C'est reparti! JDS et Cain se préparent pour le 29 décembre

“J'ai commencé ce sport avec l'objectif d'être champion. Et là, je ne le suis plus, donc c'est une préoccupation quotidienne, une hantise. J'y pense tous les jours. C'est un objectif qui ne me quitte pas” - Cain Velasquez
Si les fans de l'UFC veulent du spectacle et des confrontations de choix, ils vont être servis avant le 1er janvier avec un rendez-vous très attendu : Cain Velasquez vs Junior dos Santos.

Alors que le temps court et que le calendrier 2012 arrive à sa fin, l' UFC va proposer une carte de combats uniques mettant à l'affiche la confrontation tant attendue, celle qui fait couler beaucoup d'encre, qui garde en éveil les fans du monde entier et qui inspire l'ensemble des analystes et commentateurs. L'événement aura lieu le 29 décembre au MGM de Las Vegas, juste avant la nouvelle année. Pour finir l'année en beauté évidemment, mais aussi pour donner le ton en cette veille d'année 2013. En cette nuit du 29 décembre au MGM, il sera temps de définir le patron, le roi, l'unique champion de la catégorie reine de l'UFC lors d'un événement qui pourra être suivi par les millions d’admirateurs de l'UFC à travers le monde grâce à une diffusion gratuite en direct sur la chaîne FOX. Et ce sera clairement un face-à-face entre le meilleur cogneur et le meilleur "grappler" sur la scène internationale des arts martiaux mixtes.

Et tout le monde se souvient évidemment de ce qui s'était produit lors du précédent combat entre les deux hommes lors de l'UFC on FOX qui se tenait en novembre 2011, soit il y a un peu plus d'une année déjà. Cette confrontation dont on avait tant parlé s'était terminée avant même de pouvoir commencer. Et pour cause puisque le champion en titre de l'époque, Cain Velasquez, s'était fait cueillir en 64 secondes par son adversaire Dos Santos, qui avait ainsi récupéré l'ultime titre de champion du monde de l'UFC dans la catégorie reine. Cette séquence avait choqué les fans tant elle avait été inattendue et percutante, mais elle avait aussi été indéniablement excitante. Car c'est à cela que s'attendent les fans de l'UFC : des combats dont l'orientation peut changer drastiquement et qui peuvent surprendre d'une seconde à l'autre. Et le 29 décembre prochain, c'est bien de cela qu'il va s'agir : surprendre les fans une nouvelle fois et tenter de devenir le meilleur poids lourd de l'UFC. Le champion incontesté.

Les deux hommes, combattants aguerris, ont dû se préparer pour cette épreuve avec détermination, rigueur et travail. Ils chercheront à se faire mal, mais vont aussi tenter de répondre aux attaques de l'un ou de l'autre et de prolonger la rencontre. La précipitation pourrait faire basculer le combat et les deux hommes le savent. Ils seront donc vigilants, ce qui fait que le combat pourrait durer.

“Je crois que chaque combat est différent, donc je suis certain que ce combat sera différent de la précédente rencontre. L'année dernière, tout était allé très vite et depuis, j'ai beaucoup appris dans l'Octogone et je suis prêt à toute éventualité. Le 29 décembre, ce sera sans doute plus long que la fois précédente, qui elle avait été très rapide."

Et l'Américain Velasquez, double champion de lutte de l'état de l'Arizona avec un grappling ravageur et un vicieux "ground and pound" viendra prendre sa revanche et tentera de reprendre la ceinture qui lui avait échappé, lui qui était depuis demeuré invaincu. Il ne cache d'ailleurs pas ses prétentions et les affiche fièrement, comme s'il attendait avec impatience de pouvoir s'exprimer dans l'Octogone face à un adversaire qui sera préparé pour lui répondre.

“J'ai commencé ce sport avec l'objectif d'être champion. Et là, je ne le suis plus, donc c'est une préoccupation quotidienne, une hantise. J'y pense tous les jours. C'est un objectif qui ne me quitte pas”, a expliqué Velasquez, laissant entrevoir une détermination et une motivation sans faille.

Mais face à lui se retrouvera le champion en titre, Dos Santos, qui explique avec sérénité : "Cain est un très bon lutteur, il sait s'imposer et mettre de la pression sur ses adversaires pour leur faire lâcher prise. Je suis préparé à utiliser ma défense pour contrer les tentatives de projection, mais je serais tout aussi prêt à me tenir debout et à lui faire mal en boxant. Tout est possible alors à ce stade de la compétition, on est prêt pour faire le combat qu'il faut. Ma stratégie ne change pas. Et je crois même que je vais le remettre KO."

Voilà que les hostilités sont lancées. Il ne vous reste plus qu'à faire vous aussi vos pronostics en attendant que le jour J – le samedi 29 décembre - arrive.

Médias

Récent
Donald Cerrone faces a rodeo bull ahead of his matchup with John "The Bull" Makdessi. Anthony Johnson combines oxygen and iron into his pre-fight regimen. Then all the stars of UFC's main card attend Ultimate Media day.
22 mai 2015
Donald "Cowboy" Cerrone's fighter mentality is pretty simple: anyone, anytime, anywhere. Cerrone is back in action Saturday night when he takes on John Makdessi on the main card of UFC 187.
22 mai 2015
Dans l'Octogone, Carlos "The Natural Born Killer" Condit et Martin Kampmannse sont livrés une véritable guerre de tous les instants. Condit se mesurera maintenant à Thiago Alves en combat principal de l'événement UFC Fight Night à Goiania, Brésil.
22 mai 2015
UFC correspondent Megan Olivi sits down with Anthony "Rumble" Johnson to talk about his opponent change, his fight camp, and more. "Rumble" battles Daniel Cormier in the main event for the vacant light heavyweight title at UFC 187 in Las Vegas.
22 mai 2015