Résultats UFC 144 Carte Principale : Bader Surprend “Rampage” lors d'un évènement mémorable

Voici un compte rendu de la carte principale de l'UFC 144

Ryan Bader vs Quinton Jackson


Bader a voulu rester hors de la distance de frappe de « Rampage » au premier round, et cela a marché. Il a touché plus souvent en s’avançant pour frapper avec des coups de poings et des low-kicks et ensuite reculer. Jackson a gardé son style habituel, favorisant la boxe anglaise, surtout des crochets et uppercuts parsemés de gros directs du droit.


Au deuxième, Jackson a marqué les esprits avec un gros slam en début du round. Malgré l'impact impressionnant, Bader a rapidement récupéré et a mis l'ancien champion sur le dos. Jackson s'est défendu tant bien que mal mais n'a monté aucune offensive sur le dos tandis que Bader l'a puni avec les frappes depuis la garde.


Bader a continué sa domination au troisième round. Il a marqué une mise au sol puissante au début du round et n'a pas lâché la pression jusqu'à la fin du combat. Jackson n'arrivait pas à créer d'opportunité d'attaque sur le dos, ni à se remettre debout et a subi la pression constante de Bader.


Victoire de Ryan Bader par décision unanime


Cheick Kongo vs Mark Hunt


Cette bataille de boxeurs n'a pas déçu, malgré sa courte durée. Le Français, Kongo, a essayé de se servir de son allonge, envoyant des directs des deux mains et des front kicks. Il a eu un peu de réussite lorsque Hunt a glissé en envoyant un crocher. Mais c'est Hunt qui a sonné Kongo quelques moments plus tard, esquivant un direct de droit pour contrer avec un crochet de gauche qui a envoyé le Français au sol. Kongo a retrouvé ses pieds, mais pas pour longtemps. Hunt l'a attrapé contre la cage et a envoyé une série de droit qui l'ont envoyé KO au sol après deux minutes 11 du combat.


Victoire de Mark Hunt par KO round 1


Yoshihiro Akiyama vs Jake Shields


Le premier round s'est déroulé debout pour la plupart. Shields a envoyé pas mal de directs du bras avant, avec si peu de puissance que tout le monde a compris qu'il voulait simplement réduire la distance pour mettre Akiyama au sol. Puissant ou non, c'est les coups de Shields qui ont touché tandis qu'Akiyama s'est contenté de contrer les mises au sol de l'ancien champion de StrikeForce.


Tout comme au premier, Shields cherchait à tout prix à mettre son adversaire au sol, mais c'est Akiyama qui a marqué la seule mise au sol du round et a bloqué toutes les tentatives de Shields. Shields a continué de rester actif debout et a marqué des points avec ses coups, peu académique qu'ils soient. Akiyama a souffert de son inactivité.


Au troisième, Shields a continué à être le plus agressif. Il a envoyé beaucoup de jabs et a touché souvent, tandis qu'Akiyama a semblé trop occuper à attendre une possibilité de mise au sol et a manqué sérieusement d'agressivité malgré une meilleure technique. Comme aux premiers rounds, il a bloqué toutes les tentatives de mises au sol jusqu'à une erreur de timing qui a permis à Shields d'emmener le combat dans son domaine. Il a attaqué avec un étranglement arrière mais le temps a manqué pour finaliser « Sexyama ».


Victoire de Jake Shields par décision unanime


Tim Boetsch vs Yushin Okami


Le premier round de ce combat poids moyen nous a permis d'apprécier la technique d'Okami en boxe. Le Japonais a profité de son allonge pour forcer Boetsch à reculer en permanence. Boetsch avait beaucoup de mal à trouver sa distance de frappe, mais pas faute d'essayer. Il est resté actif, cherchant à réduire la distance avec son jeu de pieds, mais Okami a gardé le contrôle.


Pas content de dominer debout, Okami a décidé d'emmener le combat au sol après deux minutes du deuxième round. Au sol, il était aussi dominant que debout, passant méthodiquement la garde et attaquant avec un étranglement. Mais Boetsch a réussi à maintenir la demie-garde, et même reprendre la garde en fin du round.


Boetsch, et son coach Matt « The Wizard » Hume ont compris qu'il était en route vers la défaite. Alors « The Barbarian » n'a pas attendu, il a été agressif dès le gong et il l'a sonné avec un direct du droit et un coup de pied à la tête dans les premières secondes. Boetsch n'a plus laissé son adversaire respirer, sautant dessus avec des crochets et des uppercuts jusqu'Okami tombe raide au sol et l'arbitre met fin au combat.


Victoire de Tim Boetsch par KO, round 3



Bart Palaszewski vs Hatsu Hioki


Contre tout attente, c'est Hioki qui a sonné l'Américain avec un jab puissant en début du combat. Palaszewski a récupéré et a touché un peu debout, mais c'est au sol que le Japonais a vraiment dominé. Une fois au sol, Hioki a attaqué avec des clefs de bras, des triangles et n'a pas laissé la moindre opportunité à l'Américain de souffler. Palaszewske s'est bien défendu, sortant de positions très précaires à plusieurs reprises.


Au deuxième round, les deux combattants ont choisi de rester debout, et Palaszewski a pu s'exprimer beaucoup plus que lors du premier. Il a touché son adversaire avec des directs du droit et des low-kicks tout le long du round, mais Hioki s'est bien servi de son avantage d'allonge et n'a pas manqué à renvoyer la pareil.


Au troisième, le Japonais n'a pas perdu de temps, en moins de 30 secondes il a mis son adversaire au sol et a commencé son attaque. Palaszewski s'est défendu contre les tentatives de soumission, mais n'a réussi ni à monter d'attaque, ni à s'échapper des griffes de Hioki, qui s'est imposé par décision unanime .


Victoire de Hatsu Hioki par décision unanime


Anthony Pettis vs Joe Lauzon


L'ancien champion poids léger du WEC a commencé le combat en garde de gaucher, et Lauzon a tout de suite eu du mal à s'adapter. Pettis a envoyé un premier coup à la tête pour ouvrir la danse, mais Lauzon l'a bloqué. Et c'est la même technique qui a mis fin au combat en une minute et ( ??), passant cette fois par dessus la garde de Lauzon pour l'envoyer au tapis. Pettis a suivi son adversaire au sol, mais l'arbitre est intervenu aussi vite pour arrêter l'action.


Victoire d'Anthony Pettis par KO round 1

Médias

Récent
Hear from Frankie Edgar, Edson Barboza, and Paige VanZant in these Fight Night Austin Post Fight Press Conference highlights.
23 nov. 2014
UFC newcomer Paige VanZant talks to Megan Olivi about her victory over Kailin Curran in this Fight Night Austin backstage interview.
23 nov. 2014
Former UFC lightweight champion Frankie Edgar spoke to UFC correspondent Megan Olivi after his dominating victory over Cub Swanson at Fight Night Austin.
23 nov. 2014
UFC correspondent Megan Olivi caught up backstage with Edson Barboza after his unanimous decision win over Bobby Green. Barboza spoke about his win and his opponent.
22 nov. 2014