Mike Brown - De retour dans les affaires

"Je crois que les choses vont bien se passer. Le bruit du moteur est bon, les pneus ont de l’air et je pense qu’on est prêt pour la course » - Mike Brown
Mike Brown est dans cet état d’esprit et cela lui convient plutôt bien. Après avoir encaissé une défaite difficile, il est immédiatement revenu à la charge avec ce goût amer de la défaite resté dans la bouche et dont il voulait se débarrasser pour retrouver le goût de la victoire.

C’est arrivé en 2004 lorsqu’il est revenu dans le circuit après une défaite 28 jours auparavant face à Joe Lauzon  pour l’emporter face à Renato Tavares.
 

Anthony Morrison est venu compléter la liste des victimes de ce retour moins d’un mois après alors que Brown retrouvait la défaite face à
 
 Jose Aldo en 2009. 


Alors quand l’ancien champion des poids plume du WEC perd par décision partagée face  à  Diego Nunes le jour de l'an et le jour de l’an, et que 
Chan Sung Jung  se voit contraint d’annuler son combat trois semaines avant contre Rani Yahya, Brown voit là une belle opportunité à saisir pour revenir dans l’octogone.

Mais ce soir-là, face à Yahya, la stratégie ne fonctionne pas et Brown est donné perdant les trois rounds face à un adversaire solide. 

« Evidemment qu’avec un peu de recul, je pense que j’ai fait le mauvais choix. J’étais très en colère après ma défaite face à Nunes et on m’a appelé  donc je pensais que l’opportunité me remonterai le moral et me ferai me sentir mieux.

Je l’avais déjà fait auparavant et plusieurs fois donc pourquoi cette fois-ci ça ne marcherait pas ?

J’ai tenté plusieurs fois de revenir après des défaites, je prenais les combats et je gagnais. Donc cela a fonctionné dans le passé. L’avantage quand tu enchaînes comme ça, c’est que le travail en camp d’entrainement et la préparation sont déjà faits. Pas besoin de tout reprendre.

J’ai pensé donc que reprendre le chemin de la cage après Nunes me ferait le plus grand bien et c’est finalement l’inverse qui s’est produit. Cela a été davantage un problème qu’une solution »  explique t-il.



Désormais, Brown a perdu trois de ces quatre récents combats et il revient tenter de repousser le mur qui l’empêche d’avancer, un défi à relever ce samedi pour l’ UFC 133 contre Nam Phan à Philadelphie.

« Je me sens bien. Je suis en forme, j’ai eu une bonne hygiène de vie et j’ai pris du repos , chose que je n’avais pas faite depuis un moment.

J’ai essayé de prendre soin de mon corps et de la carrosserie. Et je crois que les choses vont bien se passer. Le bruit du moteur est bon, les pneus ont de l’air et je pense qu’on est prêt pour la course » déclare le combattant de 35 ans avant de poursuivre :


« Il n’y a pas d’excuse à la défaite. Je crois que chaque combat est important et il va de toute évidence être inscrit à ton palmarès.

Et c’est ce que regardent les gens. Ils ne font pas attention aux détails où à ce qui s’est produit durant le combat. Ils veulent savoir si tu as gagné ou perdu et c’est ce qu’ils retiennent.

Une défaite est une défaite et elle reste gravée dans le palmarès pour toujours. On ne peut pas l’effacer. Alors je vais essayer d’être plus vigilant à l’avenir pour être au mieux le jour du combat et faire les bons choix ».


Heureusement pour Brown, quoi qu’il puisse arriver, il a un support important derrière lui avec l’American Top Team qui le soutient dans la salle de Coconut Creek où il s’entraîne.

Et en ce moment, Mike est dans une bonne phase, il a une bonne place mais ne veut pas s’en contenter. Il est clair sur ses intentions et veut porter la ceinture de champion du monde des poids plumes  autour de sa taille avec cette fois-ci les lettres UFC inscrites dessus. Il conclut d’ailleurs :

« La ceinture est l’objectif. Sans aucun doute. Mais pour y arriver, je veux marquer les esprits et faire de gros combats. Je veux donner des prestations qui plaisent aux supporters et que les gens se souviennent de moi pour une bonne raison ».  


Watch Past Fights

Médias

Récent
Ovince Saint Preux prend avantage des erreurs de Nikita Krylov pour remporter le combat par soumission au premier round dans cette vidéo de la technique MetroPCS de la semaine.
30 juil. 2014
Soyez des nôtres pour le premier épisode de la minute UFC! L'animatrice Lisa Foiles vous fait part de certains faits marquants et vous offre un aperçu des activitiés de la journée.
30 juil. 2014
At UFC 125, Brad Tavares lets his hands and knees fly against Phil Baroni, looking to make it a quick night in the Octagon. See Tavares take on Tim Boetsch at UFC Fight Night Bangor.
29 juil. 2014
Nick Diaz est de retour à l'UFC et a accordé une entrevue exclusive avec UFC.com. Il parle notamment d'un affrontement potentiel avec Anderson Silva, explique comment il a été initié au combat et plus encore.
28 juil. 2014