Résultats des combats préliminaires de l'UFC 137 - Carmont victorieux

Ci-bas, le compte rendu des combats préliminaires de l'événement UFC 137...
Francis Carmont projette Chris Camozzi à l'UFC 137LAS VEGAS – 19 octobre - Le vétéran Chris Camozzi faisait sa quatrième apparition ce soir dans l’Octogone, cherchant une troisième victoire dans la cage afin de souligner son retour à l’UFC, lui qui a vaincu Joey Villasenor en mai dernier. Dans le coin opposé l’attendait le Français Francis Carmont, qui était à la recherche ce soir de sa sixième victoire consécutive lors de ses débuts à l’UFC. Accompagné de son partenaire d’entraînement, le champion des poids mi-moyens de l’UFC, Georges St-Pierre, Carmont a su rivaliser avec le vétéran pour s’emparer de la décision unanime par le pointage de 30-26 et deux fois 30-27. Voir l’entrevue d’après-combat

Après avoir amené son rival brièvement au sol au cours de la première minute, Carmont (17-7) a dû composer avec un Camozzi (15-5) particulièrement déterminé à limiter sa mobilité en le maintenant acculé à la cage en corps à corps. ‘Limitless’ en a profité pour jouer du genou avant de se remettre au travail afin de trouver une possibilité d’amener Camozzi au sol de nouveau. Camozzi a habilement résisté pour retrouver son équilibre. Le Français en a profité afin de lui lancer de nouveau un coup de genou, suivi de deux coups de coude. Ce fut un round particulièrement serré, bien que les diverses offensives de Carmont lui aient permis de faire bonne figure auprès des juges.

Après avoir tous deux échangé un coup de pied avant, les deux hommes se sont de nouveau retrouvés en corps à corps le long du grillage. Se libérant de l’emprise de Camozzi, Carmont a pris le dos de son rival pour le soulever et le projeter au sol en le faisant culbuter. Après avoir causé quelques dommages avec ses frappes, Carmont a vu son adversaire se relever, mais il l'a renvoyé au tapis avec une gauche. En se relevant de nouveau, Camozzi a encaissé une combinaison. C’est le visage passablement ensanglanté qu’il est retourné dans son coin après le son de la cloche signifiant la fin de l’engagement.

Bien que Camozzi semblait en état d’alerte, Carmont est pour sa part devenu de plus en plus confiant avec ses attaques. Il a contrôlé la majeure partie du round avec son pied-poing, neutralisant toute tentative de capitaliser de Camozzi le long de la cage en corps à corps. Carmont a renversé Camozzi au sol avec deux minutes à faire, lui balançant un coup de marteau avant de l’inviter à se relever. En fin d’affrontement, Camozzi a mis Carmont en danger pour la première fois avec un kimura, mais mal positionné et sans levier afin de s’exécuter rapidement, il s’est fait interrompre par le son de la cloche.

Donald Cerrone vs Dennis Siver
Le poids léger, Donald “Cowboy” Cerrone a continué d’impressionner en soumettant l’Anglais Dennis Siver au premier round, pour ainsi remporter sa sixième victoire consécutive. Voir l’entrevue d’après-combat

Cerrone s’est précipité hors de son coin afin de servir un coup de pied à Siver, ce qui a rapidement donné le ton à la rencontre. Siver a répondu à l’appel en échangeant avec son rival au centre de la cage, puis au bout de 45 secondes, un coup de pied à la tête suivi d’une droite a fait vaciller l’Allemand qui est tombé au tapis. Cerrone s’est alors précipité sur Siver pour lui lancer un crochet gauche. Bien que Siver ait survécu à l’assaut, ce n’était alors qu’une question de temps avant que Cerrone prenne son dos pour lui passer l’étranglement arrière, forçant son rival à taper à la marque de 2:22 au premier engagement.

Avec cette victoire, Cerrone voit passer sa fiche à 17-3 et 1 NL et met du coup, un terme à la série de quatre victoires consécutives de Siver, dont la fiche indique désormais 19-8.

Bart Palaszewski vs Tyson Griffin
Le vétéran de la WEC, Bart Palaszewski, qui effectuait ce soir ses débuts chez les poids plume en plus de livrer un premier affrontement en carrière à l’UFC a habilement disposé de Tyson Griffin par mise hors de combat au premier round. Notons que l’affrontement avait lieu au poids de 148 livres suite à une entente convenue entre les deux clans après que Griffin ait failli à ses obligations de se conformer aux exigences du poids réglementaires lors de la pesée vendredi. Voir l’entrevue d’après-combat

Palaszewski (35-14) s’est porté à l’attaque rapidement en début d’affrontement avec un crochet gauche. Loin de se laisser abattre, Griffin (15-6) a répondu à l’appel avec des coups de pied et de poing, respectivement aux jambes et à la tête. Touchant la cible solidement avec deux crochets de gauche, Palaszewski s’est rué sur son rival ébranlé pour lui balancer une série de frappes qui sont demeurées sans réponse, jusqu’à ce qu’une combinaison gauche-droite envoie Griffin au tapis, forçant l’officiel, Steve Mazzagatti, à mettre un terme au combat à la marque de 2:45.

Brandon Vera vs Eliot Marshall
En conclusion des combats Facebook, le vétéran Brandon Vera livrait son quatorzième affrontement dans l’Octogone alors qu’il tentait d’obtenir un premier gain à l’UFC après une période de disette de près de deux ans. Sur sa route se dressait Eliot Marshall, qui tentait de rebondir du revers qu’il avait subi à l’UFC 128 face à Luiz Cane. Après trois rounds chaudement disputés, Vera s’est vu attribuer la décision unanime, mais serrée. Voir l’entrevue d’après-combat

Les trois juges ont remis des cartes de pointage identiques de 29-28 en faveur de Vera.

Apparemment confiant en ses moyens, Vera a démontré un meilleur pied-poing que lors de ses précédents affrontements, notamment par l’usage de coups de pied aux jambes et au corps. N’eût été de solides coups de poing de Marshall qui ont touché la cible avec environ deux minutes à faire à l’engagement avant que les deux hommes ne s’engagent de nouveau dans un corps à corps inefficace, il aurait clairement dominé le premier round au rythme plutôt lent marqué par des longueurs au ‘clinch’.

Bien que le rythme ait semblé vouloir augmenter en début de second round alors que Vera a manqué la cible de peu avec un coup de pied à la tête et que Marshall cherchait une ouverture pour la mise au sol, les pugilistes se sont de nouveau retrouvés contre la cage à lutter pour la position. Avec trois minutes à faire, Vera a amené son rival au sol pour prendre la demi-garde et lancer des coups de coude. Marshall s’est relevé puis, de retour en corps à corps, a encaissé un solide coup de genou, une gracieuseté de Vera. À une vingtaine de secondes de la fin du round, Marshall a touché la cible avec un crochet gauche. Seulement, cela n’a pas été suffisant pour faire oublier aux juges le contrôle exercé par Vera au sol quelques minutes plus tôt.

En début de troisième round, Marshall a sévèrement ébranlé Vera avec une droite, pour l’envoyer visiter le tapis en récidivant avec une seconde. Il s’est immédiatement rué sur ‘The Truth’ pour le finir, mais ce dernier a résisté, s’est relevé puis a encaissé une gauche avant de finalement s’engager en corps à corps près de la cage afin de récupérer. Avec deux minutes à faire, Marshall a obtenu la mise au sol pour ensuite prendre le dos de Vera afin de lui lancer des frappes. ‘The Fire’ a finalement effectué une belle transition en vue de tenter la clé de bras, puis voyant la résistance de son rival, a tenté de chercher une ouverture pour le triangle sans succès.

Grâce à ce gain, Vera voit sa fiche passer à 12-5 et 1 NL alors que Marshall présente maintenant 11 victoires pour 5 revers.

Ramsey Nijem vs Dan Downes
Le finaliste de The Ultimate 13 et spécialiste de la soumission, Ramsey Nijem, faisait ses débuts chez les poids légers et a obtenu sa première victoire dans l’Octogone après avoir obtenu la victoire par décision unanime au détriment du vétéran de la WEC, Dan Downes, au terme de trois rounds au cours duquel il a notamment dominé ce dernier au sol avec un contrôle exemplaire. Voir l’entrevue d’après-combat

Le pointage annoncé a été de 30-25, 30-26 et 30-27.

Nijem (6-2) n’a pas fait de secret de sa stratégie et a utilisé ses frappes afin de créer une ouverture lui permettant d’amener rapidement Downes (8-3) au tapis. Dès que ce dernier s’est relevé, Nijam a récidivé avec une seconde mise au sol. En seconde moitié d’engagement, Nijam a pris le dos de son rival pour lui passer l’étranglement arrière. Avec une minute à faire, Downes s’est libéré puis relevé, seulement, Nijem a mis peu de temps afin de le renvoyer au sol pour terminer dans la position dominante.

Très rapidement en début d’engagement, Downes a tenté sans succès un triangle inversé, puis s’est fait ramener au sol par Nijem, qui s’est engagé en position montée. Downes lui a donné son dos, permettant ainsi à son adversaire de tenter l’étranglement arrière. Ne pouvant compléter, Nijem est demeuré en position dominante pour le reste de l’engagement, position depuis laquelle il a pu s’assurer hors de tout doute de remporter le round avec ses frappes.

Le troisième round fut totalement à sens unique, une domination totale de Nijem au sol pendant cinq minutes, bien qu’il ait été incapable de finir Downes malgré de multiples tentatives d’étranglements qui n’ont pas abouti.

Dustin Jacoby vs Clifford Starks
Deux nouveaux venus faisaient leurs débuts ce soir dans l’Octogone alors que l’invaincu Dustin Jacoby faisait face à un combattant possédant aussi une fiche parfaite en Clifford Starks (qui remplaçait Brad Tavares). Après trois rounds, la faiblesse au niveau de la défensive contre les amenées au sol de Jacoby a été l’élément clé qui a permis à Starks de convaincre les juges de sa supériorité pour quitter la cage avec une victoire par décision unanime en poche. Voir l’entrevue d’après-combat

Les trois juges ont rendu des cartes de pointage identiques de 30-27 en faveur de Starks, qui a ainsi obtenu sa huitième victoire consécutive en carrière. De son côté, Jacoby voit sa fiche ternie par l’ajout d’un premier revers pour un total de 6-1.

Après que les deux combattants se soient longuement étudiés, Starks a ouvert la marche avec une droite, provoquant ainsi la contre-attaque de Jacoby. Bien que le rythme ait été plutôt lent pendant les minutes qui ont suivi, Starks a efficacement touché la cible avec un crochet de droite pour initier ensuite le corps à corps. Avec 30 secondes à faire, Starks a obtenu la mise au sol. Restant actif depuis son dos, Jacoby a brièvement cherché une ouverture pour le kimura pour ensuite initier quelques attaques avec ses avant-bras depuis sa position.

Starks s’est montré prévisible dans ses attaques, plutôt inefficaces d'ailleurs, au cours du second round. Jacoby a de son côté lancé un coup de pied circulaire renversé pour en remettre avec un crochet gauche. À mi-chemin du parcours, Starks a semblé vouloir s’activer. Il a obtenu la mise au sol pour demeurer la garde de Jacoby, qui s’est néanmoins bien défendu en contrôlant sa position afin d’éviter les dommages occasionné par les coups de poing et au corps lancés par son rival.

Plus confiant, Starks a été l'instigateur des échanges avec un direct droit en début de troisième round. Jacoby a ensuite touché son rival avec un coup de genou en corps à corps. Peu après, Starks a obtenu la mise au sol pour immédiatement tomber dans la garde de Jacoby. Après que Starks ait passé la demi-garde, Jacoby a de nouveau tenté de chercher une ouverture pour le kimura, sans pouvoir compléter. Au cours des 30 dernières secondes, Starks a terminé en force avec un GnP efficace.

Médias

Récent
Joe Rogan previews the co-main event between (C) Daniel Cormier and #2 Volkan Oezdemir for the UFC light heavyweight championship ahead of UFC 220: Miocic vs Ngannou this Saturday, January 20 only on Pay-Per-View.
19 janv. 2018
Go behind the scenes with UFC heavyweight champion Stipe Miocic while he's working his non-Octagon job at the fire station.
19 janv. 2018
Stipe Miocic endures his teammates' teasing. Volkan Oezdemir sticks to his training routine, while Daniel Cormier dives into his weight cut. Francis Ngannou meets Joel Embiid. Tensions rise when the fighters attend UFC 220 media day at Fenway Park.
19 janv. 2018
Ahead of the UFC 222 and UFC 223 main events, UFC will host a press conference with the four athletes on Friday, January 19 at 5p.m. ET at the TD Garden in Boston, MA.
19 janv. 2018