Cowboy vainqueur avec un expéditif KO - Résultats de la carte principale de l'UFC 150

Ci-bas les résultats de la carte principale de l'UFC 150...
DENVER, 11 août – Alors que le combat principal de l’UFC 150 entre Benson Henderson et Frankie Edgar a soulevé plus de questionnements qu’il n’a répondu à de questions, il y a eu un affrontement incroyablement déterminant samedi soir au Pepsi Center, soit le combat de soutien opposant Donald Cerrone et Melvin Guillard.

La plus assourdissante ovation de la soirée a eu lieu lorsque Cerrone s’est tenu au centre de l’Octogone, pour y hurler : “Quoi de neuf Denver?”

Il s’agissait du début de son discours de victoire devant une salle comble au Pepsi Center, une salle remplie de gens qui venaient d’être les témoins privilégiés de 76 secondes d’étincelles entre deux amis de longue date. 76 secondes qui ont débuté alors que Guillard – probablement le cogneur le plus explosif de la division des 155 livres, un poids léger qui peut certes rivaliser avec certains poids lourds au chapitre de la force de frappe – a envoyé au sol son ancien partenaire d’entraînement, Cerrone, d’un seul crochet gauche. Reconnu pour être plutôt patient en début d’affrontement, Cerrone a encaissé davantage de coups de poing en plus d’un coup de coude, mais a finalement pu retrouver ses esprits, comme il a si bien su le faire lors de ses précédents affrontements.

Fidèle à sa réputation d’un des meilleurs encaisseurs, Cerrone s’est remis en selle et a renversé la vapeur en ébranlant Guillard avec un coup de pied à la tête, ce qui lui a fait perdre l’équilibre. Titubant afin de demeurer debout, Guillard (47-12-3, 1 NC) a encaissé une solide droite de Cerrone et c’est ainsi que s’est terminé le combat.

Cerrone a remporté 9 de ses 10 derniers combats.

Entrevue d’après-combat de Donald Cerrone


Jake Shields vs Ed Herman
Il y a rarement de mystère dans la stratégie de Jake Shields : apporter son adversaire au sol, prendre le contrôle et les soumettre. En ce sens, Shields – une machine à mise au sol doublé d’un grappler de calibre mondial – est un des combattants les plus prolifiques qui soit. Bien entendu, son style un peu suffocant n’est pas nécessairement ce qui rend ses combats les plus excitants à regarder, mais cela ne change absolument rien au fait qu’on ne peut pas nier son efficacité.

Demandez à Ed Herman, qui a montré une défense efficace contre les soumissions. Cela n’a en rien empêché Shields de l’amener au sol et le contrôler depuis la position dominante. Chaque engagement n’a été qu’une copie conforme du précédent. Herman (20-8) a été capable de toucher la cible à quelques reprises, mais vu son bagage en lutte, c’est plutôt en corps à corps qu’il a passé la majeure partie de son temps avec Shields – ce qui n’est pas quelque chose que beaucoup de combattants auraient eu le courage de faire, il faut le souligner.

Les juges ont rendu des cartes de pointage de 30-27, 30-27 et 29-28 pour Shields, qui a vu sa fiche passer à 28-6-1 en remportant le combat qui marquait son retour dans la catégorie des 185 livres. Lorsque Bruce Buffer a annoncé le verdict des juges, les amateurs ont massivement hué Shields – non seulement parce qu’il a vaincu leur “favori” (Herman vit et s’entraîne à Fort Collins au Colorado), mais aussi parce qu’il a livré un affrontement sans suspense ni intrigue.

Shields a révélé après coup que le fait de combattre en altitude l’avait affecté : “J’en ai sous-estimé l’effet.”

Entrevue d’après-combat de Jake Shields


Yushin Okami vs Buddy Roberts
L’ancien poids moyen numéro 1, Yushin Okami a mis un terme sa séquence de deux revers consécutifs en malmenant le nouveau venu Buddy Roberts avec des frappes au sol jusqu’à ce que l’arbitre mettre un terme aux hostilités à 3:05 du second engagement.

Malgré des échanges de part et d’autre, Okami a pris le dessus avec une mise au sol en milieu de premier round pour ensuite prendre la position montée sur le Texan et lui asséner de violents coups en “ground and pound”, ce qui a demandé toute l’attention de Herb Dean afin de s’assurer qu’il ne doive pas intervenir pour arrêter le combat. Roberts a toutefois été sauvé par la cloche. La mauvaise nouvelle pour Roberts (12-3) est que Okami (28-7) l’a ramené au sol de nouveau au second round afin de poursuivre le travail qu’il avait amorcé, avec cette fois plus de temps qu’il n’en avait besoin pour terminer sa sale besogne. Après de nombreux coups demeurés sans réponse, l’officiel Herb Dean n’a eu d’autre choix que d’intervenir à 3:05 afin de mettre un terme à l’affrontement.

Entrevue d’après-combat de Yushi Okami et Max Holloway


Max Holloway vs. Justin Lawrence
Additionné, leur âge respectif – 42 ans – fait assurément de cet affrontement le plus « jeune » à avoir été présenté dans l’Octogone. Et c’est l’athlète de 20 ans, Max Holloway, le plus jeune combattant de l’alignement de l’UFC, qui a fait tourner le vent de façon spectaculaire au cours du combat en ravageant le jeune espoir - qui paraissait jusqu’alors invincible – avec de puissants coups au corps pendant la seconde moitié du deuxième round pour l’emporter par TKO.

Il s’agissait d’une toute première défaite chez les professionnels pour Lawrence (4-1). Le participant de TUF 15 semblait pourtant significativement plus précis que Holloway au cours de leurs échanges. Kickboxeur acclamé et deux fois récipiendaires des Gants dorés de St-Louis, Lawrence touchait continuellement la cible avec ses combinaisons. Toutefois, Holloway ne semblait pas déconcerté par les frappes et continuait de se porter à l’attaque en touchant graduellement de plus en plus la cible, infligeant au passage quelques coupures au visage de Lawrence. À en juger strictement par l’agressivité et l’attitude générale, c’est Hollloway qui semblait en contrôle même s’il avait définitivement reçu davantage de coups.

Lawrence a tenté quelques mises au sol qui ont été esquivées. Il a touché son adversaire au visage avec des combinaisons 1-2, mais n’a jamais vu venir le coup de genou de Holloway (6-1). Alors qu’il reculait contre la cage, Holloway a déchargé à son tour une combinaison au corps qui a fait figer Lawrence, puis l’a fait tomber au tapis. Il n’a pu alors que tenter de se protéger jusqu’à ce que l’arbitre intervienne à la marque de 4:49 du second engagement.

Entrevue d’après-combat de Yushi Okami et Max Holloway

Médias

Récent
UFC Ultimate Media Day at the Hilton Tokyo on September 17, 2014 in Tokyo, Japan. (Photo by Keith Tsuji/Zuffa LLC/Zuffa LLC via Getty Images)
17 sept. 2014
Hard training by Team Melendez takes it's toll on the fighters while the women on Team Pettis are frustrated by their overbearing coaches. Then, No. 2 Joanne Calderwood faces the number fifteen ranked Emily Kagan for a spot in the quarterfinals.
12 sept. 2014
Megan Olivi catches up with Fight Night Japan headliners Mark Hunt and Roy Nelson, as well as lightweight stars Myles Jury and Takanori Gomi at Ultimate Media Day.
17 sept. 2014
Lisa Foiles runs down all the need-to-know news from today, September 17, including an all-new episode of The Ultimate Fighter season 20, today's Ultimate Media Day, and the Miesha Tate collection on UFC FIGHT PASS.
17 sept. 2014