Résultats des combats préliminaires de l'événement TUF 16 Finale

Ci-bas les résultats et le compte-rendu des combats préliminaires de l'événement TUF 16 Finale...
Après six ans, l'UFC était de retour au The Joint au Hard Rock Hotel de Las Vegas avec une série de combats enivrants marqués par plusieurs fins abruptes et de brillantes performances des étoiles montantes telles que Rustam Khabilov, Hugo Viana et TJ Waldburger.

MIKE PYLE VS JAMES HEAD

Au cours du combat vedette, Mike Pyle a obtenu son premier TKO au premier round de l'année 2012 avec un percutant coup de genou qui a mis un terme à la séquence de victoires du lutteur de l'Oklahoma, James Head, après seulement 1 minute et 55 secondes d'hostilités.

Même si Head a rapidement touché la cible en début d'affrontement avec un direct de la gauche, le combattant de Las Vegas, Pyle, a pu esquiver les attaques subséquentes et se tenir hors de danger en passant en "thaï clinch" afin de lancer des coups de genou, avant de reprendre les échanges au centre de la cage. Alors que les mi-moyens se sont de nouveau engagés en corps à corps, Pyle a touché son rival avec trois coups de genou et a envoyé ce dernier au tapis pour ensuite terminer le travail avec une série de vicieux coups de poing qui n'ont laissé aucun quant au fait que le combat était maintenant terminé.

L'athlète de 37 ans, Pyle, voit sa fiche passer à 24-8-1, son seul revers au cours de ses sept derniers affrontements ayant été face à l'étoile montante Rory MacDonald qui figure dans les sommets du classement. La fiche de Head indique désormais 9-3.

JOHNNY BEDFORD vs MARCOS VINICIUS

Après avoir été tenu à l'écart de l'Octogone pendant un an suite à une blessure et l'annulation d'un combat en raison du désistement d'un adversaire, “Brutal” Johnny Bedford a été fidèle à son surnom et sa réputation en finissant l'ancien participant de la série TUF Brasil, Marcos “Vina” Vinicius en six minutes.

Bedford s'est porté à l'attaque avec de puissantes frappes tout au long du combat, incluant un coup au corps retentissant. Il a aussi envoyé “Vina” au sol avec une droite et Bedford l'a par la suite martelé en "ground and pound" et posé une menace pour son rival depuis la position du crucifix. Même s'il a tenté une guillotine suite à une mise au sol, Vinicius est demeuré coincé sous son adversaire, utilisant sa garde et sa garde papillon afin de tenter de neutraliser ce dernier.

Le second round a été semblable au premier, à l'exception d'une période d'arrêt momentanée à la suite d'un coup bas de Vinicius. Bedford a continué de mettre de la pression sur le Brésilien, qui a tout simplement semblé incapable de trouver son rythme et sa distance contre son rival. Contre le grillage, Bedford a envoyé sa proie au tapis avec un crochet de la droite et a poursuivi son attaque avec des coups de poing et un coup de pied au corps parfaitement placé, alors que Vinicius rampait au sol. L'arbitre Kim Winslow a mis un terme à l'affrontement avec une minute à faire au second round. Il s'agit d'une 19ème victoire pour Bedford, dont la fiche comporte 10 revers. Celle de Vinicius est créditée d'une défaite et indique désormais 20-5-1.

Entrevue d'après-combat de Johnny Bedford

VINC PICHEL vs RUSTAM KHABILOV

Le membre du clan Jackson, Rustam Khabilov, n'a eu besoin que de deux minutes et quinze secondes afin de mettre un terme à la séquence victorieuse du jusqu'alors invaincu Vinc Pichel. Le champion de sambo a utilisé sa lutte afin de contrôler – et éventuellement mettre hors de combat - Pichel.

La première mise au sol de Khabilov fut par un "single-leg" suite auquel il a martelé la tête et le corps de Pichel depuis la demi-garde. Alors que Pichel s'est relevé, le lutteur russe l'a projeté avec un suplex, puis l'a rabattu au sol de nouveau lorsqu'il s'est relevé. Deux autres mises au sol – dont un autre suplex – ont suivi, jusqu'à ce que le troisième suplex ébranle Pichel. Les attaques de Khabilov qui se sont poursuivies en "ground and pound" ont permis de balayer tous les doutes quant à l'issue de l'affrontement, le combat ayant été arrêté à la marque de 2:15.

La performance de Khabilov lors de ses débuts à l'UFC lui a permis d'améliorer sa fiche qui indique maintenant 15 victoires pour un seul revers. La fiche de Pichel, un Californien dont plusieurs fans étaient présents au Hard Rock, passe à 7-1.

Entrevue d'après-combat de Rustam Khabilov

TJ WALDBURGER vs. NICK CATONE

Lors d'un affrontement chez les poids mi-moyens opposant deux ceintures brunes en jiu-jitsu brésilien, la technique de TJ Waldburger a permis à ce dernier d'avoir le dessus sur Nick Catome, malgré l'avantage de taille de ce dernier, et de remporter sa 13ème victoire par soumission en carrière.

Catone faisait ses débuts chez les 170 livres, lui qui avait jusqu'alors fait carrière chez les poids moyens. Il a utilisé sa force physique afin de s'affirmer et de conserver le contrôle tout au cours du premier engagement, luttant la plupart du temps contre la clôture ou envoyant son adversaire au sol. Ce sont cependant les attaques de Waldberger en soumission qui ont été les plus dangereuses, particulièrement une guillotine tôt en début de combat et un kimura un peu plus tard.

Catone a touché la cible avec un coup de pied élevé en début de second engagement, mais il s'est fait envoyer au sol peu après par un solide coup de poing. Waldburger s'est précipité sur “The New Jersey Devil”, laissant s'abattre une pluie de coups sur lui pour éventuellement prendre Catone en guillotine alors que ce dernier tentait de se relever. Depuis la garde, Waldburger a passé une jambe par-dessus l'épaule de Catone et a effectué la transition vers un étranglement triangulaire. Couvrant son visage afin d’éviter les coups de coude, Catone a laissé à Waldburger le contrôle essentiel de son bras afin que ce dernier puisse compléter sa prise et ultimement, l'endormir à 1:04 du second round.

"Je m'attendais à ce qu'il sorte en force au premier round donc j'ai simplement tempéré ses ardeurs et j'ai tenté de le fatiguer le plus possible", a révélé Waldburger. "Je suis heureux d'avoir pu compléter le triangle et finir mon adversaire rapidement.” Waldburger a donc maintenant 16 victoires pour 7 revers à sa fiche; celle de Catone passe à 9-4.

Entrevue d'après-combat de TJ Waldburger

REUBEN DURAN vs HUGO VIANA

Les Wolverines sont demeurés invaincus au Hard Rock samedi soir considérant que Mike Rio et Hugo Viana ont tous deux obtenu des victoires. Après un combat laborieux des premiers poids légers à avoir combattu, les poids coq ont ranimé la foule massée au "The Joint" grâce à un affrontement au cours duquel Reuben Duran s'est fait envoyer au tapis à cinq reprises par la vedette de la série TUF Brasil, Hugo Viana.

Viana a envoyé Duran au sol dès qu'il a touché la cible pour la première fois. Duran, qui semblait blessé, s'est fait ébranler deux fois plus dans les minutes qui ont suivi. Or, il a continué de défier Wolverine d'y aller de plus belle. Les deux hommes se sont brièvement engagés en corps à corps le long du grillage avant de retourner au centre de la cage où Viana, malgré un désavantage de deux pouces au chapitre de la portée, a continué de toucher Duran par de courts directs au menton, dont certains ont envoyé le Californien au tapis. Duran s'est par la suite retrouvé étendu suite à un direct de la gauche, mais ce dernier a miraculeusement récupéré. Une gigantesque droite s'est par la suite abattue sur lui, ce qui a permis à Duran de finir son travail après seulement 4:05.

Cette victoire fut la septième du puissant Brésilien (qui n'a qu'un revers à sa fiche); Duran voit sa pour sa part sa fiche passer à 8-4-1.

Entrevue d'après-combat de Hugo Viana

MIKE RIO vs JOHN COFER

Deux poids légers et anciens participants de la série TUF se sont rencontrés à Las Vegas alors que John Cofer et Mike Rio ont patiemment tourné en rond et grapplé pendant la majeure partie des trois rounds avant que Rio remporte sa neuvième victoire en carrière.

Le premier round fut caractérisé par l'impasse, hormis quelques crochets de gauche de Cofer qui ont touché la cible ainsi que quelques tentatives de mises au sol de Rio. Rio a finalement réussi à amener son rival au sol en fin de round, mais Cofer l'a renversé et les deux hommes ont tenté leur chance pour une clé de genou. Le rythme s'est intensifié au second round, les deux poids légers s'étant portés à l'attaque, lançant (et encaissant) des coups de poing, sans jamais toutefois être ébranlés. Rio a profité de l’initiative de Cofer afin de le prendre par surprise et de le projeter violemment au sol, pour retomber en position de côté avant de prendre ses distances. Il a tenté d'éviter les coups de pied de Cofer jusqu'à ce que l'arbitre leur demande de se relever. Rio a plongé sur Cofer pour obtenir la mise au sol et a pris le dos de ce dernier alors qu'il tentait de se relever, mais Cofer l'a secoué et s'est retrouvé en position dominante.

La persistance de Rio a fini par payer. Il a obtenu la mise au sol au troisième round et est demeuré en position de côté, tentant pendant plusieurs minutes de se positionner afin de passer la clé de bras à son adversaire, en vain. Cofer a survécu à l'attaque et a renversé son rival, y allant pour une petite séance de "ground and pound" avant de se faire prendre les deux bras dans une clé de bras de nouveau, le forçant cette fois-ci à taper à la marque de 4:11.

"J'étais en "side mount" et je savais que si j'avais le moindre soubresaut, ça relâcherait la pression sur sa poitrine et lui laisserait la chance de me contrer", a déclaré Rio. "Lorsque j'ai bougé, il a capitalisé, donc j'ai effectué la transition vers la clé de bras et cela a fonctionné.” Cette victoire permet à Rio de voir sa fiche passer à 9-1; celle de Cofer indique désormais 7-4.

Entrevue d'après combat de Mike Rio

JARED PAPAZIAN vs TIMOTHY ELLIOTT

La soirée a débuté avec la présentation d'un affrontement dans la toujours très divertissante catégorie des poids mouche alors que Jared Papazian faisait ses débuts dans cette division contre Timothy Elliott. Le combattant originaire du Missouri, Elliott, a survécu à un coup de genou illégal lancé par inadvertance au premier engagement pour finalement punir Papazian pendant les deux rounds suivants et ultimement remporter la décision unanime.

Au son de la cloche, Elliott n'a pas perdu de temps avant de se porter à l'attaque et passer la guillotine à son adversaire, tentant d'alterner entre des frappes en GnP et une guillotine. Après s'être libéré de l'emprise de son rival, Papazian a touché Elliott avec un coup de genou illégal à la tête alors ce que dernier était en train de se relever. Après que l'officiel, Chris Tognoni, lui ait laissé le temps de récupérer, il a autorisé la poursuite de l'affrontement. Papazian a tenté de capitaliser sur le fait que son adversaire était blessé, mais s'est lui-même fait envoyer au sol par un crochet avant de se relever et d'être une fois amené au sol, cette fois-ci par un "single-leg". En corps à corps contre le grillage, l'action a ralenti, mais Elliott a montré qu'il avait les choses en main lorsqu'il a plongé pour la clé de talon dans les dernières secondes du round, réclamant sa juste part d'encouragements de la foule.

Les jeux de pied d'Elliott furent tout aussi efficaces au second round et les deux hommes ont touché la cible lors de furieux échanges de part et d'autre. Elliott a obtenu la mise au sol avec un "single-leg" et a infligé beaucoup de dommages au visage de son rival avec des coups de coude depuis la position dominante avant de se relever. Les deux hommes se sont par la suite étudié pendant un moment, les mains basse et lançant occasionnellement des combinaisons de coups de poing ici et là ainsi que des coups de pied et de genou qui ont pour la plupart été évités, bien que quelques coups de Papazian aient pour leur part touché la cible. Elliott a terminé le round comme il l'avait commencé – avec une mise au sol suivie de coups de coude depuis la position dominante au tapis.

Elliott a débuté le troisième engagement sur une nouvelle mise au sol et les deux combattants se sont tiraillé au sol jusqu'à ce l'arbitre leur demande de se relever. Papazian a intensifié le rythme, mais en se portant à l'attaque, il s'est fait envoyé au sol à la suite d'un coup. Elliott a rapidement pris la position montée afin de décharger ses coups de coude et coups de marteau. Papazian a donné son dos et Elliott a continué à attaquer jusqu'à ce qu'il ait l'ouverture nécessaire afin de tenter l'étranglement arrière, ce qu'il a fait à deux reprises au cours des dernières minutes. Papazian a cependant pu s'échapper, le sang sur son corps l'ayant rendu trop glissant pour que son adversaire puisse maintenir son emprise sur lui.

Le point de déduction ainsi que le round final au pointage de 10-8 sur la carte de deux juges ont permis à Elliott de s'emparer de la victoire par le score final de 30-25 à deux reprises et 30-26. Sa fiche passe ainsi à 9-3-1. La fiche de Papazian indique désormais 14-9 1 NL pour un total de 0-3 à l'UFC.

Médias

Récent
Megan Olivi joins Sacramento native Urijah Faber for a tour of the UFC 177 host city. You can watch the full video on UFC Fight Pass here: http://www.ufc.tv/video/my-city-urijah-faber
30 août 2014
The cursed fight card becomes a Cinderella story as the main event changes on weigh-in day. Renan Barao bows out for medical reasons, creating a once-in-a-lifetime chance for Joe Soto to face champion T.J. Dillashaw.
30 août 2014
Faites connaissance avec le Brésilien Diego Ferreira avant qu'il affronte Ramsey Nijem dans l'Octogone ce soir à l'UFC 177. Ferreira, invaincu en 10 combats professionnels, a tenté de livrer une solide performance contre Colton Smith à San Antonio.
30 août 2014
Le champion, T.J. Dillashaw, et le nouvel aspirant au titre Joe Soto. sont montés sur le pèse-personne avant de se prononcer sur les changements impromptus à la carte de l'UFC 177. Écoutez aussi les réactions de Dana White et Sean Shelby.
29 août 2014