Rampage – Les belles années de PRIDE

Parcourez les meilleurs moments de Rampage Jackson lors de son passage à PRIDE...
L’athlète originaire de Memphis, Quinton “Rampage” Jackson, a commencé sa carrière en arts martiaux mixtes aux États-Unis, mais c’est néanmoins au Japon qu’il s’est imposé comme méga-vedette. Alors que l’ancien champion mi-lourd de l’UFC est de retour aux États-Unis où il affrontera Matt Hamill lors du combat principal de l’événement UFC 130 qui aura lieu le 28 mai prochain, voici un résumé des moments qui ont marqué sa carrière au sein de l’organisation PRIDE.

Kazushi Sakuraba – 29 juillet 2001 – PRIDE 15
Résultat – Sakuraba par soumission au 1er round
Avec seulement 11 combats derrière la cravate, Quinton Jackson était encore considéré comme un novice inexpérimenté chez les vedettes montantes lorsqu’il s’est amené au Japon afin d’affronter la vedette de PRIDE, Kazushi Sakuraba, en 2001. Dans les années ayant précédé le combat, Sakuraba avait déjà affronté des athlètes tels que Wanderlei Silva ainsi que Renzo et Ryan Gracie; Jackson de con côté avait affronté des noms tels que Kenneth Williams, Bryson Howvreck et Rocko Henderson. Il s’agissait d’une grosse commande pour ‘Rampage’ et il avait ressenti la pression qui pesait sur lui.

“J’avais l’estomac complètement noué, comme si j’avais avalé une brique”, s’était rappelé Jackson en 2007. “Je crois encore aujourd’hui que quelqu’un avait dû empoisonner le repas que je m’étais commandé par le service aux chambres. J’étais heureux que ce soit le plus gros chèque de paie de ma vie, mais je savais qu’ils m’avaient amené ici afin que je perde, Ils m’avaient fait perdre beaucoup de poids à une époque où au PRIDE, il ‘n’y avait même pas de catégories de poids. Je savais que d’aucune façon, je ne pourrais remporter ce combat. Et je savais que je ne pouvais pas tourner les talons et refuser de me battre. Je me suis dit ‘Je dois y aller et donner le meilleur spectacle possible, faire de mon mieux afin que je puisse au moins me faire un nom pour que PRIDE me demande d’y revenir’”.

Jackson s’était finalement incliné par soumission devant Sakuraba, tel qu’attendu or, la réaction de la foule envers l’athlète californien a été surprenante. Ce fut le début d’une grande histoire d’amour avec le public japonais qui a continué de le soutenir jusqu’à son dix-septième et dernier combat au PRIDE, cinq ans plus tard.

Yuki Ishikawa – 3 novembre 2001 – PRIDE 17
Résultat – Jackson par KO du 1er round
Moins de quatre mois après sa défaite aux mains de Sakuraba, Jackson – avec son maillot rouge, blanc et bleu – était de retour au PRIDE afin d’affronter le nouveau venu local, Yuki Ishikawa. Ishikawa était courageux, fonçant sur Jackson d`s le son de la cloche, mais le négligé “Rampage” a pu démontrer pourquoi il deviendrait éventuellement un acteur majeur de ce sport, alors qu’il a complètement surclassé son rival avec un blitz de près de deux minutes au cours duquel il a alterné une projection, une tentative de marteau-pilon, des coups de genou à la tête, du “ground and pound” pour terminer le combat debout avec une rafale de coups. C’était la première victoire de Jackson au PRIDE, et certainement pas la dernière.

Kevin Randleman – 16 mars 2003 – PRIDE 25
Résultat – Jackson par TKO au 1er round
Bien qu’il était considéré comme un lutteur, le bagage de Jackson au sol était incomparable à celui de l’ancien champion poids lourd de l’UFC, Kevin Randleman, et Jackson le savait avant de s’aventurer pour son combat en 2003. Jackson n’était pas du tout intimidé et il l’a démontré le 16 mars 2003. Jackson a même obtenu la première mise au sol face à l’athlète originaire de l’Ohio avant de lui balancer un coup de genou à la tête pour ensuite l’envoyer au tapis avec une combinaison à environ sept minutes du début de l’affrontement. Une kyrielle de frappes au sol lui a permis de mettre fin au combat quelques secondes plus tard pour obtenir ainsi, la plus importante victoire de sa carrière.

Chuck Liddell I – 9 novembre 2003 – PRIDE Final Conflict 2003
Résultat – Jackson par TKO au 2ème round
En 2003, Jackson s’était fermement imposé comme un des meilleurs combattants de PRIDE, un fait renforcé par ses victoires consécutives sur les Igor Vovchanchyn, Kevin Randleman, Mikhail Illoukhine et Murilo Bustamante. Mais un des combats que les partisans de MMA désiraient le plus voir était un affrontement opposant le représentant de PRIDE, Wanderlei Silva, à celui de l’UFC, Chuck Liddell. Normalement, un tel affrontement n’aurait eu aucune chance de se concrétiser or, le président de l’UFC, Dana White, avait accepté que son protégé se rende au Japon afin de participer à un tournoi chez les 205 livres. Le scénario idéal était que la finale oppose Liddell à Silva. Si Silva a rempli sa part du marché en vainquant Hidehiko Yoshida, Liddel s’est pour sa part heurté à un mur nommé Jackson, qui a su encaisser et esquiver les puissants coups de ‘The Iceman’ pour tenir la route jusqu’à une victoire par TKO au second round. C’est un gain qui a non seulement permis à Jackson de solidifier sa position dans le classement de l’élite mondiale, mais qui lui a aussi permis de piquer la curiosité des partisans de l’UFC en devenant l’homme qui a vaincu un des meilleurs athlètes de l’Octogone.

Wanderlei Silva I – 9 novembre 2003 – PRIDE Final Conflict 2003
Résultat – Silva par TKO au 1er round
Jackson n’a pas eu le temps de savourer sa victoire sur Liddell puisqu’il devait reprendre son souffle afin de remonter dans le ring au Tokyo Dome pour le combat final de la soirée – son affrontement contre Wanderlei Silva. Même si Jackson n’a pas remporté la victoire face à “The Axe Murderer”, son courage et son menton sont des aspects de son jeu que les témoins de cet affrontement n’oublieront pas de sitôt.

Ricardo Arona – 20 juin 2004 – PRIDE Critical Countdown 2004
Résultat – Jackson par KO au 1er round
Combattre Wanderlei Silva avec huit semaines d’avis n’a rien d’un pique-nique – faire la même chose au cours de la même soirée où vous avez déjà affronté Chuck Liddell est insensé, ce qui peut facilement expliquer la défaite de Jackson contre Silva en 2003. Mais avant de pouvoir faire face de nouveau à ‘The Axe Murderer’, Jackson doit d'abord vaincre le redoutable Ricardo Arona et il l’a fait, avec un des plus beaux KO de l’histoire des MMA. Cette fin de combat a prouvé que si Jackson était un des combattants les plus affables hors du ring, une fois à l’intérieur, il n’a que le désir de vous en faire sortir. Sa projection qui a secoué le ring alors qu’il se trouvait dans l’étranglement triangulaire d’Arona (ce qui a mis le Brésilien hors de combat), a été un effroyable rappel de ce dont on est en droit de s’attendre de ‘Rampage’ au son de la cloche.

Wanderlei Silva II – 31 octobre 2004 – PRIDE 28
Résultat – Silva par KO au 2ème round
Quatre mois après sa victoire sur Arona, avec cette fois-ci un camp d’entraînement complet comme bagage, Jackson était confiant pour son combat revanche contre Silva et il a démontré une considérable amélioration de son jeu lors de l’impressionnant premier engagement. Mais au second round, Jackson – qui avait effectué un jeûne de trois jours après sa conversion au christianisme – a commencé à manquer de carburant et Silva le lui a fait payer, l’ébranlant avec un coup de poing pour ensuite terminer le travail avec une série de coups de genou. Jackson aura finalement une autre chance de rédemption contre Silva, mais aura dû patienter quatre ans avant de l’obtenir. Et ce troisième combat contre “The Axe Murderer” était par contre dans l’Octogone de l’UFC…

Watch Past Fights

Médias

Récent
No. 4 welterweight Tyron Woodley discusses his win over Dong Hyun Kim and how much his performance against Rory MacDonald factored into his preparation for Macao.
24 août 2014
UFC president Dana White answers questions from the media after Fight Night Macao.
23 août 2014
UFC president Dana White and big winner from Fight Night Macao, Tyron Woodley and Michael Bisping, meet with the media following their bonus-winning performances.
24 août 2014
Voyez la conférence de presse d'après-combat immédiatement après l'événement.
8 août 2014