Résultats des combats préliminaires de l'UFC 133 - Gustafsson l'emporte au second round

Cliquez ci-bas pour le compte-rendu des combats préliminaires de l'événement UFC 133...
PHILADELPHIE, 6 août – Alexander Gustafsson a peut-être dû composer avec un changement tardif d’adversaire pour son affrontement de l’UFC 133 qui avait lieu samedi soir au Wells Fargo Center, mais passer de Vladimir Matyushenko à Matt Hamill n’a causé aucun problème au Suédois “Mauler”, qui a obtenu la plus importante victoire de sa carrière avec une mise hors de combat sur Hamill au second engagement.

Ce gain est la troisième victoire consécutive de Gustafsson, chacun de ses affrontements s’étant terminé avant le son de cloche final.

Les athlètes ont mis un certain temps avant de s’engager sérieusement au cours du premier round alors que Hamill s’était lancé à la poursuite de Gustafsson, qui tentait pour sa part de se mouvoir autour de l’Octogone afin de ne pas permettre à son rival de lui plonger dans les jambes. Hamill a néanmoins été capable d’infliger une coupure au dessus de l’oeil droit de Gustafsson avec l’aide d’un crochet gauche et même s’il a tenté de profiter de l’occasion afin de mettre de la pression sur son adversaire, “The Mauler” a toutefois touché Hamill à quelques occasions au cours des cinq minutes.

Gustafsson s’est montré plus agressif au second engagement et son habileté à éviter les tentatives de mise au sol de Hamill lui a permis de prendre confiance. Du côté de Hamill, on le sentait affligé par la fatigue et lorsque Gustafsson a amplifié le rythme pour ensuite ébranler “The Hammer” d’une solide gauche, il devenait évident que le combat allait se terminer abruptement, ce qui s’est produit. Avec une série de solides frappes demeurées sans réponse, l’officiel Dan Miragliotta n’a eu d’autre choix que d’arrêter le combat à la marque de 3:34 du second round.

Avec cette victoire, Gustafsson se voit créditer une douzième victoire (12-1) alors que Hamill voit sa fiche passer à 11-4.

MENDES vs YAHYA

L’invaincu poids plume, Chad Mendes, n’a pas impressionné face à l’as de la soumission, Rani Yahya, mais il a été suffisamment efficace afin de cumuler une onzième victoire consécutive après s’être attiré la faveur des juges au terme de trois rounds.

Les trois juges ont rendu des cartes de 30-27.

Il y a eu peu d’action digne de mention au cours des premières minutes du premier engagement, sinon un attaque de Mendes dans les 60 dernières secondes qui a envoyé Yahya (16-7) visiter le tapis, pour ensuite lui servir une bonne droite suivie d’un coup de genou sonore.

Mendes n’a toutefois pas perdu de temps avant de s’imposer au second round, en projetant Yahya au tapis avec fracas, pour enfin faire réagir la foule. Les habiletés de Yahya en défensive au sol lui ont néanmoins permis de se relever rapidement, et il a fait de même après que Mendes ait obtenu sa seconde mise au sol de l’engagement. Il devenait cependant clair que le Brésilien n’allait pas remporter de guerre debout, ni de combat où il ne serait pas celui qui amènerait son rival au sol…

Au cours du round final, Mendes a continué de marquer des points avec des mises au sol, alors que Yahya tentait plutôt de son côté de chercher une ouverture pour une soumission depuis la position du dessous. Or, les incessantes attaques de Mendes l’ont empêché de faire quoi que ce soit. De retour debout, Yahya a été capable d’obtenir un “knockdown”, mais le Californien le lui a fait payer avec deux mises au sol avant le son de cloche final.

MENJIVAR vs PACE

Le vétéran Ivan Menjivar a fait usage d’impressionnantes frappes variées pour ensuite survivre à l’intensification des attaques de Nick Pace en fin d’affrontement, remportant ainsi la victoire par une décision unanime serrée.

Le pointage a été de 29-28 pour les trois juges en faveur de Menjivar, qui voit sa fiche passer à 23-8 alors que Pace obtient pour sa part son second revers en carrière (6-2).

Après un lent départ, Pace s’est activé en seconde moitié d’engagement avec une mise au sol, pour ensuite prendre le dos de Menjivar. Le vétéran s’est relevé rapidement, non sans s’être pratiquement fait prendre par un étranglement arrière avant de s’échapper dans les derniers moments.

Menjivar a martelé Pace de coups de pied tout au cours du second round, sans que son rival ne lui réponde. Malgré son évident désavantage de portée, “The Pride of El Salavador” a profité de l’inactivité de son adversaire afin de lui lancer des coups de poing et coups de pied élevés. À mi-chemin de l’engagement, Menjivar a coincé Pace contre le grillage afin de lui envoyer une avalanche de coups. Même s’il n’a pu finir son adversaire, Menjivar a cumulé suffisant de points contre Pace afin de s’assurer de remporter l’engagement haut la main. Malgré l’absence de toute offensive du New-Yorkais, ce dernier a toutefois obtenu la mise au sol avec un peu plus d’une minute à faire. Cela ne lui a toutefois pas été suffisant.

Le Montréalais a continué d’accentuer la pression en position debout au cours du troisième et dernier engagement, mais sentant l’urgence d’agir, Pace a finalement obtenu la chance de renverser la vapeur au cours des 60 dernières secondes lorsqu’il a touché Menjivar d’un solide coup de genou à la tête. Visiblement blessé, Menjivar a immédiatement agrippé son œil pour ensuite battre en retraite dans l’espoir de se protéger. Voyant l’opportunité de finir son adversaire, Pace a foncé sur lui, sans toutefois obtenir le résultat escompté. Menjivar a été capable d’éviter les dommages et gagner du temps jusqu’au son de cloche pour remporter ainsi l’affrontement par décision.

HENDRICKS vs PIERCE

Les espoirs chez les mi-moyens, Johny Hendricks et Mike Pierce, ont tout donné dans l’Octogone au cours des 15 minutes qu’a duré la rencontre. Hendricks est sorti victorieux après avoir obtenu une épuisante décision partagée.

Le pointage indiquait 29-28 à deux reprises et 28-29 pour Hendricks, qui voit sa fiche passer à 11-1 alors que Pierce voit plutôt la sienne tomber à 12-4.

Hendricks a livré un convaincant premier engagement, dominant avec son rythme et imposant l’orientation de l’affrontement au cours des cinq premières minutes, notamment avec des coups de genou au corps, une stratégie qui s’est avérée particulièrement efficace.

Après avoir vu Hendricks s’envoler avec le premier round, Pierce est sorti en force au second engagement dans le but d’égaliser le pointage en étant plus actif au chapitre des frappes et grâce à sa défensive contre les mises au sol. Un assaut de Hendricks plus tard en cours de round est cependant venu assombrir les efforts déployés par Pierce.

En dépit du pointage, tant Hendricks que Pierce ont amorcé le troisième engagement avec la victoire en ligne de mire. Ni un, ni l’autre ne voulait concéder un seul pouce du territoire de l’Octogone à son rival. En milieu de round, Pierce a obtenu sa première mise au sol du combat, se permettant d’envoyer quelques frappes bien sonores à l’endroit de Hendricks au passage, qui s’est toutefois rapidement relevé. Les deux athlètes se sont par la suite immédiatement engagés afin d’échanger de furieux coups de poing jusqu’à ce que Hendricks tente d’obtenir à son tour la mise au sol en fin de combat, bien qu’arrêté par le son de la cloche.

BROWN vs PHAN

Le vétéran poids plume, Mike Brown, a obtenu son premier gain à l’UFC au terme d’un affrontement de trois rounds s’étant soldé par une décision unanime serrée, infligeant du coup la défaite à Nam Phan. Cette victoire était inespérée pour l’ancien champion de la WEC, qui était sur une séquence de deux revers consécutifs.

Le pointage annoncé était de 29-27 et 29-28 à deux reprises.
br> Brown (25-8) s’est imposé comme agresseur dès le début, balançant des droites tout en recherchant l’ouverture pour l’obtention d’une mise au sol. Au cours de la seconde minute, Brown a enfin pu amener le combat au sol pour ensuite prendre le dos de Phan et lui envoyer une série de coups de poing à la tête. Phan a résisté à l’attaque pour ensuite se relever. Brown a obtenu une seconde mise au sol en fin d’engagement, ne laissant ainsi aucun doute sur sa dominance au cours de ces cinq premières minutes.

Phan (16-10) a senti l’urgence d’agir en ce second round, tentant de renverser la vapeur. Dès qu’il a pu trouver sa portée, il a touché la cible avec une série de solides frappes. Avec deux minutes à faire, Brown a réussi à combler l’écart, puis a de nouveau amené Phan au tapis. Or, ce dernier s’est relevé pour ensuite s’esquiver. Brown ne semblait toutefois pas dans son élément, considérant que les combinaisons et coups de poing au corps de Phan commençaient à payer en fin d’engagement.

Reprenant les choses là où il les avait laissées au second, Phan a continué de marteler Brown avec de solides frappes, mais l’ancien champion de la WEC lui a renvoyé la pareille avant de le ceinturer contre la clôture. Lorsque les deux hommes se sont séparés, le pointage était serré au chapitre des frappes, mais Brown a pris bien soin d’utiliser sa lutte afin de se démarquer et s’attirer la faveur des juges à la carte de pointage, ce qui lui a permis de s’assurer de la victoire.

NATAL vs BRADLEY

Rafael Natal a finalement obtenu sa première victoire à l’UFC en trois sorties, surpassant le remplaçant Paul Bradley au pointage afin d’obtenir la décision unanime.

Le pointage était de 30-27 et 29-28 à deux reprises en faveur de Natal, qui voit sa fiche passer à 13-3-1. Bradley, qui remplaçait Costa Philippou (qui s’est pour sa part vu promu en carte principale afin d’affronter Jorge Rivera), voit maintenant sa fiche indiquer 18-3 et 1 N.

Les deux pugilistes sont demeurés actifs au cours du premier round, mais c’est néanmoins Natal qui a su marquer davantage de points en causant du dommage, ensanglantant notamment le nez de Bradley et lui faisant rougir la jambe gauche avec ses nombreux coups de pied.

Intensifiant le rythme au second engagement, Bradley et Natal ont soulevé la foule avec de sauvages échanges. Natal a cependant laissé l’ouverture à Bradley afin que ce dernier puisse marquer avec une mise au sol, sans toutefois pouvoir capitaliser par la suite, ce qui a permis à son rival de se relever. Dès lors, la rencontre a pris l’orientation d’un combat de kickboxing à l’avantage de Natal. En fin d’engagement, Bradley a obtenu une nouvelle mise au sol, sans toutefois bénéficier de suffisamment de temps au chronomètre afin d’en prendre avantage.

Les dernières minutes du combat ont été particulièrement endiablées, Bradley mettant de la pression sur son adversaire alors que Natal contre-attaquait brillamment tout en évitant les tentatives de mises au sol de son rival. En seconde moitié de round, la fatigue devenait de plus en plus un fardeau pour Bradley, qui s’est contenté de chercher une ouverture pour une mise au sol jusqu’à la fin de l’affrontement, sans succès.
dimanche, octobre 26
3AM
CEST
Rio de Janeiro, Brazil

Médias

Récent
Gilbert Melendez joins Heather Clark for some film review before her bout against former Invicta foe Felice Herrig on the next episode of The Ultimate Fighter.
21 oct. 2014
The Rankings Report is a new weekly UFC.com series that gives you, the fans, a more in-depth look into the official UFC rankings. This week Matt Parrino and Forrest Griffin look ahead to UFC 179 and talk about Georges St-Pierre.
21 oct. 2014
Photos from the ninth episode of The Ultimate Fighter Latin America, featuring the first semifinals fight between Yair Rodriguez and Rodolfo Rubio!
14 oct. 2014
Fabricio Werdum and Cain Velasquez face off in the coaches challenge, a classic battle of penalty kicks. Cain has never played soccer but is confident he will win. Find out who comes out on top, and watch the full episode on UFCFIGHTPASS.com.
21 oct. 2014