme Machida est en train de faire son deuxième début à 83 kilos, et Mousasi fait son retour dans la division des poids moyens qu’il n’a pas honoré depuis 2008.


«  Je pense que je ferai un bon combat et ce poids est beaucoup mieux adapté à mon corps », déclara t-il. «  Et je pense que je serai capable de décrocher un titre plus rapidement que dans la catégorie des poids mi-lourds. »

Gegard Mousasi n’est pas étranger au challenge. Son parcours le prouve. Samedi est juste un autre jour.

 «  J’ai combattu des strikers, mais Machida est un attaquant très différent, donc je vais l’approcher de manière différente, » déclara t-il. «  Je pense que c’est un combattant difficile à affronter, mais je serai prêt. »


Watch Past Fights

Médias

Récent
Fighters Dominick Cruz, Cezar Ferreira, Gilbert Burns sign autographs and take photos for the die-hard fans in Brazil before Fight Night Barueri on Saturday night.
18 déc. 2014
UFC Fight Night Barueri Media Day and Open Workouts at Allianz Parque on December 18, 2014 in Sao Paulo, Brazil. (Photos by Josh Hedges/Zuffa LLC/Zuffa LLC via Getty Images)
Former UFC bantamweight champion Renan Barao is looking to turn the page on a turbulent 2014 when he steps into the Octagon to face Mitch Gagnon at Fight Barueri. Head inside Barao's training camp to see how he's been preparing.
18 déc. 2014
UFC Minute host Lisa Foiles updates fans on the Derek Brunson vs. Ed Herman fight, Mark Munoz's new opponent, and an all-new edition of the Dana Download.
18 déc. 2014