Sam Stout, le roi du Drame

« Les gens aiment voir les combattants s’affronter debout avec de belles actions et de vraies oppositions. Je suis assez fier d’être un combattant excitant et que les gens aiment regarder » Sam Stout

Si vous n’aimez pas regarder Sam Stout combattre, c’est probablement que vous ne l’avez jamais vu dans l’octogone. Celui que l’on surnomme « Hands of Stone » met une énergie intense à chacune de ses prestations et parvient à chaque fois à ravir la foule et à la tenir en haleine. 


En dix combats à l’UFC, le poids légers a remporté à quatre reprises le bonus pour le « combat de la soirée ».

« Ce n’est pas mon objectif premier » a déclaré Stout avant sa rencontre qui l’opposera à Yves Edwards lors de l’UFC 131 de Vancouver « Je viens là dans l’octogone pour combattre et je donne tout ce que j’ai à chaque fois. J’aime faire plaisir aux fans et leur offrir un beau et vrai combat.

J’aime vraiment entendre la foule supporter les combattants et vivre à fond la confrontation et il n’y a rien de pire pour moi que d’entendre le public huer les athlètes. Les gens aiment voir les combattants s’affronter debout avec de belles actions et de vraies oppositions. Je suis assez fier d’être un combattant excitant et que le public aime à regarder  ».

 

A 27 ans, le canadien aime les comédies dramatiques avec comme fin de l’histoire, sa main levée et qui le voit sortir vainqueur d’un face à face qui aura tenu en haleine tout le public de l’UFC et plus généralement les fans de MMA à travers le MMA. Sur ses quatre dernières sorties, Stout a rempoté trois victoires. Un seul revers, sa confrontation qu’il perd par décision partagée contre Jeremy Stephens.

«  Oui, évidemment, j’aurais aimé preféré gagné mes combats avant la limite mais tant que je gagne et que je donne tout ce que j’ai dans la cage, alors je peux dormir sur mes deux oreilles » nous explique le protégé de Shawn Tompkins qui poursuit « Vancouver est une superbe ville. J’ai déjà dooné un séminaire ici (stage de MMA), j’ai même quelques amis qui vivent ici et c’est vraiment l’une de mes villes préférées. Je suis impatient d’y retourner ».

Contre Yves Edwards, Stout (17-6-1) se voit opposé à un sérieux adversaire qui est autant dangereux debout qu’au sol et qui a remporté six victoires sur ses sept derniers combats. A 34 ans, le pensionnaire de l’American Top Team affiche un palmarès de 40 victoires dont 14 par KO pour 16 défaites et un nul.

«  Evidemment, je sais qui est Yves Edwards puisque j’étais un fan de MMA lorsque j’étais enfant » nous a confié Stout qui reprend «  J’ai regardé pas mal de ses combats et je sais qu’il est très dangereux. Ce qui le rend dangereux, c’est un peu tout. Il est imprévisible et maîtrise les différentes phases de jeu.

C’est un bon kickboxer, son jeu au sol est complet et il a de bonnes soumissions et enfin, il a une grande expérience de la cage donc je sais que je dois arriver prêt ce samedi à lui répondre quelque soit sa stratégie de combat ».

 

Le partenaire d’entrainement de Sam Stout, Mark Hominick,  a déjà affronté  Yves Edwards lors de l’UFC 58, et il l’avait emporté par une superbe soumission placée dans la deuxième reprise. Ce soir-là Stout était dans les tribunes « Je me sentais tellement investi dans cette rencontre. Je considère Mark comme un frère et lorsqu’il était touché, c’est comme si c’était moi qu’on frappait. Il nous avait fait très peur ce jour-là parce qu’il avait pris pas mal de coups et on pensait que c’était la fin du combat jusqu’à ce qu’il parviennent à reprendre le dessus.

J’avais le cœur complètement chamboulé, j’avais l’impression qu’il était à la place de mon estomac tellement j’ai vécu ce combat comme si c’était moi dans la cage » nous confie Stout qui aura à cœur de renouveler l’exploit en tentant de venir à bout d’un Yves Edwards prêt à en découvre lors de l’UFC 131.




Médias

Récent
Voici un aperçu des vies et camps d'entraînement de six des plus grandes personnalités de l'UFC lors de l'émission Road to the Octagon : Werdum vs Browne. Voyez l'épisode complet samedi à 23:00 HEC sur les ondes de FOX.
8 avr. 2014
Au moment de son combat contre Nate Marquardt, Jake Ellenberger avait remporté sept de ses huit derniers affrontements. Voyez si "The Juggernaut" a pu récolter un succès de plus contre l'ancien champion Strikeforce à l'UFC 158.
11 avr. 2014
Les entraîneurs de la série L'Ultime combattant : Canada c. Australie, Patrick Côté et Kyle Noke, sont montés sur le pèse-personne et la guerre de mots entre Michael Bisping et Tim Kennedy s'est poursuivie à la pesée.
15 avr. 2014
The Ultimate Fighter Nations Finale weigh-in at Colisee Pepsi on April 15, 2014 in Quebec City, Quebec, Canada. (Photo by Josh Hedges/Zuffa LLC/Zuffa LLC via Getty Images)
15 avr. 2014