Brookins décharge ses bombes : Résultats des combats préliminaires de l'UFC on FUEL TV

Ci-bas les résultats et le compte-rendu des combats préliminaires de l'événement UFC on FUEL 1.
OMAHA, 15 février – Le dernier combat préliminaire de l’événement UFC on FUEL TV : Sanchez vs. Ellenberger présenté sur Facebook en direct de l’Omaha Civic Auditorium mercredi mettait en vedette deux poids plume originaires de la Floride : le lutteur Jonathan Brookins face à l’as du jiu-jitsu brésilien, Vagner Rocha. Faisant suite à deux affrontements préalables s’étant terminé à la décision des juges, la foule a explosé lorsque Brookins a remporté un le combat par un KO aussi rapide qu’expéditif.

Même s’il s’agit de spécialistes du sol, les deux hommes ont démontré avoir un sens bien aiguisé du pied-poing au cours de la première minute, échangeant des coups de pied, directs et crochets précis, s’ébranlant à tour de rôle. Lorsque Rocha a attrapé un coup de pied de Brookins pour envoyer ce dernier au sol, Brookins a atterri en position dominante et a aussitôt balancé une bonne douzaine de puissantes frappes ayant laissé Rocha inanimé à 1:32 du 1er round.

Brookins, le vainqueur de la douzième saison de TUF, voit sa fiche passer à 14-4, remportant une première victoire par KO depuis sa première sortir chez les professionnels en 2006. De son côté, Rocha voir la sienne imputée d’un revers pour un total de 7-3. Écoutez les commentaires de Brookins au cours de son entrevue d’après-combat.

Anton Kuivanen vs Justin Salas
Les deux nouveaux poids légers se sont rencontrés au cours du second combat de la soirée, un affrontement qui s’est avéré extrêmement serré. Utilisant son arsenal en lutte et des frappes stratégiques, l’athlète originaire du Colorado Justin Salas a brutalisé l’Estonien – résidant désormais en Finlande - Anton Kuivanen par le pointage de 30-27, 30-27 et 29-28.

Les deux hommes ont commencé par se porter à l’attaque. Kuivanen a opté pour de rapides coups de pied éclair alors que le protégé de Trevor Wittman, Salas, s’en est plutôt tenu à de puissants coups de poing. Après quelques tentatives de mise au sol, Salant a finalement amené son rival au tapis. Incapable de passer en position montée, il s’est tenu au-dessus de Kuivanen, touchant la cible à une reprise avant de se faire envoyer au sol à son tour. De retour debout, Salas a ajouté quelques coups de pied aux jambes tandis que Kuivanen a préféré s’inscrire à la carte de pointage avec des coups de tibias au corps.

Au second round, malgré une différence de portée de deux pouces entre les deux combattants, Salas est resté à l’intérieur pour lancer significativement plus de frappes que son rival, mais touchant la cible à moindre reprise que ce dernier. Kuivanen a connecté son adversaire à quelques reprises avant de se faire rudoyer contre le grillage. Comme le jeu d’échec menait à l’impasse, Kuivanen a repris les attaques debout et Salas lui a répondu en le renvoyant contre la cage, envoyant même Kuivanen visiter brièvement le tapis.

Au troisième engagement, Salas a élevé son jeu d’un cran et a contrôlé le centre de la cage en se montrant agressif avec ses poings, ce qui a eu pour effet de faire reculer Kuivanen contre le grillage. “J-Bomb” a par la suite soulevé son adversaire pour ensuite le projeter sur le dos contre la cage. Après s’être positionné pour le GnP, Kuivanen a tenté la clé de talon, ce qui a semblé mettre momentanément Salas en position de difficulté. Salas s’est échappé et les deux hommes se sont par la suite relevés. Kuivanen a lancé un coup de pied, puis a ensuite échangé des coups de poing avec Salas. Ce dernier a de nouveau foncé pour la mise au sol, emprisonnant Salas contre la clôture, puis a touché la cible de son poing. En fin d’engagement, Salas a intercepté Kuivanen dans les airs pour le projeter violemment au tapis.

La série de neuf victoires consécutives de Kuivanen s’est ainsi abruptement terminée, ce dernier voyant sa fiche tomber à 16-5. Salas obtient pour sa part sa dixième victoire pour une fiche totalisant 10-3. Voir l’entrevue d’après-combat de "J-Bomb's"

Tim Means vs Bernardo Magalhaes
Deux poids légers ont fait l’expérience de combattre dans l’Octogone pour la toute première fois au cours du premier affrontement de la soirée au cours duquel Tim “Dirty Bird” Means a remporté la décision unanime sur Bernardo “Trekko” Magalhaes par le pointage de 30-27 et 30-26 à deux reprises.

Les esprits se sont échauffés au premier engagement alors que les deux nouveaux venus se sont longuement et prudemment étudiés pendant les premières minutes. Means, bénéficiant d’un avantage de taille de 5 pouces, a testé sa portée tout en conservant ses distances afin d’éviter les tentatives de mises au sol chancelantes de la ceinture noire de jiu-jitsu brésilien. La première mise au sol a eu lieu à deux minutes et Means a contre-attaqué avec un vicieux coup de genou – le premier d’une bonne douzaine qu’il lancera tout au cours du round. Means a commencé à se sentir en confiance et a pris le centre de la cage, balançant des coups de poing à volonté à l’endroit de Magalhaes et retenant ce dernier en corps à corps afin de le marteler de coups de genou – cinq consécutifs à un certain moment. Un de ces coups de genou a envoyé l’intrépide Magalhaes au tapis et Means l’a suivi au sol. Toutefois, lorsque “Trekko” s’est retourné, Means s’est rapidement échappé afin de se relever. C’est sous les chants de la foule que s’est terminé le premier round à l’Omaha Civic Auditorium.

Le second round pourrait être décrit comme le récent combat opposant Diaz et Condit... du moins la description faite par les partisans de Diaz. Means a pourchassé son rival dans l’Octogone, le projetant contre le grillage et lui envoyant de multiples combinaisons. N’ayant aucune chance sur ses pieds, Magalhaes a désespérément plongé pour la mise au sol, encaissant du coup, un autre coup de genou. “Allez!”, a hurlé Means, alors que Magalhaes se déplaçait latéralement afin d’éviter de se faire toucher tout en demeurant passif au niveau des attaques. Bien que l’évasif Magalhaes ait tenté de se porter à l’attaque, Means a resserré l’étau sur son rival. De nouveau au sol, Magalhaes s’est protégé tant bien que mal alors que Means le martelait de coups au corps. Il s’est par la suite relevé, forçant Magalhaes à faire de même.

Au troisième round, Magalhaes s’est montré plus agressif avec ses tentatives de mise au sol, et a payé pour. À deux reprises lors d’une tentative de « single-leg », Means a déchargé ses coups de marteau et coups de coude jusqu’à ce que son rival le relâche. Complètement dépassé par la situation, Magalhaes est demeuré au sol et s’est vu indiquer à de multiples reprises par l’arbitre de se relever. À la fin de l’affrontement alors qu’il était totalement ensanglanté, Magalhaes est retourné au tapis, cette fois de son propre chef.

L’athlète d’origine brésilienne maintenant établi en Australie, Magalhaes, voit sa fiche imputée d’un revers pour un total de 11-2. Means retourne pour sa part au Nouveau-Mexique avec une victoire en poche et une fiche de 17-3-1. Écoutez les commentaires de Means au sujet de sa performance.

Médias

Récent
Écoutez les commentaires de l'ancien champion des poids lourds de l'UFC, Andrei Arlovski, à la suite de sa percutante victoire par KO sur Bigfoot Silva lors de l'événement Fight Night Brasilia.
13 sept. 2014
Voyez la conférence de presse d'après-combat.
8 sept. 2014
Événement UFC Fight Night au Nilson Nelson Gymnasium le 13 septembre 2014 à Brasilia, Brésil. (Photos par Josh Hedges/Zuffa LLC/Zuffa LLC via Getty Images)
13 sept. 2014
Voyez Gleison Tibau effectuer ses derniers préparatifs en vue de l'événement Fight Night Brasilia. Tibau affrontera Piotr Hallmann en combat co-principal à Brasilia.
13 sept. 2014