TUF 13 - Retour sur le troisième épisode

ATTENTION : CONTENU DE L’ÉPISODE DÉVOILÉ – La compétition à The Ultimate Fighter : Team Lesnar vs Team dos Santos est à égalité avec la marque de 1-1. Qui brisera l’égalité cette semaine?

Autres blogues des membres de l’alignement de TUF :
Tony Ferguson pour SBNation
Ramsey Nijem pour MMAFighting
Charles Rader pour Around the Octagon
Clay Harvison pour USA Today
Javier Torres pour MMA Valor
Len Bentley pour MMA DieHards
Ryan McGillivray pour Top MMA News
Shamar Bailey pour Heavy
Zach Davis pour MMA Weekly
Chris Cope pour MMA Junkie
Chuck O’Neil pour Bleacher Report
Lew Polley pour MMA Junkie
Malgré la victoire surprise de Chris Cope lors de l’épisode de la semaine dernière, il commence à y avoir des dissensions au sein des rangs de Team Lesnar après que l’entraîneur vedette, Brock Lesnar, eût commenté que les membres de son équipe sont passés du rôle de poules mouillées à celui de salade de poulet.

En réponse, l’ancien champion des poids lourds de l’UFC a dû réunir son clan afin de clarifier ses propos.

“Saisissez le moment”, a-t-il dit. “Il faut croire que vous êtes ici pour une bonne raison.”

De l’autre côté de la salle d’entraînement, Team dos Santos a souhaité la bienvenue à un nouveau coéquipier afin de remplacer Keon Caldwell (qui a quitté l’émission au second épisode) et ce remplaçant est Justin Edwards. L’équipe a immédiatement accueilli le nouveau venu, sans que ce soit fait tout sourire, puisque l’assistant-entraîneur, Lew Polley, continuait de fulminer à l’endroit de Javier Torres pour sa défaite face à Cope.

“J’étais simplement très frustré à l’idée qu’en tant qu’entraîneurs, nous n’avons pu faire tout en notre pouvoir afin d’aider nos athlètes à être dans la bonne position pour gagner”, a commenté Polley, qui veut que les membres de son équipe élèvent leur intensité d’un cran à l’entraînement.

Mais alors que les esprits commençaient à s’échauffer, Shamar Bailey a été coupé au-dessus de l’oeil droit, ce qui a forcé dos Santos à intervenir afin de clarifier sa philosophie d’entraînement – “Je n’aime pas m’entraîner de cette façon, crier et balancer un paquet de bêtises. Ça ne fait pas partie de ma façon de procéder.”

Pour le combat de cette semaine, Lesnar a fait le choix d’envoyer Len Bentley affronter le membre de Team dos Santos, Ryan McGillivray.

De retour à la maison, des amitiés ont commencé à se former et Bentley et compagnie ont commencé à se sentir irrités du fait que Cope passait beaucoup de temps auprès des membres de Team dos Santos. Bentley est allé jusqu’à porter ce fait à l’attention de Lesnar, mentionnant qu’il craignait que Cope dévoile des secrets d’équipe à leurs rivaux.

Team dos Santos avait de son côté ses propres problèmes avec Polley qui poussait les combattants trop fort. Dos Santos a donc dû s’imposer comme entraîneur-chef afin de lui faire comprendre que c’était un travail d’équipe, des combattants jusqu’aux entraîneurs. Avec maintenant toute l’équipe sur la même longueur d’onde, il était maintenant temps d’aider McGillivray à faire le poids, ce qu’il a fait à 170 livres (77 kg), soit le même poids que Bentley.

Coach Lesnar ne pouvait être présente pour le combat, puisqu’il avait des affaires personnelles à régler, mais Bentley était fin prêt. Il a immédiatement commencé à appliquer son plan de match pour ensuite amener McGillivray au tapis à 25 secondes du début de l’affrontement. Bentley est aussitôt passé en position montée, mais après avoir passé un rude moment, McGillivray s’est échappé et a ramené Bentley dans sa garde. Bentley a néanmoins continue à décharger sa fureur et avec trois minutes à faire à l’engagement, s’est relevé et a laissé l’opportunité à son adversaire de faire de même. Avec la tête Claire, McGillivray a commencé à revenir de l’arrière et après avoir touché la cible avec une bonne droite, a envoyé Bentley visiter le tapis avec un crochet gauche. McGillivray s’est rué sur lui finir le travail, mais Bentley a rapidement repris ses esprits et a commencé à chercher des ouvertures pour une soumission. Avec une minute à faire, il a saisi une clé de bras, mais McGillivray s’est échappé et a pratiquement obtenu un étranglement triangulaire (de type kata gatame) avant le son de cloche.

Au second engagement, alors que le mi-lourd Mauricio “Shogun” Rua les regardait attentivement, les deux mi-moyens ont continué à échanger de solides frappes en position debout, se touchant à tour de rôle. À mi-chemin du round, McGillivray a ébranlé Bentley pour ensuite le forcer contre le grillage. Ils se sont tous deux neutralises et après ce bref moment d’impasse, se sont séparés pour recommencer à échanger des frappes. McGillivray avait l’avantage, mais alors qu’il prenait le contrôle, Bentley s’est ressaisi et a redoublé d’ardeur dans la mêlée.

Il n’y aura toutefois pas nécessité d’un round de prolongation cette fois-ci, puisque les juges ont donné à victoire à McGillivray par la marque de 20-18 (à deux reprises) et 19-19, ce qui lui permet d’avancer à la prochaine étape de la compétition.

Team dos Santos reprend donc l’avance de la compétition avec le pointage de 2-1. Voici l’alignement tel qu’il est en ce moment :

Team Lesnar
Len Bentley – Éliminé au troisième épisode par Ryan McGillivray
Charles Rader
Tony Ferguson
Clay Harvison
Chuck O’Neil
Chris Cope 1-0
Nordin Asrih – Éliminé au premier episode par Shamar Bailey

Team dos Santos
Shamar Bailey 1-0
Ryan McGillivray 1-0
Javier Torres – Éliminé au second épisode par Chris Cope
Ramsey Nijem
Zachary Davis
Mick Bowman
Justin Edwards

Pour la description des épisodes de The Ultimate Fighter et les profils des combattants, visitez UFC.com.

Médias

Récent
Get an intimate look at the lives of two MMA pioneers, both former UFC heavyweight champions, as they prepare for a battle nearly a decade in the making: Andrei Arlovski and Josh Barnett.
28 août 2016
UFC Breakdown is the most in-depth, hands-on Fight Night preview show to date. Dan Hardy, alongside co-host John Gooden, provide us with expert analysis of the highly anticipated main event match up between Andrei Arlovski and Josh Barnett.
28 août 2016
UFC Fight Night event at Rogers Arena on August 27, 2016 in Vancouver, British Columbia, Canada. (Photos by Jeff Bottari/Zuffa LLC/Zuffa LLC via Getty Images)
27 août 2016
Carlos Condit talks backstage after his loss to Demian Maia at Fight Night Vancouver. It was Condit's first trip inside the Octagon since his thrilling loss to Robbie Lawler for the welterweight title since UFC 195.
27 août 2016