Résultats des combats préliminaires de l'UFC Live 5

Ci-bas, le compte-rendu des combats préliminaires de l'UFC Live : Hardy vs Lytle...
MILWAUKEE, WI, 14 août – El Feroz a obtenu ce soir, sa huitième victoire en carrière en disposant habilement de Reinhardt par mise hors de combat lors de l’UFC Live 5 - Hardy vs Lytle qui avait lieu hier soir au Bradley Center de Milwaukee, au Wisconsin. Il s’en est fallu de peu pour que Reinhardt capitule au premier engagement, totalement débordé par son rival. Le son de cloche lui a néanmoins permis de bénéficier d’un sursis de 50 secondes, le temps de se présenter pour le second engagement afin que Figueroa reprenne les choses là où il les avait laissées... Voir l’entrevue d’après-combat

Figueroa s’est imposé dès le début de l’affrontement en envoyant une droite qui a fait visiter le tapis à Reinhardt. En se relevant, Reinhardt s’est fait coincer dans une guillotine, mais a résisté pour ensuite projeter son rival et s’esquiver judicieusement en effectuant une transition vers la position dominante, ce qui lui a permis de prendre le dos de Figueroa et tenter l’étranglement arrière, duquel le Texan s’échappa – une chance qu’il n’aura pas suite à une seconde amenée au sol dans les moments qui ont suivi. Profitant de son transfert de poids depuis ses pieds, Figueroa a déchargé ses frappes avant de s’arrêter quelques secondes avant le son de cloche, laissant Reinhardt au sol, qui eut du mal à se relever.

Au second round, Reinhardt a semblé vouloir s’imposer avec deux tentatives de mise au sol. Sur la seconde, Figueroa a manqué de peu un coup de genou à la tête de son adversaire. Dès que l’action touche le sol cependant, ce dernier n’a pas perdu de temps pour renverser Reinhardt et prendre immédiatement la position montée complète. Après avoir encaissé quelques coups de coude, Reinhardt a donné son dos afin de se protéger. Son inhabileté à se sortir de cette fâcheuse position a forcé l’officiel, Rob Hinds, à intervenir à 0:50.

Avec ce gain, Figueroa retrouve le chemin de la victoire et voit sa fiche passer à 8-1, alors que Reinhardt obtient son troisième revers en carrière (20-3) en tout autant d’apparitions à l’UFC.

Danny Castillo vs Jacob Volkmann
Volkmann a obtenu sa troisième victoire consécutive par décision après avoir convaincu les trois juges qui ont rendu des cartes de pointage identiques de 29-28 au terme de l’affrontement de trois rounds qui l’opposait à Danny Castillo. Voir l’entrevue d’après-combat

Castiillo a tenté de se montrer actif en début de combat avec un coup de genou et quelques frappes pour ensuite poursuivre ses attaques avec des coups de pied aux jambes, mais à 90 secondes, Volkmann a finalement obtenu la mise au sol et a tenté un étranglement. En s’échappant, Castillo a pu brièvement prendre la position dominante, mais Volkmann a réussi à se relever rapidement pour tenter une guillotine. De retour au centre de l’Octogone avec 1:50 à faire, les pugilistes ont échangé puis Castillo a envoyé un puissant coup de pied à la cage thoracique de Volkmann. Dans les dernières secondes, sur une tentative initiée par Castillo, les deux guerriers se sont disputé la mise au sol contre le grillage.

Au second round, alors que Castillo a obtenu la mise au sol, « Christmas » a pour sa part tenté de profiter de l’occasion afin de lui passer un étranglement, sans succès. Reculant afin de s’aider du grillage pour se relever, Volkmann est passé derrière « Last Call » en crucifix renversé pour ensuite passer en demi-montée et tenter deux étranglements, dont une guillotine. Castillo a cependant résisté jusqu’au son de cloche.

Castillo a entamé le troisième et dernier round en s’imposant comme agresseur avec des droites et uppercuts au cours des dix premières secondes, poursuivant ensuite ses attaques avec un coup de pied aux jambes. Sur un nouveau coup de pied de Castillo, Volkmann a obtenu la mise au sol pour ensuite prendre la position dominante et tenter de contrôler son rival avec des coups de coude et un étranglement. Castillo s’est brièvement échappé, seulement pour mieux se refaire prendre au piège dans les secondes suivantes par Volkmann depuis la position de côté. Castillo a tenté de se défendre à l’aide de coups de genou, or il s’est montré incapable de contrecarrer le brillant contrôle au sol de Volkmann.

Volkmann obtient ainsi sa quatrième victoire consécutive et voit sa fiche passer à 13-2 alors que ce revers met un terme aux trois gains consécutifs de Castillo (11-4).

Cole Miller vs T.J. O'Brien
L’athlète originaire de la d’Augusta en Géorgie, Cole « Magrinho » Miller a obtenu sa treizième victoire par soumission en carrière (sur 18) avec une de ses prises de prédilections soit un étranglement - en l’occurrence une guillotine – en disposant de l’as de la soumission T.J. O’ Brien en milieu de second engagement. Voir l’entrevue d’après-combat

Après avoir amorcé les trente premières secondes du combat prudemment, les combattants s’en sont donné à cœur joie avec de vigoureux échanges en kickboxing au cours desquels Miller a eu un certain avantage par sa précision, notamment en ébranlant O’Brien avec une bonne droite. The Spider avait pour sa part adopté une tactique avec laquelle il a semblé très confortable tout au long de l’engagement, la contre-attaque. Au son de cloche signifiant la fin du premier round, le pointage ne pouvait qu’être très serré.

Miller s’est montré agressif en début de second round, mettant de la pression avec ses directs afin de faire battre O’Brien en retraite. Ce dernier a toutefois ouvert la machine avec une combinaison, encaissant du coup une gauche de son rival qui l’a envoyé au tapis. Toujours debout, Miller lui a infligé du dommage avec des coups de pieds aux jambes alors qu’il se trouvait toujours sur son dos. Alors qu’O’Brien a tenté d’agripper la jambe de son adversaire pour ensuite se relever, Magrinho lui a passé la guillotine, le forçant à taper à 2:38, non sans avoir préalablement tenté de résister.

Avec ce gain, Miller retrouve le chemin de la victoire et voit sa fiche passer à 18-5 alors que O’Brien obtient son second revers consécutif pour une fiche de 16-5.

Alex Caceres vs Jim Hettes
« The Kid » Hettes, qui agissait à titre de remplaçant de Leonard Garcia (l’adversaire initial de Caceres), a su conserver sa fiche parfaite en obtenant sa neuvième victoire consécutive chez les professionnels, infligeant du coup un second revers en autant d’apparitions dans l’Octogone à la non moins désormais célèbre vedette issue de The Ultimate Fighter 12, « Bruce LeeRoy ». Voir l’entrevue d’après-combat

Le premier round a été assurément divertissant puisque nous avons eu droit à de nombreux renversements de situation alors qu’Hettes cherchait à tout prix la soumission et que Caceres se défendait habilement avec un GnP efficace au cours des nombreuses transitions. Dans la dernière minute, Caceres a lancé un coup de genou alors que Hettes cherchait à lui agripper la jambe pour la clé. Après avoir tenté de prendre la position dominante pour lui décharger ses frappes, Caceres s’est retrouvé sur son dos en fin d’engagement avec son adversaire qui tentait de percer sa garde afin de le frapper à son tour.

Hettes a débuté le second round sur une mise au sol suivie d’une tentative d’étranglement, mais Caceres s’est échappé pour se relever. Ce fut cependant de brève durée puisqu’il s’est de nouveau fait projeter au tapis à deux reprises pour se retrouver, chaque fois, dans la même mauvaise posture. De retour debout, Ettes lui a finalement passé l’étranglement puis depuis son dos, l’a forcé à s’écrouler au sol pour ensuite taper à la marque de 3:12.

Avec cette victoire, la fiche de Hettes est maintenant de 9-0 alors que celle de Caceres passe à 5-4.

Ronny Markes vs Karlos Vemola
Le Brésilien Ronny Markes, qui remplaçait Stephan Bonnar suite à une blessure au genou, a obtenu sa première victoire à l’UFC lors de ses débuts dans l’Octogone en s’emparant de la décision unanime devant Karlos Vemola. Il ne se sera toutefois pas attiré la sympathie de la foule avec sa stratégie plutôt passive axée sur sa force physique lui permettant d’exercer un contrôle au sol. Il a néanmoins suffisamment surpassé Vemola pour que les juges présentent des cartes de 30-27.

Après s’être immédiatement engagé en corps à corps avec Markes en début d’affrontement, Vemola a tenté quelques lourdes frappes sans précision qui n’ont pas touché la cible. Markes a ensuite obtenu la mise au sol puis s’est servi de son contrôle afin de contrecarrer les possibilités d’attaque de son rival. Avec environ 1:45 à faire, Vemola s’est relevé à deux reprises, mais Markes l’a immédiatement repoussé vers le sol. Cette dernière mise au sol aurait toutefois pu coûter la victoire à Markes, puisque Vemola l’a coincé en guillotine. Seulement, le son de la cloche est venu freiner le Tchèque quelques secondes plus tard, l’empêchant de compléter.

Une solide droite de Vemola en début d’engagement est venue ébranler Markes, mais le Brésilien a contré l’attaque en s’engageant en corps à corps avant de ramener les choses au tapis. Pendant un long moment, Vemola a tenté de se relever pour chaque fois, se voir contraint à demeurer au tapis par un Markes trop fort pour lui. En seconde moitié de round, Markes a de nouveau obtenu la mise au sol pour rester sensiblement ineffectif au sol, se contentant d’envoyer sporadiquement des frappes peu convaincantes, au grand mécontentement de la foule.

Vemola a de nouveau tenté de sortir agressivement au troisième round, seulement Markes ne semblait avoir nulle envie d’échanger avec lui et l’a ceinturé pour ensuite le renvoyer de nouveau au tapis comme il l’avait fait au cours des engagements précédents. Markes s’est ensuite contenté de contrôler les choses, se montrant juste assez agressif pour que l’officiel n’intervienne pas afin de faire relever le combat, en immobilisant Vemola au sol.

Markes (12-1) obtient ainsi sa première victoire à l’UFC et un cinquième gain consécutif alors que Vemola (8-2) encaisse un second revers en trois apparitions dans l’Octogone.

Ed Herman vs Kyle Noke
Le poids moyen, Ed Herman, a obtenu sa seconde victoire d’affilée après une période d’arrêt de 22 mois en raison d’une malencontreuse blessure. Ce gain de Herman, par une clé de cheville au premier engagement, est venu mettre un terme à la séquence de trois victoires consécutives à l’UFC de Kyle Noke. Voir l’entrevue d’après-combat

Après avoir encaissé un coup de pied en début d’affrontement, Herman n’a pas mis de temps à montrer sa supériorité au sol lorsque Noke l’a amené au sol. Après que son adversaire se soit échappé d’un étranglement triangulaire et d’une clé de bras pour lui envoyer quelques coups de coude en guise de réponse, les fusibles de Herman ont grillé. Ce dernier lui a agrippé la cheville afin de le punir, forçant Noke à taper à 4:15 à cause de l’insupportable torsion.

Noke ne s’était pas incliné depuis 2008 (face à Scott Smith) et voit sa fiche passer 19-5-1 alors que celle de « Short Fuse » se voit créditée d’une 22ème victoire en carrière.

Eddie Wineland vs Joseph Benavidez
Le poids coq Joseph Benavidez s’est attiré la faveur des juges au terme d’une guerre de trois rounds au cours de laquelle il a démontré d’incroyables habiletés au chapitre des frappes, ce qui lui a permis d’obtenir la décision unanime sur l’ancien champion de la WEC, Eddie Wineland. Les juges ont remis trois cartes de pointage identiques de 30-27. Voir l’entrevue d’après-combat

En début d’affrontement, Benavidez s’est imposé avec ses coups de pied, puis a ébranlé et coupé Wineland à la tête. Il en a remis avec une combinaison, ensanglantant le nez de son rival qui est apparu incommodé par les écoulements. En fin de round, Wineland a finalement touché la cible avec une gauche, sans que cela ne lui suffisant pour remporter le round devant un Benavidez beaucoup plus aiguisé et précis.

Wineland a tenté de se montrer plus agressif au second round. Profitant d’un moment au cours duquel Benavidez a demandé un temps d’arrêt en prétextant avoir reçu un coup dans l’œil – qui ne lui a pas été accordé par l’officiel – Wineland lui a envoyé quelques courtes frappes le long du grillage. Après un bref échange de coups de genou en corps à corps, les deux hommes se sont séparés. Wineland a réussi par la suite à esquiver la plupart des attaques de son rival. Toutefois, au cours de la dernière minute, Benavidez a obtenu la mise au sol, mais son adversaire s’est rapidement relevé. Un round beaucoup plus partagé que le précédent.

Au cours du troisième et dernier engagement, Benavidez a touché la cible avec une droite et Wineland a contre-attaqué. Il en a remis avec une seconde droite suivie d’un coup de genou à l’envolée, qui n’a pas eu l’effet escompté. Laissant à peine le temps à son adversaire de se ressaisir, Benavidez lui a balancé un coup de pied à la tête. Les attaques de Benavidez étant plus efficaces et précises, les efforts de Wineland – dont le coup de genou ayant fait glisser son rival en fin de combat – seront restés vains.

Benavidez obtient ainsi sa 19ème victoire en carrière pour une fiche de 19-7-1, alors que Wineland voit sa fiche passer à 14-3.

Jared Hamman vs CB Dollaway
Jared Hamman a continué de faire honneur à sa réputation lors de son passage chez les poids moyens en livrant un affrontement tout aussi divertissant que ceux qu’il avait jadis offerts chez les mi-lourds. Son rythme soutenu lui aura permis d’obtenir une brillante victoire par mise hors de combat sur le vétéran de la populaire série de téléréalité The Ultimate Fighter, CB Dollaway, à mi-chemin du second engagement. Voir l’entrevue d’après-combat

Les deux hommes ont sauvagement échangé au cours des premiers moments de l’affrontement. Dollaway a notamment balancé quelques directs à la tête de son rial avant d’obtenir la mise au sol. Hamman s’est rapidement relevé, mais son adversaire a continué de mettre de la pression pour le renvoyer presqu’aussitôt au tapis. “The Doberman” a toutefois profité de l’occasion afin de tenter le “arm triangle”, mais Hamman a résisté puis s’est échappé. Dollaway lui a fait savoir son mécontentement avec plusieurs frappes en GnP, mais Hamman a toutefois réussi à se relever. Plus tard en cours d’affrontement, “The Messenger” a obtenu la position montée au sol pour ensuite prendre le dos de Dollaway, or ce dernier s’est relevé pour ensuite ébranler son adversaire avec deux bonnes droites. Il a terminé l’engagement en force en déchargeant ses frappes sur Hamman.

Les pugilistes ont maintenu le rythme effréné au cours du second round. Hamman a ouvert les hostilités en déchargeant ses poings sur Dollaway en le retenant contre le grillage, mais Dollaway a par la suite obtenu la mise au sol pour se retrouver sur son dos. Hamman lui a lancé des coups de genou depuis la position de côté pour ensuite poursuivre avec des coups de coude. En milieu d’engagement, Hamman a finalement obtenu la position montée complète afin de décharger davantage de frappes. Dollaway a longuement résisté, tentant tant bien que mal de se sortir de l’impasse. Alors que l’officiel Herb Dean le pressait de se défendre avec plus d’ardeurs, Dollaway s’est trouvé incapable de répondre à l’appel, forçant ainsi Dean à intervenir à 3:38 afin d’arrêter Hamman, qui poursuivait le travail avec des frappes qui demeuraient sans réponse.

Avec cette victoire, Hamman voit sa fiche passer à 13-3 alors que Dollaway encaisse un cinquième revers en carrière, pour une fiche de 12-5.

Médias

Récent
Chad Laprise reacts to becoming the first-ever Canadian Ultimate Fighter winner.
16 avr. 2014
Ultimate Fighter winner Elias Theodorou shares his life's "greatest moment" with fans in Quebec City. Watch as the grateful Canadian fights through his emotions to reflect on his win.
16 avr. 2014
UFC president Dana White announces post-fight awards and winners Tim Kennedy, Sarah Kaufman, Patrick Cote, and Elias Theodorou revel in their performances at the Ultimate Fighter Nations Finale.
16 avr. 2014
UFC president Dana White meets with the media following the Ultimate Fighter Finale in Quebec City. Topics include: Gina Carano, Big Nog’s future, UFC in Mexico, and why Ronda is on the UFC 175 card against Alexis Davis.
16 avr. 2014