UFC 161 Shawn et Stipe sublime

Voici un compte rendu de la carte principale de l'UFC 161...
Grâce à un jeu de pied exceptionnel et un avantage d'allonge, Stipe Miocic a évité la fameuse droite plongeante de Roy Nelson et a puni ce dernier avec des coups de poings, de coudes, de pieds et de genoux pendant trois rounds au co-combat principal de l'UFC 161 à Winnipeg au Canada. Sa stratégie et sa vitesse lui ont permis de sortir avec une victoire par décision unanime lors du combat le plus important de sa carrière.

Miocic a commencé le premier round avec des low-kicks et des directs des deux mains pour rester hors de la distance de frappe de Nelson. Au milieu du round, il a ajouté des coups de genoux et Nelson, contre son habitude, a cherché un emmené au sol. Mais Miocic est également fort en lutte autant qu'en boxe, il a atterri en position dominante et a envoyé quelques coups de poings avant de se remettre debout. En fin du round, il a sonné Nelson contre la cage, mais n'a pas réussi à le finaliser.

La punition s'est poursuivi au deuxième round et Nelson, visiblement fatigué, n'a trouvé aucune réponse. Miocic a ajouté des tentatives de mise au sol à son attaque ce qui semblait fatiguer Nelson davantage.

Nelson a essayé d'augmenter le rythme au dernier round et a envoyé son énorme droite un peu plus, mais en vain. Miocic était plus frais et a augmenté son rythme d'un cran et la punition a continué. Nelson a encaissé une quantité incroyable de coups et n'a jamais lâché, mais il ne représentait plus aucun danger pour Miocic qui a gagné une décision unanime.

Ryan Jimmo vs Igor Pokrajac

L'arbitre Yves Lavigne a passé une bonne partie du premier round à séparer Ryan Jimmo et Igor Pokrajac contre la cage lorsque le Croate est venu au corps à corps pour éviter la puissance de Jimmo. Mais à 20 secondes de la fin du round c'est Pokrajac qui a touché avec une droite qui a sonnée Jimmo, mais ce dernier a récupéré rapidement.

Au deuxième round, c'est Jimmo qui a sonné son adversaire en début de round en emmenant le combat au sol pour attaquer avec des coups de poings depuis la garde. À une minute de la fin du round, il a réussi à passer la garde, mais n'a pas pu monter d'attaque efficace depuis la position de coté.

Au dernier round, Pokrajac est revenu au corps à corps en tentant un emmené au sol, mais Jimmo s'est servi de son extraordinaire puissance pour renverser et finir dans la garde de son adversaire. Son travail de sape a continué pendant plusieurs minutes avant que le Croate tente une guillotine avant de se mettre debout à une minute de la fin du round.

Victoire par décision unanime de Ryan Jimmo

Alexis Davis vs Rosi Sexton

Rosi Sexton et Alexis Davis se sont rencontrées au milieu de l'Octogone et ont rapidement commencé à échanger des coups de poings. La Canadienne Davis a poussé l'Anglaise contre la cage pour attaquer avec ses genoux et ses coudes. Au milieu du round, au sol contre la cage, Davis a cherché un triangle mais Sexton a refusé d'abandonner. Elle a méthodiquement ouvert les jambes de son adversaire tout en frappant son visage avec des coups de poing jusqu'à la fin du round.

Lors du deuxième round, Sexton est venue rapidement au corps à corps en emmenant Davis au sol en position de coté. Mais Davis l'a renversée et a commencé une attaque aux poings depuis la garde. Le travail de sape a permis à Davis d'améliorer sa position, elle a pris le dos de Sexton et a tenté un étranglement avant de finir le round avec des coups de poings dans la tête de son adversaire aplatie sur le ventre.

Sexton a eu un peu plus de réussite au dernier round : elle a échappé à une tentative d'étranglement pour ensuite attaquer aux poings depuis la garde d'Alexis. L’Anglaise a réussi à prendre le dos de Davis à un moment, mais la Canadienne l'a renversée encore une fois et a fini le round debout à envoyer des coups de poings depuis la garde pour gagner une décision unanime.

Pat Barry vs Shawn Jordan

Deux combattants poids lourds, petits, trapus et puissants, ont ouvert la carte principale à Winnipeg Canada, et ils n'ont pas tardé à envoyer du lourd. Pat Barry a commencé avec quelques low-kicks dévastateurs qui résonnaient dans l'arène. Après moins d'une minute, Shawn Jordan a contré avec une série de directs et uppercuts qui ont forcés Barry à se couvrir et reculer contre la cage avant de s'écrouler par terre. Jordan l'a suivi au tapis avec une série de gauches et l'arbitre a mis fin au combat après seulement 59 secondes.

Médias

Récent
Entraînements publics devant les fans et médias au Grand Hotel le 1er octobre 2014 à Stockholm, Suède.
1 oct. 2014
Tarec Saffiedine et Rory MacDonald discutent de leur conbat à l'UFC Fight Night Halifax et dévoilent ce qui, selon eux, leur sera nécessaire afin de s'assurer de la victoire lors du combat principal.
1 oct. 2014
Alors qu'il s'entraîne en vue d'un combat, Tarec Saffiedine passe tant de temps au centre d'entraînement que le temps qu'il dédie à sa famille est plus que bienvenue pour s'évader.
1 oct. 2014
Dans cette vidéo de la technique MetroPCS de la semaine, voyez Niklas Backstrom finir Tom Niinimaki par étranglement arrière au premier round lors de ses débuts à l'UFC.
1 oct. 2014