Goyito fait ses preuves; Wineland gagne - Résultats officiels de la pesée de l'UFC 155

Ci-bas les résultats et le compte-rendu des combats préliminaires de l'UFC 155...
LAS VEGAS – Si des vedettes montantes telles les Erik Perez, Myles Jury et Max Holloway ont fait leur marque lors de la présentation de la carte des combats préliminaires de l'événement UFC 155 au MGM Grand Garden Arena samedi soir, cela n'a toutefois pas empêché les vétérans Eddie Wineland et Jamie Varner (deux anciens champions de la WEC) de montrer qu'ils sont encore au sommet de leur forme.

Brad Pickett vs Eddie Wineland

Lors du combat vedette de la carte des combats préliminaires de l'UFC 155, les poids coq Eddie Wineland et Brad Pickett ont échangé debout pendant presque toute la durée des trois rounds, ce qui a ultimement valu à Wineland la victoire par décision partagée par les pointages de 30-27, 29-28 et 30-27.

Pickett, qui a commencé à s'entraîner en tant que boxeur, a peut-être touché la cible avec plusieurs coups au corps et droites au premier round, mais c'est plutôt les dynamiques combinaisons de Wineland qui ont causé le plus de dommage. Même si la différence de taille entre les deux hommes est négligeable sur papier, ce que Pickett concédait à Wineland comme avantage à ce chapitre a semblé placer "One Punch" à distance de portée de son rival. C'est donc Wineland qui a touché son adversaire le plus fréquemment, envoyant même Pickett au tapis à la suite d'un uppercut, puis à deux autres reprises avec de rapides droites. Pickett a répondu avec une mise au sol, mais n'eut été de ce bref intermède, c'est debout que les deux hommes ont échangé dans l'ensemble.

Le reste du combat s'est présenté comme un match de boxe, à l'exception de quelques coups de pied de Pickett. Ce dernier a pourchassé Wineland, mettant de la pression et tentant d'atteindre la cible avec ses crochets de gauche et "overhands" de la droite, mais Wineland est demeuré évasif, plaçant de longs jabs et droites en contre-attaque. Wineland s'est ainsi assuré de la victoire, une vingtième en carrière (fiche de 20-8-1). Pickett voit pour sa part sa fiche passer à 23-7.

Entrevue d'après-combat d'Eddie Wineland


Erik Perez vs Byron Bloodwoorth

Le détenteur du KO le plus rapide de l'histoire de la division des poids coq, Erik Perez, a fait une entrée remarquée, ayant revêtu un masque de luchador. Il a fait un passage tout aussi remarqué dans l'Octogone en finissant Byron Bloodworth en moins de quatre minutes au premier round.

Bloodworth s'est rapidement porté à l'attaque et Perez l'a repoussé contre le grillage, où il l'a malmené avant de l'envoyer au tapis avec un coup de genou au corps pour ensuite le punir avec ses poings et ses coudes depuis la garde. Avec une minute à faire, Perez s'est relevé devant Bloodworth et a plongé sur son rival en lui balançant une solide droite suivie de plusieurs coups de marteau qui ont mis un terme au combat à 3:40.

Entrevue d'après-combat d'Erik Perez

La série de victoires de Perez s'étend donc maintenant à huit consécutives alors que le combattant de 24 ans voit sa fiche passer à 13-4; celle de Bloodworth indique désormais 6-3 chez les professionnels, 0-2 dans l'Octogone.

Melvin Guillard vs Jamie Varner

Deux semaines après que leur affrontement qui devait avoir lieu lors de l'événement TUF 16 Finale ait été annulé en raison d'ennuis de santé de Varner, les poids légers Jamie Varner et Melvin Guillard se sont finalement rencontrés. Varner a su conserver l'avantage sur son rival grâce à ses mises au sol, ce qui lui a finalement permis de remporter l'affrontement, les juges ayant rendu une décision partagée en sa faveur.

Le premier round a été principalement marqué par des attaques composées de coups de pied entre les deux polyvalents combattants. Les deux hommes ont chacun tenté de garder l'autre à distance, mais les coups de pied de Guillard ont néanmoins touché Varner. Quant à Varner, il a tenté de renverser la vapeur avec des coups au corps puis des combinaisons, or la rapidité de Guillard a permis à ce dernier de demeurer hors de danger. Au cours de la dernière minute, Varner a pressé Guillard contre le grillage et l'a ébranlé avec une série de coups avant d'obtenir la mise au sol.

Prenant confiance, Varner a rapidement repoussé son adversaire contre la cage et a amené Guillard au sol. Guillard s'est relevé, puis Varner a pris son dos debout. "The Young Assassin" l'a toutefois renversé par dessus et a tenté de le prendre en guillotine. Varner s'est montré plus agressif avec ses poings, tout spécialement avec sa droite – sa marque de commerce – et l'a utilisé afin de malmener Guillard contre le grillage, endroit où il a de nouveau obtenu une mise au sol. De retour debout, Guillard a semblé ébranler Varner à son tour avec une série de coups de poing, mais son adversaire a rapidement retrouvé ses esprits. Puis il a recommencé à mettre de la pression sur lui avant qu'un coup bas accidentel ne force un temps d'arrêt.

Guillard a ouvert les hostilités au troisième engagement avec un coup de genou à l'envolée, mais Varner a rapidement renvoyé son rival au grillage où il a pu obtenir une nouvelle mise au sol. Il a tenté une guillotine puis une clé de bras afin de garder Guillard au plancher, mais c'est finalement ce dernier qui a terminé dans sa garde. Varner s'est échappé et s'est relevé avant de renvoyer Guillard au tapis, puis ce fut au tour de Guillard de se relever à son tour. Avant même qu'il ne puisse lancer un seul coup, Varner l'a rabattu au centre du tapis. Guillard a brièvement tenté une clé de bras, puis un balayage, mais avec une minute à faire, Varner était de retour en position dominante dans sa garde fermée. Alors que Guillard tentait un triangle inversé, Varner s'est relevé et s'est arqué vers l'arrière afin de projeter Guillard sur la tête, faisant réagir la foule. Les juges ont tous considéré l'affrontement comme étant à sens unique, bien que ledit sens unique n'ait pas été dans le même sens. Ce sont des cartes de pointage de 30-27, 30-27 et 27-30 en faveur de Varner qui ont été rendues. Grâce à cette victoire, la fiche de Varner passe à 21-7-1 (2 NL). Celle de Guillard indique désormais 47-13-3 (1 NL).

Entrevue d'après-combat de Jamie Varner

Michael Johnson vs Myles Jury

Une autre jeune vedette montante s'est imposée en carte préliminaire alors que l'invaincu participant de TUF Live, Myles “Fury” Jury, 24 ans, a contrôlé le finaliste de TUF 12, Michael Johnson, pendant trois rounds pour finalement obtenir une victoire par décision.

Les deux poids légers se sont montrés patients pendant la première minute, mais Jury a pris le contrôle et a commencé sa domination avec un "double-leg". Malgré le fait que Johnson l'ait maintenu dans sa demi-garde, Jury a su tortiller le corps de "The Menace" afin de pouvoir le toucher à volonté depuis sa position. Johnson n'a su faire autre chose que tenter de survivre. Chaque fois que Johnson tentait de s'échapper, Jury est passé en position de côté au cours des 30 dernières secondes, puis en position montée avant de finalement prendre le dos de son adversaire.

De retour sur pied pour le second engagement, Johnson est demeuré plus prudent, gardant toujours quelques portes de sortie. Les deux hommes sont demeurés à distance jusqu'à ce que Jury attrape sa jambe sur un coup de pied et obtienne ainsi une mise au sol à mi-chemin de l'engagement. Dès lors, Johnson a fait ce qu'il a pu afin de contrôler les mains de Jury pendant les minutes qui ont suivi. Jury s'est néanmoins positionné pour causer du dommage avec ses coudes.

N'ayant rien à perdre, Johnson s'est porté à l'attaque en début de troisième round, utilisant son "sprawl" afin de demeurer hors de danger lors des deux premières tentatives de mise au sol, puis s'est retrouvé projeté au sol de nouveau, cette fois contre le grillage, avec Jury dans sa demi-garde. La grande portée de Jury et sa flexibilité lui ont permis d'utiliser des genoux et coudes. Alors que Johnson a tenté de se relever en fin de round, Jury l'a pris en guillotine, puis a obtenu une nouvelle mise au sol.

Les juges ont rendu des cartes de pointage identiques de 30-27 en faveur de Jury, qui a récolté une onzième victoire pour conserver une fiche parfaite. Présentant maintenant une fiche de 13-7, Johnson a vu sa série de trois victoires consécutives se terminer.

Entrevue d'après-combat de Myles Jury

Phil De Fries vs Todd Duffee

Le dernier des trois affrontements de l'UFC 155 présenté sur Facebook mettait en vedette un cogneur vs un grappler alors que les poids lourds Todd Duffee et Phil De Fries se sont livré un court affrontement. C'est avec un TKO au premier round que Duffee a effectué son retour dans l'Octogone.

Duffee – qui a jadis été détendeur du record de l'UFC pour le KO le plus rapide en 7 secondes – a coupé l'expert en jiu-jitsu au cours des premières cinq secondes, puis a rabattu son rival contre la clôture pour ensuite le malmener avec ses genoux et sa boxe. De Fries a repris ses esprits, du moins suffisamment afin d'obtenir une mise au sol contre le grillage. Alors que Duffee se relevait, De Fries a épinglé un de ses bras et a été capable de toucher la cible avec plusieurs coups.

De retour debout, ce fut tout à l'avantage du cogneur. Duffee a ébranlé De Fries avec un puissant uppercut suivi d'une bonne demi-douzaine de droites ayant littéralement éteint De Fries alors que ce dernier se trouvait toujours debout. L'arbitre a mis un terme aux hostilités à 2:04 du round. Il s'agit d'une huitième victoire pour Duffee (dont 2 revers figurent aussi à la fiche). La fiche de De Fries indique désormais 9-2 (1 NL).

Entrevue d'après-combat de Todd Duffee

Leonard Garcia vs Max Holloway

Favori de la foule et trois fois récipiendaire de bonus de combat de la soirée, Leonard Garcia tentait de remettre sa carrière sur les rails, mais trois rounds ne lui auront pas été suffisants puisqu'il s'est incliné par décision partagée devant le cogneur de 21 ans, Max Holloway, qui remplaçait son adversaire original, le spécialiste en soumission Cody McKenzie.

Les poids plume ont tous deux tenté de s'imposer comme agresseur à tour de rôle au premier round. Garcia a particulièrement bien fait avec ses coups de pied aux jambes et ses droites; Holloway avec ses coups de pied. Les deux hommes n'ont pas hésité à encaisser des coups afin de mieux pouvoir en porter. C'est finalement Holloway qui a obtenu la première mise au sol. Bien que les deux combattants aient une portée semblable, Holloway a utilisé ses longues jambes afin de repousser Garcia à plusieurs reprises avec des coups de pied arrière retournés. Le premier round s'est terminé alors que Garcia pourchassait Holloway qui a battu en retraite, non sans chercher une ouverture afin de toucher la cible avec un uppercut.

Holloway a trouvé sa zone de confort et a touché son rival avec des jabs en début de second engagement. Bien que composant avec de plus en plus de pression, Garcia a répondu avec une mise au sol. Malgré le fait que son style totalement ouvert ravissait la foule, Garcia laissait ainsi son visage totalement à découvert, le rendant vulnérable aux frappes précises de Holloway. Puis à partir de la seconde moitié du second round, il a semblé s'essouffler.

Les combinaisons de Garcia ont semblé toucher plus fréquemment au second round, bien que Holloway ait tenté de créer la distance avec des droites en contre-attaque et un coup de genou. Le tempérament plus agressif de Garcia a payé en milieu de round. Il a touché la cible de plus en plus fréquemment, pour le plus grand plaisir de la foule. Il a obtenu une autre mise au sol, puis vigilant à l'effet que Holloway peut être dangereux en soumission, il a marqué des points avec un coup de genou à la tête de son adversaire alors qu'il se relevait. Avec une minute à faire, la foule a encouragé les deux hommes à échanger. Garcia a tenu la tête de Holloway afin de le toucher avec des uppercuts. Holloway a tenté un rapide coup de pied alors que s'écoulaient les dernières secondes et le combat s'est terminé avec Garcia qui s'est échappé d'un étranglement triangulaire alors qu'il se trouvait en mauvaise posture.

Malgré le fait que les deux hommes ont levé les bras en guise de victoire avant que Holloway ne soulève Garcia dans les airs afin de célébrer, les juges n'ont pu nommer qu'un seul vainqueur. Ils se sont finalement prononcés en faveur de Holloway par décision partagée (29-28, 29-28 et 28-29). Ce revers était le quatrième consécutif de Garcia, dont la fiche indique désormais 19-10-1. Le plus jeune combattant de l'UFC, Holloway, a cimenté son statut de vedette montante et a vu sa fiche passer à 7-1.

Holloway a déclaré que sa victoire en était une pour tous les cogneurs : "Je suis tannée que les lutteurs récoltent toutes les victoires. Ils ne font que des mises au sol à la suite desquelles ils ne font rien d'autre et pour une raison ou une autre, ils récoltent des points pour cela. Je crois que je mérite pleinement cette victoire."

Entrevue d'après-combat de Max Holloway

Chris Cariaso vs John Moraga

Le premier affrontement de l'UFC 155 opposant les poids mouche John Moraga et Chris Cariaso s'est soldé par une douzième victoire de Moraga en carrière, cette fois-ci par tapout au 3ème round.

Cariaso a ouvert les hostilités avec ses classiques coups de pied à la tête, mais a eu plus de succès avec des coups de pied au corps. Moraga a pour sa part eu davantage de veine avec ses coups au corps et ses droites qui ont causé du dommage au côté gauche du visage de Cariaso. Moraga a visiblement eu l'avantage au cours de ce premier round, ayant ébranlé Cariaso à de multiples reprises en plus d'avoir obtenu une mise au sol à mi-chemin du round. Il a néanmoins glissé à une seule reprise par lui-même alors qu'un de ses coups de pied est littéralement passé par-dessus la tête de Cariaso.

Le début du second round a été passablement plus agressif, Cariaso se portant à l'attaque avec des combinaisons de coups de poing et de pied. Mais avant longtemps, les combattants ont tempéré leurs ardeurs et repris un rythme semblable à celui du premier engagement. Après un moment à se ceinturer contre la cage, ils se sont mis à échanger violemment pour le plus grand plaisir des amateurs. Cariaso s'est montré plus précis au cours de ce second round – particulièrement avec un coup de pied à la tête – mais Moraga est demeuré compétitif avec ses contre-attaques. Un échange en fin de round s'est terminé alors que Cariaso s'est retrouvé sur le dos au tapis, permettant à Moraga de jongler avec l'idée de plonger dans sa garde avant de permettre à Cariaso de se relever. Cariaso a à son tour amené Moraga au sol pour ensuite prendre sa garde.

Cariaso est sorti agressif au troisième round et a payé pour sa témérité en encaissant de solides coups, une gracieuseté de Moraga. Cariaso s'est retrouvé sur son dos contre la clôture. Moraga s'est jeté sur lui, luis a passé une guillotine et l'a forcé à taper à la marque de 1:11 del'engagement.

Cette victoire permet à Moraga de présenter une impressionnante fiche de 12-1. Cariaso, dont le revers a mis un terme à la série de trois victoires consécutives, présente désormais une fiche de 14-4.

Médias

Récent
The Ultimate Fighter 19 : Photos avant et après
23 avr. 2014
Photos tirées du second épisode de la série The Ultimate Fighter 19 dont l'affrontement entre Hector Urbina et Cathal Pendred.
23 avr. 2014
L'événement UFC 172 pourrait ébranler le classement des poids mi-lourds alors que le champion Jon Jones défendra sa ceinture pour la 7e fois et qu'Anthony Johnson fera son retour dans l'Octogone. À ne pas manquer le dimanche 27 avril à 4:00 sur UFC.TV.
21 avr. 2014
La correspondante de l'UFC, Megan Olivi, discute avec le légendaire Chuck Liddell avant l'UFC 172. The Iceman passe en revue sa carrière et fait ses pronostics sur le combat entre Glover Teixeira et Jon Jones. Entrevue complète sur UFC Fight Pass.
23 avr. 2014