Diaz et St-Pierre dérapent lors de la conférence téléphonique

L'action commence à environ 25:00 - cliquez ici afin d'écouter le fichier audio sur votre mobile
Malgré le fait que six des têtes d'affiche de la carte principale de l'UFC 158 étaient appelées à participer à la conférence téléphonique avec les médias de l'UFC 158, l'attention a été presqu'entièrement dirigée vers le premier aspirant à la ceinture des poids mi-moyens, Nick Diaz, et ses longues réponses et échanges animés avec le champion en titre, Georges St-Pierre.

Les deux hommes se sont tout d'abord témoigné du respect en tant que combattants et adversaires. Diaz a par la site tenté d'expliquer que la raison pour laquelle il a de fréquentes sautes d'humeur est qu'il tente d'obtenir l'attention qu'il croit mériter, mais qu'on ne lui donne pas.

"Je crois qu'on devrait me donner le crédit que je mérite et que GSP devrait se voir offrir l'adversaire chevronné qu'il mérite, et c'est – je crois – un point de vue que partage les amateurs", a commenté Diaz au sujet de son combat de championnat controversé. "Ça me met vraiment en colère. Je crois que Georges appréciera cela et qu'il sait que je mérite légitimement ma position."

Mais après 25 minutes, un journaliste a demandé à St-Pierre s'il se considérait "choyé", tel que l'avait fait remarquer Diaz. Diaz a vu là une ouverture afin d'en ajouter davantage, "Je l'espère bien m…$()@#*r!", s'est-il écrié. "Si j'avais autant d'argent, il bien certain que je me ferais bichonner le derrière!"

"Permets-moi de te dire quelque chose, imbécile inculte", a répondu St-Pierre - qui est habituellement d'un naturel plutôt tempéré – après avoir finalement trouvé ses mots. "Je n'ai pas toujours été riche. J'ai commencé au bas de l'échelle et j'ai trimé dur pour arriver là où je suis."

Dès lors, les deux hommes se sont mis à se couper mutuellement la parole, échanger des insultes, jurons (du moins pour Diaz) et enchaîner les tentatives d'explication.

Même si à la fin, les deux combattants en sont revenus à leur discours initial quant au fait qu'ils se respectaient mutuellement, le mal était fait. Les coups de canon ont résonné haut et fort. Il n'y avait maintenant plus aucune place au doute : l'UFC 158 a bel et bien tout un combat à présenter.

Médias

Récent
UFC correspondent Megan Olivi goes one round with UFC lightweight Ramsey Nijem before his UFC 177 bout with Diego Ferreira. Nijem reflects on his second straight fight against an undefeated fighter and his brother's influence on his training camp.
28 août 2014
UFC 177 headliners T.J. Dillashaw and Renan Barao and the rest of the stars from this weekend's event meet with the media to discuss their upcoming bouts. Tune in to UFC 177 this Saturday, live on Pay-Per-View!
28 août 2014
Fighters Visit Teletón Children's Rehabilitation Center while in Mexico City. The CRIT for disabled children is sponsored and produced by Televisa and more than 500 Mexican and foreign media; more than 100 commercial firms sponsor the event.
28 août 2014
UFC 177 Ultimate Media Day at the Sleep Train Arena on August 28, 2014 in Sacramento, California. (Photo by Josh Hedges/Zuffa LLC/Zuffa LLC via Getty Images)
28 août 2014