Chris Weidman - L'impatience est une Vertu

"Ceci est génial, mais je ne suis pas encore content. Je dois continuer à gagner et je dois prendre la ceinture." - Chris Weidman
UFC middleweight Chris Weidman

Parmi toutes les qualités de Chris Weidman, la patience n’en a jamais fait partie et ce depuis sa tendre enfance.


« On m'a toujours attrapé lorsqu'on jouait à chat car je m'approchais trop du chat pour me moquer de lui, » il rigole. « J'ai pris des risques pour que ce soit plus amusant, mais on m'a toujours attrapé en premier. »

Mais personne ne l'a attrapé depuis, surtout pas au MMA. Il a un palmarès parfait de 8-0 dont quatre victoires à l'UFC. Mais cette impatience demeure pour le lutteur, et ce n'est pas une mauvaise chose. Car le désir d'affronter les meilleurs est une chose qu'on attend de nos héros sportifs.

« Je prends un combat à la fois, mais je cherche toujours le meilleur adversaire, » explique Weidman. « Mes agents voulaient que je prenne mon temps, mais je cherchais toujours à me tirer vers le haut. Alors je n'ai pas voulu combattre contre les mecs qui avaient le même niveau que le mien. Je cherchais à aller plus loin et à me surpasser, je suppose que les choses sont arrivées un peu plus vite. »

Un peu plus vite, c'est peu dire. Après seulement quatre combats, le diplômé de Hofstra est considéré comme l'un des meilleurs espoirs  de la catégorie poids moyen. On aurait pu douter de lui lorsqu'il a accepté un combat contre Alessio Sakara au pied levé en mars 2011. Une cote cassée n'a pas du l'aider non plus, mais dès le début du combat, on aurait dit un vétéran. Après trois rounds, il avait sa première victoire dans l'Octogone.

Suite à deux finalisations contre Jesse Bongfeldt et Tom Lawlor, l'impatience a levé sa tête de nouveau et il a accepté un autre combat au pied levé – cette fois contre l'ancien challenger officiel Demian Maia – en Janvier dernier. Weidman a perdu 32lb/14,5kg en 10 jours, et bien qu'il ne soit pas au meilleur de sa forme, il a montré son talent et son cœur en gagnant par décision contre le Brésilien. Il a pris des risques et il a récolté des récompenses.

« J’essaie d’avoir une vue d’ensemble ainsi qu’une vue d’extérieur et prendre du recul, » il s’explique. « La réalité est que ma carrière ne peut pas durer éternellement, alors je veux en tirer le meilleur parti. Je ne veux pas regarder en arrière et me dire 'J'aurai dû accepter ce combat' ou autre choses comme ça. Je vais continuer, et si je perds à cause d'un combat que j'ai accepté au pied levé ou qu'on m'aurait conseillé de ne pas l’accepter, au moins j'aurai tenté le coup, et lorsque j'aurai 50 ans, je veux regarder en arrière et savoir qu'au moins j'aurai fait de mon mieux avec le talent que Dieu m'a donné. »

Un combat contre le challenger Mark Munoz lors de l'UFC on FUEL TV est peut être un pas de trop, mais le résident de Long Island est impatient de le savoir. 

« Je vais juste y aller et essayer de me dépasser et de me tester et voir à quel point je peux me pousser à faire tout dont je suis capable, » déclare le combattant de 28 ans. « Je dois faire de mon mieux et c'est tout. Gagner ou perdre je serai content. »

C'est peut être un pieux mensonge, car il y a peu de chances que Weidman soit content s'il quitte le HP Pavilion avec une défaite ce soir. C'est un gagnant, il l'a toujours été, et il espère qu'avec une victoire de plus – et pas de moins, mais une victoire à couper le souffle – il se trouvera en tête de la liste des prétendants pour affronter l'homme qui règne sur la classe des 185lb/84kg, Anderson Silva. 

Lorsque cette interview a eu lieu la semaine dernière, la conversation a tourné vers la septième défense du titre de Silva face à Chael Sonnen. Weidman a avoué être un grand fan de Sonnen, mais pour des raisons égoïstes, il voulait que le champion garde sa ceinture.

« Si Chael Sonnen gagne, je pense qu'il y aura un autre combat, » suppose-t-il. « Alors si Anderson Silva gagne, et si je fais une grande impression contre Mark Munoz, je serai mieux placé pour dire, 'je suis prêt pour Anderson Silva ;  allons y.’ Si tout se passe bien – et je trouve ça toujours un peu farfelu, je ne vais pas miser toute ma vie dessus – mais si tout se passe pour le mieux et je fais une bonne impression, et si Anderson Silva gagne, alors j'affronterai Anderson Silva en automne et ce sera génial. »

Si tu apprécies Chris Weidman, marié avec deux enfants, en tant que personne, ce serait une bonne chose, car il serait un grand ambassadeur pour le sport. Mais si vous avez lu la déclaration ci dessus et vous ne le respectez pas en tant que combattant, qu'est ce qui ne va pas chez vous ? Voici une star montante avec un palmarès de 8-0 qui dit qu'il préférerait que le meilleur combattant de tous les temps gagne pour qu’il puisse l'affronter. Comment peut on ne pas adorer cette attitude ?

La vérité est que la plupart des combattants regardent un peu plus loin que l'avenir immédiat. Weidman est seulement celui qui l'avoue. Alors comment arrive-t-il à se concentrer sur ce combat quand il sait ce qui pourrait l'attendre en cas de victoire ?


« Si je ne bats pas Munoz, tout le reste risque disparaîtra, alors je suis concentré à 100% sur Munoz et une victoire spectaculaire, » il affirme. « Je ne serai pas content de simplement gagner ce combat. Je veux vraiment faire une impression, et cela ne va pas être facile. C'est un vrai défi, et Munoz est un mec coriace, alors voyons ce qui arrivera. »

Chris Weidman déclare que tant qu'il fera de son mieux, il sera content, quelque soit le résultat du combat. C'est peut être la vérité, peut être pas, mais en tout cas les fans devraient être content : Car si Weidman se fait lever la main ou pas, il est là et il compte y rester, et il a l'intention d'affronter tous les adversaires qu'il faut pour arriver au top. Et dans ce cas, l'impatience a été une vertu.

« Ceci est génial, mais je ne suis pas encore content, » il explique. « Je dois continuer à gagner et je dois prendre la ceinture, alors je n'ai pas encore eu l'opportunité de prendre du recul et penser à ce que j'ai fait. Tout ça me motive encore plus pour gagner. C'est tout. »


Médias

Récent
Watch the UFC Fight Club Q&A with former UFC lightweight champion Frankie Edgar.
18 avr. 2014
Check in with Edson Barboza while he trains for his bout at UFC on FOX 11 in Orlando. Barboza, owner of one of the greatest KOs in UFC history, works on his wrestling with UFC vet Frankie Edgar and explains why he feels more prepared than ever.
18 avr. 2014
Take a look at the meteoric rise of lightweight Khabib Nurmagomedov, winner of 21 straight fights. The Russian-born fighter tries to continue that success when he battles Rafael dos Anjos this Saturday at UFC on FOX 11.
18 avr. 2014
Megan Olivi previews UFC on FOX 11, which pits Travis Browne against Fabricio Werdum in the main event. In the co-main, Liz Carmouche and Miesha Tate battle to get back into title contention while Edson Barboza and Cowboy Cerrone highlight the main card.
14 avr. 2014