Escudero Combat pour la Fierté

« Je veux remercier Charles Oliveira d'avoir accepté ce combat ; Il n'y a pas de mauvais sentiments entre nous, mais on doit s'affronter. Une fois dans l'Octogone, faisons du rock and roll. Après, on peut être amis, mais d'abord on doit combattre. »

« Plus que tout autre sport, la lutte apprend le contrôle et la fierté. Certains ont lutté sans des grandes compétences – aucun n'a lutté sans fierté. »- Dan Gable


C'est sa fierté qui lui a empêché d'abandonner initialement. Moins de deux minutes après le début du troisième round, il était pris dans une clé de bras par Evan Dunham. Lorsque son adversaire a tiré sur son bras, il a hésité avant de taper. Il n'était pas prêt à admettre la défaite. Après quelques secondes apparemment épouvantable, il a enfin cédé et le combat était fini, mais il s'est échappé d'une blessure pour qu'il puissent combattre un autre jour.

C'est le moment le plus bas de la carrière de MMA d'Efrain Escudero ; le reste de sa carrière est comme une collection de points forts d'un lutteur devenu combattant au cours des quatre dernières années, dont une victoire cinq mois après sa défaite contre Dunham.


À 24 ans, Escudero possède déjà un palmarès professionnel de 14-1 avec 10 victoires par soumission. Si cela n'était pas suffisant, le combattant d'Arizona a marqué trois victoires par soumission lors de sa participation à The Ultimate Fighter pour gagner sa place en finale de la huitième saison, face à son coéquipier Phillipe Nover. Escudero a vaincu Nover par décision unanime pour être couronné Champion de The Ultimate Fighter. Pas mal pour quelqu'un qui, juste quelques années plus tôt, n'était qu'un lutteur parmi tant d'autres.

En 2006, « Hecho en Mexico » ("Fabriqué au Mexique") est devenu un lutteur All-American pour Pima Community College quand il a pris la septième place du tournoi national de NJCAA dans la catégorie 157 lb (72Kg). « J'ai commencé à m'entraîner avec Drew Fickett pour son combat avec Kurt Pellegrino. J’étais un simple lutteur et il m'a demandé si je pouvais l'aider pour son combat, alors je l'ai fait. » Escudero évoque ses débuts dans le MMA, en aidant un ancien élève de Pima, Fickett, à se préparer pour son cinquième combat à l'UFC. « Je ai adoré l’expérience, et il m'a demandé si je voulais rester et continuer à m'entraîner dans le MMA. Alors j'ai appris le jiu-jitsu et la boxe et puis huit mois plus tard j'ai fait mon premier combat. J'ai compris tout de suite que j'avais trouvé mon nouveau sport car quand j'ai combattu la première fois, je voulais combattre la semaine suivante, et puis la suivante et ainsi de suite. »


Pour Escudero, faire le saut de la lutte vers le MMA professionnel était naturel et nécessaire. « Les lutteurs sont obligés de faire la transition vers le MMA. Si tu joues au base ball, au football, au basket, au foot ou à un autre sport toute ta vie – si tu es doué tu deviens professionnel et tu décroches un contrat qui vaut des millions de dollars. » a expliqué Escudero, au sujet du choix de son nouveau sport. « Il n'y a pas de ligue professionnelle pour la lutte, et l'UFC est la meilleure alternative. Il y a l'esprit de la compétition à haut niveau et l'ambiance de la lutte. L'UFC est l'endroit où nous, les lutteurs, pouvons se servir des compétences qu'on a acquis depuis tout jeune. »
Escudero fait parti d'une grande tradition de lutteurs à l'UFC. Beaucoup de combattants élites comme Chael Sonnen, Josh Koscheck, Jon Fitch, Cain Velasquez, Matt Hughes et le champion poids lourd de l'UFC Brock Lesnar, ont des passés prestigieux dans la lutte. Escudero évoque la récente rencontre pour la ceinture des poids légers, « C'est la lutte de Frankie Edgar qui a battu BJ [Penn]. C'est ce qui lui a brisé sa volonté dans ce combat. » Escudero continue à s'entraîner aujourd'hui avec des grands lutteurs comme le champion poids légers de WEC Ben Henderson au MMA Lab à Glendale, dans l'Arizona.

Pour Escudero, la lutte est inévitable pour être un grand combattant, « La lutte joue un rôle primordial dans le MMA. Comment aller de A à C sans connaître B? A quoi ça sert de s'entraîner en jiu-jitsu si tu ne sais pas mettre ton adversaire au sol ? Comment tu veux boxer si ton adversaire t’emmène au sol ? En tant que lutteur tu peux décider où se déroule le combat. » Escudero continue à expliquer comment il se sert de sa lutte dans la cage. « Quand je me sens en danger, c'est ma lutte qui prend le dessus. J'en ai pratiqué depuis tellement longtemps que ça fait partie de ma mémoire musculaire. »

La capacité d'Escudero à s'adapter sa prouesse en lutte et son esprit compétiteur au MMA a résulté en succès immédiat. En l'espace de 14 mois, « Hecho en Mexico » a gagné ses 10 premiers combats, dont six gagné par soumission au premier round. Cette série impressionnante de victoires a permis à Escudero de faire partie du casting de The Ultimate Fighter: Team Nogueira vs. Team Mir. Escudero a été obligé de combattre pour entrer dans la maison ; il a gagné par étranglement au premier round face à Ido Pariente. Cependant, quand il est entré à la maison Escudero est resté très humble.

« Quand l'émission a commencé, je n'imaginais pas que j'allais la gagner. Je croyais que je me ferai remarquer et puis je reviendrai après la saison », Escudero explique avec beaucoup de modestie. Cet attitude a rapidement changé, quand deux de ces colocataires, Shane Nelson et Junie Browning, lui ont pris pour cible et ont transformé les combats en affaire personelle. « Shane Nelson m'a défié, et c'est à partir de ce moment là que l'enjeu est devenu personnel. Dès lors, je voulais l'affronter. Je me suis juré que je n'allais pas perdre face à lui. » Le Résultat ; Escudero l'a soumis avec un étranglement en triangle depuis la position montée pour finir le combat.

Suite à sa victoire face à Nelson, les châtiments de Browning ont augmenté. « Je pense que [Junie Browning] voulait me faire peur, car en vérité il avait peur de moi, », théorise Escudero au sujet des attaques verbales de Browining. « Il croyait qu'il pouvait me faire peur, et que j’allais éviter l'affrontement. Mais là d'où je viens on ne recule devant rien. » Le résultat du combat contre Browning ressemblait bizarrement à celui contre Nelson, Escudero l'a finalisé avec un étranglement et ses bras ont été levé comme un signe de victoire.

Il n'y a pas si longtemps, Escudero n'était qu'un lutteur inconnu qui se battait pour sa place à l'UFC. Maintenant, malgré son jeune âge, Escudero est bien en route vers le statut de vétéran respecté, à l'approche de son cinquième combat dans l'organisation. « Cela devient une routine. Je n'ai plus les nœuds à l’estomac car j'ai déjà combattu dans de grands évènements, sur des grandes affiches et j'en ai l'habitude. » Au contraire, l'adversaire d'Escudero, Charles Oliveira, est plutôt un nouveau à l'UFC. Malgré cela, Escudero ne prend pas son adversaire à la légère, sachant qu'il est toujours invaincu. « Je m'attends à un Charles Oliviera au meilleur de sa forme. Il combat à l'UFC et il combat contre moi, alors je sais qu'il est coriace et je m'attends à un adversaire coriace. »

Mercredi, après trois changements d'adversaire, « Hecho en Mexico » à une autre opportunité de monter dans l'Octogone et prouver sa valeur en tant que lutteur devenu combattant, cette fois contre le Brésilien Oliviera. Malgré les enjeux importants, Escudero reste respectueux, « Je veux remercier Charles Oliveira d'avoir accepté ce combat. Il n'y a pas de mauvaises sentiments entre nous, mais on doit s'affronter. Une fois dans l'Octogone, faisons du rock and roll. Après, on peut être amis, mais d'abord on doit combattre. » Il parle comme un homme qui a beaucoup de fierté et du respect pour lui même et pour son sport.


Médias

Récent
Joseph Benavidez discute avec SHOOTMedia de son revers aux mains de Demetrious Johnson, de son combat à venir contre Elliot, de son camp d'entraînement et du départ de son ami et entraîneur Duane "Bang" Ludwig de Team Alpha Male.
22 avr. 2014
Voyez la conférence de presse annonçant la mise en vente des billets de l'événement UFC 174: Johnson vs. Bagautinov.
21 avr. 2014
Le combattant de la Virginie, Matt Van Buren, affrontait Daniel Vizcaya afin de tenter de se tailler une place dans la maison The Ultimate Fighter 19.
16 avr. 2014
L'invaincu combattant originaire de l'Illinois, Corey Anderson, affrontait Kelly Anundson du Nevada lors de ce combat de la ronde éliminatoire de la série The Ultimate Fighter 19.
16 avr. 2014