UFC 140 Musings - Bones & Mir

Michael DiSanto revient sur la soirée de samedi avec les performances de l' UFC 140 de Jon Jones et Frank Mir...
UFC light heavyweight champion Jon "Bones" JonesJONES MAKES HIS ‘BONES’

Tous les articles que vous lirez et qui seront consacrés à Jon Jones seront , à l'unanimité, rythmés de superlatifs et d'hyperboles qualifiant les oeuvres de ce prodige qui a confirmé une fois de plus ce samedi que ces honneurs étaient amplement mérités. Ceux qui ont vus le combat comprennent évidemment pourquoi.

Jones s'en est sorti dans une incroyable opposition face à  Lyoto Machida lors de l' UFC 140. L'ancien champion en titre, le Brésilien, a été capable d'inquiéter et de frustrer le jeune prodige dans la première reprise.Il lui est entré dedans avec les poings avant de reprendre sa distance, Machida a su le toucher et le perturber à travers un rythme qui a d'abord surpris Jones.  

Machida a contré les kicks de Jones avec sa droite et a réussi a feinté son adversaire pour le faire douter. Jusqu'au dernier gong. 

Le plus jeune champion de toute l'histoire de l'UFC n'a simplement pas su reconstituer le puzzle Machida et l'énigme que le Brésilien a amené avec lui entrant dans la cage. Ces cinq premières minutes du combat ont sans doute été les plus difficiles et les plus frustrantes car elles marquent aussi les premiers instants de doute de Jones. Lorsque ce dernier rejoint son coin, pour la première fois , on le sent concerné, interrogatif, peut être même inquiet.  Je doute cependant que le coach, Greg Jackson ait eu le même sentiment car Jones était toutefois entré dans la partie, c'était un premier round. 

Tout d'abord, Machida ne semble pas avoir eu suffisamment d'énergie pour arrêter Jones qui a u travailler avant de recevoir deux bombes qui l'ont touché de plein fouet. Les deux le piquent sans réellement le sonner.  Mais on pouvait déjà à cette séquence noter le contraste frappant entre Jones et les précédents adversaires de Machida tels que Sokoudjou, Ortiz ou encore Rashad Evans lorsqu'ils étaient touché par ces mêmes poings. Et entre nous, même Quinton “Rampage” Jackson avait semblé davantage touché et marqué par le pouvoir de celui qu'on surnomme le "Dragon".

Et au fil des minutes, la seule question qu'on se posait réellement et à laquelle on attendait des réponses était " quel est la qualité et la résistance de son menton ?". Lé réponse comportera un point d'exclamation et je vais m'en expliquer.

En deuxième lieu, Jones a montré que l'adversité ne le dépassait pas. Bien au contraire, il sait l'apprivoiser et elle peut être source de dépassement de soi. Jones a su s'ajuster au fil des minutes à la rapidité de Machida et à sa précision. C'est peut être l'une des clés de la rencontre : là où beaucoup de combattants se seraient laissés emporter par l'évènement et le retard au point, Jones, bien d'abord dépassé, s'est inspiré de la rapidité de son adversaire pour se mettre au niveau. Et même aller bien au-delà. 

Jones l'a remporté par soumission face à Machida et il a surtout, une fois de plus, remporté avec la manière ce face à face qu'on attendait disputé voire problématique pour lui. Sure, Machida a perdu trois de ses quatre derniers combats, ce qui interroge quant à la suite qu'il souhaite donner à son parcours mais aussi à la complexité et la difficulté de la catégorie. A noter qu'avant samedi soir, personne ne l'avait jamais encore soumis. Jones est le premier à signer une victoire face à Machida par soumission et cela est un remarquable accomplissement.

L'autre fait remarquable pour Jones c'est qu'il est désormais le seul depuis Chuck Liddell à avoir défendu avec succès le titre plus d'une fois. Jones est seulement le quatrième homme à réaliser cet exploit en rejoignant le cercle fermé de  Tito Ortiz, Liddell and Frank Shamrock. Il a clairement écrit son nom dans l'Histoire et à la manière des plus grands. 

QUELLE SUITE POUR JONES ?

C'est la question à 64.000 dollars. Je pense qu'il va d'abord prendre de bonnes vacances méritées. Il a effectivement déclaré à différentes reprises ces derniers mois qu'il songeait à faire un break pour se reposer mais aussi de prendre plus de temps pour travailler les détails et la technique de manière moins intensive et plus minutieuse.  

Rappelons par ailleurs que Jones a combattu à quatre reprises en seulement dix moi donc un peu de repos et relâche pourrait être utile pour la suite. Et en même temps, le champion n'est âgé que de vingt quatre ans, il est dans la force de l'âge et il n'aura aucun problème s'il fait un vrai break à retrouver tous les automatismes et sa condition d'athlète dès son retou. Il va, je pense, tout arrêter pendant quelques semaines et profiter des fêtes de fin d'année pour se ressourcer peut être avant de revenir tenir son rang et relever peut être de nouveaux défis. 

Il pourrait faire son retour au Printemps avecd eux noms sur le bout de toutes les langues : 
Dan Henderson et Rashad Evans. A suivre donc...et de près !


MIR DE RETOUR PARMI LES MEILLEURS


Frank Mir a sans doute du penser qu'il était à un tournant de sa carrière lorsqu'il a vu ses espoirs complètement anéanti par un certain Shane Carwin en Mars de l'année dernière. Ses attentes pour un combat avec une ceinture à la clé, celle qui l'a déjà porté et qu'il souhaitait retrouvé, balayées par deux monstres sacrés de la catégorie et face auxquels il échoue : Carwin and Brock Lesnar.

Pris d'une certaine manière en sandwich entre ces deux géants, il a su remporter une victoire impressionnante face à Cheick Kongo, un face à face durant lequel il parvenait à toucher le combattant Français qui se retrouve au tapis avant d'être soumis par un Mir remarquable cette nuit-là.

La défaite de Carwin a du donc être particulièrement frustrante pour Mir qui pensait revenir dans le haut du classement un peu plus tôt. 

Mais lorsqu'on regarde où l'américain, ancien détenteur de la ceinture des poids lourds de l'UFC, on a l'impression que la configuration et la déception sont désormais différentes.

Samedi soir, Mir a semblé en forme olympique et le premier round lui suffira pour s'imposer avec la manière face à un Antonio Rodrigo Nogueira venu le stopper.

Evidemment, le monde a toujours su ue Mir était un des plus redoutables combattants en soumission, capable de l'emporter de cette manière face aux plus grands mais de là à dire qu'il était au-dessus de Nogueira, pas sur que beaucoup l'osent.

Et pourtant Mir a rectifié le tir en soumettant par une clé de bras qui restera dans les annales pour ce qu'elle signifie un Nogueira pris au piège. 
Et selon moi, ce soir-là, c'est le plus fort et le meilleur des Franck Mir qui s'est tenu devant nous. Et devant le public canadien.

Je crois que le style fait le combat et qu'aujourd'hui Mir a atteint un style pour faire de gros combats face certes à des noms comme Carwin et Lesnar mais encore peut être davantage face à l'actuel champion Junior dos Santos ou au précédent détenteur du titre Cain Velasquez . Et pour tout vous dire, je le verrais encore mieux face à Alistair Overeem, l'homme qui devrait défier Brock Lesnar le 30 Décembre prochain


Watch Past Fights

dimanche, octobre 26
3AM
CEST
Rio de Janeiro, Brazil

Médias

Récent
Megan Olivi sits down with UFC light heavyweight Phil Davis for an extended interview. Hear Davis discuss life growing up, his famous pink shorts and his bout against Glover Teixeira at UFC 179.
24 oct. 2014
Fan favorite Conor McGregor meets with the media following his UFC 179 Q&A in Brazil
24 oct. 2014
Joe Rogan ranks the greatest victories of featherweight champion Jose Aldo’s career in Ultimate 8.
24 oct. 2014
Stars from UFC 179 main and co-main event hit the scale before taking the Octagon on Saturday night at UFC 179. The action starts at 7PM/4PM ETPT on UFC FIGHT PASS before heading over to FOX Sports 1 at 8PM/5PM and then to Pay-Per-View at 10PM/7PM!
24 oct. 2014