Nam Phan - Savoir Prendre du Recul


« J’ai eu le sentiment après mon dernier combat d’avoir fait bonne impression et d’avoir montré que j’avais ma place. Je suis très excité d’avoir cette opportunité de combattre un ancien champion du monde » -Nam Phan
Toutes les défaites font mal mais lorsque Nam Phan encaisse pour ses débuts à l’UFC une défaite controversée par décision partagée face à Leonard Garcia en Décembre dernier, il ne compte pas en rester là.

C’est le genre de défaite qui aurait certes pu casser n’importe quel combattant ordinaire qui se serait vu complètement désemparé et qui aurait perdu confiance dans un sport pour lequel il a dédié sa vie. 

Mais Phan n’est pas un combattant ordinaire. En dix années passées sur le circuit professionnel, il sait exactement comment réagir et comment gérer ce type de situations.

Parfois cela fonctionne, d’autre pas. Et lorsque les choses ne se font pas comme on le voudrait, alors il faut bouger. Passer à autre chose. Sinon, en restant sur place, vous desservez votre projet et vos ambitions et prenez le risque d’affectez vos futures victoires et défaites.

«  Je pense parfois au passé et je me dis, et si j’avais agis de telle manière ou de telle autre, peut être que les juges auraient davantage tirés la décision ou le combat en ma faveur. Mais c’est justement ce type de pensée qui vous hante et vous empêchent d’avancer. Ne jamais revenir en arrière ou essayer de réécrire l’histoire » explique Phan qui a aussi vu sa revanche contre Garcia après qu’il se soit cassé le pied et a du rencontre à la rencontre initialement prévue en Mars 2011 ».
Peut être que c’est aussi cela être fort.

 Et alors que l’on dit souvent que les choses arrivent pour une raison, dans le cas de Phan, cela prend tout son sens.

A chaque fois qu’on le croit mort, il revient avec de nouvelles opportunités. Et ce n’est pas anodin si la première génération des vietnamo-americain affiche autant de détermination et est prête à continuer la bataille là où d’autres renonceraient. Et c’est justement là où nous emmène toute l’histoire de Nam Phan. 

« Je ne suis pas un américain typique » nous rappelle le combattant de 28 ans natif de Orange County en Californie. «  J’ai des racines vietnamiennes et il n’y avait pas là beaucoup de modèles asiatiques, athlètes ou acteurs, auxquels s’identifier ». Dans une telle situation, sans exemple de réussite,  il n’y a pas trente mille solutions. Ou tu écoutes ta famille et tu essaies d’aller à l’école et d’y réussir ou alors tu es vite perdu et tu peux t’égarer dans des sentiers qu’il vaudrait mieux éviter et qui peuvent être dangereux » nous confie t-il

«  En grandissant,  j’ai pas mal connu l’influence des gangs, les activités criminelles et pour ma part, j’étais un bon garçon mais certains de mes copains d’époque ont choisi la mauvaise route et ont mal tourné. Aujourd’hui, ils sont dans de bien mauvais draps mais je pense que si nous avions eu des modèles de réussite, des exemples à suivre, des personnalités pour nous identifier, les choses auraient alors pu être différentes. On aurait su ce qui était bon ou pas de faire. Après attention, je ne dis pas non, que cela aurait tout résolu ou qu’il n’y aurait pas du tout eu autant criminalité. Mais avoir un exemple, un adulte auquel se referer ou qui nous fait rêver peut changer la vie d’un môme et rien que cela vaut la peine ».

Le voyage de Phan est unique et il a trouvé sa vocation dans les arts martiaux sans compter que ses grands-parents étaient là pour le garder dans le bon chemin.  

« Mes grands parents sont très respectueux des traditions vietnamiennes et ils étaient très très stricts. Ils me fouettaient même les fesses lorsque j’avais fait une grosse bêtise » nous dit-ils en souriant avant de poursuivre « Les Arts Martiaux m’ont gardé dans la bonne ligne de conduite et sur le droit chemin puisque j’étais occupé et concentré dans mes entraînements, je n’avais pas ke temps pour d’autres choses ».

Et alors qu’il progressait de plus en plus et qu’il devenait meilleur avec une ceinture noire de Jiu-Jitsu Brésilien et Karaté, Phan ne voulait pas simplement devenir un combattant professionnel. Non, Phan voulait aussi devenir une référence, une figure d’exemplarité pour les jeunes de sa communauté qui passent aujourd’hui par les sentiers qu’il a connu durant son enfance et adolescence. Il veut être l’inspiration et l’exemple que lui n’a pas pu avoir à leur âge.

« L’équation basique pour une famille américaine d’origine asiatique est « il faut aller à l’école, réussir ses études et devenir un médecin ou un avocat reconnu pour gagner beaucoup d’argent «  et si tu n’y parvenais pas alors c’est que tu étais un looser. Un perdant quoi. Et la plupart du temps, les jeunes n’allaient pas à l’école et en faisaient pas d’études car ils ne supportaient plus la pression autour. Ils devenaient alors gangster ou dealer pour faire leur argent. Voilà pourquoi aujourd’hui je veux être une modèle. Pour tous les autres enfants qui sont issus de la communauté americano-asiatique et qui ont soif de réussir. Je veux leur montrer que cela est possible lorsqu’on se donne les moyens. Si vous avez un rêve, que vous y croyez fort et que vous travaillez dur alors il se réalisera ».

Pour Phan, sa carrière professionnelle n’a pas toujours été un rêve. Il débute en 2001 avec une victoire par TKO sur Jason Maxwell, et après un palmarès de 5-2 pôur ses sept premiers combats, il était attendu  en 2005/2006 au casting de l’émission de télé-réalité  The Ultimate Fighter pour la saison 5. Mais à ce moment une autre offre lui est aprvenue émanant du Strikeforce ; Il accepte d’y combattre et connaîtra deux défaites , coups sur coups, face à Josh Thomson et Billy Evangelista.
En 2009, il poursuit sa carrière avec Sengoku et combat au Japon mais rentrera aux Etats-Unis après avoir encaissé un KTO de la part de Michihiro Omigawa. 

De retour à la maison, une proposition tombe à point :

« J’essayais de me racheter en fait et l’un de mes étudiants voulait faire le casting pour le 
Ultimate Fighter saison 12, et le producteur m’a demandé pouquoi je n’essayais pas moi aussi d’intégrer le casting et de tenter ma chance. Et il n’a pas eu tord, cela tombait même bien ». 
Dans cette saison 12 du TUF, Phan a montré ses talents de vétéran et son expérience acquise de son passé de combattant  mais a perdu par décision partagée face à Michael Johnson. Puis est arrivé le combat face à Garcia durant lequel il recevra toutefois le bonus pour le combat de la soirée.

Et mieux encore, il apprenait qu’il serait de nouveau dans l’arène le 6 Août face à l’ancien champion des poids plume du WEC Mike Brown :
«  C’est un champion et un gentleman que ce soit dans la cage ou à l’extérieur » déclarera Phan concernant son adversaire «  Il est quelqu’un que je suis content d’affronter et pour qui j’ai beaucoup de respect ». 

Pas déçu alors de ne pas retrouver Garcia pour une revanche ? Peu importe nous répond-il,
« J’ai eu le sentiment après mon dernier combat d’avoir fait bonne impression et d’avoir montré que j’avais ma place. Je suis très excité d’avoir cette opportunité de combattre un ancien champion du monde ». Dans cette réponse, on sent la philosophie du vétéran «  Apprécier ce que l’on a et ne pas s’inquiéter pour ce qu’on n’as pas. C’est le nouveau Phan 2011. A découvrir dans l’octogone de l’UFC le 6 Août prochain face à Mike Brown.

Watch Past Fights

Médias

Récent
Nick Diaz est de retour à l'UFC et a accordé une entrevue exclusive avec UFC.com. Il parle notamment d'un affrontement potentiel avec Anderson Silva, explique comment il a été initié au combat et plus encore.
28 juil. 2014
Le jeune poids mi-lourds Ryan "Darth" Bader utilise sa mobilité et rapidité contre le cogneur Rampage Jackson à l'UFC 144. Voyez Bader contre Ovince Saint Preux à l'UFC Fight Night Bangor.
28 juil. 2014
The Ultimate Insider vous offre un aperçu du camp d'entraînement de l'ancienne olympienne Sara McMann. Voyez McMann à l'oeuvre dans l'Octogone lors de l'événement Fight Night Bangor le 16 août prochain.
27 juil. 2014
Anthony "Rumble" Johnson a récolté une impressionnante victoire à l'événement Fight Night San Jose. Écoutez-le commenter sa victoire auprès de Joe Rogan.
26 juil. 2014