Assassin Guillard surclasse Camoes au pointage - Résultats des combats préliminaires de l'UFC 148

Ci-bas le compte-rendu des combats préliminaires de l'UFC 148...
LAS VEGAS, 7 juillet – Il n’a peut être pas fini son adversaire comme il l’aurait souhaité, mais le poids léger Melvin Guillard a tout de même obtenu la victoire par décision lors de la présentation de la carte préliminaire de l’UFC 148 samedi soir au MGM Grand Garden Arena. C’est en surclassant Fabricio Camoes au chapitre du pointage au terme de trois rounds qu’il a mis un terme à sa séquence de deux revers consécutifs.

Les trois juges ont remis des cartes de pointage de 30-27 pour cet affrontement, qui était en apparence beaucoup plus compétitif que ce que le résultat peut laisser sous-entendre.

Guillard (47-11-3, 1 NC) a conservé son calme et a patiemment mis des points en banque dès le début de l’affrontant en touchant Camoes lorsque ce dernier se compromettait avec des tentatives de mises au sol. Il a globalement contrôlé son adversaire et dominé ce dernier dans toutes les sphères du combat. Guillard a même obtenu une mise au sol avec deux minutes à faire, pour finalement se faire renverser par Camoes dans la mêlée qui s’est empressé de prendre la position montée. Cette situation aurait habituellement pu être critique pour Guillard contre une ceinture noire, mais cette fois-ci il n’a pas paniqué, s’est relevé à la première occasion, puis a même suivi le Brésilien au sol lorsque ce dernier a chuté au plancher après avoir manqué un coup de pied peu avant la fin du round.

Guillard attendant patiemment une ouverture pour capitaliser, Camoes (13-7-1) s’est finalement imposé comme agresseur en amenant son rival au sol alors qu’il ne restait qu’environ une minute à faire au second round. Une tentative de coup de poing retourné arrière de “Morango” alors que les deux étaient en train de se relever lui a coûté cher puisque Guillard en a profité afin de le renvoyer au tapis et il lui a fait encaisser de solides coups à la tête alors qu’ils se trouvaient tous deux au sol.

Le round final s’est muté en une joute technique de kickboxing, Guillard touchant méthodiquement Camoes tout en esquivant ses tentatives de mises au sol. Guillard a cependant connu quelques difficultés en fin d’affrontement lorsque Camoes l’a finalement amené au tapis et lui a agrippé la jambe lors d’une ultime tentative de clé, mais il a été interrompu par la cloche, reléguant l’issue du combat à la décision des juges. Entrevue d’après-combat de Khabnib Nurmagomedov et Melvin Guillard.

Khabib Nurmagomedov vs Gleison Tibau
Ce fut une victoire émotive pour Khabib Nurmagomedov, et avec raison, car le jeune espoir chez les 155 livres a obtenu la plus importante victoire de sa carrière en remportant la décision au terme de trois rounds sur le vétéran Gleison Tibau. Celui qui demeure ainsi invaincu chez les professionnels en 18 apparitions a littéralement fondu en larmes au centre de l’Octogone lors de l’annonce de sa victoire.

Les vedettes du premier round ont définitivement été les partisans brésiliens qui ont bruyamment encouragé leur combattant, chantant même une chanson au cours des cinq premières minutes. Dans la cage, c’était plutôt l’impasse. Nurmagomedov a tenté d’amener son rival au sol, mais en a été incapable. De son côté, l’offensive de Tibau n’a consisté que de quelques contre-attaques peu convaincantes alors que le Russe fonçait étrangement sur lui avec les mains et la tête basse, sans grande stratégie.

Le second engagement a été tout aussi serré, mais Nurmagomedov a semblé un peu plus précis que Tibau (34-8) avec ses poings, laissant sa marque sur le visage de son rival brésilien, même s’il a lui aussi encaissé sa part de contre-attaque, ce qui a permis au vétéran Tibau de demeurer dans la course.

Après d’autres échanges entre les deux poids légers en début de troisième round, Tibau a obtenu la mise au sol peu avant la mi-round, mais il a été incapable de capitaliser puisque “The Eagle” s’est rapidement relevé. Vers la fin de l’affrontement, Nurmagomedov s’est montré plus agressif et a intensifié le rythme, ce qui a possiblement fait pencher les juges en sa faveur. Il obtient donc la décision unanime au terme d’un combat serré par le pointage de 30-27. Entrevue d’après-combat de Khabib Nurmagomedov et Melvin Guillard.

Riki Fukuda vs Costa Philippou
Le poids moyen originaire de Long Island, Costa Philippou, a été méthodique et discipliné avec sa boxe et brillant par sa défensive afin d’éviter les mises au sol de Riki Fukuda. C’est ainsi qu’il a infligé un revers au Japonais par décision unanime.

Les juges ont remis deux cartes de pointage de 30-27 et une de 29-28 en faveur de Philippou, qui a vu sa fiche passer à 11-2 et 1 NL; celle de Fukuda indique désormais 18-6.

Alors qu’aucune frappe n’a pour ainsi dire touché le cible au cours de la première minute et demie du combat, la foule s’est impatientée et Fukuda a réagi avec une mise au sol, puis a contrôlé son rival contre le grillage avant que Philippou se libère. Le rythme s’est heureusement dès lors intensifié lorsque Philippou a touché Fukuda, lui laissant l’oeil gauche enflé, mais rien pour satisfaire les amateurs qui continuaient à manifester leur impatience.

La droite de Philippou a été précise tout au long du second round et combinée à sa défensive contre les amenées au sol, il a ainsi commencé à creuser la tombe de Fukuda, qui a persisté dans son refus de battre en retraite et qui a fini par en payer le prix.

Passablement fatigué et cherchant le chrono des yeux en début de dernier engagement, Philippou a pu bénéficier d’une courte pause – dont il aurait certainement pu se passer vu les circonstances – après avoir reçu accidentellement un doigt dans l’œil, gracieuseté de Fukuda. Après avoir été examiné par le médecin, c’est complètement déjanté qu’il a repris le combat, faisant chaudement réagir la foule pour la première fois de l’affrontement. L’explosion qui s’en est suivi - donc le fait qu’il ait terminé le combat en force - a été suffisant pour le New Yorkais afin de consolider sa victoire, une quatrième d’affilée dans l’Octogone. Entrevue d’après-combat de Shane Roller et Costa Philippou.

Shane Roller vs John Alessio
Le poids léger Shane Roller a mis un terme à sa séquence de trois revers consécutifs après avoir obtenu la faveur des juges pour une décision unanime au terme de trois rounds disputés à John Alessio.

Les trois juges ont favorisé Roller par le pointage de 29-28 et ce dernier voit sa fiche passer à 11-6; Alessio demeure pour sa part sans victoire à l’UFC en cinq apparitions et voit sa fiche imputée d’un revers, pour un total de 34-16. “Je crois que plus personne ne veut combattre de nos jours”, a commenté Alessio, visiblement désappointé lorsqu’il a quitté l’Octogone.

Alessio a livré un bon premier round, tant en pieds-poings qu’en grappling, contrôlant allégrement son adversaire dans ces deux sphères pendant la totalité des cinq minutes. Il a aussi su neutraliser Roller contre le grillage et l’ébranler en position debout peu avant le son de la cloche.

Roller a renversé la vapeur – un revirement à 180 degrés même – au second round. Il a amené Alessio au tapis pour ensuite le garder cloué au sol pendant le reste du round. Il l’a malmené avec ses deux mains tout en essayant de trouver une ouverture afin de le soumettre, ouverture qui ne s’est finalement jamais présentée.

Alessio a ouvert les hostilités au troisième round en déchargeant ses frappes, mais Roller est resté calme et a finalement amené “The Natural” au tapis avec un “double leg”. Alessio s’est cependant rapidement relevé, mais Roller a maintenu la pression et l’a de nouveau ramené au sol. Roller a immédiatement pris le dos de son adversaire, mais Alessio a survécu et a même lancé quelques frappes depuis la position dominante avant la fin du combat. Entrevue d’après-combat de Shane Roller et Costa Philippou.

Yoislandy Izquierdo vs Rafaello Oliveira
En ouverture de rideaux chez les légers, le Brésilien Rafaello Oliveira a pris l’avantage sur Yoislandy Izquierdo, qui a été incapable d’éviter les mises au sol de son adversaire, ce qui lui a permis de voguer allégrement vers une victoire par décision unanime.

Les trois cartes de pointage remises indiquaient 29-28 en faveur d’Oliveira (15-5), qui a ainsi remporté son premier combat à l’UFC depuis janvier 2010; la fiche d’Izquierdo indique désormais 6-2.

Il y a eu beaucoup d’action au premier round, Izquierdo touchant solidement le menton d’acier d’Oliveira avec des gauches, avant et après que le Brésilien ait envoyé “Cuba” sur son dos pour un long voyage au tapis.

Après avoir encaissé davantage de coups tôt en début de second engagement, Oliveira a cherché refuge au tapis et a eu un peu de difficulté à amener son rival au sol avec lui. Il a par la suite passé la garde et a cherché une ouverture afin de causer du dommage, mais c’est plutôt lui qui s’est vu infliger une coupure au front. Peu importe, “Tractor” a continué à s’imposer, tentant d’agripper le bras d’Izquierdo avant d’être interrompu par l’arbitre Mario Yamasaki, qui a demandé à ce que sa coupure soit examinée par le médecin.

Oliveira a poursuivi sur sa lancée, sautant sur la première opportunité qu’il s’est offerte d’amener son adversaire au sol pour ensuite le maintenir au tapis jusqu’à la fin de l’affrontement. Si Oliveira a eu une brève opportunité de pouvoir en finir avec son rival, soit par soumission et par des frappes au sol, il a néanmoins été incapable de terminer le travail avant le son de cloche, ce qui lui a finalement valu la décision unanime. Entrevue d’après-combat de Rafaello Oliveira.

Médias

Récent
L'étoile montante chez les mi-moyens, Matt Brown, a mis sa série de six victoires consécutives en jeu contre Mike Pyle, un combattant possédant 16 victoires par soumission. Voyez maintenant Brown contre Robbie Lawler à l'UFC Fight Night San Jose.
25 juil. 2014
La correspondante de l'UFC, Paula Sack, s'est entretenue avec Little Nog afin de discuter de son combat à l'événement Fight Night San Jose. Little Nog parle de son adversaire, de son camp d'entraînement et de ce que les fans peuvent s'attendre à voir.
24 juil. 2014
Megan Olivi s'est entretenue avec la vedette de l'événement Fight Night San Jose, Anthony Johnson et son chien Kona, afin de discuter de son combat contre Little Nog et de ce qu'il aime faire outre combattre dans l'Octogone.
24 juil. 2014
UFC correspondent Megan Olivi checks in from the Fight Night San Jose open workouts in sunny California. Stars put on a workout and discuss how much they appreciate their fans.
24 juil. 2014