M. Koscheck à dit

Certains l'aiment et d'autres le détestent, mais Josh Koscheck a endossé son double rôle de favoris des fans et celui que l'on déteste, et avant son combat face à Georges St-Pierre lors du combat principal à l'UFC124, on va sûrement entendre des commentaires incendiaires de la bouche du coach de la saison 12 de l'Ultimate Fighter et le challenger officiel de la catégorie poids welter. Voici quelques petits citations de Kos’ dites au cours de sa carrière à l'UFC.

Au sujet des soumissions (2006)

« Je ne vais jamais abandonner. C'est comme si tu disais 'no mas', vous êtes trop fort aujourd'hui'. J'ai beaucoup de cœur et je crois qu'il y a toujours la possibilité de s'en sortir. Il y a un moment où certaines personnes se sentent peut-être obligés de taper, mais je ne me suis pas encore retrouvé dans cette situation. »

Se faire étrangler par Drew Fickett (2006)
« C'est ça le MMA, et je l'ai déjà vu arriver dans le passé, quelqu'un domine et puis il se fait soumettre. Cela fait partie du sport et j'y pense tout le temps. A quoi je pensais, pourquoi j'ai plongé dans les jambes à ce moment là ? Il y aura toujours des « Et si... », Mais c'est arrivé, c'est la
nature de notre sport, je fais la paix avec et je passe à autre chose. »

Finaliser des combats (2007)
« Avec tous les
bonus et les autres initiatives que l'UFC propose, lorsque tu as réussi à mettre ton adversaire en mauvaise posture tu essaies de finaliser le combat. En tant que combattant, si tu as fait mal à ton adversaire, l'instinct du combattant prend le contrôle et tu fais ce qu'il faut pour finir le combat. Par exemple, regarde mon combat face à Drew Fickett, j'ai sûrement eu beaucoup d'opportunités de finir ce combat plus tôt. Si je connaissais plus de techniques ou si j'avais été plus agressif à certains moments du combat, j'aurai sûrement pu finir le combat plus rapidement. Alors il faut toujours essayer de finaliser, car plus le combat dure, plus de mauvaises choses peuvent arriver, car on est à l'UFC, et c'est un truc de dingue. »

Avant son premier combat face à Georges St-Pierre (2007)

« Je crois que Georges St-Pierre est un combattant complet, un bon combattant, mais je pense qu'il a un énorme défaut, c'est son mental. Je pense que mentalement, il n'est pas aussi fort qu'il est techniquement. C'est dans ce domaine que je vais travailler, et que j'espère exploiter lors de ce combat, et, je l’espère, je vais sortir victorieux. »

D'autres pensées au sujet de GSP (2007)
« Si on regarde le passé de Georges St-Pierre, il a dit que la raison pour laquelle il a perdu face à Matt Hughes était parce qu'il affrontait son idole. On ne dit pas ce genre de chose. Et puis, suite à la défaite contre Matt Serra, il a dit qu'il ne s'était pas entraîné correctement, puis il est revenu pour dire qu'il s'était bien préparé mais qu'il avait fait une erreur et d’autres excuses de ce genre. Avec un regard extérieur, tu te dis que ce mec a un problème s'il doit inventer ce genre d'histoire. Mais je suis content qu'il soit comme ça, car c'est un avantage pour moi parce que je suis serein au niveau mental. Je viens de la lutte alors cet aspect mental est là, maintenant je dois améliorer ma technique afin de rivaliser avec ces mecs. »

La dureté (2007)
« Une des raisons pour laquelle je suis coriace, c'est
Edinboro wrestling. Coach Flynn, je lui ai fait prendre un avion il y a quelques semaines, il m'a entraîné pendant une semaine, et j’ai suivi un entraînement différent par rapport à ceux dont j’ai l’habitude. On pousse le corps au max, mais plus important, on pousse l'aspect mental. Il m'a fait pousser une voiture après 40 minutes de fractionnées, juste pour tester mon mental et pour voir si je voulais vraiment gagner ce combat. Le lendemain, il m'a fait pousser une brouette avec une charge de 150kg pendant 28 minutes sans pause, et en courant. Alors c'est beaucoup plus un jeu mental pour moi, et avec mon passé dans la lutte, les lutteurs ont l'habitude de tout ça. On a l'habitude de se pousser, de s'entraîner dur, se mettre dans des positions et des situations à l'entraînement où d'autres personnes vont craquer ou plier. C'est comme ça que les lutteurs sont faits, à mon avis. »

Combattre avec St-Pierre (2007)
« Georges est un mec sympa, mais il veut me retirer le pain de la bouche. J’essaie de me construire une carrière. C'est quelque chose que je veux, et il essaie de
me le reprendre. Je m'en moque qu'il soit un mec bien – je dois lui botter les fesses, c'est aussi simple que ça. Je suis obligé de penser comme ça jusqu'à la fin de ce combat – &#$# Georges St-Pierre, il essaie de me voler mon rêve d’être le champion de l'UFC. Je ne vais pas lui permettre de me prendre ça. Peut-être, après le combat, je vais penser différemment, mais en ce moment, dans mon esprit il essaie de me retirer le pain de la bouche et de me voler mes rêves. Alors c'est lui l'ennemi. »

Combattre contre des “mecs biens” (2007)
« J'ai travaillé dur pour être là où je suis, et je pense que je dois faire le nécessaire pour que le combat aille dans mon sens, et
je dois penser comme je pense parce que c'est comme ça. En lutte, j'ai lutté contre beaucoup de mecs sympathiques, mais on est là sur le tapis, c'est une compétition et je veux gagner. Je ne suis pas concerné par l'autre personne et heurter ses sensibilités ne me gène pas. »

L'évolution de Josh Koscheck (2008)

« Je pense que mon style a beaucoup changé depuis GSP. Mentalement, je n'étais pas au top. Je ne travaillais pas vraiment ma lutte à cette époque, alors je suis aujourd'hui un combattant plus complet et c'est une des leçons que j'ai tiré de ce combat contre Georges St-Pierre. »

Le bonheur (2008)
« Maintenant je suis content. J'ai dit à mon manager que je veux combattre plus souvent. Je veux combattre le plus souvent possible, et cette année a été géniale car ce combat sera mon quatrième. Ça veut dire que je gagne de l'argent et je suis content. »

Sa nouvelle popularité avec les fans (2008)
« J'ai eu une bonne réaction. Je pense que les fans commencent à m'apprécier et me voir comme un vrai combattant, il leur a juste fallu un peu de temps pour le comprendre. »

Ses rapports d'amour et de haine avec les fans (2008)
« Ils t'aiment encore plus après t'avoir haït, alors si tu arrives à faire en sorte que quelqu'un te haïsse avant qu'il ne tombe amoureux de toi, tu l'as pour la vie. Je vois ça comme une relation intime. Ces fans ne m'apprécient peut-être pas, et peut-être je n'arriverai jamais à convaincre tous les fans, mais c'est hors de mon contrôle. Tout ce que je peux contrôler c'est la victoire et la défaite, et m'entraîner comme un fou pour éviter des défaillances comme lors de mon dernier combat (contre Thiago Alves). Être le gentil ou le méchant ne me concerne pas – je veux juste gagner des combats, car à la fin de la journée, c'est tout ce qui compte. Je suis là pour faire le show, mais je suis avant tout un combattant. Je veux divertir les gens et je veux qu'ils en aient pour leur argent. Qu'est ce que ce fou va faire maintenant ? Qu'est ce qu'il va dire maintenant ? Et c'est comme ça que je vis. Il faut pousser les limites et il faut profiter pleinement de la vie. »

Des Provocations (trash talk) (Avant son combat face à Paul Daley - 2010)
« Lorsque je provoque – tu sais quoi ? Je me pointe dans l'Octogone et je combats. Et c'est ce que ce mec va être obligé de faire. Il faut qu'il comprenne que le 8 Mai, une fois dans la cage, il n'y a plus de provocation. Il va fermer sa gueule et il va se battre, et c'est ça la différence entre moi et ce mec. Il a eu quelques bons combats, mais il n'a pas encore affronté une personne comme moi, c'est sûr. Je garantis que ce combat ne dépassera pas le deuxième round. »


Être un combattant complet (Avant son combat face à Paul Daley - 2010)

« Mon point de vu , Paul Daley est seulement un mec qui aime provoquer mais c'est un combattant uni-disciplinaire. Des mecs comme ça,
c'est le passé – comme les purs lutteurs, ou des purs boxeurs. Ces jours là sont finis, et il faut devenir un combattant de mixed martial arts complet. J'étais comme ça fût un temps. J'étais un lutteur uni-disciplinaire, et suite à The Ultimate Fighter, si tu regardes l'évolution de Josh Koscheck, j'ai changé et je suis fier de la transformation que j'ai subie et les sacrifices que j'ai faits pour arriver à ce point. Je connais des soumissions, je peux mettre des mecs KO, j’envoie des coups de pieds à la tête, et je ne vais pas avoir des problèmes en boxe face à Paul Daley. Il ne peut rien me faire que je n'ai pas déjà vu. »

La victoire (Avant son combat face à Paul Daley - 2010)
« Je pense que j'ai vécu beaucoup de choses pour être où je suis aujourd'hui, et ces six derniers mois ont été durs avec l'entraînement et tout ce qui s'est passé. Je n'ai jamais pris de drogues, mais tu entends parler des mecs qui sont accrocs à quelque chose, et même si je ne suis pas le genre de personne à être accrocs, mon Dieu qu'est ce que j'aime gagner. Lorsqu'on gagne, il y a un sentiment qui vous traverse tout le corps que la plupart des gens n'auront jamais l'opportunité de ressentir, et c'est unique. »

La belle lutte (Avant son combat face à Paul Daley - 2010)
« Ça fait longtemps que je prépare ce combat, et on arrive au bout – c'est pour cela qu'on travaille et de cela qu'on rêve. Toutes ces nuits à rêver au combat et les difficultés et les obstacles à surmonter pour y arriver, j'appelle ça la belle lutte. C'est une lutte de finir le camp de préparation, se lever tous les jours et se pousser et se motiver, et à la fin, le plus beau dans tout ça, c’est que j'aurai le droit de tabasser quelqu'un pendant 15 minutes devant un public déchaîné au Canada.

Watch Past Fights

Médias

Récent
Taking a break from training for his headlining fight, UFC heavyweight and native Las Vegan, Roy Nelson, heads to the Voodoo Zipline high atop The Rio hotel to see the city from a whole different perspective.
16 sept. 2014
UFC Fight Night open workout for media at the Hilton Tokyo on September 16, 2014 in Tokyo, Japan. (Photo by Keith Tsuji/Zuffa LLC/Zuffa LLC via Getty Images)
16 sept. 2014
Joanne Calderwood scouts opponent Emily Kagan with the help of Team Pettis coaches. Watch an all-new episode of The Ultimate Fighter every Wednesday on FOX Sports 1.
16 sept. 2014
Emily Kagan and the coaches from Team Melendez watch film from some Joanne Calderwoods previous fights before they face off Wednesday night on an all-new episode of The Ultimate Fighter.
16 sept. 2014