Résultats des combats préliminaires de l'UFC 135 - Boetsch inflige un premier revers à Ring

Cliquez ci-bas pour le compte-rendu des combats préliminaires de l'UFC 135... 
DENVER, 24 septembre – Tim Boetsch a peut-être connu un départ plutôt lent lors de son combat préliminaire contre le participant d’une édition précédente de The Ultimate Fighter, Nick Ring, samedi soir au Pepsi Center, mais il a pu trouver son rythme en cours d’affrontement pour finalement infliger une première défaite au prodigieux Canadien par décision unanime au terme de trois rounds. Voir l’entrevue d’après-combat.

“Jusqu’à présent, j’aime combattre chez les poids moyens”, a commenté Boetsch, qui a maintenant une fiche parfaite de 2-0 dans cette division.

Le pointage a été de 29-28 à deux reprises et 30-27 en faveur de Boetsch.

Dès le début de l’affrontement, Ring s’est porté à l’attaque avec un coup de pied à la tête. Boetsch s’est pour sa part contenté de conserver le centre de la cage pour tenter de s’imposer comme agresseur, attendant une ouverture pour s’engager en espérant fort possiblement pouvoir bénéficier de son avantage de puissance et de force physique. Boetsch a tenté la mise au sol, mais Ring l’a évité, puis a profité de la chute de son adversaire pour passer en nord-sud en anaconda. Depuis sa position, il a malmené son rival avec de multiples coups de genou à l’épaule. Tout au cours de ce round, Ring s’est montré très concentré et précis, définitivement plus méthodique que son adversaire.

Les choses se sont cependant gâchées pour le Canadien au second engagement. Boetsch a touché la cible avec une droite, mais Ring n’a pas semblé broncher. Bien que moins puissant que son rival, « The Promise » a néanmoins tenté des attaques plus variées. Toutefois, Boetsch a sévèrement ébranlé son adversaire avec une droite, envoyant ce dernier brièvement visiter le tapis. De retour debout, “The Barbarian” a par la suite forcé Ring contre le grillage. À l’approche d’un coup de genou, il a agrippé la jambe de Ring afin de le pousser au sol pour ensuite le prendre en guillotine. Le Canadien s’est toutefois échappé. Plus confiant, Boetsch a de nouveau ébranlé Ring, cette fois-ci au corps à corps avec un coup de coude. Le round s’est terminé sur une mise au sol de Boetsch qui a tenté le kimura dans les dernières secondes avant d’être interrompu par le son de la cloche.

Dès lors, le reste n’était que formalité. Boetsch s’est montré extrêmement efficace avec ses attaques en courte portée. Il a ébloui la foule et les juges avec l’exécution parfaite d’un sensationnel Uchi mata, pirouettant Ring au sol en le projetant, pour ensuite le prendre en anaconda. Depuis cette position, il a sauté en montée complète avant de passer la clé de bras à son rival. Il l'a par la suite surpris en remontant de nouveau sur lui afin de le punir en “ground and pound”. Une fin de combat époustouflante pour “The Barbarian”, qui a su convaincre les juges de sa suprématie alors que Ring encaisse un dur rever crève-coeur après avoir bien amorcé le combat.

Avec cette victoire, Boetsch voit sa fiche passer à 14-4 alors que Ring s’incline pour une première fois en carrière et présente désormais une fiche de 12-1.

Tony Ferguson vs Aaron Riley
Aaron Riley a dû avoir une vague impression de déjà vu, puisqu’il a été forcé d’abandonner en raison d’une fracture de la mâchoire semblable à celle qu’il avait subie en 2006 face à Spencer Fisher. C’est ainsi que son adversaire, le vainqueur de The Ultimate Fighter 13, Tony Ferguson, s’est emparé de la victoire après le premier engagement. Voir l’entrevue d’après-combat.

Après un début d’affrontement endiablé entre les deux athlètes, Ferguson a ébranlé Riley, lui brisant apparemment la mâchoire. Néanmoins, Riley a poursuivi comme s’il n’était rien arrivé, mais Ferguson prenait de plus en plus le contrôle de l’affrontement. Vers la fin de l’engagement initial, il devenait de plus en plus évident que Riley n’était plus en mesure de poursuivre. Entre les deux rounds, Riley a immédiatement averti ses hommes de coin de la situation, prenant la décision de jeter l’éponge.

Avec cette victoire, Ferguson voit sa fiche passer à 13-2 alors que celle de Riley présente maintenant la marque de 29-13-1.

Junior Assunaco vs Eddie Yagin
Le poids léger Junior Assuncao ne s’est certainement pas fait de nouveaux admirateurs ce soir considérant son hésitation à s’engager et se compromettre face au nouveau venu, Eddie Yagin. Il a cependant fait juste assez afin de se voir crédité la victoire lors du premier affrontement qu’il livrait à l’UFC depuis les quatre dernières années. Voir l’entrevue d’après-combat.

La décision a été rendue unanimement en faveur d’Assuncao, les juges ayant remis des cartes de pointage de 30-26 à deux reprises et 30-27.

Au premier engagement, les deux athlètes ont mis du temps avant de tenter des attaques. Assunco a envoyé quelques coups de pied avant alors que Yagin a pour sa part plutôt opté pour un coup de pied à la tête. Toutefois, ni un, ni l’autre n’ont touché la cible. À 2:10, Assuncaco a obtenu la mise au sol. Particulièrement efficace avec sa garde haute, Yagin a fait preuve d’une bonne défensive, contrôlant la position de son rival. Bien qu’Assuncao ait tenté d’attaquer, il n’a pu causer de dommages en raison de la maîtrise de Yagin. Par la suite, les deux hommes sont retournés debout, pour se montrer hésitants à s’engager.

Le second round a été ponctué d’un scénario semblable, au grand désarroi de la foule qui n’a pas tardé à manifester son mécontentement. Arrogant, Assuncao a semblé inviter son rival à se compromettre, évitant de s’engager lui-même. Il a par la suite tenté la mise au sol sans succès, puis s’est littéralement accroché à Yagin jusqu’à ce que ce dernier finisse par tomber à genou pour se relever presque instantanément. Assuncao a continué de travailler afin d’amener son rival au tapis le long de la clôture, sans y parvenir. Il a ensuite fallu attendre la marque de 3:50 avant que quelque chose de significatif se produise. Sur une mise au sol d’Assunco, Yagin l’a pris en guillotine, sans toutefois pouvoir compléter la soumission.

En début de round final, Assuncao a foncé pour la mise au sol, mais s’est fait coincer en guillotine. Yagin a sauté afin de s’accrocher à son rival dans le but de compléter la soumission, mais en retombant, il a relâché la prise, ce qui a permis à Assuncao de se libérer. Travaillant depuis la garde de Yagin, Assuncao lui a balancé des coups d’avant-bras. Dans la dernière minute et demie, Assuncao a intensifié son « ground and pound ». Dès lors, Yagin est passé en mode survie. Ce dernier engagement aura suffi afin de faire pencher les juges en faveur d’Assuncao. C’est donc sans grandes convictions qu’il a obtenu son premier gain dans l’Octogone depuis sa victoire sur David Lee lors de l’UFC 70.

Takeya Mizugaki vs Cole Escovedo
Le poids coq japonais, Takeya Mizugaki, a obtenu sa plus impressionnante victoire en trois combats à l’UFC, mettant un terme prématurément à la soirée de travail de Cole Escovedo par mise hors de combat au second engagement. Voir l’entrevue d’après-combat.

Mizugaki s’est montré fonceur dès les premiers moments du combat. Tout au cours du premier engagement, il a dominé avec sa boxe, démontant une nette précision dans ses attaques. En corps à corps, Escovedo lui a balancé un coup de genou, mais le Japonais n’a pas bronché, repoussant plutôt son rival. Mizugaki a ensuite ébranlé Escovedo avec un crochet, envoyant ce dernier au tapis. "Apache Kid" s’est cependant rapidement relevé pour reprendre les choses le long du grillage. Sur une attaque d’Escovedo, Mizugaki l’a projeté au sol pour ensuite le laisser se relever. Dans les derniers moments, Escovedo a tenté de retourner au corps à corps, puis il a échangé avec son adversaire. Bien qu’il ait pu toucher Mizugaki d’un coup de pied à la tête, ce dernier lui a répondu de directs, pour ensuite lui balancer un crochet au corps, ce qui a fait tituber Escovedo.

Au second round, Escovedo a tenté de récidiver avec des coups de pied à la tête, mais chaque fois, Mizugaki n’a pas semblé broncher, lui répondant de plus belle avec sa boxe. Précises, les combinaisons de Mizugaki ont causé beaucoup de dommages à petit feu. Il a notamment envoyé Escovedo au sol avec une de ses frappes, pour le laisser de nouveau se relever. Puis le long de la cage, il lui a envoyé un coup de genou à la tête pour ensuite poursuivre avec un coup au foie. Voyant Escovedo affaibli, il a foncé avec une combinaison gauche-droite-gauche pour ensuite voir "Apache Kid" s’écrouler au sol. L’officiel Adam Martinez n’a eu d’autre choix que de mettre un terme à l’affrontement à 4:30 du second engagement, après avoir vu Escovedo subir un « knockdown » pour une troisième fois.

James Te Huna vs Ricardo Romero
Victime de sa stratégie, Ricardo Romero n’a pu résister à la droite dévastatrice de James Te Huna, qui l’a mis hors d’état de nuire en quelques secondes seulement. Voir l’entrevue d’après-combat.

Dès le début de l’affrontement, Romero, visiblement confiant d’avoir l’avantage au tapis, a immédiatement cherché à plonger dans les jambes de Te Huna pour la mise au sol. Or, Te Huna a esquivé pour ensuite profiter du fait que son rival était par terre afin de le marteler. Si Romero s’en est sorti de justesse la première fois, cela ne l’a pas empêché de reproduire le même scénario quelques secondes plus tard en plongeant de nouveau dans les jambes du puissant Néo-Zélandais, pour finalement tomber inconscient sous les frappes de ce dernier à 47 secondes du 1er engagement.

Avec ce gain, Te Huna voit maintenant sa fiche indiquer 15-5 alors que Romero voit la sienne passer à 11-3.

Médias

Récent
Take a deeper look at the highly-anticipated rematch between Johny Hendricks and Robbie Lawler and the lightweight title fight between Anthony Pettis and Gilbert Melendez. The warriors battle it out for the crown at UFC 181 on December 6 in Las Vegas.
25 nov. 2014
The Rankings Report is a weekly UFC.com series that gives you, the fans, a more in-depth look into the official UFC rankings. This week Matt Parrino and Forrest Griffin talk about Frankie Edgar, Edson Barboza, and answer fan questions.
25 nov. 2014
Lisa Foiles updates fans on Ultimate Fighter season 19 winner Corey Anderson's new opponent for UFC 181 and the UFC's return to the Prudential Center in New Jersey.
25 nov. 2014
Coming off two strong wins, heavyweight Travis "Hapa" Browne keeps his win streak alive with a first round KO victory over Josh Barnett at UFC 168. Browne looks to get back in title contention as he faces Brendan Schaub at UFC 181 in Las Vegas, Nevada.
25 nov. 2014