Perez passe à l'histoire avec un KO en 17 secondes- Résultats des combats préliminaires de l'UFC 150

Ci-bas le compte-rendu des combats préliminaires de l'UFC 150 : Henderson vs Edgar II...
DENVER, 11 août – Remporter un premier combat à l’UFC ? Génial! Passer à l’histoire? Encore mieux!  Ce fut ce genre de soirée pour le jeune espoir mexicain de 22 ans, Erik Perez, qui a envoyé Ken Stone au tapis – face première – après une violente droite pour ensuite rapidement terminer le travail lors de son combat préliminaire à l’UFC 150 au Pepsi Center samedi soir. Il ne lui a fallu que 17 secondes avant de disposer de son rival par TKO, soit le knockout le plus rapide de l’histoire de l’UFC et de la WEC chez les poids coq.

Perez, qui est né et a grandi à Monterrey au Mexique et qui s’entraîne maintenant sous la tutelle de Greg Jackson à Albuquerque au Nouveau-Mexique, a vu sa fiche passer à 12-4. Quant à Stone (11-4) – un représentant de l’American Top Team - il écope d’un second revers consécutif à l’UFC.

Entrevue d’après-combat de Michael Erik Perez


Jared Hamman vs Michael Kuiper
Peu importe où et quand Jared Hamman se retrouve sur la carte d’un événement, les gens parlent inévitablement du possible combat de la soirée. Il était prévisible que la guerre de sept minutes qu’il a livré à Michael Kuiper allait faire bondir les fans debout au Pepsi Center en plus de s’imposer comme possible candidate à l’affrontement de la soirée, même si à la fin, ce dernier s’est incliné par TKO au second engagement.

Hamman (13-5) – qui vit et s’entraîne à Denver - était bien évidemment favori local, ce qui a donné aux fans de multiples occasions de l’encourager bruyamment à chaque fois qu’il touchait la cible avec des combinaisons et coups de pieds répétés. Or, Kuiper (12-1) ne s’est pas montré impressionné par la puissance de Hamman et a continué obstinément d’avancer pour finalement blesser son rival avec un coup de pied aux jambes, ce qui lui a permis de renverser la vapeur. Kuiper a intensifié ses attaques tout au cours du premier round, touchant le menton de Hamman de plus en plus fréquemment pour finalement l’envoyer au tapis avec un violent crochet de gauche. Au cours de la seconde moitié de l’engagement, Kuiper a aussi marqué des points avec une mise au sol, en plus d’avoir touché son adversaire avec de puissants coups de genou et un coup de genou à l’envolée. À la fin du round, Hamman vacillait, mais il est tout de même demeuré sur pied à envoyer instinctivement des frappes vers son bourreau.

Hamman a obtenu un bon départ au second round en lançant des combinaisons précises, mais Kuiper a tout simplement continué de le harceler avec des coups de pied et des droites, ce qui a forcé Hamman à battre en retraite. Les choses se sont dès lors envenimées lorsque Kuiper a envoyé Hamman au plancher pour ensuite l’ébranler de nouveau lorsque ce dernier s’est relevé. On était alors en droit de se demander : “Combien de temps Hamman pourra-t-il encore tenir ainsi?”

Kuiper a répondu à la question avec un uppercut et Hamman s’est affaissé contre le grillage tout en s’agrippant la jambe droite. L’officiel en avait assez vu. Il a mis un terme à l’affrontement à la marque de 2:16 du second round. Hamman a quitté la cage en boitant.

Entrevue d’après-combat de Michael Kuiper et Dennis Bermudez


Dennis Bermudez vs Tom Hayden
Dennis Bermudez ne se souvient assurément plus du coup de genou de Tom Hayden qui l’a envoyé au tapis au premier round.

Tout ce dont se souvient le New Yorkais c'est : “Ce gars est sur mon dos et tente de me passer l’étranglement arrière. Mais comment me suis-je donc retrouvé dans cette situation?”

Ce fut un autre départ relativement lent pour le finaliste de TUF 14 chez les poids plume, qui a survécu aux assauts de son rival avant de répliquer avec une guillotine debout, ce qui a forcé Hayden (8-2) à taper à 4:43 du premier round.

Bermudez a résisté non pas à une seule, mais bien à deux reprises alors qu’il se trouvait en mauvaise posture. Et Hayden lui aussi passé une clé de bras en cours de route, mais Bermudez l’a violemment plaqué au sol ce qui lui a fait relâcher son emprise.

Entrevue d’après-combat de Michael Kuiper et Dennis Bermudez


Dustin Pague vs Chico Camus
Ce n’est pas souvent que vous pouvez voir le plus petit combattant immobile au-dessus de son adversaire. C’est pourtant ce qu’a fait Chico Camus, un des plus petits poids coq de l’UFC, qui a pris la position dominante sur Dustin Pague lors d’un affrontement pour lequel le résultat n’était pas prévisible avant la toute fin.

Pague n’a tout simplement pu trouver le moyen de se relever après que Camus (12-3) ait pris position sur lui et ultimement, c’est l’accumulation de son contrôle au sol et son “ground-and-pound" qui ont persuadé les juges deprononcer la décision unanime en faveur de l’athlète de Milwaukee par le pointage de 29-28, 29-28 et 30-27.

Les deux combattants ont eu leur chance de terminer le combat. Pague (11-8) a notamment passé un étranglement triangulaire à Camus puis a encaissé plusieurs coups de coude de son rival en guise de réplique. Il a fallu attendre au troisième round avant que Pague reprenne le contrôle avec une mise au sol, puis en prenant le dos de Camus. Pris en “body lock”, Camus s’est échappé puis a pris la position dominante où il est demeuré jusqu’à la fin du round et a manqué de peu la chance de pouvoir finir son adversaire avec un étranglement arrière avant le son de cloche final.


Nik Lentz vs EIiji Mitsuoka
Souvenez-vous de ceci : Nik Lentz sera un jour champion des 145 livres de l’UFC.

C’est ce que l’athlète originaire du Minnesota a déclaré immédiatement après ses débuts dans la division des poids plume au cours desquels il est littéralement passé sur le corps de Eiji Mitsuoka, un vétéran possédant 11 ans d’expérience.

En effet, Lentz a pu faire tout ce qu’il voulait, quand il le voulait, pendant cette domination totale d’une durée de trois minutes et 45 secondes, imposant sans difficulté sa volonté sur Mitsuoka (18-9-2) – combinaison, coups de genou, tout y est passé. Il en a ajouté avec quatre mises au sol (dont deux violentes projections). L’inévitable s’est par la suite produit : Lentz a pris le dos du combattant japonais, l’a étendu au sol et lui a asséné de violents coups jusqu’à ce que l’arbitre juge qu’il en avait assez vu.

Cette victoire est venue mettre un terme à la séquence de deux revers consécutifs de Lentz (24-5-2) qui combattait jusqu’alors chez les poids légers. C’est d’ailleurs ces difficultés qui l’avaient convaincu d’embaucher le maître de la coupe de poids, Mike Dolce, et changer de catégorie de poids. Il a par ailleurs joint les rangs de l’American Top Team à Coconut Creek en Floride.

“Je suis extrêmement heureux. J’ai complètement modifié mon approche pour ce combat”, a expliqué Lentz. “Je me suis débarrassé de tous mes entraîneurs et m’en suis trouvé de nouveaux. Je suis allé en Floride et suis demeuré dans un hôtel miteux pendant huit semaines. J’ai tout laissé derrière moi parce que je sais que chez les poids plume, je peux devenir champion. Je pèse 146 livres, mais je suis deux fois plus fort qu’avant.”

Entrevue d’après-combat de Nik Lentz
 

 

Médias

Récent
The Rankings Report is a new weekly UFC.com series that gives you, the fans, a more in-depth look into the official UFC rankings. This week Matt Parrino and Frank Mir discuss the latest movement, including Dominick Cruz and Conor McGregor.
30 sept. 2014
Breaking news on the co-main event of the upcoming Ultimate Fighter finale!
30 sept. 2014
John Gooden and Dan Hardy take an in-depth look at UFC Fight Night Stockholm this Saturday. Watch on UFC FIGHT PASS.
30 sept. 2014
Le puissant poids mi-lourd, Ilir Latifi, accueille chaleureusement Chris Dempsey à l'UFC en le mettant KO au premier round. Voyez maintenant Latifi se mesurer à Jan Blachowicz en carte principale de l'UFC Fight Night Stockholm.
30 sept. 2014