The Carny domine Dias - Résultats des combats préliminaires de l'UFC on FX 8

Ci-bas les résultats et le compte-rendu des combats préliminaires de l'événement UFC on FX 8.
Après que les Brésiliens aient littéralement raflé les huit premiers affrontements ce samedi lors de la carte préliminaire de l'événement UFC on FX 8 présenté à l'Arena Jaragua de Jaragua do Sul, ce fut au tour du poids plume américain, Nik Lentz, de briser le cycle en empêchant Hacran Dias de revenir de l'arrière pour demeurer invaincu chez les 145 livres. Lentz a remporté la décision unanime au terme de trois rounds.

Les juges ont rendu des cartes de pointage de 28-27 et 29-28 à deux reprises en faveur de "The Carny” qui voit ainsi sa fiche passer à 26-5-2 avec 1 NL; Dias, dont la séquence de neuf victoires consécutives vient de s'arrêter, voit désormais sa fiche indiquer 21-2-1.

Lentz a été largement en contrôle durant le premier round, tant avec ses attaques à distance qu'en épinglant Dias contre la cage. Bien qu'on ne puisse pas parler d'une démonstration convaincante d'action, il est indéniable que le combattant de l'American Top Team s'est montré efficace. Il a certes créé un peu d'effervescence en début de second round lorsqu'il a envoyé Dias au sol avec un coup de genou. Dias s'est rapidement ressaisi, mais Lentz n'a pas permis au Brésilien de se relever. À mi-chemin de l'engagement, Dias s'est finalement relevé, mais s'est retrouvé complètement coincé sous l'emprise de Lentz, qui a renvoyé – au bout d'un moment - le représentant du Nova Uniao au tapis de nouveau.

Se faisant dire par son entraîneur, Andre Pederneiras, qu'il avait besoin d'un KO pour gagner, Dias s'est porté à l'attaque dès le début du troisième round, ébranlant Lentz à plusieurs reprises avant que l'Américain puisse le contenir et reprendre son souffle. Dias a continué avec une projection alors que Lentz tentait une guillotine, mais le Brésilien s'est échappé et a par la suite tenté un "arm triangle choke". Lentz a semblé être en mauvaise posture, puis s'est défait de l'emprise, mais il était clair que le vent avait tourné en faveur de Dias. Avec une minute à faire, les deux hommes se sont relevés. Dias a tenté un dernier assaut, mais il s'est fait contenir par Lentz, qui a pu écouler le temps et ainsi s'assurer de la victoire.

TRINALDO vs RIO

La force de Francisco Trinaldo s'est avérée trop importante pour être contenue par l'ancien participant de la série TUF, Mike Rio. Le Florien s'est fait projeter au sol puis soumettre par son rival au premier round lors de leur combat préliminaire chez les poids légers.

Amené au sol et forcé à se mettre à mode défensif en début d'affrontement, Trinaldo a rapidement repris le dessus après s'être relevé. Il a projeté Rio au tapis pour lui passer un étranglement triangulaire avec le bras. Malgré le fait qu'il se soit retrouvé dans la demi-garde, la puissance du combattant originaire de Brasilia lui a permis de tenir la prise suffisamment longtemps afin de forcer son adversaire à taper à 3:08 du premier round.

Trinaldo a ainsi vu sa fiche passer à 13-2; celle de Rio indique désormais 9-2.

Voyez l'entrevue d'après-combat de Trinaldo

TIBAU vs CHOLISH

Tôt en soirée samedi, le poids léger de New York, John Cholish, a tweeté que peu importe une victoire, une défaite ou une nulle, il allait prendre se retirer après son combat l'opposant à Gleison Tibau. Malheureusement pour Cholish, le vétéran Tibau l'a forcé à la retraite avec un revers par soumission au second round.

Cholish a fait bonne figure au premier round seulement, c'est Tibau qui a le mieux performé, marquant des points avec quelques mises au sol entre chacune de ses attaques à distance. Au second round, Tibau a été le clou du spectacle et avec style... Il a ébranlé Cholish avec une gauche avant de le finir avec une guillotine dans les secondes qui ont suivi à la marque de 2:34.

Avec cette victoire, Tibau a vu sa fiche passer à 36-9; quant à Cholish, il prend sa retraite avec une fiche de 8-3 en carrière chez les professionnels.

Voyez l'entrevue d'après-combat de Tibau

THIAGO vs PRAZERES

Paulo Thiago a mis un terme à sa séquence de deux revers consécutifs lors de son affrontement chez les poids mi-moyens contre le Brésilien Michel Prazeres, infligeant au nouveau venu un premier revers chez les professionnels par une décision serrée, mais non moins unanime.

Les trois juges ont rendu des cartes de pointage de 29-28 en faveur de Thiago, qui présente maintenant une fiche de 15-5. En contrepartie, la fiche de Prazeres est désormais entachée d'un revers et indique 16-1.

Prazeres a combattu comme l'aurait fait un vétéran de l'UFC au premier round, ne montrant aucun signe de nervosité pour une première présence dans l'Octogone. Il a contrôlé Thiago en grappling contre le grillage et a touché la cible avec une panoplie de coups de pied aux jambes, jusqu'à ce qu'ils soient tous deux séparés.

Thiago s'est repris au second round avec un bref "knockdown" pour ensuite obtenir une mise au sol. Après que Prazeres se soit relevé, Thiago a obtenu une seconde mise au sol, mais la défense de Prazeres étant solide, il a rapidement pu se relever et rendre la pareille à son rival. En se relevant à son tour, Thiago a encaissé un solide crochet de gauche à la mâchoire et même s'il l'a bien encaissé, il s'est fait rabattre au tapis quelques moments plus tard. Thiago a cependant été capable de renverser son rival vers la fin du round, mettant ainsi un terme à un engagement passablement serré.

Le troisième round a été tout aussi serré, chacun des deux hommes prenant l'avantage à tour de rôle jusqu'aux dernières 30 secondes, au cours desquels Thiago a obtenu une mise au sol de son cru et terminer le round avec des frappes au sol.

ALCANTARA vs SANTOS

Le poids coq Yuri Alcantara s'est de nouveau inscrit dans la colonne des victoires pour la première fois depuis janvier 2012 en disposant du nouveau venu Iliarde Santos en un seul round.

Les frappes d'Alcantara étaient fortes et précises, ce qui n'a pas facilité la tâche à son comparse pour ses débuts à l'UFC. Forcé à se mettre en mode défensif, Santos a tenté d'utiliser ses mouvements latéraux afin d'empêcher Alcantara de prendre ses aises, mais le vétéran de l'UFC a touché la cible avec une gauche qui a envoyé Santos au sol à mi-chemin du round et après avoir poursuivi sur sa lancée, l'arbitre Kevin Mulhall l'a arrêté à 2:31 du premier round, car il était inutile d'en voir davantage.

Avec cette victoire, Alcantara voit sa fiche passer à 27-4 et 1 NL; celle de Santos passe à 27-7-1 avec 1 NL.

Voyez l'entrevue d'après-combat d'Alcantara

MALDONADO vs HOLLETT

Fabio Maldonado a empêché le Canadien Roger Hollett d'obtenir une première victoire dans l'Octogone en revenant de l'arrière après avoir connu départ plutôt lent pour finalement remporter la décision unanime.

Les juges ont rendu des cartes de pointage de 29-27 à deux reprises et 29-28 en faveur de Maldonado, qui voit ainsi sa fiche passer à 19-6.

L'attaque la plus significative de la première minute fut malheureusement un coup de pied à l'entrejambe de Hollett, ce qui a forcé Maldonado à prendre un temps de pause afin de récupérer avant de continuer. Une fois le combat repris, Maldonado a été envoyé au tapis à la suite d'une mise au sol de Hollett, mais l'arbitre Leon Roberts a rapidement ordonné au combattant ce reprendre au centre en raison du manque d'action. Hollett a de nouveau cherché une ouverture pour la mise au sol, malmenant au passage Maldonado contre la clôture avant que Roberts demande une fois de plus la reprise des hostilités. Avec moins d'une minute à faire, Hollett a obtenu une mise au sol, mais a été incapable d'en tirer quoi que ce soit avant le son de la cloche.

Hollett (13-5) a mis son pied-poing à profit au cours du second engagement, mais ses meilleures attaques sont demeurées en grappling le long de la cage. Au cours de ce round toutefois, Maldonado a commencé à se démarquer avec de courtes frappes et un peu de travail en position dominante, ce qui a laissé son adversaire ensanglanté.

Prenant avantage à chaque seconde, Maldonado a ravi la foule lors de chacune de ses attaques au corps de son rival jusqu'à ce que Hollett trouve une deuxième vie, du moins, jusqu'à ce que Maldonado l'attaque une fois de plus à l'abdomen. La fatigue se faisait sentir chez le Canadien et Maldonado n'a pas tardé à capitaliser sur la situation, prenant le contrôle et scellant l'issue du combat avec des mises au sol en fin d'affrontement.

LINEKER vs GASHIMOV

Le poids mouche John Lineker a tenu les fans de son pays en haleine pour finalement remporter son affrontement en disposant d'Azamat Gashimov au second round. Il fait ainsi passer sa fiche à 21-6.

La droite dévastatrice de Lineker lui a permis d'envoyer Gashimov au sol dès la première minute du premier engagement, mais Gashimov a rapidement retrouvé ses esprits et s'est relevé. Lineker ne s'est pas découragé et a par la suite amené son rival au sol, pour mieux poursuivre ses attaques debout lorsqu'ils se sont relevés quelques instants plus tard. Avec une minute à faire, Gashimov a été pénalisé d'un point par l'arbitre Mario Yamasaki pour avoir agrippé la clôture. Les choses ne se sont pas arrangées pour lui lorsqu'il s'est fait renvoyer au sol de nouveau à la suite d'une frappe dans les dernières secondes du round.

En retard de deux points en début de second engagement, Gashimov (10-3) avait désespérément besoin de s'imposer, mais il s'est fait accueillir par deux crochets de gauche qui l'ont fait vaciller. Quelques secondes plus tard, il a été envoyé au sol par un coup de pied au corps et a encaissé une véritable décharge, gracieuseté de Lineker, jusqu'à ce que Yamasaki mette un terme à l'affrontement à la marque de 1:07.

Voyez l'entrevue d'après-combat de Lineker

CARIASO vs FORMIGA

Le Brésilien Jussier Formiga a mis à profit son jeu au sol avec de prendre l'avance sur le poids mouche Chris Cariaso, ce qui lui a ultimement permis de remporter la victoire par décision unanime, malgré un retour en force de l'Américain en fin d'affrontement.

Les juges ont rendu des cartes de pointage identiques de 29-28 en faveur de Formiga, qui voit ainsi sa fiche passer à 15-2. Celle de Cariaso indique désormais 14-5.

Formiga est demeuré prudent au premier round en utilisant son jeu au sol dominant, mais Cariaso est demeuré calme sous la pression et sa solide défensive lui a permis de demeurer hors de danger pendant qu'il tentait de trouver une façon de ramener le combat debout où il pourrait prendre le contrôle.

Cariaso s'est précipité en début de second round, mais cela n'a eu pour seul résultat que de permettre à Formiga de l'amener au sol encore plus facilement et le Brésilien a rapidement pris la position montée. Cariaso s'est échappé, mais s'est retrouvé de nouveau en mauvaise posture, la supériorité évidente de Formiga en position dominante ayant aidé ce dernier à continuer de s'imposer jusqu'à ce que l'officiel, Kevin Mulhall, demande aux pugilistes de se relever pour une seconde fois. Malgré sa bonne fortune, Cariaso a été incapable de capitaliser avant la fin de l'engagement.

Prenant finalement ses aides au troisième round, Cariaso a marqué des points avec sa gauche, a presque passé un étranglement d'Arce à son rival et a été efficace au sol où il a infligé une coupure à Formiga tout en déchargeant ses frappes au sol, mais il a manqué de temps, le son de la cloche se faisant entendre avant qu'il ne puisse terminer le travail.

MARTINS vs LARSEN

Les poids légers Lucas Martins et Jeremy Larsen ont ouvert le bal avec fracas, se livrant une chaude lutte pendant deux rounds complets avant que le Brésilien Martins passe le KO à son rival au cours du dernier engagement.

Dès le son de cloche signifiant le début du combat, Martins et Larsen se sont piqués à tour de rôle, tout en conservant un rythme rapide sans jamais relâcher. Ce qui a fait la différence fut l'habileté de Larsen à amener le Brésilien au sol à quelques occasions, mais les puissantes frappes de Martins ont tôt fait de causer du dommage au visage de son adversaire, à qui il a d'ailleurs infligé une coupure sous l'œil droit.

Au second round, c'est la droite de Larsen qui a fait son succès, ce dernier ayant frappé Martins à répétition. Mais au début du troisième engagement, il a constaté qu'à jouer avec le feu, on pouvait se brûler... Lors d'un échange de coups qui a mal tourné pour l'Américain, ce dernier est tombé face première au tapis et deux coups plus tard, l'arbitre Mario Yamasaki est intervenu afin de mettre un terme au combat à la marque de 13 secondes.

Avec cette victoire, Martins a vu sa fiche passer à 12-1; celle de Larsen indique désormais 8-4 avec 1 NL.

Voyez l'entrevue d'après-combat de Martins

Médias

Récent
Top lightweights Donald "Cowboy" Cerrone and Jim Miller stand and bang inside the Octagon at Fight Night Atlantic City. Cerrone looks to face rising lightweight Myles Jury in the co-main event at UFC 182 in Las Vegas, Nevada.
22 déc. 2014
UFC Minute host Lisa Foiles recaps the action from Fight Night Barueri and looks at the two former light heavyweight champions returning to the Octagon in 2014!
22 déc. 2014
Peu après leur victoire respective à Barueri, Renan Barao et Lyoto Machida ont discuté de leur performance pendant quelques instants.
21 déc. 2014
L'ancien champion poids coq Renan Barao discute de sa victoire sur Mitch Gagnon à l'événement Fight Night Barueri et demande un combat revanche contre le champion T.J. Dillashaw lors de son entrevue d'après-combat dans l'Octogone.
20 déc. 2014