Rodrigo Damm: Un combattant honnete

"TUF Brazil m'a montré au monde entier, et je suis encore plus connu au Brésil. Cela m'a ouvert les portes pour accéder à l'UFC" - Rodrigo Damm
UFC lightweight Rodrigo Damm

Les personnes plus lentes mais plus sures gagnent la course. C’est un vieil adage qui prend son sens avec Rodrigo Damm,, un combattant qui a montré que ce n’est pas toujours les compétences et le fait d’être sportif qui vous gardent en vie dans les arts martiaux mixtes, mais la persévérance.

Une dose de réalité n’a jamais blessé personne, comme Damon l’a fait clairement en laissant tomber sa course à l’UFC, qui a débuté en juin 2012.

 

« J’ai fait de bons combats, d’autres moins bon, mais j’ai été capable d’améliorer ma frappe et ma technique, » déclara Damn à travers la traductrice Michele Spinele Davis. « La nervosité était présente au début, mais aujourd’hui je l’ai surmontée, et je pense que je combattrai désormais avec plus d’ambition et montrerai aux fans ce qui m’a amené ici. »

Ce qui a conduit Damn ici était un mélange de jiu-jitsu et de la lutte injectée avec une dose sérieuse d’intensité. Le natif d’Espirito Santo n’est pas de ceux qui plaisante lorsqu’il s’agit de son métier, ce qui a été encore plus difficile quand le démarrage rapide de sa carrière professionnelle a tourné au désastre lorsque les défaites ont commencé à rattraper les victoires. De 2008 à 2011, il a perdu quatre des ses cinq combats,

 

« Je n’ai jamais eu de doute sur le faiit de devenir un combattant professionnel, » déclara t-il. J’ai toujours su que je deviendrai un combattant. Mais ça a été une phase très difficile. Je n’avais pas une formation de qualité à l’entrainement car je vis dans un état qui ne voit pas le combat comme quelque chose de traditionnel, et je n’avis pas les moyens financiers pour aller me former ailleurs. »

Ensuite, vînt The Ultimate Fighter Brazil en 2012. Damn a remporté ses deux premiers combats en poids plume lors de cet événement, mais il a été exclu du show par les docteurs car il ne parvenait pas à faire le poids.


Pour Damn aujourd’hui, âgé de 34 ans, c’était un développement d’autant plus satisfaisant que c’était pour les autres TUF car il a vu le changement de la météo dans la MMA Brésilienne de prés et de la mode personnel


« Il y avait beaucoup de changement, comme de l’eau dans le vin, mais en terme de visibilité et de quantité, » déclara t-il. « Les petits événements ont conquit leurs espaces, et ce qu’il reste est de mettre en valeur l’athlète et d’assurer au combattant une bonne qualité de vie lors des combats à venir.’

Si léger, il s’apprête une fois de plus à affronter samedi son compatriote Ivan Jorge.

« Un combat est un combat, » déclara Damn. « Il a ses propres points forts, mais j’ai aussi les miens. La difficulté est de s’entraîner tout les jours, parfois dans la douleur, et toujours jouer avec mes enfants quand je rentre à la maison. »

 

C’est une réponse honnête comme vous obtiendrez d’un combattant, et c’est ce que Damn est, un combattant honnête. Il n’y a pas de quêtes pour la gloire, pas de fierté audacieuse. Les objectifs de Damm sont beaucoup plus humbles, mais pas moins admirable.




To watch seven UFC Fight Night Jaragua prelims on UFC Fight Pass on Saturday, February 15, Start your free trial today

Watch Past Fights

Médias

Récent
Go inside the lives and training camps of two featherweights on the edge of greatness. Max Holloway risks his win streak vs. former lightweight champion Anthony Pettis in a showdown between electrifying strikers with the interim championship on the line.
4 déc. 2016
Watch Olivier Aubin-Mercier submit Jake Lindsey in 2014. Don't miss Aubin-Mercier take on Drew Dober at UFC 206 on Dec. 10.
4 déc. 2016
Watch Donald Cerrone's welterweight debut from Fight Night Pittsburgh when he defeated Alex Oliveira. Don't miss 'Cowboy' take on Matt Brown at UFC 206 on Dec. 10.
4 déc. 2016
Watch the main event from Fight Night Cincinnati, when Matt Brown defeated Erick Silva. Don't miss Brown take on Donald Cerrone at UFC 206 on Dec. 10.
4 déc. 2016