UFC 161 Musings

Retour en arrière avec les meilleurs moment de l' UFC 161...
UFC 161 - Evans vs. Henderson RASHAD RESSUSCITÉ

Ce n'était pas un de ces KO qu'on n'oublie pas ni même une soumission impressionnante qui a permis à Rashad Evans de revenir dans la rubrique des vainqueurs lui qui n'y était plus depuis le mois de Janvier 2012. Et pour l'ancien champion de l'UFC des poids lourds légers, il n'y avait pas d'autres options que de s'imposer pour espérer revenir dans un circuit qu'il connaît bien mais dont il avait du s'éloigner. Ce retour, il a du le faire contre un ancien champion lui aussi, un homme qui ne refuse aucun challenge, aucun combat, une légende même pour la discipline des arts martiaux mixtes, il s'agit de  Dan Henderson qui était donc l'adversaire redouté pour une affiche principale attendue pour cet UFC 161.

Ce face à face comme chacun le sait s'est terminé par une décision partagée en faveur de Evans après un affrontement qui aura duré trois rounds. Ce combat avait plusieurs enjeux dont un essentiel : permettre à Evans de savoir où il en était et s'il pouvait encore se mesurer aux grands noms de la discipline et aux jeunes qui montent et le troisième round a montré un homme plein de coeur et de détermination. Un engagement qui a séduit les juges puisque la décision récompensera ses efforts.

Cette victoire, qu'on s'entende bien, n'était pas une victoire "technique" car de ce côté là, les deux hommes n'ont rien à prouver. Leurs points forts sont effectivement connus et reconnus de tous. Mais ce soir-là, il fallait gagner avec d 'autres arguments, d'autres qualité : celle du coeur et de l'acharnement car à 33 ans, la carrière est davantage derrière soi que devant. Et nul ne peut certifier que les belles années dans le circuit ne sont pas définitivement de l'histoire ancienne. A 33 ans, Evans avait un besoin vital de prouver qu'il restait présent et qu'il en voulait encore. La ressource et le physique sont là autant que la motivation et la 
détermination qui lui ont permis d'aller chercher une victoire après avoir mené des combats difficiles et dans lesquels il n'a pas su trouver la solution face notamment à Jon Jones et Rogerio Nogueira.

S'il faut retenir quelque chose de toutes ces années de pratique et de ses combats à l'UFC, c'est qu'Evans fait partie des combats qui réfléchissentcérébraux. Evans est un réel compétiteur qui jour beaucoup sur ses qualités mentales pour aller chercher son adversaire et le pousser à bout. Et samedi dernier, il a réussi à montrer qu'il n'était pas qu'un "penseur", c'est aussi ( voire d'abord ?) un combattant.

LE PARI FOU

C'est un face à face qui aura fait couler beaucoup d'encre une fois de plus, le co-main event qui restera dans les esprits a été celui consacré au combat entre 
 Roy Nelson et Stipe Miocic puisque celui que l'on surnomme "Big Country" a pris la décision de ne pas reconduire le contrat qui le liait à l'UFC et qui arrivait à échéance. Nelson a décidé certes de ne pas prolonger son aventure avec la plus prestigieuse des organisations d'arts martiaux mixtes mais pour autant, il a insisté ( pas besoin de beaucoup le forcer non plus) pour offrir un dernier tour de piste dont les fans se souviendront.

On aurait pu espérer qu'en remportant une nouvelle  victoire impressionnante par KO, tout était encore possible mais ce coup du destin n'arrivera pas puisque ce soir-là, Nelson goûte à la défaite face à un Miocic qui va repartir avec une victoire par décision partagée qui lui permet d'ailleurs de renouer avec cette sensation du devoir accompli lui qui n'a connu qu'une unique défaite dans toute sa carrière face à 
Stefan Struve en septembre dernier. Mais bien au-delà de cette victoire et du combat en soi, les fans retiendront uniquement une question : Pourquoi Nelson a fait ce pari un peu fou de quitter l'organisation en cas de défaite ce soir-là ?

Quoi répondre sinon que Nelson est bien connu pour avoir toujours mené les choses comme il l'entendait sans se faire influencer. Connaissant "l'artiste", on ne peut qu'accepter sans être choquer même si évidemment, on aurait aimé qu'il poursuive sur sa lancée et qu'il continue à faire le spectacle. Rien ne dit que dans les prochains mois ou les prochaines années, celui qui a su séduire toujours plus de fans ne reviendra pas à l'UFC.

 Attendons...Et voyons ce que l'avenir lui réserve...Pourquoi pas, pour un homme de challenges, un face à face contre un certain Mark Hunt. Qui ne voudrait pas voir ça ?

Médias

Récent
An injury forces one of the fighters out of the competition. The Team Melendez fighters question the severity of Heather Clark's nagging knee injury. And rivals No 6. Felice Herrig of Team Pettis and No. 11 Clark face off in the fifth preliminary fight.
20 oct. 2014
Check out Felice Herrig's week of practice leading up to her rematch against Heather Clark. Tune in to an all-new episode of The Ultimate Fighter this Wednesday on FOX Sports 1!
20 oct. 2014
Team Melendez fighter Heather Clark prepares to avenge a 2013 loss to Felice Herrig in an all-new episode of The Ultimate Fighter. Check out her practice highlights here, then watch them duke it out Wednesday at 10PM/7PM ETPT on FOX Sports 1!
20 oct. 2014
Chad Mendes and host Jon Anik enter The Film Room to break down Mendes’ pivotal first fight with Jose Aldo, as the number one featherweight contender readies for a rematch.
20 oct. 2014