Jon Jones: les gants d'abord, la gloire ensuite

" Je sais que ça va être très partiulier pour celui qui parviendra à remporter ce face à face et je veux être ce gars spécial mais pour y parvenir, je ne dois pas sous-estimer mon adversaire et lui apporter toute l'attention qu'il mérite"  - Jon Jones
UFC light heavyweight champion Jon Jones Est-ce que c’est la même impression qu’il y a presque six ans depuis, la première fois que Jon Jones faisait son entrée dans l’Octogon en août 2008 lors d’un remplacement tardif contre Andre Gusmao au cours de l’UFC 87  ? Non, rien à voir. Tout est différent désormais et cela ne concerne pas l’homme qui détient actuellement le titre UFC des poids mi-lourds et qui se place comme imbattable dans le circuit international mondial.

« Non, ce n’est pas pareil, » a t-il déclaré. « Cela fait très longtemps, mais je me sens totalement à l’aise avec ça quand je suis à l’UFC en étant sur le devant de la scène. Le temps passe vite et j’ai l’impression que ça fera toujours partie de moi. J’ai l’impression que j’ai été sous le feu des projecteurs durant toute ma vie d’adulte. »

Il fait une pause, comme pour marquer un temps d’arrêt avant de poursuivre.

 « Je ne savais pas que ça faisait six ans, donc je suppose que ça se passe bien.»

Oui, pas trop mal. Mais à l’époque, Jones était  tout simplement un enfant avec beaucoup de talent qui- comme beaucoup de personne ayant le même profil- avait fait ses preuves sur le circuit local mais qui allait se faire tester une fois  entré dans les ligues majeures. Et les ligues majeures représentent l’endroit où il y a beaucoup de perspectives pour les combattants.

Jones n’a jamais eu de problème. Il est vrai que le talent était là, mais qu’en était-il autant pour l’état d’esprit ?

 « Je me souviens de l’état d’esprit que j’avais, je voulais prendre soin de ma famille et être toujours le meilleur, » déclara-t-il. «  J’admirais tellement (Muhammad) Ali et Bruce Lee quand j’ai fait mes débuts et je ne voulais pas juste être présent à l’UFC, mais je voulais qu’on se souvienne de moi comme l’un des meilleur de tous les temps. »

 « Il est sur le bon chemin. Jones a battu Gusmao cette nuit au Minnesota, et 12 autres victoires se sont succédées, sept d’entre elles à l’UFC pour le titre des poids mi-lourds. Mais aucune n’a été aussi importante que la dernière, sa victoire lors de l’UFC 165 contre Alexander Gustafsson. Dans la presse, la victoire est décrite comme une décision unanime. Mais en réalité, c’est le genre de combat que vous voudriez voir d’un champion, et en particulier un champion de tous les temps.

Nous avons pu l’observer chez Anderson Silva quand il a battu Chael Sonnen lors de leur premier combat, chez Georges St-Pierre lorsqu’il a hurlé après son premier round horrible face à BJ Penn.

 « Au début, j’étais déçu de ma performance, » a t-il déclaré. J’étais déçu que quelqu’un ait été capable de me faire autant de mal, mais ensuite après le combat, un de mes mentors m’a dit, « tu devrais apprécier ce combat car vous avez prouvez à vous-même et au monde entier pour quelle raison vous êtes un grand champion ». Beaucoup de personne aiment mes combat , et le fait que je sois jeune, mais je pense que les gens ne savent pas quelle personne je suis réellement. Je dois montrer au monde entier qui je suis vraiment mais je n’ai pas eu l’occasion de le faire. »

 


Watch Past Fights

Médias

Récent
Take a sneak peek behind the scenes of UFC 235: Jones vs Smith.
5 mars 2019
Derrick Lewis earned a Performance of the Night bonus with a knockout victory over Marcin Tybura at Fight Night Austin last year. Lewis faces former heavyweight champion Junior Dos Santos in the main event of Fight Night Wichita on March 9.
5 mars 2019
Take a slow-motion trip through some of the highlights from UFC 235 this past weekend featuring Jon Jones, Kamaru Usman and more.
4 mars 2019
Écoutez ce que le nouveau champion des poids mi-moyens, Kamaru Usman, avait à dire à la suite de sa victoire sur Tyron Woodley at à l'UFC 235. Woodley s'est aussi adressé à la foule au T-Mobile Arena.
2 mars 2019