Gegard Mousasi le prochain gros défi

"Je pense que je vais davantage assurer dans l'octogone et que ça va bientôt être à mon tour d'avoir une chance pour le titre dans la catégorie des lourds légers" - Gegard Mousasi
UFC middleweight Gegard Mousasi

La décision de Ilir Latifi’ y est pour beaucoup, elle a permis d’intervenir sur seulement quelques jours de préavis en avril dernier pour faire face à Gegard Mousasi  , et à juste titre. C’était plutôt une décision courageuse de choisir un adversaire classé mondial sans avoir l’avantage d’un camp d’entraînement.

 

Mais que dire de Mousasi et sa situation désespérée ? Il a eu la force de faire ses débuts à l’UFC en affrontant le concurrent de taille   Alexander Gustafsson lors d’un combat de haut niveau  qu’il aurait immédiatement obtenu le titre de poids lourds en remportant la victoire. Au lieu de cela, il a passé des jours à se demander s’il devait combattre ou pas à cause d’une coupure « The Mauler » dont il souffrait pendant l’entrainement, et ensuite lorsque Gustafsson a été officiellement retiré du combat, on lui a confié la tâche de combattre un adversaire peu connu avec un style complètement différent contre lequel il n’avait rien à perdre et tout à gagner dans ce combat.

« C’était difficile car je ne savais pas si je combattrais ou pas », déclare t-il. «  Je m’étais préparé pour ce combat depuis deux mois, donc, ne pas savoir si j’étais capable de faire le combat ou pas représentait un énorme problème pour moi, et passer d’un grand combattant à un petit lutteur est très différent. Contre Gustafsson, j’avais prévu de combattre de façon plus agressive et d’avancer au maximum, mais contre un mec comme Latifi j’ai essayé de garder la distance et la meilleur chose que je pouvais faire c’était de le garder distant à ma gauche. »

 

Mousasi a obtenu une claire décision unanime lui donnant gagnant contre Latifi cette nuit à Stockholm, mais pour lui cette victoire n’est pas vraiment l’introduction qu’il voulait donner à ses fans de l’UFC.

« J’ai gagné mais je n’ai pas progressé dans le classement, »déclara t-il. Cette victoire ne représente rien pour moi. Tout ce qu’on m’a dit c’est « il ne pourrait pas finir Latifi  ». Donc je n’ai obtenu que des mauvaises critiques.

On en attend beaucoup ce samedi, comme il fait les gros titres de l’UFC Fight Night à Jaragua do Sul, le Brésil contre  l’ancien boss poids mi-lourds Lyoto Machida. Le combat ne se fera pas à 92 kilos, comme Machida est en train de faire son deuxième début à 83 kilos, et Mousasi fait son retour dans la division des poids moyens qu’il n’a pas honoré depuis 2008.


«  Je pense que je ferai un bon combat et ce poids est beaucoup mieux adapté à mon corps », déclara t-il. «  Et je pense que je serai capable de décrocher un titre plus rapidement que dans la catégorie des poids mi-lourds. »

Gegard Mousasi n’est pas étranger au challenge. Son parcours le prouve. Samedi est juste un autre jour.

 «  J’ai combattu des strikers, mais Machida est un attaquant très différent, donc je vais l’approcher de manière différente, » déclara t-il. «  Je pense que c’est un combattant difficile à affronter, mais je serai prêt. »


Watch Past Fights

Médias

Récent
Jose Aldo reaches peak condition surrounded by familiar faces. Claudia Gadelha fits a commercial photo shoot into her busy schedule. Karolina Kowalkiewicz enjoys the Brazilian outdoors and Max Holloway combines training and sightseeing on a scenic hike.
29 mai 2017
Voici un aperçu de l'UFC 212 avec Jon Anik, Sean Shelby et Mick Maynard.
29 mai 2017
Karolina Kowalkiewicz met les bouchées double à son entraînement de lutte. Jose Aldo s'entraîne comme un superhéros tandis que Max Holloway débarque en ville. Claudia Gadelha dit au revoir à son l'équipe d'Albuquerque.
28 mai 2017
Jose Aldo and Max Holloway meet to unify the UFC featherweight title at UFC 212 in what's sure to be non-stop action. In the co-main event, women's strawweight contedners Claudia Gadelha and Karolina Kowalkiewicz clash.
28 mai 2017