Résultats des combats préliminaires de l'UFC 166

Ci-bas le compte-rendudes combats préliminaires télévisés de l'UFC 166.

Entrevues d'après-combat avec Megan Olivi
Tim Boetsch a continué à récolter les succès chez les poids moyens tandis que l'ancien 185 livres Hector Lombard a été brillant lors de ses débuts chez les poids mi-moyens au cours des combats préliminaires télévisés.

Tim Boetsch vs CB Dollaway
Lors d'un des combats les plus étranges de l'histoire récente, le poids moyen Tim Boetsch a remporté une décision partagée sur CB Dollaway. Il convient de noter que cet affrontement entre puissants lutteurs n'a pas été sans raviver certains souvenirs, l'ancien participant de TUF 7, Dollaway, ayant littéralement adopté une attitude à la Diaz.

Boetsch est sorti en force en agressant Dollaway, qui a la réputation de tomber sous les frappes. Dollaway est toutefois resté hors de danger et a contre-attaqué. Par contre, les tentatives d'offense de Dollaway sont demeurées vaines, Boetsch ayant attrapé ses coups de pied et poursuivi sans relâche son adversaire. Au cours de l'engagement, Dollaway s'est moqué à plusieurs reprises de Boetsch, même après s'être fait couper, puis il a levé les mains et piqué "The Barbarian". Les réactions de Boetsch lui auraient pourtant laissé l'opportunité de contre-attaquer, mais il a plutôt laissé "The Doberman" poursuivre ses attaques avec de solides coups de genou depuis le clinch.

Lorsque Boetsch a chargé au second round, Dollaway – un ancien lutteur de l'Arizona State University – l'a rabattu au sol et est immédiatement passé en demi-garde. Il a tenté de prendre le dos de Boetsch, mais son rival beaucoup plus gros que lui n'a eu qu'à se relever pour y échapper. Après s'être fait ébranler par un direct de la droite, Dollaway a réagi avec une autre mise au sol, mais cela s'est retourné contre lui puisqu'il s'est retrouvé avec Boetsch sur son dos à lui lancer des coups de marteau. De retour au centre, Dollaway a évité un autre coup de Boetsch puis a de nouveau emmené ce dernier au sol. Boetsch s'est ensuite emparé du bras de Dolloway, mais depuis son dos, il n'y avait que très peu de danger et Dollaway a utilisé son autre bras afin de frapper Boetsch dans les côtes avec son coude jusqu'au son de la cloche.

Dollaway a ouvert le troisième round en se moquant allégrement de Boetsch et ce dernier s'est ensuite mis à le frapper furieusement et manqua la cible de peu. Il a peu après reçu un doigt accidentel à l'oeil. Après avoir été brièvement examiné par le médecin, Boetsch est revenu en force, mais Dollaway s'est défendu une fois de plus en le repoussant, lui mettant de nouveau le doigt dans l'œil, ce qui lui a valu un point de déduction de l'arbitre Kerry Hatley. Boetsch s'est ensuite montré agressif et a touché la cible avec une gauche puis une droite, mais Dollaway l'a esquivé de justesse et a agrippé le coup de pied de son rival pour l'emmener au sol. Boetsch l'a pris en guillotine, mais Dollaway est passé en position montée complète. Boetsch a néanmoins trouvé le moyen de se relever. Retenant Dollaway contre le grillage, il a évacué sa frustration en piétinant ce dernier. Boetsch a par la suite pourchassé le Doberman pendant la dernière minute, mais Dollaway a chargé sa droite afin de contre-attaquer. Il a par la suite obtenu deux mises au sol auxquelles Boetsch a répondu par une tentative d'étranglement avant le son de la cloche.

Grâce au point de déduction, deux juges ont donné Boetsch vainqueur par le pointage de 30-26, tandis que l'autre a rendu une carte de 27-29. Boetsch a ainsi vu sa fiche passer à 17-6 au total; 5-2 chez les poids moyens. Quant à Dollaway, qui remplaçait Luke Rockhold qui s'était retiré en raison d'une blessure, sa fiche indique désormais 14-6.

Entrevue d'après-combat de Boetsch avec Megan Olivi

Nate Marquardt vs Hector Lombard
Après deux combats consécutifs s'étant soldés par décision, Hector “Lightning” Lombard a réveillé la foule en envoyant Nate Marquardt dans les nuages au premier round lors des débuts de ce dernier chez les poids mi-moyens.

Lombard était passablement détendu lorsqu'il a traqué l'ancien poids moyen, Marquardt, tout autour de l'Octogone. Marquardt a lancé un coup de pied, sans succès, et les échanges sont par la suite demeurés vains jusqu'à ce passage en corps à corps au cours duquel Lombard a touché son rival avec de rapides coups avant que Marquardt ne le repousse avec un solide coup de genou. Marquardt a peu après été ébranlé par une gauche de Lombard et ce dernier n'a pas perdu de temps pour capitaliser alors que Marquardt cherchait à battre en retraite pour reprendre ses esprits. Lombard l'a pourchassé et a redoublé ses attaques jusqu'à ce qu'il ne puisse plus atteindre Marquardt en raison de sa garde. Par sa persévérance, Lombard a néanmoins pu le toucher une fois de plus avec une droite. Que Marquardt soit tombé à la renverse ou ait glissé, une chose est sûre : Lombard ne s'est pas arrêté afin de se poser la question. Il s'est précipité afin de le marteler jusqu'à ce que Marquardt ne soit plus en mesure de se défendre. Le combat a été arrêté à la marque de 1:48.

Grâce à cette victoire, le Cubain présente maintenant une fiche de 33-4-1 (1 NL); quant à Marquardt - qui s'est fait mettre KO lors de ses deux derniers combats - il voit sa fiche passer à 35-13-2.

Entrevue d'après-combat de Lombard avec Megan Olivi

Sarah Kaufman vs Jessica Eye
Les combattants chez les poids moyens, Sarah Kaufman et Jessica Eye, ont livré un match de boxe de trois rounds passablement excitant au cours duquel Eye a contre toute attente malmené l'ancienne championne Strikeforce pour ultimement l'emporter par décision partagée.

Le premier round a permis d'imposer le rythme du combat. Kaufman a pourchassé Eye, qui n'a pas hésité à échanger avec sa rivale. Eye a répondu à chacune des attaques en repoussant la Canadienne contre le grillage afin de l'y contenir pour ensuite la malmener avec sa boxe et en lui piétinant les pieds. Ayant encaissé un direct de Eye ainsi que des coups de coude au clinch, Kaufman a redoublé d'ardeur, initiant le clinch et tentant de jouer du genou. Après s'être échappée du grillage, elle a commencé à s'imposer davantage, lançant un solide coup de genou ainsi que plusieurs frappes à l'endroit de son adversaire.

La Canadienne originaire de la Colombie-Britannique, Kaufman, a mieux mixé ses attaques au second engagement, notamment avec des uppercuts et ses coups de genou avant d'ajouter ses coups de pied aux jambes. Ayant enfin trouvé son rythme, elle a poursuivi obstinément Eye malgré le fait que son oeil gauche enflait à vue d'œil. Une grosse droite de Kaufman a inspiré Eye, qui a de nouveau repoussé l'ancienne championne Strikeforce contre la clôture, où elle a pu piétiner les pieds de Kaufman sans relâche. Kaufman a néanmoins pu renverser Eye et la maintenir acculée à la cage à son tour, pour lui lancer des coups de genou aux cuisses et un coup de coude au visage.

Même si Kaufman a continué à se porter à l'attaque et lancer des combinaisons au troisième round, Eye est celle qui a lancé la première frappe significative de cet engagement, une longue gauche. Kaufman a contrôlé sa rivale au clinch contre la cage, faisant de son mieux avec ses genoux, puis avec 90 secondes à faire, une solide droite de Kaufman a ébranlé Eye, qui a habilement survécu à l'attaque. Elle a ensuite repoussé la Canadienne au grillage pour sa propre sécurité. L'oeil gauche de “Evil” étant maintenant passablement enflé à l'instar de celui de son adversaire, Kaufman en a profité afin de terminer le round en force en redoublant d'ardeur et en lançant encore plus de droites depuis le clinch.

Les juges ont rendu des cartes de pointage de 29-28, 29-28 et 28-29 en faveur de Eye, qui voit ainsi sa fiche passer à 11-1 au terme de ce premier affrontement chez les poids coq (elle combattait habituellement chez les poids mouche). Quant à Kaufman, sa fiche indique désormais 16-3, ses seuls autres revers ayant été aux mains de l'actuelle championne de l'UFC, Ronda Rousey, et de l'ancienne championne Strikeforce, Marloes Coenen.

Entrevue d'après-combat de Jessica Eye

George Sotiropoulos vs KJ Noons
Un autre combat préliminaire potentiellement intéressant opposant le boxeur KJ Noons et la ceinture noire en jiu-jitsu brésilien, George Sotiropoulos, s'est principalement passé debout et c'est Noons qui a ultimement remporté la victoire par décision unanime.

Sotiropoulos se déplaçait allégrement pendant que Noons testait sa portée avec des jabs. Les deux combattants se tenaient cependant à distance, ce qui a fait réagir la foule qui venait d'avoir droit à quatre finitions consécutives, donc qui s'attendait à de l'action plus percutante. Noons a touché l'Australien avec quelques coups au corps auxquels Sotiropoulos a répondu à une reprise. Puis à la troisième minute, la foule a commencé à manifester bruyamment son mécontentement. Noons, un ancien boxeur professionnel, a touché la cible d'un direct, ce qui a fait réagir les spectateurs qui ont étonnamment poussé des cris d'encouragement, probablement en raison du fait qu'il manquait d'action. Il s'est cependant par la suite pris un doigt dans l'œil, ce qui a nécessité un temps d'arrêt. Noons a finalement déchargé ses canons lors des 30 dernières secondes, coupant Sots à plusieurs reprises.

La glace ayant été brisée, les deux pugilistes se sont montrés moins prudents en début de second round, Noons mettant de la pression sur Sotiropoulos qui pour sa part, s'en tenait à des contre-attaques et coups de pied. La façon de bouger de Noons le rendant particulièrement vulnérable aux attaques, sa tête s'est retrouvée plusieurs fois dans la ligne de feu. Cela a permis à l'entraîneur de TUF Smashes de marquer quelques points et d'obtenir une mise au sol avec trois minutes à faire. Cette fois, lorsque Noons a rebondi en fin d'engagement, Sotiropoulos était prêt à réagir et a lancé un crochet puis un coup de poing à la tête de son rival.

Le troisième round s'est rapidement transformé en sauvage combat de boxe, puis Sotiropoulos a ajouté quelques coups de pied et tentatives de mise au sol à ses attaques. Noons a continué à charger avec ses crochets, mais ses attaques ont laissé des ouvertures à l'Australien afin qu'il puisse en faire de même. Deux droites de Noons ont ébranlé Sotiropoulos et l'ont coupé au front, mais le tenace combattant de 36 ans a continué à se porter à l'attaque, tentant de nouveau d'emmener son adversaire au sol. Noons s'est montré impassible entre les coups, ses mains restant basses et sa posture totalement ouverte, un air confus planant sur son visage alors qu'il tentait de porter le coup de grâce à Sotiropoulos. Noons a littéralement vidé son chargeur et Sotiropoulous a bien tenté d'autres coups de pied, mais aucun des deux hommes n'a été en mesure de faire quoi que ce soir pour renverser le cours du combat.

Les juges ont rendu des cartes de pointage de 29-28, 29-28 et 30-27 en faveur de Noons, qui a ainsi mis un terme à sa série de trois revers consécutifs. Sa fiche indique maintenant 11-6. Quant à celle de Sotiropoulos, elle est désormais de 14-6. Cette défaite était sa quatrième consécutive.

Entrevue d'après-combat de Noons avec Megan Olivi
dimanche, octobre 26
3AM
CEST
Rio de Janeiro, Brazil

Médias

Récent
As featherweight champion Jose Aldo prepares for his title defense on home soil in Rio, he has harsh words for his opponent Chad Mendes and divisional up-and-comer Conor McGregor. Still stateside, Mendes trains alongside Nate Diaz.
21 oct. 2014
Cain Velasquez injured his right knee in training, opening the door for Mark Hunt, who will now face Fabricio Werdum for the interim UFC heavyweight title at UFC 180. Watch his stunning KO walk off win over Nelson.
21 oct. 2014
UFC stars Johny Hendricks, Anthony Pettis, Khabib Nurmagomedov, Jamie Varner, and Ultimate Fighter 20 contestant Felice Herrig offer their opinions on the UFC 179 main event.
21 oct. 2014
Felice Herrig obtient du soutien des entraîneurs de Team Pettis dans sa préparation en vue de son combat revanche contre Heather Clark. Après le visionnement des vidéos, Anthony Pettis est persuadé que Felice a un avantage considérable pour ce combat.
21 oct. 2014