Aperçu de l'UFC Fight Night - Les combats préliminaires

Visitez UFC.com/Fantasy afin de faire vos prédictions...
UFC bantamweight Lucas MartinsUn des meilleurs aspects d'une carte comme celle de l'événement UFC Fight Night au Brésil, c'est d'avoir la chance de découvrir une nouvelle vague de talents qui tenteront de se faire un nom dans l'Octogone, endroit où la ligne peut parfois être bien mince – parfois même de l'ordre du résultat d'un seul combat – entre se retrouver propulsé au top 10 ou sombrer dans l'oubli.

La carte du prochain événement présenté au Brésil est remplie de recrues qui ont le potentiel d'éventuellement s'imposer comme de solides compétiteurs, alors que des remplaçants de dernière minute tenteront de miser sur leur capacité de sortir de l'ombre afin de remporter, contre toutes attentes, la victoire.

Plusieurs combattants tenteront aussi de faire oublier de récents revers, et la pression d'obtenir une victoire, pour eux primordiale, sera omniprésente. Aujourd'hui, nous examinerons la carte des combats préliminaires afin de faire connaissance avec certaines des recrues que vous découvrirez lors de l'événement. Nous tenterons de déterminer qui aura l'avantage mercredi soir.

1. Il y a certes bon nombre d'espoirs à surveiller sur cette carte, mais un des nouveaux venus sur lesquels on doit garder les yeux est sans contredit Elias Silverio. Il convient de rappeler que Silverio a accepté d'être opposé à Joao Zeferino à peu de temps d'avis et qu'il s'agira de ses débuts à l'UFC, donc les pronostics sont contre lui. Un avantage non négligeable de Silverio est de posséder un style qui fonctionne bien dans les premiers moments d'un combat et cela pourrait l'aider à gagner cette fois-ci. Silverio aime s'imposer comme agresseur lors de ses combats et décharger des séries de coups de poing et de genou afin de garder ses adversaires sur leur défensive avant de les envoyer embrasser le tapis quelques secondes plus tard. Zeferino a quant à lui livré un seul affrontement à l'UFC, mais il est maintenant passé chez les poids mi-moyens, qui est une catégorie de poids qui lui sied beaucoup mieux. Zeferino excelle davantage au sol, donc il devra emmener rapidement Silverio au tapis, car s'il ne le fait pas, il pourrait fort bien se réveiller quelques instants plus tard en se demandant ce qui s'est passé. Ce qui sera déterminant dans ce combat, c'est de savoir où ça se passera. Mais en raison de l'amour de Silverio pour le pied-poing, la balance penche de son côté, et tout particulièrement s'il peut toucher Zaferino rapidement.

2. Un autre combattant à surveiller sur cette carte est le Brésilien Felipe Arantes, qui sera de retour en action contre la recrue Kevin Souza. Lors de son dernier passage dans l'Octogone, Arantes a littéralement brutalisé l'ancien finaliste de la série The Ultimate Fighter, Godofredo Pepey et il entend faire exactement subit le même sort au grand et élancé Souza. Mesurant 6 pieds et combattant à 145 livres, Souza est un combattant avec lequel il est difficile de composer en raison du fait que sa portée (allonge) est nettement supérieure à celle de tous les poids plume. Souza excelle à mettre ses adversaires hors de combat; il a par ailleurs disposé de 12 de ses 13 adversaires par KO ou TKO. Or, étant opposé à un combattant aussi redoutable qu'Arantes pour ses débuts à l'UFC, il est fort probable qu'il n'ait pas le temps de montrer l'étendue de son savoir-faire en pied-poing. Arantes est particulièrement polyvalent et s'il peut prendre la position dominante sur Souza, il pourrait fort bien finir son adversaire au sol pour une seconde fois en deux apparitions dans l'Octogone.

3. Deux gros poids coq s'affronteront au Brésil alors que Lucas Martins passera des poids légers au poids coq afin d'affronter une autre recrue, Junior Hernandez. Hernandez s'entraîne auprès de Miletich Fighting Systems, une équipe ayant chapeauté plusieurs des grands de l'UFC dont le légendaire Matt Hughes. Mais ne vous faites cependant pas d'idées, il n'est pas aussi stratégique que l'ancien champion des poids mi-moyens de l'UFC. Hernandez est un brillant cogneur qui aime échanger avec ses adversaires, mais qui a cependant beaucoup de mal à en disposer. Et Martins lui n'a absolument aucun problème à ce niveau.

Le sort de Martins n'a été décidé par les juges qu'une seule et unique fois dans sa vie. Il s'agit d'un combattant qui cherche à mettre ses adversaires KO, peu importe le nombre de minutes ou de secondes qu'il reste à son combat. Il s'agira d'un troisième combat pour Martins à l'UFC et on ne doit jamais sous-estimer l'expérience en tant que facteur quand il est question de combattre dans l'Octogone. Martins combattra de plus dans son pays d'origine et il sait sûrement qu'il ne doit pas prendre la boxe d'Hernandez à la légère, mais ultimement, il devrait être capable de faire ce qu'il doit faire pour gagner voire même, de finir son rival avant le son de cloche final.

Médias

Récent
Chad Laprise reacts to becoming the first-ever Canadian Ultimate Fighter winner.
16 avr. 2014
Ultimate Fighter winner Elias Theodorou shares his life's "greatest moment" with fans in Quebec City. Watch as the grateful Canadian fights through his emotions to reflect on his win.
16 avr. 2014
UFC president Dana White announces post-fight awards and winners Tim Kennedy, Sarah Kaufman, Patrick Cote, and Elias Theodorou revel in their performances at the Ultimate Fighter Nations Finale.
16 avr. 2014
UFC president Dana White meets with the media following the Ultimate Fighter Finale in Quebec City. Topics include: Gina Carano, Big Nog’s future, UFC in Mexico, and why Ronda is on the UFC 175 card against Alexis Davis.
16 avr. 2014