Story Partira à la Guerre contre Alves

« Je n'évite rien ni personne. J'aime toujours aller de l'avant, rencontrer mon adversaire au milieu en nous cognant l'un contre l'autre. » - Rick Story

Rien n'est plus dangereux qu'un homme avec des grands projets et les moyens de les accomplir. Cet homme est le combattant poids mi-moyen de l'UFC Rick “The Horror” Story. Son projet est de devenir le champion incontesté de la catégorie des 170lb (77kg). Le moyen est de gagner par tous les moyens, car Story est sur une série de cinq victoires consécutives dont un TKO, une « Soumission de la Soirée » et quelques décision bien méritées. La prochaine étape sur le chemin de Story vers un combat pour le titre et pour cela, il devra gagner contre un adversaire du top 10 de la catégorie : Thiago Alves

« Je me fais un nom, j'ai démarré sur le bon pied avec cinq victoires consécutives. Simplement, je déteste perdre et j'aime gagner. Combattre pour cette organisation est tout pour moi. C'est tout ce pour quoi je travaille depuis longtemps. Je me suis fixé un objectif : Être un champion du monde et je fais tout ce dont j'ai besoin pour y arriver. Je suis une personne axée sur les
objectifs. J'ai fait une liste des choses que je dois faire pour accomplir mon dessein. Alves est sur ma liste et sur mon chemin. »

Le 28 Mai lors de l'
UFC 130 à Las Vegas, Nevada, Story et le “Pitbull” se batailleront dans l'Octogone pour s'approcher un petit peu plus de la ceinture dorée. Pour Story, vaincre un célèbre ancien challenger officiel sera un plus pour sa carrière en plein essor. Cependant, si Alves veut un deuxième combat pour le titre il aura besoin de continuer sur sa lancée avec sa victoire par décision face à John Howard lors de l'UFC 124, sa première victoire en deux ans, et en battant cette nouvelle star.

Ce combat de deux grands poids mi-moyens agressifs qui aiment tous les deux prendre le contrôle du centre de la cage semble être un cadeau du ciel, en plus c'est un combat que Story a demandé. « Mon entraîneur et moi-même, nous nous demandions qui je pouvais avoir comme adversaire et il a parlé de Thiago Alves, » raconte le combattant de 26 ans sans le moindre trace de sarcasme au sujet d'un adversaire souvent surnommé la « Machine à démolition de Muay Thai ». « J'ai dit 'okay, c'est une bonne idée, allons y' et on a demandé le combat. Il n'y avait pas de doutes ni d'hésitation. Je m'entraînerai comme un fou et je m'entraînerai avec les mêmes personnes qui m'ont aidées à gagner dans le passé, et on va continuer sur la bonne voie. »

Le diplômé de l'Université de Southern Oregon mesure 1m78, il ressemble à une statue en béton, et sa lutte puissante lui a permis d'obtenir un palmarès en MMA de 12-3. Mais, la chose la plus effrayante au sujet de “The Horror” est qu'il est vraiment très content que l'UFC ait accepté sa demande d'affronter un tel artiste du KO. « Je trouvais ça génial. Je me disais ' C'est vrai ? On peut défier des mecs comme ça et ils acceptent ? ' Je trouvais ça plutôt cool. »

P
ourquoi a t-il défié Alves ? Story explique, « Il a une grande renommée et il est classé parmi les top 10 du monde. » Mais la suite de sa réponse en dit plus sur sa confiance pour ce combat, « Au niveau des styles, on s'est dit qu'il serait un adversaire parfait pour moi. » C'est le grand classique du MMA, des styles opposés : le frappeur contre le grappler. « C'est un kick-boxer et je suis un lutteur. Soyons réalistes, il a été, contre des bons lutteurs, essoufflé lors des derniers rounds et c'est une faiblesse dont on veut en profiter. »

La stratégie de Story dans ce combat sera la même que dans tous ses combats : mettre de la pression. Dès la fermeture de la porte de la cage, il partira comme une locomotive, en forçant Alves à travailler. Que ce soit pour défendre des mises au sol, se remettre debout, gagner l'avantage au corps à corps ou transformer le combat en bagarre,
“The Horror” veut établir un rythme élevé tout comme le combattant qui a battu Alves par deux fois. « La preuve se trouve dans ses combats contre Jon Fitch. Un lutteur hors-pair qui est très fort en Jiu-Jitsu et qui a une meilleure endurance. Je crois que tout est dit. »

Mettre ses adversaires sous pression et les y garder est devenu la marque de fabrique de Story dans l'Octogone. Sa série de cinq victoires a commencé avec une « Soumission de la soirée » impressionnante grâce à un étranglement face à 
Brian Foster lors de l'UFC 103 lequel lui a aussi valu le « Combat de la soirée ». En 2010, il a combattu quatre fois, et a gagné quatre fois, commençant par une paire de décisions partagées face à Jesse Lennox et Nick Osipczak. Lors de l'UFC 117, Story a frappé le spécialiste des soumissions Dustin Hazelett avec des coups au corps pour une victoire par TKO au second round. Plus récemment, il a gagné une décision unanime face à Johny Hendricks pour devenir le premier combattant à battre la superstar de la lutte universitaire.

En ce qui concerne Alves dans la cage, on dit que le “Pitbull” est de retour grâce à sa victoire dominante face à Howard en Décembre. « C'est de loin sa meilleure performance depuis un moment, mais tout le monde peut envoyer quelques coups de poing et coups de pied et ne pas s’essouffler, » affirme Story, qui ne pense pas que le combat face à Howard était un bonne représentation de ce qui attend Alves à l'UFC 130. « Le rythme n'était pas élevé pour Alves. Howard lui a laissé jouer son jeu. Je crois qu'avec quelqu'un qui lui met la pression en permanence, ça va être une autre histoire. »

Story prépare son combat là où il l'a toujours fait : Team Brave Legion à Vancouver, Washington. « L'entraînement de tous les jours est organisé pour qu'il soit très intensif et je me focalise sur tout ce que je dois faire pour ma stratégie, » Story explique l'approche pratique de ses coachs Pat White, Ray Armstrong et Patrick Briceno. « En plus, je suis constamment rappelé des conséquences de ce qui se passera si je ne combats pas bien. C'est de la motivation, s'entraîner dur, et travailler dur – c'est notre façon d'être. »

Autre source de motivation pour Story ; les provocations du “Pitbull”. Lors de plusieurs interviews, Alves a dit qu'il veut en finir rapidement avec Story - soumission ou KO – et ne pas se blesser, pour qu’il puisse combattre lors de l'
UFC 134, qui aura lieu chez Alves, au Brésil. Que pensent Story du fait qu'Alves le sous-estime ? « Laisse lui faire. Il va avoir une mauvaise surprise. Il a raison d’espérer de me mettre KO rapidement, car sinon ça va être une guerre dont il ne s'attend pas. »

Lors de l'UFC 130, deux combattants coriaces de la catégorie des mi-moyens vont croiser le fer et l'issue sera déterminante pour l'avenir de la catégorie. Depuis des années, les frappes puissantes d'Alves ont gardé des adversaires à distance et l'ont maintenues en haut de l'affiche des challengers. Maintenant, un jeune prétendant avec un style de lutte brutale veut l'affronter, puissance contre puissance, au milieu de l'Octogone. 

« Tout le monde a remarqué ma puissance. Je crois que mon rapport poids / puissance est très élevé. J'ai lutté contre des mecs costauds et je les ai malmenés. La taille ne me fait rien, je m'en moque. Je n'évite rien ni personne. J'aime toujours aller de l'avant, rencontrer mon adversaire au milieu en nous cognant l'un contre l'autre. »

Si tout se passe comme prévu, “The Horror” sortira de son combat ce week-end un peu plus près de son but : une ceinture. « Tu n'es rien si tu n'es pas champion, et si tu n'as jamais été champion personne ne se souvient de toi. » Et personne n'aura plus de droit à un combat pour le titre que celui qui aura barré Thiago Alves de sa liste.

Watch Past Fights

Médias

Récent
Hear from Frankie Edgar, Edson Barboza, and Paige VanZant in these Fight Night Austin Post Fight Press Conference highlights.
23 nov. 2014
UFC newcomer Paige VanZant talks to Megan Olivi about her victory over Kailin Curran in this Fight Night Austin backstage interview.
23 nov. 2014
Former UFC lightweight champion Frankie Edgar spoke to UFC correspondent Megan Olivi after his dominating victory over Cub Swanson at Fight Night Austin.
23 nov. 2014
UFC correspondent Megan Olivi caught up backstage with Edson Barboza after his unanimous decision win over Bobby Green. Barboza spoke about his win and his opponent.
22 nov. 2014