Le top dix des meilleurs moments pour les fans du Royaume-Uni

Palmarès dix des meilleurs moments pour les fans de l'UFC du Royaume-Uni.
UFC 70 - Bisping vs. SinosicPlus de cinq ans après le retour de l'UFC en Grande-Bretagne en 2007 et le début d'une longue série d'événements connaissant un succès phénoménal de l'autre côté de l'océan, l'organisation sera de retour le 16 février avec la présentation de l'événement UFC on FUEL TV à Londres. Mais avant l'ouverture des portes du Wembley Arena, pourquoi ne pas regarder le palmarès des dix meilleurs moments de l'UFC pour les fans du Royame-Uni?

10 - Etim a montré de quoi il était capable contre Buchholz
Considéré comme des meilleurs espoirs du Royaume-Uni, le combattant originaire de Liverpool, Terry Etim, a payé son dû plus d'une fois dans l'Octogone alors qu'il faisait ses classes sous l'oeil attentif et critique du public. Cela signifie qi'il a remporté certains affrontements et en a perdu d'autres, mais qu'il n'a jamais cessé de s'améliorer et de montrer l'étendu de son talent. Cela n'a jamais été plus évident que lors de son combat contre Justin Buchholz lors de l'événement UFC 99 , combat au cours duquel il s'est ressaisi après s'être fait fracturer le nez pour ensuite faire passer un mauvais quart d'heure à son adversaire et finalement le finir. Cette démonstration de courage lui a permis de cimenter sa position d'espoir prometteur et éliminer tous doutes quant au fait qu'il aurait pu n'être qu'un feu de paille. Etim a relevé le défi avec brio et a livré une prestation haute en couleur.

9 – La musique
Considérant que The Beatles, The Rolling Stones, The Clash et Led Zeppelin sont tous originaires du Royaume-Uni, il n'est pas surprenant que les combattants britanniques soient entrés dans l'Octogone au son de certaines mélodies mémorables. Que ce soit Mike Bisping avec "Song 2" de Blue ou "London Calling" de The Clash, Dan Hardy avec "England Belongs to Me" de Cock Sparrer, John Hathaway avec "Paint in Black" des Stones ou Paul Kelly avec "Use Somebody" de Kings of Leon, l'ambiance était toujours parfaite au moment du coup d'envoi pour la présentation d'un bon duel.

8 - Weir met Jackson KO en seulement 10 secondes
Il y a eu plusieurs moments mémorables lors de la toute première carte de l'UFC au Royaume-Uni en 2002, incluant une victoire-surprise de Ian Freeman sur Frank Mir, la défense de titre de Matt Hughes contre Carlos Newton et une apparition du toujours très divertissant Genki Sudo. Toutefois, un des moments clés s'étant taillé une place dans ce palmarès est la victoire par KO de Mark Weir en seulement 10 secondes sur Eugene Jackson. Pilier de l'UFC ayant compilé une file de 3-3 dans l'Octogone incluant deux victoires par KO et une par soumission, "The Wolf" était clairement favori contre Weir, qui était alors sur une séquence de huit victoires consécutives après avoir écopé de son seul revers lors de son premier combat professionnel en carrière. C'est Weir qui a fini son adversaire de façon spectaculaire et qui a fait vibrer le monde des AMM. Quatre ois plus tard, Weir était de retour dans l'Octogone afin d'affronter Phillip Miller et selon ce qu'il m'avait dit avant le combat, ses intentions étaient claires : "Espérons que je pourrai être le premier combattant britannique à obtenir un combat de championnat et ultimement, à remporter le titre des poids moyens de l'UFC". Mais ce n'est pas ce qui s'est produit puisqu'il s'est incliné devant Miller puis David Loiseau, mais personne ne pouvait plus lui enlever sa soirée de gloire à Londres.

7 - Hathaway surprend Sanchez
Après avoir disposé de Tom Egan au premier round lors de ses débuts à l'UFC, puis avoir obtenu deux gains par décision consécutifs sur les redoutables Rick Story et Paul Taylor, il était évident que l'invaincu John Hathaway était devenu un des combattants les plus prometteurs de la division des poids mi-moyens. Lorsque le combat de l'UFC 114 qui l'opposait au vétéran Diego Sanchez a été annoncé, les murmures "trop dur, trop tôt" se sont élevés. Tant pis pour les conventions, Hathaway a saisi sa chance sous les projecteurs et en a profité afin de dominer outrageusement Sanchez pour ultimement remporter la décision unanime au terme des trois rounds.

6 – Hardy s'impose avec une victoire sur "The Irish Hand Grenade"
Tout a commencé bien innocemment, mais au moment où Dan Hardy et Marcus Davis sont grimpés dans l'Octogone à Cologne en Allemagne au Lanxess Arena, le combat ainsi que toutes les altercations verbales qui l'ont précédé étaient sur toutes les lèvres dans le monde des arts martiaux mixtes, faisant de cet affrontement, un des plus attendus de la carte de l'UFC 99. Et malgré le fait que le combat ait été serré, c'est Hardy qui s'est tiré avec la victoire par décision partagée. C'était - à ce moment - la plus importante victoire en carrière de celui que l'on surnomme "The Outlaw" et il était désormais clair qu'il y avait beaucoup de substance et de talent derrière le style exubérant du personnage.

5 - Pearson, Wilks remportent TUF 9
Alors que des combattants comme Bisping et Hardy frayaient leur chemin au classement, il était déjà clair que les iles Britanniques avaient le potentiel de produire des talents capables de se démarquer à l'échelle internationale. Or, les membres du dynamique duo mentionné plus haut avaient déjà fait leur marque sur le circuit local plusieurs années avant leurs débuts à l'UFC, ce qui faisait place à la question, "Est-ce qu'il y a des athlètes prometteurs en ce moment au Royaume-Uni?". La neuvième saison de la série The Ultimate Fighter a permis de répondre par l'affirmative. Bisping était l'entraîneur de combattants représentant son pays et trois des quatre finalistes ont été des Britanniques. C'est finalement Ross Pearson et James Wilks qui ont été couronnés vainqueurs et deux autres membres de la distribution, Andre Winner et Nick Osipczak ont été recrutés par l'UFC et ont eu leur chance dans l'Octogone suite à la conclusion de la série télévisée.

4 - Freeman dispose de Mir
4-0 chez les professionnels, avec deux victoires déjà à l'UFC, Frank Mir – alors âgé de 23 ans – était le joyau de l'UFC chez les poids lourds au moment où l'organisation s'est rendue au Royaume-Uni afin de promouvoir l'événement UFC 38 à Londres. Son adversaire âgé de 32 ans originaire de Sunderland, Ian Freeman, avait pour sa part entamé sa carrière professionnelle trois ans plus tôt et avait perdu quatre de ses six derniers affrontements. En d'autres mots, il était un tremplin pour Mir, une bonne victime à ajouter à sa fiche. Or, Freeman se battait pour beaucoup plus que son chèque de paie. Le père de "The Machine" combattait un cancer et il a rendu l'âme le jour précédent l'affrontement. Freeman, qui avait dédié son combat à son père, ne savait pas encore que ce dernier était décédé la veille et il a mis tout son coeur à l'ouvrage afin de vaincre Mir, finissant la jeune étoile montante à 4:35 du premier round lors d'une des victoires les plus émotives dont il a été possible d'être témoin.

3 - Bisping remporte TUF 3
Considérant son statut de pilier à l'UFC et légitime aspirant au titre des poids moyens, il est difficile de croire qu'en 2006, Michael Bisping espérait que sa participation à la série téléréalité The Ultimate Fighter serait pour lui un billet afin de passer du circuit local à la grande scène. Si à ce moment très peu de gens aux États-Unis savaient qui il était, il a fait en sorte que cette situation change rapidement lors de son passage au manoir TUF en battant consécutivement Kristian Rothaermel et son comparse Ross Pointon pour ainsi atteindre la finale, où il a arrêté Josh Haynes, ce qui lui a permis d'ouvrir la porte à l'UFC pour lui-même et ses confrères britanniques.

2 - Hardy devient le premier combattant du Royaune-Unis à obtenir un combat de championnat
Timide et discret, Dan Hardy n'a pas fait de vague lorsqu'il s'est frayé un chemin dans le classement de l'UFC... okay, nous savons que les choses ne se sont pas vraiment passées ainsi pour le fougueux et charismatique "Outlaw". Son habileté à vendre un combat et livrer conséquemment la marchandise dans l'Octogone l'ont assurément aidé à gravir les échelons de la division des poids mi-moyens un petit peu plus rapidement que prévu. Mais sans égard à la façon dont il est arrivé au sommet, les quatre victoires de Hardy sur Akihiro Gono, Rory Markham, Marcus Davis et Mike Swick ne sont pas non plus étrangères à l'obtention de combat de championnat et elles lui ont certes permis de légitimer son statut de premier aspirant. Et malgré le fait qu'il n'ait pas réussi surprendre le monde entier en obtenant une victoire sur Georges St-Pierre lors de leur combat de championnat à l'UFC 111 en mars 2010, Hardy est tout de même passé à l'histoire en devenant le premier Britannique à combattre pour un titre de l'UFC. C'est aussi lors de cet affrontement qu'il s'est fait un bon bassin de nouveaux loyaux fans en refusant d'abdiquer à bon nombre de tentatives de soumission de GSP…

1 - Bisping livre la marchandise à l'UFC 70
Vous voulez de la pression? Rien n'aurait pu être plus stressant pour Michael Bisping que combattre lors du tout premier événement de l'UFC au Royaume-Uni en près de cinq longues années. Non seulement "The Count" tentait-il de cimenter sa position à l'UFC lors de ce second affrontement suivant sa victoire à The Ultimate Fighter, mais il était sans aucun doute l'ambassadeur des arts martiaux mixtes - celui qui tentait de révolutionner le sport – au Royaume-Uni, donc une défaite aurait été catastrophique. Lorsque les premières notes de "Song 2" de Blur se sont fait entendre et que Bisping a fait son entrée, la foule était déjà gagnée. L'ambiance était électrique et à l'exception du fait qu'il soit passé près de se faire passer le kimura par son adversaire Elvis Sinosic au second round, Bisping était dans son élément et il a fini son rival au second round. Ce fut dès lors le début d'une nouvelle ère pour les combattants britanniques en arts martiaux mixtes.

Médias

Récent
Undefeated lightweight Myles Jury reflects on his win at Fight Night Japan. You can catch all the action from Fury's 15th straight win, exclusively on UFC FIGHT PASS!
20 sept. 2014
Mark Hunt gets a chance to thank his fans and wish his daughter a happy birthday during his post-fight interview with Brian Stann at Fight Night Japan. Watch all the action all over again, only on UFC FIGHT PASS!
20 sept. 2014
Fight Night Japan headliner Mark Hunt joins Megan Olivi backstage to reflect on his knockout win against Roy Nelson. Rewatch all the action from Fight Night Japan on UFC FIGHT PASS!
20 sept. 2014
Hear from Yoshihiro Akiyama immediately after he rallied to victory against Richard Walsh at Fight Night Japan. You can watch the come-back victory on UFC FIGHT PASS!
20 sept. 2014