UFC on FOX 8 Musings

Bref regard en arrière sur l' UFC on FOX 8 et les moments marquants de la soirée...
UFC flyweight champion Demetrious JohnsonLe CHAMPION EST LA…POUR RESTER

Vous pouvez me trouver complètement fou mais je fais partie de ceux qui pensent que la victoire de Demetrious Johnson sur son adversaire John Dodson en Janvier a marqué un tournant dans la carrière du poids mouche de l'UFC. Oui, celui que l'on surnomme désormais "Mighty Mouse" a perdu les deux premiers rounds face à un opposant ce soir-là qui a montré du coeur en frappant fort, en avançant et en chargeant systématiquement puis a su revenir prendre le dessus dans les trois dernières reprises pour s'emparer d'une ceinture qu'il n'est pas prêt de laisser échapper. Et mon point de vue après cette victoire méritée est que Jonhson n'a pas seulement les qualités athlétiques et les bagages techniques pour rester en haut du classement. Il a aussi l'attitude, la détermination et surtout une grande confiance en lui, ingrédient très important pour régner sur le long terme.

Alors, entre nous, qui pourrait bien le détrôner, qui sera le prochain champion ?
 Joseph Benavidez, celui que Jonhson a battu devant la foule embarquée par le combat lors de l'UFC 152 serait selon moi un choix logique. Cependant , la team (équipe) Alpha Male peut aussi voir en 
 Jussier Formiga un prétendant au tire, lui qui sera à l'affiche pour un évènement de septembre. Si ce dernier gagne son combat, il sera sans doute temps de sonner l'heure de la revanche. Mais d'autres peuvent s'imposer et revenir sur le devant de la scène, à l'image du brésilien puncheur John Lineker qui pourrait l'emporter sur Jose Maria et devenir un challenger au titre à prendre au sérieux.


RORY ET LES MI-MOYENS

Rory MacDonald n'est pas spécialement satisfait d'avoir poussé à la décision sa victoire face à Jake Ellenberger mais comme on dit dans le milieu une victoire reste une victoire et c'est ce que tout le monde retiendra du combat. Le problème avec cette issue heureuse, c'est qu'on pense au champion de la catégorie qui n'est autre que Georges St-Pierre. Or celui que Mac Donald considère comme son mentor n'a pas de soucis à se faire puisque ce dernier a assuré refuser un quelconque affrontement contre le champion en titre préférant sauver leur amitié. Donc on ne peut pas s'empêcher de penser que c'est une nouvelle chance pour Carlos Condit qui pourrait bien revenir avec un combat et une ceinture à la clé si toutefois il parvient évidemment à vaincre Martin Kampmann lors de leur face à face le mois prochain.

RUTHLESS ROBBIE A PLAYER ONCE MORE
But then there’s the case of one “Ruthless” Robbie Lawler. With two knockout wins over Josh Koscheckand Bobby Voelker, this mainstay of the early Zuffa era has reinvented himself in his second UFC run, and he’s a legit threat to anyone at 170 pounds. Add in the fact that he’s only 31 years old (making him younger than St-Pierre), finding new life as a member of the American Top Team, and showing off new tricks (like the head kick that ended Voelker’s night), and we may be looking at the makings of an unlikely, yet exciting, title run. And who wouldn’t want to see Lawler try to dent GSP’s chin or trade bombs with Hendricks?

JEUNE ASSASSIN  2.0

Quelle agréable suprise que d'avoir pu découvrir Melvin Guillard en plein travail et en confiance en infligeant un terrible KO à son adversaire ce soir-là  qui était  Mac Danzig pour ce face à face chez les poids légers. Guillard a semblé déterminé et rassuré, probablement que sa collaboration avec Trevor Wittman y est pour quelque chose. Il a su user avec le bon dosage de patience et de puissance face au public de Seattle et cette victoire avec la manière marque sans doute le commencement d'un nouveau chapitre et peut être même d'un nouvel état d'esprit pour celui dont la carrière a souvent ressemblé aux montagnes russes manquant parfois de cohérence.

MASVIDAL

Si on s'intéresse aux vétérans de l'organisation et de la discipline, on peut s'intéresser à l'ancien champion du Strikeforce  toujours dans la compétition :  Jorge Masvidal qui affiche désormais au compteur 2 victoires pour zéro défaites à l'UFC après ses victoires respectives sur Tim Means et  Michael Chiesa. Et ce dernier face à face a été particulièrement impressionnant considérant que le vainqueur du TUF 15 a su lui donner pas mal de fil à retordre. Et justement, alors que Masvidal n'a pas une technique "impressionnante" ou une "marque de fabrique", il a su justement montrer qu'il était polyvalent et qu'il savait un peu tout gérer et maîtriser toutes les phases de combat s'imposant comme un mixed martial artiste. Je crois qu'il est prêt pour affronter quiconque de la catégorie et plus il y restera, plus il deviendra dangereux pour ses adversaires.

Médias

Récent
UFC Connected est un magazine mensuel dressant le profils des combattants participants aux événements du leader mondial en arts martiaux mixtes. Dans cet épisode, on discute avec Dan Hardy des meilleurs espoirs européens à surveiller en 2018.
20 févr. 2018
L'animatrice de "La minute UFC", Lisa Foiles, vous dresse le bilan de l'événement Fight Night Austin en plus de vous offrir un aperçu de celui qui aura lieu à Orlando.
19 févr. 2018
Soyez témoins des vies et camps d'entraînement de six artistes martiaux qui s'apprêtent à combattre ce 24 février à l'UFC Fight Night dans cette édition de UFC Road to the Octagon : Emmett vs Stephens.
19 févr. 2018
Soyez témoins des vies et camps d'entraînement de six artistes martiaux qui s'apprêtent à combattre ce 24 février à l'UFC Fight Night. Un autre percutnt affrontement opposera les poids mi-lourds Ovince Saint Preux et Ilir Latifi.
19 févr. 2018