Ryan Couture: La vraie identite

"Je veux juste être dans la compétition et donner le meilleur de moi-même ." - Ryan Couture
UFC lightweight Ryan Couture
La rencontre était organisée dans l'arrière pièce du Gold's Gym à Bellingham (Washington), peu de temps après que Ryan Couture  ait décidé qu'il en avait assez de son ancien mode de vie.  C'était il y a quelques années déjà,  la carrière de Ryan Couture atteignait son pic. D'abord chez les juniors puis ensuite chez les Seniors où il se classera troisième dans le championnat de lutte de l'Etat de Washington. Le fils de la légende Couture avait un destin tout tracé, aussi brillant que le QI d'un certain Einstein, Ryan Couture pouvait espérer marquer l'histoire après avoir été accepté dans la prestigieuse Université Western Washington. 

Après tout, les gènes de "lutteur" étaient clairement dans la famille.  Et tout d'un coup, son corps l'a abandonné, il avait brûlé toute son énergie durant une saison entière pour faire le poids. Lui qui s'était lancé dans un cursus de mathématicien à également vécu en parallèle une autre vie que celle d'athlète. Il se souvient d'ailleurs : " Quand j'ai quitté les études, je passais mon temps à faire la fête, j'ai grossi et je ne mangeais quasiment que des pizzas. Je ne me voyais clairement plus revenir et je pensais que la carrière d'athlète professionnel était terminée".

Un matin pourtant, il a un sursaut et se décide au aller courir. À retrouver la forme et un poids stable et correct. Il s'entraîne alors de nouveauté retrouve une chaîne rigueur jusqu'alors oubliée.  Il a commencé à constater les résultats notamment après des entrainements le dimanche dans la salle locale de Gold's Gym.

"Reprendre le grappling m'a véritablement permis de retrouver l'amour que j'avais pour la lutte. Je me retrouvais de nouveau au tapis et je reprenais mes marques en cherchant la bonne solution. Des exercices auxquels je reprenais goût". Explique Ryan Couture qui insiste "j'ai alors consacré tous mes dimanches à me rendre dans cette salle locale et au reprendre du plaisir tout en travaillant".

L'heure avait alors sonné et il était temps de reprendre les choses sérieuses et de retrouver une forme athlétique. L'heure également de dire adieu à la vie de paresseux et aux fiestas organisées ou improvisées pour enfin retrouver la compétition. En 2008, Couture décide de quitter sa ville natale et ses racines pour venir rejoindre Las Vegas et sa famille, notamment son père qui y a sa salle, l'une des plus (re)connue "XtremCouture".
Et pour cet UFC 164 qui se tiendra à Milwaukee, ce sera l'heure pour Ryan de reprendre goût à ce qui a toujours coulé dans son sang : la compétition et le haut niveau. Ce soir-là, il affrontera Laquinta dans la catégorie des poids légers. 

Une fracture de la main a obligé son adversaire initial Quinn Mulhern a abandonné et a permis à Laquinta de revenir dans l'octogone après avoir lui-même été éloigné de la cage pour 14 mois depuis sa défaite lors de ses débuts face à Michael Chiesa lors de la finale de l'émission de télé réalité "The Ultimate Fighter".

" Sur les vidéos que j'ai eu l'occasion de visionner, il est clair que le sol n'est pas son point fort et c'est justement là où je suis le meilleur donc clairement ce sera mon intention de prendre l'avantage et d'emmener le combat au sol. Sans compter qu'il est dangereux debout même si je pense pouvoir lui tenir tête et voire même l'inquiéter. Je n'ai pas peur de ce qu'il peut sortir de ses poings mais c'est bien en stand up qu'il est le plus inquiétant donc ce sera à moi de me méfier". 

Ce combat est pour plus d'une raison, un retour attendu pour le combattant qui avait connu une défaite dure car par TKO face à Ross Pearson ( le vainqueur du TUF USA vs Royaume Uni).

Il avait alors repris la vie normale, celle de monsieur (presque) tout le monde en décrochant un emploi Superviseur des Opérations pour la mutuelle banque de Washington, tout près de Bellinghton. Il faisait alors tous les jours 9h-17h comme quasi n'importe quel salarié lorsqu'une alarme interne s'est mise à sonner et une voix l'appelait à revenir à ce qu'il aimait. Cela n'aura pris qu'un matin avant que Couture ne s'exécute. Il sera alors le premier 
élève ceinture bleue de son ami Cody Houston qui venait de débarquer à Bellingham pour ouvrir son école de jiu-jitsu et MMA. 

La flamme était alors clairement de retour "je crois que c'était juste le fait qu'il prenait de nouveau du plaisir. Il était arrivé à un stade où il avait besoin de souffler un peu et de penser à autre chose pendant un moment. C'est ce qu'il a fait et la coupure lui aura été  bénéfique puisqu'en revenant il a retrouvé sa passion et à réalise qu'il avait le talent pour faire ce qu'il aimait et continuer à gravir les marches " explique Houston qui ne tarit pas d'éloge sur son ami " je trouve que c'est un type bien et humble notamment avec le nom qu'il porte".

Et oui, ce nom de famille si fameux. Ryan ne peut pas échapper à l'interview dans laquelle on lui demandera forcément quelque chose sur son père, cette légende du MMA :  Randy Couture. Non pas que Ryan ait décidé de l'ignorer mais il a arrêté de le mentionner et à continué à rouler sa bosse. 

D'ailleurs lorsqu'il a rencontré Houston, ce dernier ne se doutait pas une seconde qu'il était le fils de la légende Couture. Ryan préfère qu'on le juge pour ce qu'il est même s'il est bien conscient qu'il porte un nom dont il ne pourra pas se défaire et qui a marqué l'histoire de la discipline. 

"aujourd'hui,  je suis à l'aise avec mon nom. Cela le force à apprendre plus de choses et plus vite car je sais que les yeux seront braqués sur moi et qu'on attend forcément plus de mes sorties et je dois donc absolument élever mon niveau et progresser aussi vite que possible. Cela me motive et me donne envie de multiplier les efforts". 

Le prochain Ryan Couture ? Il nous en parle :

" j'ai juste envie d'entrer dans l'octogone et de donner le meilleur de moi-même et peu importe ce que les autres attendent ou jugent, je suis là pour faire mon travail et je sais que je n'accorde aucune importance au regard des autres et je n'y perds pas non plus mon temps. Ma priorité est de faire le boulot et de bien le faire". 












.


Watch Past Fights

Médias

Récent
Hear from Frankie Edgar, Edson Barboza, and Paige VanZant in these Fight Night Austin Post Fight Press Conference highlights.
23 nov. 2014
UFC newcomer Paige VanZant talks to Megan Olivi about her victory over Kailin Curran in this Fight Night Austin backstage interview.
23 nov. 2014
Former UFC lightweight champion Frankie Edgar spoke to UFC correspondent Megan Olivi after his dominating victory over Cub Swanson at Fight Night Austin.
23 nov. 2014
UFC correspondent Megan Olivi caught up backstage with Edson Barboza after his unanimous decision win over Bobby Green. Barboza spoke about his win and his opponent.
22 nov. 2014