“Mighty Mouse” (Super Souris) Plus Vite que la Lumière

« Je me déplace en permanence, je fais en sorte que mon adversaire ne puisse pas m'attraper. Ça va être un beau combat pour les fans et pour l'UFC pour montrer l'état de la catégorie poids coq. » - Demetrious Johnson



L'UFC est encore dans le stade de la lune de miel en ce qui concerne les poids coqs. Le mariage entre l'UFC et le WEC l'année dernière a ouvert la porte à un pléthore de combattants plus légers bourrés de talent, et la plus vive de toutes les catégories de poids qui est devenu rapidement la plus intéressante du sport.


Il y a presque trop de combattants de talent dans la catégorie 135 lb (61,2kg) pour tous les nommer, et chacun plus divertissant que le précédent. 
Brian BowlesScott JorgensenJoseph Benavidez,Michael McDonaldTakeya Mizugaki, et bien plus encore. Sans parler du champion Dominick Cruz et son challenger officiel Urijah Faber.

C'est le rêve pour un promoteur, puisqu'il est impossible de créer un mauvais match aux yeux des fans. Même si un combattant se voit forcer au désistement, il y a une litanie de combattants de haut niveau qui attendent dans les coulisses pour le remplacer, et même le dépasser d'un point de vue du divertissement. L'exemple parfait :
 Demetrious Johnson vs. Miguel Angel Torres lors de l'UFC 130.

À l'origine, Torres, ancien champion poids coq du WEC, était prévu pour affronter le bagarreur Britannique 
Brad “One Punch” Pickett. Ça aurait été un combat amusant. Lors du même évènement, Johnson était censé rencontrer le Brésilien « la machine à soumission » Renan Barao. Ça aurait été un combat merveilleux. Mais Pickett s'est blessé et l'UFC appelle Johnson pour le remplacer. Entre-temps, Barao affrontera le vétéran du WEC Cole Escovedo. Il n'y a pas de mauvais choix avec ces combattants poids coqs. 

« Lorsque (le matchmaker) Sean Shelby a appelé, Matt [Hume] a dit ‘tu lui demandes ou tu lui dis qu'il doit affronter Miguel Torres ? car DJ fera ce que tu lui dis de faire.’ Ceci est mon travail. C'est pour ceci qu'on me paie. Ils ne me paient pas pour y aller et être beau gosse. Ils me paient pour aller combattre, et j'aime beaucoup combattre. Que ce soit Renan Barao ou Miguel Torres, je me sens exactement pareil au sujet de mon combat. Mes coachs mettront en place une stratégie solide et je serai prêt à combattre. »

C'est le gros de la situation pour le combattant de 1m60 Demetrious “Mighty Mouse” Johnson. Les adversaires peuvent changer. Ils sont tous coriaces et Johnson est prêt, désireux et capable de les affronter pour grimper jusqu'en haut de la catégorie. Être combattant professionnel veut dire s'entraîner, combattre et gagner quelque soit l'adversaire. 

Malgré le changement d'adversaires, il y avait pas de hic pendant la préparation à l'AMC Pankration à Kirkland, Washington, pour le jeune prétendant de 24 ans. « Lorsque je préparais un combat face à Renan Barao, je m'entraînais déjà très dur, » explique Johnson. « Puis ils l'ont changé, ils m'ont mis Miguel Torres, j'ai simplement continué sur les bonnes voies, à me préparer pour être le meilleur ‘Mighty Mouse’ que je peux être le 28 Mai. J'ai ajouté un peu d'épice à mon cardio, pour que j'aie plus d'endurance et que je sois plus explosif. J'ai hâte d'y aller et de me frotter à Miguel Torres. »

En principe, c'est un plus grand combat, parce que Torres est un des combattants les plus connus et plus respectés de la catégorie poids coq. « C'est bien d'affronter Miguel Torres car j'ai beaucoup plus à gagner en cas de victoire, mais mon approche pour tous mes combats reste la même, » explique Johnson. Mais battre un combattant connu présente certains avantages, chose qu'il connaît déjà grâce à sa victoire lors de l'
UFC 126 contre Norifumi “Kid” Yamamoto. « Je veux simplement y aller et imposer ma stratégie. Je veux donner 110% et faire un combat divertissant pour les fans. À la fin de la journée si mes patrons Sean Shelby, Joe Silva et Dana White sont contents avec mon combat, c'est ce qui compte. »

Les clefs de la stratégie de Johnson sont la vitesse et les déplacements. « Je ne lui donnerai pas l'opportunité de me toucher, mais je vais mettre la pression jusqu'à ce qu'il commette des erreurs, comme j'ai fait avec ‘Kid’ Yamamoto, » dit Johnson au sujet de sa victoire impeccable par décision face au combattant Japonaise vénéré. « Je vais profiter de ces erreurs et faire payer mon adversaire. J'ai prévu de faire comme à mon habitude, mettre la pression et me servir de mon jeu de pieds. »

Un combat agressif avec un rythme élevé est exactement ce qu'attendent ses fans. Il y a un certain buzz autour de ce combat, grâce au style de Johnson et le dernier combat de Torres. Il y a des grandes attentes pour Torres à l'UFC, mais ses débuts face à Antonio Banuelos ont déçu, il a livré un des combats le moins divertissant de sa carrière avec Zuffa. C'était un combat conservateur sur trois rounds qui s'est déroulé entièrement debout, pendant lequel aucun des combattants ne voulait prendre de risques.

« Lors de son dernier combat face à Antonio Banuelos, tout le monde a vu ce qu'il peut faire contre des adversaires plus petit que lui. Antonio avait peur de l'engager et je ne mets pas tout sur le dos d'Antonio Banuelos. Miguel Torres ne voulait pas engager Banuelos non plus. Il a joué le jeu de l'homme plus grand, mais à l'UFC on veut voir des combats où l'on fait tout pour gagner et tout donner dans l'Octogone. »

Johnson sera obligé de passer des défenses d'un Torres beaucoup plus grand que lui, c'est là où d'autres combatants de la taille de 'Mighty Mouse' ont échoué. « Il a battu plusieurs lutteurs de 1m60, Charlie Valencia, Antonio Banuelos, » plaisante Johnson au sujet des victoires dos à dos de Torres contre des adversaires de plus petite taille, mais avant ça, Torres a perdu face à Joseph Benavidez par étranglement en guillotine au second round. « Je suis conscient qu'il fait 1m77 avec un allonge de 193cm. Il est très grand et mince pour la catégorie. Mais je suis petit et compact, alors s'il veut me frapper à la tête il sera obligé de se pencher pour le faire, tout ce que j'ai à faire est de lever mon bras pour le toucher. »

“Mighty Mouse” bataille contre et surmonte des avantages de taille depuis le début de sa carrière, c'est ce qui lui a permis d'obtenir son palmarès de 13-1, une série de trois victoires consécutives et le surnom qui lui a été donné par son coéquipier Steve Skidds. « Je fais 140lb (63.5kg) lorsque je ne combats pas, alors je suis le mec le plus léger et je ne fais qu'un mètre 60 alors je suis le plus petit aussi, » continue Jonhson, expliquant que ses grandes oreilles sont la raison pour le 'mouse' dans son surnom, ça a aussi un rapport avec ses partenaires d'entraînement. « Je tourne avec des mecs comme
Tim BoetschRich FranklinMatt Brown, et je m'en sors bien. À l’époque que j'étais encore amateur, je pesais 126lb (57kg) et je m'entraînais avec des mecs plus grand comme Matt Brown, et c'est comme ça que j'ai eu le surnom. »

Le 28 Mai à Las Vegas, Nevada, le débat de vitesse contre taille sera clos lorsque Johnson affrontera Torres. « Je me déplace en permanence, je fais en sorte que mon adversaire ne puisse pas m'attraper, » dit la star montante, qui mettra la pression pendant chaque seconde du combat face à l'ancien champion poids coq du WEC. « Ça va être un beau combat pour les fans et pour l'UFC pour montrer l'état de la catégorie poids coq. 
» Avec la catégorie des poids coq entre les mains de combattants comme “Mighty Mouse”, ce mariage de l'UFC et des plus petits combattants ne perdra rien de son prestige.


Watch Past Fights

Médias

Récent
Top lightweights Donald "Cowboy" Cerrone and Jim Miller stand and bang inside the Octagon at Fight Night Atlantic City. Cerrone looks to face rising lightweight Myles Jury in the co-main event at UFC 182 in Las Vegas, Nevada.
22 déc. 2014
UFC Minute host Lisa Foiles recaps the action from Fight Night Barueri and looks at the two former light heavyweight champions returning to the Octagon in 2014!
22 déc. 2014
Peu après leur victoire respective à Barueri, Renan Barao et Lyoto Machida ont discuté de leur performance pendant quelques instants.
21 déc. 2014
L'ancien champion poids coq Renan Barao discute de sa victoire sur Mitch Gagnon à l'événement Fight Night Barueri et demande un combat revanche contre le champion T.J. Dillashaw lors de son entrevue d'après-combat dans l'Octogone.
20 déc. 2014