Zahabi a toujours pensé que GSP reviendrait




Alors que passaient les années, s'amoindrissaient les possibilités de voir Georges St-Pierre sortir de sa pause pour revenir dans l'Octogone au point où les fans ont commencé à perdre tout espoir de voir un jour l'ancien champion des poids mi-moyens en action une fois de plus.

Mais une personne n'a cependant jamais cessé d'y croire.

"J'ai toujours pensé qu'il reviendrait", a déclaré l'ami de GSP et entraîneur de longue date, Firas Zahabi. "Georges aime vraiment les arts martiaux et la compétition et ces deux choses seront toujours ancrées en lui, il a ça dans le sang. C'est sa personnalité. Il aime ça, il s'épanouit là-dedans et s'accomplit dans la compétition."

Le 4 novembre au Madison Square Garden de New York, St-Pierre combattra à l'UFC pour la première fois depuis novembre 2013 lorsqu'il disputera le titre des poids moyens à Michael Bisping. Le combat principat de l'UFC 217 est l'un des plus gros combats de l'année, sinon le plus gros, et bien que l'effervescence soit principalement au sujet du retour du Montréalais dans l'Octogone, certaines questions restent en suspens, notamment en ce qui a trait à ce qu'il a laissé derrière lui après quatre longues années d'absence.

Du côté de St-Pierre, il croit être meilleur que jamais. Zahabi appuie, notant que le combattant qui se présentera au monde entier dans moins d'un mois est un athlète complètement revigoré, tant physiquement que mentalement.

"Il s'est amélioré de plusieurs façons, il a pris quatre ans de pause et il s'est trouvé une toute nouvelle motivation et entrain; un second souffle après un temps de repos bien mérité", a-t-il ajouté. "N'oubliez pas qu'avant de prendre cette pause, il avait été blessé au genou et qu'il s'était blessé de nouveau au genou après avoir annoncé son hiatus. Son corps subissait les contrecoups du surentraînement. Il avait enchaîné trop de camps d'entraînement et il était revenu en action peut-être un peu trop rapidement suite à sa première chirurgie. L'empressement qu'il avait eu à revenir en action a finalement eu raison de lui. C'est une personne très motivée, il voulait continuer, mais son corps avait besoin d'un temps de repos et je crois qu'il a tout simplement réalisé qu'il était temps pour lui de prendre le temps."

Mais le combattant âgé de 36 ans n'est pas disparu après sa victoire en 2013 sur Johny Hendricks. Il est demeuré présent dans le monde des AMM, notamment à plusieurs gyms ainsi que sur grand écran. Et une chose n'en est pas moins sûre : pendant tout ce temps, St-Pierre n'a jamais semblé avoir perdu la forme.

"C'est dans son ADN", a rigolé Zahabi. "Peu importe où il va, il s'entraîne, donc s'il voyage hors du pays, il trouve toujours un endroit où aller s'entraîner, ça fait partie de sa routine. Bien sûr, s'entraîner pour le plaisir et s'entraîner pour un combat sont deux choses totalement différentes, mais il a définitivement apprécié le moment qu'il a pris à l'écart. Seulement, c'est probablement son passe-temps favori."

Il est maintenant temps de s'entraîner pour un combat et un des trucs qui ajoute à l'intrigue à l'approche de l'UFC 217, est la présence du renommé entraîneur en boxe Freddie Roach au sein de l'équipe d'entraîneurs de GSP. L'entraîneur en chef, Zahabi, est enthousiasmé d'avoir Roach à ses côtés.

"J'aime travailler avec Freddie, je crois qu'il est remarquable", a-t-il déclaré. "C'est un expert en boxe et incontestablement l'un des plus grands esprits de l'histoire de la boxe. C'est un privilège de pouvoir travailler avec lui et découvrir ce qui a fait son succès tout en apprenant de lui."

Certains croient que la présence de Roach ne constitue toutefois qu'une distraction visant à créer un écran de fumée dans le but de masquer la véritable stratégie de St-Pierre le soir de l'affrontement, mais comme Zahabi l'explique, ils ne vont certainement pas s'attarder à essayer de changer ce qui fonctionne bien. Ils vont plutôt tenter de parfaire tous les aspects du jeu de l'ancien champion afin de le préparer en vue de son passage vers les 185 livres.

"Nous savons tous que Georges excelle particulièrement au sol et a beaucoup de succès avec son grappling et ses mises au sol", a-t-il expliqué. "Bien entendu, il excelle aussi debout, mais c'est dans cet aspect que Bisping brille davantage. Je pourrais bien vous dire que Georges veut boxer avec lui, mais personne ne veut le croire. Personne n'est naïf. Georges est avant tout un combattant d'arts martiaux mixtes et il va être en mesure d'utiliser tous les outils dont il aura besoin.

"Pour ceux qui ne comprennent rien aux arts martiaux j'explique : meilleure est votre boxe, plus vous aurez de chance d'effectuer des mises au sol", a poursuivi Zahabi. Et c'est exactement ce que Freddie vient faire ici : complémenter le jeu de Georges debout et nous aider à créer plus d'opportunités pour des mises au sol, qui à leur tour, nous apportera encore plus d'opportunité de frapper. C'est comme au football : si vous passez beaucoup, vous êtes en mesure de surprendre en courant. Si vous courez beaucoup, vous pouvez surprendre avec une passe. Si vous leur montrez la main droite, vous pouvez les surprendre en les frappant de la gauche. C'est l'essence même des arts martiaux mixtes et de la stratégie. Ceux qui croient qu'on n'a qu'à se porter à l'attaque puis emmener l'adversaire au sol, je leur dis que ce n'est pas aussi simple à ce niveau. Bisping n'est pas stupide et devra être attaqué sur tous les fronts pour ainsi être plus à risque de commettre une erreur."

Alors que Zahabi commentait le retour de St-Pierre, on pouvait sentir la fébrilité dans sa voix. Ce n'est pas qu'un autre combat et GSP n'est pas un combattant comme les autres. Zahabi et St-Pierre ont embrassé ce sport ensemble, ont grimpé jusqu'au sommet et maintenant, ils unissent à nouveau leur force dans le but de conquérir un autre titre. Et ils le feront au Madison Square Garden. On serait excité pour bien moins que ça.

"C'est une expérience formidable d'être impliqué dans un combat de championnat du monde", a-t-il ajouté. "Quel honneur! Bien entendu, je voudrais cela pour chacun de mes protégés, mais Georges est quelqu'un avec qui j'ai grandi, quelqu'un sur qui j'ai tout misé pour faire avancer notre carrière respective et nous avons une relation personnelle. Pour moi, il est important d'être là pour Georges en tant que personne, non pas uniquement parce que c'est un gros événement."

Oui, cela a pris du temps, mais Zahabi savait que ce jour viendrait.

"Je n'aurais pas pensé que ce serait si long pour être bien honnête avec vous", a-t-il avoué dans un éclat de rire. "Ça m'a quelque peu surpris. Puis il y a eu beaucoup de va-et-vient dans les négociations, l'UFC a été vendu et il y a eu beaucoup de délais imprévus. Mais je veux qu'il fasse ce qui le rend heureux et si la perspective de compétitionner et le fait de revenir en action le rend heureux, je le serai tout autant d'être à ses côtés à faire de mon mieux pour le soutenir."

Watch Past Fights

Médias

Récent
Don't miss Rafael Dos Anjos square off against Robbie Lawler in the main event of Fight Night Winnipeg on Saturday, December 16 live on FOX.
12 déc. 2017
Former UFC champions Robbie Lawler (welterweight) and Rafael Dos Anjos (lightweight) meet in a five-round main event Saturday night in Winnipeg live and free on FOX. Both contenders have championships dreams and a win here brings them one step closer.
12 déc. 2017
In a third heavy-hitting showdown, welterweights Santiago Ponzinibbio and Mike Perry once again look to unleash their stunning finishing power.
12 déc. 2017
The explosive featherweight co-main event spotlights highly ranked Ricardo Lamas looking to stop Team Alpha Male standout Josh Emmett.
12 déc. 2017