Clements fait sa marque - Résultats des combats préliminaires de l'UFC 145

Cliquez ci-bas pour les résultats et le compte-rendu de la carte préliminaire de l'UFC 145...
ATLANTA, 21 avril – Chris Clements, bien connu des Québécois pour avoir fait ses classes dans La Belle Province, a fait bonne figure lors de sa toute première présence dans l’Octogone au Philips Arena lors de l’UFC 145 au cours d’un affrontement où il a disposé de Keith Wisniewski par une décision partagée. Il s’agissait d’ailleurs d’une autre première pour Clements, dont aucun de ses précédents affrontements en carrière n’avait atteint le temps limite réglementaire.

Debout, Chris Clements a su imposer sa volonté, mais au sol, Keith Wisniewski a eu le dessus sur le Canadien. C’est toutefois l’excellente condition physique de Clements et ses frappes dévastatrices qui ont fait la différence et lui ont permis de s’attirer la faveur des juges afin de triompher.

Le vétéran Wisniewski (28-13-1), originaire de Hobart dans l’Indiana, a peut-être connu de bons moments, notamment lorsqu’il a obtenu la mise au sol au premier engagement pour ensuite prendre le dos de son rival et lui faire subit ses foudres en GnP, toutefois l’athlète ontarien a rapidement renversé la vapeur avec une droite suivie d’un coup au corps qui ont littéralement gelé Wisniewski pour ensuite l’envoyer au tapis.

Le second round s’est joué de façon similaire, Wisniewski encaissant les coups de Clements pour ensuite se venger avec une mise au sol au cours de laquelle il a tenté de passé l’étranglement arrière à Clements pour finalement marquer des points en « ground and pound ».

Le troisième engagement a été moins serré, Clements étant définitivement plus dynamique. Il a balancé une droite à l’endroit de son rival pour ensuite l’envoyer visiter le sol avec un coup de genou.

Bien que Wisniewski ait survécu à l’assaut, il n’a su convaincre deux juges qui lui ont préféré Clements par le pointage de 29-28 et 30-27 alors que le troisième penchait en sa faveur avec la marque de 29-28. Écoutez les commentaires de Clements au sujet de ses débuts à l’UFC

Travis Browne vs Chad Griggs
Incontestablement le meilleur espoir Hawaïen depuis BJ Penn, le poids lourd Travis Browne a porté sa fiche à 13-0-1 en annihilant rapidement Chad Griggs qui a complètement été déclassé lors de leur combat préliminaire.

Au cours d’une impressionnante démonstration d’athlétisme, le colosse de 6’7” et 250 livres – Browne – a déchargé un coup de genou à l’envolé suivi d’une pluie de coups de rapides coups de genou en corps à corps qui ont envoyé son rival au tapis très rapidement au premier engagement. C’est avec un « arm triangle” qu’il a peu après forcé Griggs (11-2) à l’abandon.

“Mes enfants traversent tant d’épreuves pendant mes huit semaines d’absence”, a commenté Browne rempli d’émotions. Le protégé de Greg Jackson et Mike Winklejohn a par la suite ajouté : “J’ai deux magnifiques garçons… c’est si difficile.”

Browne, qui possède maintenant une fiche de 3-0-1 dans l’Octogone, a lancé un message clair : « Je suis à ma place. Poids lourds de l’UFC, surveillez vos arrières.” Écoutez l’entrevue d’après-combat de Travis Browne

Matt Brown vs Stephen Thompson
Plus les choses s’envenimaient, mieux c’était pour le vétéran mi-moyen Matt Brown. Dès le début, Brown s’est montré patient et a mis de côté son traditionnel instinct de cogneur au profit d’un style mettant de l’avant ses talents de lutteurs, ce qui lui a permis d’amener Stephen Thompson au tapis, où le phénoménal karatéka s’est montré beaucoup moins dangereux. Brown a ainsi pu contrôler le jeune prodige, marquant des points sur quatre mises au sol au premier engagement, le privant de la distance dont il aurait eu besoin afin de pouvoir utiliser ses dévastateurs coups de pied.

Mais cette tactique avec laquelle Brown n’a pas l’habitude l’a rapidement rattrapé. Au second round, Thompson est revenue de l’arrière et a fait battre Brown en retraite avec une tempête de coups de pied et de poing. Alors qu’il semblait devenir plus vulnérable, Brown a cependant renversé la vapeur et a fait payer Thompson pour sa mauvaise habitude de garder les mains basses. Brown a envoyé “Wonderboy” au tapis avec une solide droite pour ensuite lui faire subir ses foudres au sol en lui infligeant une vilaine coupure au front.

Brown (16-11) a encaissé davantage de coups au troisième engagement, mais a néanmoins été capable d’obtenir une autre mise au sol pour terminer en force en malmenant Thompson (6-1) en « ground and pound ». C’est ainsi qu’il s’est assuré de la décision unanime par le pointage de 30-27 à deux reprises et 29-27. Voyez l’entrevue d’après-combat de Brown

John Makdessi vs Anthony Njokuani
Tout au cours du premier round de cet affrontement chez les poids légers, Anthony Njokuani est fréquemment passé de gaucher à droitier en plus de pratiquement toucher la cible à volonté. Brillant à l’attaque, le spécialiste du pied-poing a profité de son avantage de portée afin de multiplier ses assauts à l’endroit de son rival plus petit et trapu avec des crochets gauches et coups de pied, visant systématique la jambe de John Makdessi. Après ce round à sens unique, il ne faisait plus aucun doute que Makdessi allait devoir porter un coup fatal ou revoir très rapidement sa stratégie afin d’adopter un plan B.

Au second engagement, Njokuani a continué à se montrer tout aussi à l’aise, alors que Makdessi, plus lent, a pour sa part tenté de lancer davantage de coups de pied, se trouvant toutefois dans l’incapacité de toucher la cible ou réduire la distance comme il l’aurait souhaité. Le puissant Canadien (7 KO à son actif, ayant pour homme de coin le champion mi-moyen Georges St-Pierre) n’a jamais tenté de mise au sol, s’en tenant strictement à ses forces.

Au cours du round final, Njokuani (16-6) a malmené encore davantage le protégé de Firas Zahabi. Makdessi (9-2) n’a jamais pu trouver son rythme et Njokuani s’est aisément vu créditer la décision unanime par le pointage de 30-27 à trois reprises. Voyez l’entrevue d’après=combat de Njokuani

Mac Danzig vs Efrain Escudero
Lors d’un affrontement opposant d’anciens vainqueurs d’éditions précédentes de la série The Ultimate Fighter, Mac Danzig et Efrain Escudero ont semblé être de niveau égal qu’ils seraient impossibles à départager. Malgré tous leurs efforts et l’action de part et d’autre, aucun des deux hommes n’a réussi à imposer sa volonté sur l’autre ou lui infliger quelconque dommage. Il serait difficile de trouver un autre combat au cours duquel il s’est lancé autant de coups, qui n’ont toutefois jamais significativement touché la cible. Lorsqu’ils échangeaient, les combattants ont passé beaucoup de temps en corps à corps. C’est d’ailleurs ce qui a dû influencer les juges puisque Escudero s’est retrouvé plus souvent qu’à son tour acculé contre la cage.

Danzig (22-9-1), un des plus illustres végétaliens du milieu des MMA et photographe accomplis, s’en est finalement tiré avec la décision unanime par le pointage de 30-27, 30-27 et 29-28. Escudero a ainsi obtenu un second revers d’affilé, voyant sa fiche passer à 19-5. Écoutez ce que Danzig avait à dire après sa victoire

Marcus Brimage vs Maximo Blanco
Marcus Brimage et Maximo Blanco ont croisé le fer au cours d’un concours de sauts périlleux arrière sans précédent – probablement le seul d’ailleurs à avoir eu lieu dans l’Octogone puisque chacun a exécuté trois sauts périlleux. Ces quelques acrobaties liées aux accusations de Brimage à l’effet que Blanco ne cessait de courir afin de le fuir pendant la majeure partie du combat ont été plus divertissantes que le combat de quinze minutes lui-même.

Aucun des deux combattants n’a semblé vouloir donner tout ce qu’il avait, se contentant plutôt tous deux de s’attirer quelques huées sporadiques des partisans. Brimage, un des participants de la série The Ultimate Fighter 14, s’est montré plus confiant au premier round, lançant des combinaisons convaincantes qui n’ont par contre perturbé en rien le calme de Blanco lors de ses débuts à l’UFC.

Au second engagement, Brimage a répondu à un coup de pied aux jambes de Blanco en lui envoyant un solide direct de la gauche. Blanco a par la suite envoyé sa meilleure frappe du combat, un coup de pied au visage de son rival, qui n’a toutefois causé que très peu de dommage. Même s’il est demeuré imperturbable au cours des échanges, Blanco n’a jamais vraiment trouvé son rythme ni n’a pu composer d’efficaces attaques. Brimage, qui a attaqué avec davantage de conviction et s’est imposé comme agresseur, s’est mérité la décision partagée par le pointage de 30-27, 29-28 et 28-29. Il voit sa fiche passer à 5-1 alors que Blanco voit un revers s’ajouter à la sienne pour un total de 8-4-1, 1 NL.

“Je l’ai étudié et j’ai attend d’avoir de bonnes opportunités. Il n’a pas été celui que je croyais qu’il allait être”, a commenté Brimage. “Il se sauvait de moi. Je voulais donner un bon spectacle et même si cela n’a pas été le genre de combat que j’aurais voulu que ce soit, je suis tout de même heureux.” Voyez l’entrevue d’après-combat de Brimage

Voir les acrobaties de Brimage et Blanco

Médias

Récent
An injury forces one of the fighters out of the competition. The Team Melendez fighters question the severity of Heather Clark's nagging knee injury. And rivals No 6. Felice Herrig of Team Pettis and No. 11 Clark face off in the fifth preliminary fight.
20 oct. 2014
Check out Felice Herrig's week of practice leading up to her rematch against Heather Clark. Tune in to an all-new episode of The Ultimate Fighter this Wednesday on FOX Sports 1!
20 oct. 2014
Team Melendez fighter Heather Clark prepares to avenge a 2013 loss to Felice Herrig in an all-new episode of The Ultimate Fighter. Check out her practice highlights here, then watch them duke it out Wednesday at 10PM/7PM ETPT on FOX Sports 1!
20 oct. 2014
Chad Mendes and host Jon Anik enter The Film Room to break down Mendes’ pivotal first fight with Jose Aldo, as the number one featherweight contender readies for a rematch.
20 oct. 2014