Minotauro Renaît

"Ce qui m'a rendu triste était que je sais que je pouvais faire mieux que cela lorsque je suis à 100 %" - "Minotauro" Nogueira
Heavyweight great "Minotauro" Nogueira

Soyons sérieux. Quelqu'un qui se fait renverser par un camion à l'âge de 10 ans et qu’il ait survécu, n’est certainement pas le genre de personne qui va quitter les devants de la scène du MMA sans faire parler de lui. Sans compter que l’une des qualités les plus admirables que l'on puisse associé à cet ancien champion du PRIDE et ancien champion poids lourd par intérim de l'UFC, Antonio Rodrigo “Minotauro” Nogueira, c’est à quel point il est coriace.

Cependant même ses fans les plus ardents ont dû se demander ce dont été encore capable son corps âgé de 35 ans lorsqu'il est monté dans l'Octogone au mois d'août pour affronter la jeune star montante, spécialiste de KO Brendan Schaub. Nogueira n'avait pas combattu depuis plus d'un an suite à ses interventions chirurgicales au genou et aux hanches, il avait perdu deux de ses trois combats précédents, tous les deux par KO, et comme tous les autres sports de combat, le temps est susceptible de venir taper à la porte dès que tu arrives au milieu de tes 30 ans.

Mais Nogueira était reposé, détendu, plus fort qu'il ne l’avait été depuis plusieurs années, il combattait devant ses fans chez lui au Brésil pour la toute première fois, rien que cela a été toute la motivation nécessaire pour remonter le temps. Schaub, malgré tous ses qualités ne pouvait rivaliser, il a été mis KO dès le premier round.

« Combattre au Brésil était incroyable pour moi, » a expliqué Nogueira. « C'était la meilleure expérience de ma carrière de combattant devant mon peuple, ma famille, mes amis. Le stade est à moins de trois kilomètres de mon académie, alors j'avais beaucoup de soutien, d'énergie et de motivation. Combattre est surtout une histoire de motivation, et lorsque tu as un évènement exceptionnel comme celui ci, tu donnes le meilleur de toi et tu peux surprendre des gens avec tes performances, et c'est ce qui s'est passé lors de ce combat. »

Nogueira est dans ce sport depuis assez longtemps – plus de 12 ans pour être précis – pour savoir ce qui se murmurait avant le combat contre Schaub. Pour beaucoup, il était fini. Mais il croyait en lui, et même s'il avoue qu'il n'était pas encore au top suite à une chirurgie au mois de Février, il se sentait beaucoup mieux qu’il n’avait pas ressenti depuis plusieurs années.

« J'étais blessé pendant trois ans, et je ne pouvais combattre correctement lors de mes précédents combats, » il explique. « Suite à ma dernière intervention chirurgicale, j'ai accepté le combat (contre Schaub), même si j'étais à 70 % de mon potentiel. Mais c'était suffisant pour être beaucoup plus fort qu'auparavant. J'étais plus rapide, mes coups étaient plus rapides. J'avais retrouvé le mouvement de mes hanches pour envoyer le direct du droit, car toute la puissance vient des hanches, et c'était génial de combattre en meilleure forme. Je me sens bien aujourd'hui. »

Presque comme un nouvel homme. Il rigole.

« Je me sens mieux. Avant, je sentais comme si j’avais 45 ans ; maintenant je me sens plus jeune, comme si j’avais 25ans. »

Alors il n'y a pas de meilleur moment pour repenser à une défaite qu'il a toujours en travers de la gorge, sa défaite contre Frank Mir lors de l'UFC 92 en Décembre 2008. Atteint d'un staphylocoque pendant sa préparation, Nogueira a récupéré, mais souffrait encore de ses autres blessures, et c'était le pire moment de sa carrière car Mir était au top ce soir-là à Las Vegas. Résultat : la première défaite par KO de la carrière de Nogueira. Trois ans plus tard, ce samedi à Toronto, Nogueira aura sa revanche.

« Il (Mir) a gagné ce jour là, je ne peux pas changer ça, » explique Nogueira au sujet de leur premier combat. « Ce jour là, il a combattu mieux que moi. Il était plus rapide, il était plus athlétique que moi, et ça a marché pour son style. Ce qui m'a rendu triste était que je sais que je pouvais faire mieux que cela lorsque je suis à 100 %. Alors c'est ce que je veux faire. Un combat est un combat, mais je crois que je peux mieux faire que dans le dernier combat. »

Nous avons déjà expliqué pourquoi Nogueira sera différent cette fois ci, mais Mir n'est pas resté les bras croisés ces trois dernières années non plus. Sa boxe et sa lutte se sont améliorées, et il est toujours en train de peaufiner d'autres aspects de son jeu. Cette transformation subtile n'est pas passée inaperçue aux yeux de Nogueira.

« Je crois qu'il a progressé en boxe, son Muay Thaï a aussi amélioré, » il dit au sujet de Mir. « C'est un combattant complet, et il a amélioré son endurance. Je sais que je vais affronter un adversaire fort, mais je suis prêt pour tout ce qu'il peut faire. »

Une victoire sera sa deuxième consécutive, ce que lui permettra de finir son année sur un point fort. Mais concernant des aspirations à la ceinture, il n'en a pas pour l'instant surtout parce que c'est l'un de ses protégés, Junior dos Santos, qui porte la ceinture poids lourd de l'UFC.

« En ce moment, je n'y pense pas à cause de Junior, » explique Nogueira. « Ce n'est pas mon objectif de combattre pour le titre parce que c'est lui qui a la ceinture. Je veux être le meilleur dans ma catégorie, mais ça (prendre la ceinture) n'est pas mon objectif pour l'instant. »

C'est une déclaration admirable, et lorsqu'on l'entend parler de la victoire de dos Santos pour prendre la ceinture des mains de Cain Velasquez le mois dernier, on ne croirait pas entendre un mentor ou un partenaire d'entraînement, mais plutôt un frère.

« Je suis content pour lui, » dit Nogueira. « Il était un gamin pauvre du Brésil et je suis très content de le voir réussir et de voir ses progrès. Il a pris ça très au sérieux et il est devenu le champion du monde poids lourd. »

C'est un titre que Nogueira a porté fièrement pendant une bonne partie de sa carrière. Espérons que tandis que le MMA grandit, les nouveaux fans reconnaîtront ce fait et comprendront qu'il est l'un des grands acteurs du sport. Mais pour l'instant, “Minotauro” est content de faire encore partie du sport où il a pu participer à son évolution, voir à sa création et constatant que le MMA commence vraiment à être accepté.

« Je vois l’ampleur qu'a pris ce sport, et à quel point c'est populaire au Brésil, » il explique. « Plus de 60 millions de gens ont regardé le dernier combat de Junior. C'est tellement différent qu'il y a quelques années quand le sport était encore interdit dans tous sauf quelques états aux États Unis, et maintenant c'est diffusé sur FOX TV. Ce sport est génial. J'adore ce que je fais, et je vois le sport améliorer en permanence. Il y a des combattants qui montent comme Junior, Jon Jones, Lyoto Machida, et beaucoup d'autres, et je suis content de me retrouver parmi eux. »

Watch Past Fights

dimanche, octobre 26
3AM
CEST
Rio de Janeiro, Brazil

Médias

Récent
Gilbert Melendez joins Heather Clark for some film review before her bout against former Invicta foe Felice Herrig on the next episode of The Ultimate Fighter.
21 oct. 2014
The Rankings Report is a new weekly UFC.com series that gives you, the fans, a more in-depth look into the official UFC rankings. This week Matt Parrino and Forrest Griffin look ahead to UFC 179 and talk about Georges St-Pierre.
21 oct. 2014
Photos from the ninth episode of The Ultimate Fighter Latin America, featuring the first semifinals fight between Yair Rodriguez and Rodolfo Rubio!
14 oct. 2014
Fabricio Werdum and Cain Velasquez face off in the coaches challenge, a classic battle of penalty kicks. Cain has never played soccer but is confident he will win. Find out who comes out on top, and watch the full episode on UFCFIGHTPASS.com.
21 oct. 2014