Pas de nervosité pour Hakeem Dawodu

Au cours des cinq derniers mois, les fans de kickboxing ont été témoin des débuts à l'UFC de plusieurs de leurs praticiens de cet art, dont Israel Adesanya, Curtis Millender et Muslim Salikhov qui ont tous trois fait leur arrivée dans l'Octogone en générant différents degrés de frénésie.

On pourrait appeler ce phénomène "le retour des cogneurs", et ce samedi, Hakeem Dawodu sera le plus récent à faire son entrée sous les feux de la rampe, traînant derrière lui un bagage non négligeable incluant plusieurs titres en muay thaï et une fiche parfaite en AMM. Mais que cachent exactement ces derniers développements? 

“Le kickboxing est l'un des sports les plus percutants et je crois que les gens veulent être tenus en haleine", a expliqué Dawodu, qui affrontera Danny Henry à Londres ce weekend. “Et c'est exactement ce que leur offrent les kickboxeurs. On donne aux gens ce qu'ils veulent voir et ils veulent de voir des cogneurs de haut niveau, des combats excitants et de grosses finitions. Je crois que c'est la raison pour laquelle nous assistons à une véritable éclosion de kickboxeurs. Autrefois, c'était les boxeurs-lutteurs qui étaient les plus dominants. Mais maintenant, on voit davantage de kickboxeurs. Ils excellent à garder le combat debout, et c'est ce que vous verrez davantage dans le futur.”

Ceux qui aiment les frappes en AMM peuvent se réjouir, c'est une résurgence qui est bienvenue. Adesanya et Millender ont chacun récemment remporté un bonus de performance de la soirée pour leurs victoires par KO. Et bien que Salikhov se soit incliné lors de ses débuts, on s'attend à ce que le “King of Kung Fu” fasse quelques éclats à très court terme. En bref, c'est un excellent moment pour les kickboxeurs dans l'Octogone et cela ne surprend nullement Dawodu.

“Non seulement est-ce un sport explosif, mais ça fait aussi place à la polyvalence", a-t-il ajouté. “Vous pouvez voir des coups de pied à la tête, des coups de pied au corps et des combats peuvent même se terminer par des coups de pied aux jambes.  Il y a des coups de pied arrière retournés, des coups de coude retournés, des coups de genou à l'envolée et de puissants coups de poing. Nous, les kickboxeurs et combattants de muay thaï, avons accès à un vaste arsenal nous permettant de finir les combats debout. Vous ne savez jamais à quoi vous attendre, vous ne savez jamais quel sera le prochain coup porté, vous pouvez vous faire envoyer au tapis de tellement de façons et je crois que c'est ce qui est aussi fascinant.”


Bien que Dawodu fasse partie de la nouvelle génération de cogneurs à faire leur entrée à l'UFC, ce qui le branche le plus est d'ouvrir la voie à la prochaine génération de combattants canadiens dans l'Octogone. Et aux yeux du combattant originaire de Calgary, le Grand Nord est toujours un bon nid pour le sport, même si le nombre de Canadiens à l'UFC ne cesse de chuter depuis l'époque où Georges St-Pierre régnait encore sur la division des poids mi-moyens.

“Les AMM ont encore la côte au Canada”, a précisé Dawodu. “En ce moment, il n'y a tout simplement pas beaucoup de Canadiens à l'UFC. Mais je sens que la prochaine génération est sur le point de percer et je souhaite inspirer la prochaine génération. Au cours des deux ou trois prochaines années, nous allons avoir une nouvelle vague de Canadiens à l'UFC.  Nous sommes tout simplement en période de transition.”

Et remettre sa nation sur la carte est une responsabilité qu'il ne prend pas à la légère.

“J'ai vraiment l'impression que je dois ouvrir la voie aux Canadiens et non pas me contenter d'être un combattant comme les autres à l'UFC. Je crois être un combattant captivant et aider à remettre les AMM canadiens à l'avant-plan pour que le sport ait l'attention qui lui est due.”

Kickboxing. Canada. C'est une attitude des plus altruistes pour un combattant de 26 ans de porter le sport et son pays sur ses épaules, mais qu'en est-il du “Mean Hakeem”, celui qui a remporté une victoire en mars 2017 sur le vétéran Steven Siler? Est-ce que cet appel arrive à un bon moment pour lui, et tout spécialement avec le vent de jeunesse qui souffle sur les 145 livres?

“C'est définitivement le bon moment”, a affirmé le prometteur poids plume. “J'ai l'impression que tout ça aurait dû se produire bien avant, mais qu'à cela ne tienne, je me sens bien, je suis extrêmement confiant et je sens que je pourrais créer un véritable raz-de-marée dans cette division. Mon heure est venue.”

Calme, décontracté et serein. Ce sont les meilleurs mots pour décrire l'attitude de M. Dawodu qui n'apparaît pas du tout intimidé à l'aube de ses débuts à l'UFC. Il acquiesce.

“J'ai plus de 70 combats à mon actif, incluant ceux en kickboxing, donc je crois que mon expérience et toutes les guerres que j'ai livrées contribuent à me sentir confortable", a affirmé Dawodu. “Les gens croient peut-être que je ne suis pas familier avec les AMM, mais le fait est que les sports de combat n'ont plus de secrets pour moi. J'ai eu beaucoup de visibilité, je me suis entraîné pendant longtemps et je suis allé à plusieurs centres d'entraînement. Je me suis entraîné en Thaïlande, j'ai combattu en Russie et partout à travers le monde. Il n'y a rien que n'ait pas déjà vu ou déjà fait.”
samedi, septembre 22
10:30PM/7:30PM
ETPT
Sao Paulo, Brazil

Médias

Récent
En prévision de la conférence de presse de l'UFC 229 de jeudi avec le champion des poids légers Khabib Nurmagomedov et l'ancien champion Conor McGregor, on se remémore les meilleurs moments de McGregor en conférence de presse.
18 sept. 2018
Voyez Thiago Santos finir Jack Marshman lors de leur combat de l'événement Fight Night en 2017. Ne manquez pas Santos en combat principal de l'UFC Fight Night Sao Paulo.
18 sept. 2018
En prévision de l'UFC 229, l'UFC sera l'hôte d'une conférence de presse avec Khabib Nurmagomedov et Conor McGregor. Pour la toute première fois, face à face. À voir en direct le jeudi 20 septembre à 23:00 HEC.
20 sept. 2018
L'un des plus gros combats de l'histoire de l'UFC sera présenté le samedi 6 octobre alors que Conor McGregor sera de retour dans l'Octogone afin de se mesurer à l'invaincu champion des poids légers, Khabib Nurmagomedov, à l'UFC 229.
17 sept. 2018