Pyle livre la marchandise - Résultats des combats préliminaires de l'UFC 160

Ci-bas les résultats et le compte-rendu des combats préliminaires de l'UFC 160...
Les fans ont rempli le MGM Grand Garden Arena en vue de l'UFC 160 et du combat de championnat chez les poids lourds et ceux qui sont arrivés tôt ont eu l'occasion de voir à l'oeuvre de gros calibres et des combats chaudement disputés, gracieuseté de combattants de catégories beaucoup plus légères.   

Mike Pyle vs Rick Story

Après s'être pratiquement fait finir au premier round, le mi-moyen Mike Pyle a répliqué avec des coups de coude, de genou et son jiu-jitsu pour finalement obtenir la victoire par décision partagée sur le vétéran Rick Story lors du combat vedette des préliminaires de l'UFC 160.

Après un solide coup de Story, Pyle s'est rapidement engagé en corps à corps et Story a réussi à obtenir une mise au sol. Alors que Story lançait des coups depuis la garde, Pyle lui a isolé un bras. Il a tenté une clé de bras en se retournant ventre contre sol, mais Story a résisté et s'est de nouveau retrouvé dans la garde de Pyle. De retour debout, Story a repoussé Pyle contre le grillage. Pyle faisant marche arrière, Story a martelé “Quicksand” avec une série de crochets à la tête et au corps. Avant que Pyle ne prenne ses aises, Story a touché la cible avec un coup au corps suivi d'une gauche qui a fait tomber son adversaire au tapis, telle une tonne de brique. Story s’est précipité afin de terminer le travail en "ground and pound", mais Pyle a fait la tortue, ce qui lui a permis de survivre jusqu'au son de cloche.

Cette décharge a cependant semblé réveiller Pyle, qui a lancé plusieurs jabs et coups de pied en début de second round. Cela n'a toutefois pas ralenti Story, qui a déchargé et a touché successivement son rival avec un crochet de droite, un direct de gauche et un coup au corps. Un coup de pied avant de Pyle a été le préambule à une attaque avec un coup de genou qui a semblé ébranler Story, qui a répondu avec une mise au sol. Avec Story dans sa garde, Pyle lui a agrippé un bras et a tenté de le tordre vers l'arrière, mais il a manqué de levier afin de pouvoir compléter le kimura. La dernière minute s'est jouée dans la garde active de Pyle, le combattant ceinture brune en jiu-jitsu brésilien lançant des frappes entre les tentatives de clé de bras et de triangle.

Les deux hommes sont par la suite apparus fatigués au troisième round, la majorité de leurs frappes ne faisant que fendre l'air. Passablement affaibli par la fatigue Story a permis à Pyle de lui servir quelques coups de genou, mais il s'est par la suite porté à l'avant avec des coups au corps. Alors que Story cherchait une ouverture pour une mise au sol le long de la clôture, Pyle a lancé de solides coups de coude ayant causé du dommage à son rival. Épuisé, Story a encaissé une série de coups de coude avant de pratiquement tomber vers l'avant. Pyle a utilisé une clé de bras afin de passer en position montée avant de prendre le dos de Story et de terminer l'engagement dans cette position avantageuse.

Les juges ont rendu des cartes de pointage de 29-28, 29-28 et 28-29 en faveur de Pyle, qui a ainsi vu sa fiche passer à 25-8-1. Même s'il était heureux de sa victoire, Pyle s'est montré déçu de sa performance. "Je me suis trop fait toucher au premier round, mais je me suis senti techniquement plus solide au fur et à mesure que le combat se poursuivait", a-t-il commenté. La fiche de Story indique désormais 15-7.

Dennis Bermudez vs Max Holloway
Les poids plume Dennis Bermudez et Max Holloway se sont livré une bataille acharnée de quinze minutes et c'est l'agressivité de Bermudez, ses mises au sol et sa bonne vieille rudesse qui lui ont valu la victoire par décision unanime sur le phénoménal Max Holloway.

Bermudez s'est rapidement porté à l'attaque, mais Holloway s'est défendu, donc Bermudez est passé aux cous de pieds. Holloway a commencé à laisser sortir son jab et son avantage de portée de quatre pouces lui a permis de tenir Bermudez à distance pendant un bon moment. Ce dernier s'est frayé un chemin à l'intérieur et a touché la cible avec une droite, mais Hollowway a intensifié des jeux de pieds afin de faire davantage travailler Bermodez. Bermudez a lancé une gauche et Holloway a répondu avec un coup de pied arrière retourné qui a touché son rival à la mâchoire, le forçant à tenter une mise au sol désespérée. Ils se sont relevés et Bermudez a repoussé son adversaire contre la cage afin de récupérer, mais a encaissé quelques coups de genou au cours du processus. Dans les 30 dernières secondes, Holloway a lancé trois coups de pied arrière retournés qui ont touché le corps de Bermudez.

Au second engagement, Bermudez a tenté un "single-leg", mais Holloway a réussi à le renverser et prendre son dos avant qu'ils se relèvent. Aussitôt qu'ils se sont séparés, Holloway a touché la cible avec un coup de pied à la tête contre le grillage. Bermudez a répondu avec un coup à la Superman et a continué à charger avec des crochets et coups de coude. L'agressivité de Bermudez a forcé Holloway à choisir minutieusement ses attaques, ce qu'il a fait avec des coups de coude, coups de pied à la tête et droites. Bermudez a obtenu une mise au sol en fin de round et a facilement esquivé la tentative de clé de bras.

Bermudez n'a pas ralenti au troisième round et a commencé en force avec des coups de pied aux jambes avant d'obtenir deux mises au sol. Mêrme si les deux hommes se sont montrés actifs, leurs frappes ont moins touché la cible qu'attendu. Il y a eu des échanges de part et d'autre avant que Bermudez obtienne une autre mise au sol et malmène son rival en "ground and pound" depuis la position dominante avant de passer en demi-garde pour le restant de la dernière minute.

Le finaliste de TUF 14, Bermudez, a remporté la victoire lors de ce combat serré par le pointage de 29-28, 29-28 et 28-29 et a ainsi vu sa fiche passer à 12-3. "Je ne sais pas pourquoi il arrive parfois que je doive encaisser quelques coups pour me réveiller lors d'un combat", a commenté Bermudez. "Mon entraîneur veut que j'envoie mes partenaires au tapis et ne pas les laisser se relever. Je crois que c'est cette attitude que vous avez pu voir lors de cet affrontement.” Holloway, le plus jeune combattant à l'UFC, possède maintenant une fiche de 7-2, son seul autre revers ayant été lors de ses débuts à l'UFC contre Dustin Poirier.

Colton Smith vs Robert Whittaker
Lors d'un combat chez les mi-moyens opposant le vainqueur de la série TUF 16, Colton Smith, et celui de TUF Smashes, Robert Whittaker, l'Australien a eu peu à faire, dominant outrageusement Smith avant de terminer le travail au troisième round.

Pendant presque toute la durée du combat, Whittaker s'est tenu au centre de l'Octogone le bras gauche pendant le long de son corps qu'il fouettait occasionnellement afin de frapper Smith. Il a aussi aisément contrecarré les attaques de son rival en contre-attaquant lorsque ce dernier tentait de l'amener au sol. Smith a néanmoins su marquer quelques points avec deux crochets de droite qui ont touché son adversaire, mais Whittaker a tout simplement ignoré l'attaque et a répondu en causant du dommage à Smith avec ses frappes. Le troisième crochet de Smith a toutefois permis à ce dernier d'envoyer Whittaker momentanément au tapis, mettant ainsi la table à ce que Smith puisse initier une autre mise au sol rapide en fin de round.

Le second engagement s’est ouvert avec des échanges et Smith s'est brièvement écroulé à la suite d'un uppercut. Les deux hommes ont par la suite échangé avec ferveur. Ils sont par la suite retournés à leurs bonnes vieilles habitudes, Whittaker se tenant au centre de la cage et Smith circulant alentour. Ce dernier a par ailleurs amené Whittaker au sol avec un "single leg", puis un coup bas accidentel de Whittaker a forcé une période de récupération. À la reprise des hostilités, Smith a déchargé plus de coups de pied aux jambes, et les deux pugilistes ont échangé sauvagement en seconde moitié de deuxième round. Whittaker a coupé Smith à la joue et a visiblement ébranlé ce dernier, provoquant l'explosion de la foule massée au MGM Grand Garden Arena, qui a ainsi manifesté son appréciation.

L'avantage de portée d'un pouce de Smith a été imperceptible au troisième round, malgré le fait qu'il ait tenté de se porter à l'attaque. Lors de ses tentatives, il a manqué son adversaire et s'est épuisé. Lors de l'échange suivant, Whittaker l'a envoyé au tapis avec une gauche, puis s'est précipité au sol afin de terminer le travail avec des coups de poing jusqu'à l'intervention de l'arbitre à 0:41.

Avec cette victoire, Whittaker a vu sa fiche passer à 12-2. Celle de Smith indique désormais 6-2. Whittaker a résumé le combat. “Il m'a infligé quelques bons coups et j'ai tout simplement essayé de lui en rendre dix fois plus pour chacune de ses attaques.” Smith a aussi donné le crédit à son adversaire : “Robert et moi avons tout donné pour les fans. On a déjà dit de moi que j'étais un combattant ennuyeux donc je voulais vraiment en mettre plein la vie.”

Voyez les faits saillants de la performance de Whittaker

Khabib Nurmagomedov vs Abel Trujillo
Le combattant d'origine russe, Khabib Nurmagomedov, a obtenu une vingtième victoire consécutive en jouant à la poupée pendant trois rounds avec Abel Trujillo. Le combattant âgé de 24 ans a remporté ce combat de poids légers par les pointages de 30-27 (x3) et a brisé le record de l'Ufc pour le plus grand nombre de mises au sol au cours d'un et unique combat par la marque de 21. Les deux protagonistes se sont tenus pas mal plus à distance que la veille à la pesée, où ils avaient dû être séparés, et le premier coup a été le fruit de Trujillo, qui a connecté avec une gauche. Trujillo a redoublé d'ardeur lors de ses attaques, puis a obtenu une mise au sol. Nurmagomedov l'a remercié en le coinçant dans une tentative de clé de bras, mais Trujillo s'est échappé et s'est relevé. Nurmagomedov a immédiatement pris son dos et l'a envoyé au sol à huit reprises consécutives, ne perdant jamais son emprise du dos de Trujillo à chaque fois que le Blackzilian se relevait. Trujillo a esquivé la dernière mise au sol, mais s'est aussitôt retrouvé coincé dans un triangle, position dans laquelle il est demeuré jusqu'au son de la cloche.

Après un bras de fer en début de round, Trujillo a voulu s'imposer comme agresseur, mais Nurmagomedov l'a touché puis l'a amené au sol. De retour debout, les deux hommes se sont lancé des haymakers à tour de rôle lors des échanges qui ont suivi, puis le champion de Sambo a obtenu une autre mise au sol sur le lutteur All-American, puis a de nouveau fait culbuter Trujillo qui s'est retrouvé sur son dos et pris entre deux crochets. Même si Trujillo est brièvement atterrir en position montée après une autre mise au sol et les deux hommes n'ont cessé de se relever à chaque fois.

Trujillo a lancé une gauche à l'endroit de Nurmagomedov, mais a encaissé une contre-attaque et s'est retrouvé coincé en "bodylock". Dès lors, ce fut une longue suite de répétitions des mises au sol - telle qu'on l'avait vu au premier round - portant leur nombre à plus de 20 seulement pour ce round. Nurmagomedov a par la suite lancé quelques coups de genou au sol avant de projeter de nouveau son rival dans les airs et en remettre avec une souplesse..

La fiche de Nurmagomedov demeure ainsi parfaite et indique 20-0, alors que Trujillo écope d'un cinquième revers en carrière et voit sa fiche passer à 10-5. "Je suis désolé de ne pas avoir fait le poids pour ce combat", a commenté "The Eagle", qui a sacrifié 20% de sa bourse après s'être présenté 2.5 livres au-dessus de la limite permise chez les poids légers. "Je voulais monter l'étendue de mon savoir-faire en lutte afin de supporter les efforts qui sont faits dans le cadre de la campagne "Sauvez la lutte olympique". La lutte m'importe beaucoup et nous devons absolument faire tout ce que nous pouvons pour la sauver.”

Voyez les faits saillants de la performance de Nurmagomedov

Stephen Thompson vs Nah-Shon Burrell
Les cogneurs mi-moyens Stephen Thompson et Nah-Shon Burrell ont passé la majeure partie de leur affrontement de 15 minutes à se disputer la meilleure position contre le grillage. Même si Burrell s'est montré plus rapide avec ses frappes tout au long du combat, c'est la puissance de Thompson ainsi que son arsenal diversifié qui lui ont valu de remporter la victoire par décision unanime lors du premier combat préliminaire télévisé.

Thompson, qui possède une fiche de 57-0 en kickboxing, a amorcé le combat en lançant deux coups de pied au corps de Burrell, qui a rapidement lancé une gauche et chargé son rival contre le grillage. Il a tenté d'obtenir une mise au sol, mais a été neutralisé. Un autre échange semblable s'en est suivi, Burrell initiant le corps à corps et lançant des coups de genou avant de reprendre ses distances. De retour au centre de la cage, Thompson a finalement profité du fait que Burrell lançait un crochet afin de plonger pour l'amener au sol. Ils ont une fois de plus lutté pour la position contre le grillage et cette fois-ci, lorsqu'ils se sont séparés, Burrell a tenté de demeurer près de son rival et a ébranlé Thompson avec un uppercut avant de lancer en plus des coups de genou en corps à corps. Ce fut ensuite au tour de Thompson de sonner Burrell avec un uppercut, et alors que Burrell a tenté d'amener Thompson au sol, c'est Thompson qui a terminé sa course en position montée.

Le second round n'a pas été particulièrement différent, sinon que Thompson a commencé à utiliser davantage ses mains afin de lancer des frappes au corps et à la tête de Burrell, empêchant du coup “The Rock n Rolla” d'amenuiser sa distance. Après avoir suffisamment affaibli Burrell, il a déchargé une combinaison qui s'est terminée par un coup de pied à la tête, puis une autre paire de coups de pied identiques. Thompson a ensuite lancé quelques coups de poing au corps de Burrell et le combattant originaire de Philadelphie n'a semblé avoir aucune réponse à l'arsenal de Thompson.

Burrell s'est porté à l'attaque avec une droite et a cherché à s'imposer comme agresseur au troisième round. Il s'est fait accueillir par une panoplie de coups de pied digne de jeux vidéos de Wonderboy, qui a payé pour son attitude trop décontractée. Cela a donné le coup d'envoi à un échange au centre de l'Octogone, le plus long du combat d'ailleurs, qui a semblé à l'avantage de Thompson. Les coups de pied de Thompson ont fait le travail tant en offensive qu'en défensive et une autre mise au sol s'est ajoutée, ne laissant plus aucun doute quant au fait qu'il avait bien remporté le combat.

Les juges ont rendu des cartes de pointage de 30-27 et 29-28 à deux reprises en faveur de Thompson qui a ainsi vu sa fiche passer à 7-1, son seul revers ayant été face au vétéran Matt Brown en avril dernier. “Ça faisait déjà un an que je n'étais pas battu et on dirait que les choses devenaient de pire en pire au fur et à mesure que le combat approchait, considérant que j'avais perdu mon dernier affrontement”, a expliqué Thompson. “J'ai dû surmonter le trac et j'ai eu un solide premier round et ai voulu mettre un peu ma lutte à l'avant-plan.” Burrell, le septième plus jeune combattant de l'UFC, a maintenant une fiche de 9-3.

Voyez les faits saillants de la performance de Thompson

Brian Bowles vs George Roop
Le poids coq de six pieds, George Roop, a utilisé sa taille et sa précision afin de finir l'ancien champion de la WEC, Brian Bowles, en moins de sept minutes.

Malgré le fait que Roop avait un avantage de taille de six pouces, le différentiel de portée des deux combattants n'était que de 1.5 pouce et Bowles a bien réussi à combler cet écart au premier round. Roop s'est imposé le premier, ébranlant Bowles avec un coup de pied avant puis un autre à la tête. Bowles a utilisé son long jab de gauche afin de pénétrer à l'intérieur à plusieurs reprises et a doublé Roop qui lançait des uppercuts en lui balançant de rapides droites. Roop a ensuite lancé un coup de genou que Bowles a facilement esquivé. Bowles a contre-attaqué avec de bonnes droites et des coups au corps. Du côté de Roop, ce sont plutôt ses jabs de gauche et ses coups de pied qui ont porté fruit, mais il a ralenti le rythme en fin de round alors que celui de Bowles s'intensifiait. Avec environ une minute à faire, Bowles a envoyé Roop au sol après l'impact s'une série de coups au corps, il s'est rué sur son rival afin de lui balancer des coups de poing, puis a tenté de lui passer une guillotine. Roop s'est échappé, mais Bowles était en position montée et a pu aisément contrôler son adversaire jusqu'à la fin du round.

Au deuxième round, Roop a malmené son rival avec des coups de pied et un coup de coude alors que Bowles ne semblait savoir que faire d'autre que lancer des coups au corps. Les hommes de coin de Roop lui ont crié d'utiliser ses angles et répondant au signal, ce dernier a envoyé Bowles au tapis avec une droite. Roop s'est précipité afin de terminer le travail au sol. Herb Dean a mis un terme au combat et en guise de célébration, Roop a fait une souplesse à son entraîneur avant de simuler une attaque en GnP en position montéee.

Le combat a été arrêté à la marque de 1:43 du second round. Roop a ainsi vu sa fiche passer à 2-0 chez les poids coq, la troisième catégorie de poids au sein de laquelle il a combattu sous la bannière Zuffa. Au combiné, il possède une fiche de 14-10-1. La fiche de Bowles, qui était classé 8eèm dans sa division, indique désormais 10-3, ses seuls autres revers ayant été aux mains d'Urijah Faber et Dominick Cruz.

Voyez les faits saillants de la performance de Roop

Jeremy Stephens vs Estevan Payan
En 16 combats à l'UFC, Jeremy “Lil Heathen” Stephens na jamais refusé d'affronter des adversaires coriaces, ayant affronté des combattants tels que Joe Lauzon, Sam Stout, Anthony Pettis et Donald Cerrone. Lors de ses débuts poids plume à l'UFC 160, il a rencontré un autre guerrier, l'imparable vétéran Strikeforce, Estevan “El Terrible” Payan. Stephens a mis un terme à sa série de trois revers consécutifs au terme de trois rounds passablement sanglants, dominant outrageusement Payan et montrant qu'il possède toujours la rapidité, la puissance et la durabilité qui lui étaient propres, et ce malgré son changement de catégorie de poids.

Il n'y a pas eu de temps mort – Stephens est sorti en force avec de puissants coups de pied aux jambes et Payant a répondu avec sa boxe. Payan a lancé un coup au corps puis une droite qui ont fait vaciller Stephens, qui s'est précipité sur son rival et est atterri dans une guillotine, le forçant à s'échapper. Au sol, les deux pugilistes ont échangé des coups de coude, mais Stephens a fait du dommage depuis la garde de son adversaire, infligeant une coupure au front de Payan. Payan a touché son rival avec un coup de pied relevé et a brièvement mis le bras de Stephens en danger, mais “Lil Heathen” a utilisé une tentative d'omoplata afin de rouler puis se relever. Stephens a tenté une autre mise au sol le long de la cage et a réussi, puis il a échangé des coups de genou avec Payan en se relevant. Stephens a été clairement l'agresseur au cours de cet engagement, touchant plus fréquemment son adversaire, notamment avec des coups de pied aux jambes et deux combinaisons une/deux avant le son de la cloche.

Stephens a immédiatement ébranlé Payan avec une droite en début de second round. Payan a marqué quelques points avec des coups de pied aux jambes, mais Stephens lui a rapidement répondu avec une, puis deux mises au sol. Il a par la suite infligé une seconde coupure au front de Payan en GnP depuis la position montée, puis est passé en position de côté pour finalement revenir en position dominante pour presque toute la durée restante de ce round passablement mouvementé et… sanglant! Stephens a tenté un étranglement arrière, mais en raison du sang sur le visage de son adversaire, il n'a pu le compléter, ce dernier étant visiblement trop glissant.

Les hommes de coin de Payan l'implorant de garder le combat debout, les deux hommes se sont engagés dans une guerre de kickboxing au troisième round et une solide droite suivie d'un coup de pied à la tête de Stephens ont rouvert la coupure au visage de Payan. Stephens a obtenu une autre mise au sol avant la marque de deux minutes, puis a balancé des coups de genou au corps de son adversaire et lancé quelques coups de marteau alors que Payan tentait tant bien que mal de se relever et rester debout. Stephens l'a de nouveau ramené au tapis avec une minute à faire, continuant de malmener Payan depuis la demi-garde.

Les juges ont rendu des cartes de pointage de 30-27, 30-26 et 30-26 en faveur de Stephens, qui a ainsi vu da fiche en AMM passer à 21-9 et celle à l'UFC à 8-8. “Ma coupe de poids a été difficile et ce poids est un nouveau défi pour moi”, a commenté Stephens. “Je me sens beaucoup plus léger, plus rapide et je frappe encore plus fort.” La fiche de Payan indique désormais 14-4 (1 NL).

Voyez les faits saillants de la performance de Stephens

Médias

Récent
The girls competing in the The Ultimate fighter Brazil 3 Octagon girl contest turn the tables and give their choices for some of the standouts in this season. New episodes post every Sunday night, exclusively on UFC Fight Pass.
19 avr. 2014
FOX UFC Saturday event at the Amway Center on April 19, 2014 in Orlando, Florida.
19 avr. 2014
NBA legend Shaquille O'Neal and UFC correspondent Megan Olivi chat it up before UFC on FOX 11. Hear how the big man helped pull off the pre-fight press conference and how he was introduced to mixed martial arts.
19 avr. 2014
UFc president Dana White meets with the media to discuss all things UFC on FOX 11.
19 avr. 2014