Johnson gagne la première ceinture poids mouche - Résultats de la carte principale de l'UFC 152

Voici les résultats de la carte principale de l'UFC 152...

TORONTO, le 22 septembre - Joseph Benavidez voulait devenir « le George Washington » des poids mouche de l'UFC. Mais cette distinction appartient aujourd’hui à Demetrious Johnson, qui a frustré Benavidez grâce à sa vitesse de frappe est son jeu de pied digne d’un matador en route vers une victoire par décision partagée pour devenir le tout premier champion poids mouche de l'UFC lors du deuxième combat principal de l'UFC 152 au Air Canada Centre ce samedi soir.

Incroyablement, suite à un combat de championnat de cinq rounds contre un adversaire redoutable, le visage et corps de Johnson ne portaient aucune marque d’abus lorsque le président de l'UFC Dana White a placé la ceinture autour de sa taille. Les célébrations du combattant de 26 ans ont été relativement discrètes, pour un homme qui vient de devenir l’un des huit champions de l'UFC. Les premiers commentaires publics de Mighty Mouse étaient également peu émotifs, comme s’ il n’avait pas tout à fait compris l’ampleur historique de ce qu’il vient d’accomplir.

« Oui, c’est ce qui s’est passé, je suppose… C’est tout pour moi. En tant que champion je vais faire comme d’habitude. Rentrer chez moi, me reposer, m’entraîner et me préparer pour la bataille, » a expliqué le protégé de Matt Hume, avant de rajouter qu’il était un peu étonné lorsqu’il a entendu les scores des juges : 48-47, 47-48 et 49-46. « J’étais un peu étonné. 
Debout, je crois que j’ai dominé. En lutte, je l’ ai mis au sol plusieurs fois et il ne m’a pas mis au sol une fois, alors… »

Benavidez est celui qui complexe ses adversaires grâce à sa vitesse incroyable, il s’est retrouve de l’autre coté de l’équation samedi soir. Le combattant de Team Alpha Male avait beaucoup de mal à toucher Johnson alors il a cherché des mises au sol agressives  – que Johnson a bloqué à tous les coups. 

Benavidez (16-3) a donné du fil à retordre tout le long du combat, et il est également passé juste à coté de la victoire au quatrième round avec un étranglement en guillotine.

Johnson est revenu plus fort au cinquième, il a marqué des points avec trois mises au sol pour s’assurer de sa victoire.

MICHAEL BISPING VS. BRIAN STANN

On voit rarement Michael Bisping dépendre de sa lutte pour garantir sa victoire. Mais les emmenés au sol et un jab solide ont porté le Britannique à sa cinquième victoire en six combats contre Brian Stann samedi soir. Suite à la victoire, Bisping a essayé de plaider son cas pour un combat contre 
Anderson Silva.

« Mon désir d’être champion du monde ne va pas disparaître, » a dit Bisping, qui a amélioré son palmarès à 24-4. « Alors les propriétaires de l’organisation, allez, rendez un service à un frère ! »

Bisping a eu du fil à retordre contre Stann, un capitaine décoré dans le corps des marines Américaines qui l’a sonné avec un droit puissant au premier round, ce qui a sans doute convaincu les juges de pencher de son coté lors d’un round plutôt serré. Avant le combat, Stann avait pronostiqué que Bisping, contre ses habitudes, se servirait de la lutte comme stratégie. Stann a bloqué les mises au sol au premier round mais Bisping a réussi plusieurs double-leg au deuxième et au troisième round, ce qui lui a permis de prendre l’équilibre à Stann et puiser dans ses réserves d’énergie. Stann a réussi à se remettre debout, mais n’a pas trouvé d’ouverture pour son fameux droit que Bisping a évité en tournant sur  sa droite pour rester loin de l’arme fatale de l’Américain.

« Brian Stann, quel compétiteur, je n’ai que du respect pour lui, » a dit Bisping. « (Mais) Je crois que je suis plus complet. (Ma stratégie était de) toucher avec des coups de poing, puis le mettre au sol. »

Voir l'interview après combat de Bisping

MATT HAMILL VS. ROGER HOLLETT

La retraite a définitivement nui au cardio de Matt Hamill, mais le résident de New York a pris sur lui et a mis fin à la série de cinq victoires de Roger Hollett, enregistrant sa première victoire dans l’Octogone depuis 13 mois. 

La victoire par décision unanime n’était pas
jolie, mais Hamill n’a pas seulement pris la victoire pour améliorer son palmarès à 11-4, mais il a établi un nouveau record (124 coups significatifs, qui éclipse l’ancien record). L’ancien lutteur a ajouté six mises au sol sur les trois rounds, faisant le plus de dégâts avec des frappes au sol. Hollett (13-4) a survécu et a eu quelques opportunités en boxe contre le poids mi-lourd qui était à bout de souffle, mais il a manqué en agressivité et en volume de frappes pour pouvoir vraiment représenter un danger.

"The Hammer" parle suite à sa victoire

CUB SWANSON VS. CHARLES OLIVEIRA

Peu de fans le savent, mais le poids plume Cub Swanson a souffert d’une main cassée cinq ou six fois dans sa carrière. Ce genre de blessure ferait hésiter beaucoup de combattants avant de frapper trop fort. Mais Swanson combat toujours comme un homme avec la mémoire courte, chaque coup qu’il envoie à des mauvaises intentions. Sa combinaison de puissance et de précision lui ont bien servi de nouveau lorsqu’il a mis fin à la soirée de Charles Oliveira à 2:40 du premier round – la troisième victoire consécutive par KO pour Swanson. 

Swanson a créé l’ouverture pour son KO magnifique avec un crochet au corps qui a fait mal au Brésilien. Et lorsqu’Oliveira a cherché à défendre en bas, Swanson a attaqué en haut.

« Il était coriace. Mes coachs me disent tout le temps, ‘Si tu touches avec un seul gros coup, ils vont tous tomber, c’est sûr,’ » a expliqué Swanson (18-5), qui est aussi ceinture noire en JJB. « Je l’ai vu sur son visage, alors je me suis accroupi pour qu’il pense que j'allais en bas et alors il a fait tomber sa garde et j’ai attaqué en haut et je l’ai touché à l’œil. »

Interview avec Swanson après le combat

Médias

Récent
Headliner Conor McGregor heads to Los Angeles for an appearance on Conan. In Sacramento, Chad Mendes discovers that his phone number has been published. Back in Vegas, McGregor gets in some training, and Mendes watches his foe’s late-night appearance.
4 juil. 2015
UFC Minute host Lisa Foiles gets you caught up on all the action that's been going down in UFC 189 Embedded.
3 juil. 2015
Go into the fight camps of the 4 UFC 189 stars - Conor McGregor, Chad Mendes, Robbie Lawler and Rory MacDonald - as they go into battle for the right to call themselves champion. Countdown premieres on FOX Sports 1 on Sunday at 8:30pm/5:30pm ETPT.
3 juil. 2015
Thales Leites et Tim Boetsch ont eu la chance de s'affronter et avec la division encore plus remplie qu'elle ne l'avait jamais été, la victoire était cruciale. Leites se mesurera à Michael Bisping en combat principal de l'événement Fight Night Glasgow.
3 juil. 2015