Résultats des combats préliminaires de l'UFC on FOX 7 : San Jose est KO!

Ci-bas les résultats et le compte-rendu des combats préliminaires de l'UFC on FOX 7...
Le début de l'événement UFC on FOX 7, présenté au HP Pavilion de San Jose, a été ponctué de KO considérant que six des huit premiers affrontements de sont terminés par des frappes. Les combattants recrutés de Strikeforce ont eu une soirée partagée lors des préliminaires, cumulant 2 victoires pour 2 revers. Ceux de la WEC ont cependant eu plus de veine avec trois victoires en tout autant d'apparitions, tous par d'impressionnantes finitions.

Chad Mendes vs Darren Elkins
Grâce à Chad Mendes, Team Alpha Male a fait un tour du chapeau lors des combats préliminaires de l'UFC on FOX, ses coéquipier Joseph Benavidez et TJ Dillashaw ayant aussi remporté leur affrontement respectif par TKO. Le poids plume Mendes n'a pour sa part eu besoin que de 68 secondes afin de mettre un terme à la série de cinq victoires consécutives de Darren Elkins.

Mendes s'est rapidement porté à l'attaque, dardant son rival avec des coups de pied aux jambes. Il a par la suite ébranlé Elkins avec une solide droite. Ce dernier a brièvement chancelé vers l'arrière avant de reprendre ses esprits. Mendes n'a laissé aucune chance à Elkins de respirer, se portant une fois de plus à l'attaque avec une droite à la tempe, ce qui lui a permis d’envoyer Elkins au sol; une chute qui est presque apparue au ralenti.

Mendes, un lutteur ayant remporté ses trois derniers affrontements de brutaux KO, voit ainsi sa fiche passer à 14-1, son seul revers ayant été contre le champion Jose Aldo en janvier 2012 en combat de championnat. Quant à Elkins, il voit un premier revers chez les poids plume s'ajouter à sa fiche. La fiche de l'ancien poids léger totalise maintenant 17-3.

Francis Carmont vs Lorenz Larkin
Les poids moyens Francis Carmont et Lorenz Larkin se sont engagés dans un affrontement au rythme passablement lent au cours duquel les tentatives de mise au sol par "single-leg" n'ont eu d'égal que les solides coups de pied aux jambes de Larkin, bien qu'aucun des deux hommes n'ait réellement trouvé son rythme et sa distance. Les juges ont finalement octroyé la victoire à Carmont, un partenaire d'entraînement de Georges St-Pierre au Tristar de Montréal, ruinant ainsi les débuts à l'UFC de Larkin et entachant sa fiche jusqu'alors parfaite.

L'action debout a principalement a été marquée par le fait que Carmont traquait continuellement son rival, lançant occasionnellement quelques frappes et coups de pied. Le cogneur Larkin avait beau tenter de trouver une ouverture afin de pénétrer à l'intérieur, mais les 6 pouces de portée qu'il concédait à son adversaire le désavantageait clairement. Après une minute environ, Carmont a tenté une mise au sol. Larkin a lancé quelques coups de coude et a utilisé sa flexibilité afin de se défendre, même lorsque Carmont lui a agrippé la jambe. À un certain point, Carmont a traîné Larkin jusqu'au centre de la cage, mais ce dernier s'est relevé et ils sont retournés au grillage, où Carmont a finalement abandonné sa tentative.

Larkin a touché plus souvent avec des coups de pied aux jambes au second round – dont de rapides coups de pied renversés – et a commencé à trouver sa zone de confort, mais Carmont a obtenu une autre mise au sol contre le grillage. De retour debout, Larkin a balancé de solides coups de coude afin d'éviter de se retrouver de nouveau au sol, puis a ramené l'action au centre de la cage.  Or Carmont a réussi un "double-leg" en fin de round, ce qui lui a probablement suffi afin de cumuler plus de points.

Les deux se sont échangés des coups de pied au corps en début de troisième round, mais ce sont les mises au sol de Carmont et son contrôle contre le grillage qui ont marqué ces moments. Une des projections de Carmont l'a envoyé directement dans un triangle, ce qui aurait pu être dangereux, mais les deux hommes étaient si glissants qu'il a pu s'échapper sans problème. La réalité l'a cependant rattrapé lors d'un tentative de gogoplata de Larkin, puis Carmont a dû composer avec le kimura que ce dernier a immédiatement tenté ensuite. Bien que le Français se soit retrouvé sur le derrière, il s'est rapidement relevé et a levé les mains avec arrogance devant Larkin.

Tous les juges ont rendu des cartes de pointage de 29-28 en faveur de Carmont, au grand dam de la foule qui l'a bruyamment hué jusqu'à son retour dans les coulisses. Carmont, dont la fiche est désormais de 21-7, a maintenant remporté ses dix derniers affrontements, ses cinq plus récents dans l'Octogone. Quant à Larkin, sa fiche est maintenant de 13-1 (avec un non-lieu, son revers contre Muhammed Lawal ayant été changé pour un non-lieu après que ce dernier ait été testé positif).

Ramsey Nijem vs Myles Jury
Le membre de la distribution de TUF 15, Myles Jury, qui avait été forcé de se retirer de la course lors de TUF 13 en raison d'une blessure, est demeuré invaincu avec un dramatique KO sur l'éventuel finaliste de TUF 13, Ramsey Nijem. Malgré un premier round passé au sol, le combat s'est abruptement terminé au second engagement – faisant de cet affrontement le cinq des six combats préliminaires de l'UFC on FOX à se terminer par KO ou TKO.

Nijem s'est porté à l'attaque au premier round, et Jury en a profité afin d'obtenir une mise au sol. Jury est passé en position de côté, puis a pris le dos de son rival avant de tenter une clé de bras et un crucifix. Nijem s'est relevé, mais Jury l'a ramené au sol près du grillage et a pris son dos. Nijem s'est relevé, mais s'est immédiatement fait coincer dans un triangle. Il a finalement réussi à se décoincer et se relever, reprenant le contrôle contre la cage. Mais Jury l'a renversé et l'a cette fois-ci mis en danger avec un triangle inversé avant la fin de l'engagement.

Au second round, les deux hommes se sont échangés des coups de poing pour ensuite battre tous deux en retraite afin de se retrouver hors de portée. S'est ensuivi une pause en raison d'un coup accidentel à l'oeil de Nijem. Nijem a par la suite continué à s'imposer comme agresseur et en a rapidement payé le prix. Il s'est avancé afin de balancer une frappe et une droite de Jury l'a littéralement sonné, l'envoyant du coup au tapis. Jury a plongé afin de terminer sa sale besogne, mais c'était superflu, son rival ayant ainsi capitulé à la marque de 1:02.

Jury, 24 ans, qui s'entraîne auprès de l'équipe Alliance en compagnie de Dominick Cruz et Ross Pearson à San Diego, voit sa fiche passer à 12-0. Quant à Nijem, sa série de trois victoires consécutives s'arrête ainsi et sa fiche indique désormais 8-3.  Entrevue d'après-combat de Ramsey Nijem

Joseph Benavidez vs Darren Uyenoyama
Le combattant de Sacramento, Joseph Benavidez, a dominé son rival de San Francisco, Darren Uyenoyama, en pied-poing, remportant l'affrontant par TKO au second round.

Les deux se sont montrés actifs dès le début du combat, Benavidez pourchassant Uyenoyama autour de la cage afin de l'intimider. Même si ses coups de pied et de poing ne lui ont pas permis d'envoyer Uyenoyama au tapis, ils lui ont tout de même permis de le faire chanceler et battre en retraite. À deux reprises au cours du round, Benavidez a agrippé la jambe d'Uyenoyama à la suite d'un coup de pied pour ensuite le jeter au sol, lui balancer des coups de pied et finalement laisser la ceinture noire de jiu-jitsu brésilien se relever. Benavidez a aussi marqué des points avec une mise au sol au cours du premier round et a envoyé son rival au tapis à la suite d'un coup de pied à la tête.

Benavidez a ébranlé Uyenoyama au point de le faire reculer à au moins 5 reprises au cours des 75 premières secondes. Après avoir encaissé de gros coups de pied au corps contre le grillage, Uyenoyama l'a menacé avec une mise au sol après avoir pris le contrôle de son dos. Or, lorsque Uyenoyama a basculé vers l'arrière, Benavidez n'était plus sous son emprise et il en a profité afin de plonger sur son rival avec de solides coups de poing depuis la position dominante avant de se relever. Dès lors, Benavidez s'est mis à toucher la cible à volonté, frappant le visage de son adversaire à souhait avec toutes les frappes inimaginables. Avec quelques secondes à faire en fin de round, une droite au corps lui a permis d'envoyer Uyenoyama au tapis et les frappes qui ont suivi ont permis à Benavidez d'obtenir la victoire par TKO à 4:50.

Déjà classé parmi les meilleurs challengers poids mouche malgré le fait qu'il se soit incliné lors du tout premier championnat de l'UFC dans cette catégorie en septembre dernier, Benavidez (maintenant 18-3) se retrouve en tête du classement et s'impose naturellement comme premier aspirant. “Je me sens confiant à tous les niveaux”, a déclaré Benavidez. “J'ai été capable d'aller au sol avec un grappler et je me sens aussi plus fort, tout particulièrement lorsque je suis en position dominante. J'ai aussi simulé en grosse droite et j'ai été capable de connecter. Mes entraîneurs hurlaient qu'il était blessé, donc je me suis précipité sur lui.”

“À mon avis, Joseph est le meilleur et le plus polyvalent des 125 livres au monde, peu importe qu'il ait ou non la ceinture”, a commencé Uyenoyama. “Je me suis fait prendre et devrai travailler plus fort. Chapeau à Joseph pour cet excellent combat.” Uyenoyama, qui était classé au huitième rang, voit sa fiche passer à 8-4.  Entrevue d'après-combat de Joseph Benavidez

Tim Means vs Jorge Masvidal
Son agressivité et ses mises au sol ont permis au poids léger, Jorge Masvidal, de se sortir victorieux lors de sa première apparition à l'UFC. L'ancien aspirant au titre Strikeforce a remporté la décision unanime sur Tim Means.

Means a pris le centre de l'Octogone au premier round, lançant des coups de pied et des jabs afin de trouver sa distance et son rythme. Même s'il est significativement plus grand que Masvidal, son avantage de portée était de seulement un pouce et Masvidal l'a complètement débordé. Les deux combattants ont lancé de solides crochets et Masvidal a dardé son adversaire avec des coups au corps. En fin de premier round, Masvidal a obtenu une mise au sol depuis le dos de son rival, puis a repoussé ce dernier à proximité de la cage. De retour au centre de l'Octogone, ce fut au tour de Means de tenter un "single-leg", qu'a pu facilement esquiver Masvidal.

Masvidal a eu une autre mise au sol au second round, mais cela a réveillé Means qui s'est mis à lancer des coups de coude et coups de pied qui ont incité Masvidal à se relever. Means s'est toutefois fait ébranler pendant les échanges et Masvidal en a profité afin de le repousser sur le derrière et a laissé s'abattre une pluie de coups pour ensuite prendre le dos de Means et lui passer un crochet. Suite à une autre mise au sol, Masvidal a lancé de solides coups de coude depuis la garde de son adversaire. Après avoir repris son sang-froid, Means a tenté un triangle, puis a lancé quelques coups de coude à son tour depuis sa position. Même au sol, les deux combattants sont demeurés passablement actifs et ils étaient tous deux ensanglantés en fin de second round.

Means a lancé de solides crochets en début de troisième round, puis profité du fait que Masvidal tentait un "single-leg" afin de lui balancer un coup de genou. Masvidal a toutefois éventuellement obtenu la mise au sol convoitée (puis une seconde) contre le grillage, mais Means a rouvert la coupure de Masvidal avec ses coups de coude. Masvidal a répondu avec de solides frappes et coups de coude depuis la position dominante et les deux hommes ont échangé dans cette position pendant la majeure partie du round. Means a fait de son mieux afin de contrôler les bras de Masvidal, tentant par la suite un kimura et renversant ultimement son rival pour atterrir en position dominante et attaquer en GnP jusqu'au son de la cloche.

Les trois juges ont rendu des cartes de pointage de 29-28 en faveur de Masvidal. La fiche de ce dernier est maintenant de 24-7, son seul revers lors de son passage à Strikeforce ayant été en combat de championnat contre Gilbert Melendez. “Ma stratégie était d'échanger avec lui et exposer ses faiblesses, mais la lutte a fonctionné”, a affirmé Masvidal. “C'était super de pouvoir m'installer dans sa garde et lancer des frappes.”

“Je ne m'attendais pas à ce qu'il tente autant de mises au sol”, a commenté Means (18-4-1), dont la série de neuf victoires consécutives vient de connaître sa fin. “Je pensais qu'il tenterait de pénétrer à l'intérieur et frapper. J'aurais du me défendre davantage. Ce n'est toutefois pas une déception totale parce que la foule est restée derrière nous et je crois que nous leur avons donné exactement le spectacle qu'ils étaient venus voir.”

TJ Dillashaw vs Hugo Viana
Le combattant de Sacramento, TJ Dillashaw, a obtenu une deuxième victoire consécutive par KO en deux apparitions à titre de remplaçant de dernière minute. Il a en effet fini l'ancien participant de la série TUF Brasil, Hugo Viana, en moins d'un round lors de ce premier combat de la carte préliminaire télévisée.

Dillashaw s'est fait toucher rapidement lorsqu'il a plongé pour la mise au sol. Il a toutefois réussi à prendre le dos de Viana. Ce dernier s'est relevé et a repoussé les tentatives de mise au sol subséquentes de Dillashaw. Viana, qui s'entraîne en taekwondo depuis l'âge de 12 ans, a lancé un coup de genou et touché sévèrement le nez de Dillashaw, qui s'est mis à saigner. Dillashaw a ensuite obtenu un second "knockdown".  Ensuite, les deux hommes se sont mis à échanger furieusement et ont à tour de rôle été envoyés au tapis pour se relever très rapidement. Après un direct de droite de Dillashaw, il a déchargé sa fureur avec une combinaison. Il a continué avec un uppercut, puis un coup au sol, ce qui a fait bondir la foule. C'est avec des coups de marteau qu'il a terminé le travail à la marque de 4:22.

Avec cette victoire, Dillashaw voit sa fiche passer à 9-1, son seul revers en carrière ayant été aux mains de Diego Brandao lors des finales TUF 14. “Je savais que mon adversaire était rapide, je savais que Hugo était un dur”, a commenté Dillashaw. “J'ai simplement tenté de garder un rythme rapide.” La fiche de Viana indique désormais 7-2. Il s'agit d'un premier revers pour lui en trois sorties à l'UFC.  Entrevue d'après-combat de TJ Dillashaw

Anthony Njokuani vs Roger Bowling
Après avoir commencé sa carrière à l'UFC avec cinq combats consécutifs s'étant terminés à la décision, Anthony Njokuani est revenu à ses vieilles habitudes en arrêtant l'ancien combattant Strikeforce, Roger Bowling, par KO.

La majeure partie du premier round s'est passée debout, Njokuani se montrant particulièrement léger et mobile, forçant Bowling à s'avancer et se compromettre pour couper la distance. Malgré un désavantage de près de sept pouces au niveau de la portée, c'est Bowling qui a marqué le plus de points, touchant son rival avec des coups au corps, coups de pied aux jambes et crochets de la gauche. Même si la gauche de Bowling n'a jamais causé de dommage, il a frappé Njokuani et l'a menacé habilement contre le grillage. Njokuani s'est cependant montré rapide en plus de montrer de belles feintes de pieds. Avec un peu plus d'une minute à faire au premier round, Bowling a plongé dans les jambes de son rival puis a tenté de lancer des frappes depuis la garde de Njokuani. Njokuani est resté calme et s'est relevé, puis a semblé trouver son rythme et sa distance, touchant son rival à son tour avec un coup de genou, un coup de pied à la tête, un direct et un coup de coude avant la fin de l'engagement.

Au second round, Njokuani a montré hors de tout doute que le vent avait tourné. Il a attrapé un coup de pied de Bowling et a balancé ce dernier au tapis. Njokuani a aussi touché la cible avec une variété de coups de pied et les deux hommes ont échangé librement à courte distance. Bowling – qui faisait ses débuts chez les poids légers après un passage chez les mi-moyens – n'était pas aussi rapide qu'il en avait l'habitude et a été forcé de pourchasser son adversaire. À mi-chemin du round, Njokuani a lancé un crochet gauche parfait qui a fait plier les genoux de Bowling, qui s'est écroulé face première au sol.

Le temps officiel de ce KO a été de 2:52. Ce fut aussi la première fois que le combattant – habitué des bonus à la WEC – finissait un de ses adversaires depuis 2010. Le combattant de Las Vegas, Njokuani, a donc maintenant une fiche de 17-7 après avoir alterné victoires et défaites depuis qu'il a joint les rangs de l'UFC. “C'est si merveilleux”, a-t-il commenté. “J'ai perdu lors de mes trois derniers combats en Californie et il était clair que je voulais mettre un terme à cette séquence.” Quant à Bowling, un athlète originaire de l'Ohio, il voit sa fiche passer à 11-4.  Entrevue d'après-combat d'Anthony Njokuani

Clifford Starks vs Yoel Romero
Les duels de type lutteur vs lutteur se terminent souvent debout, et ce fut le cas lors du tout premier affrontement présenté au HP Pavilion de San Jose. Le combat fut relativement court. Yoel Romero, un médaillé olympique cubain en lutte, n'a pas perdu de temps lors de ses débuts à l'UFC et a mis KO le grappler Clifford Starks en seulement 92 secondes.

Les deux massifs poids moyens ont commencé à bonne distance et ont testé leurs coups de pied et coups de poing à longue portée. Romero a par la suite lancé un coup de genou à l'envolée qui a brutalement envoyé Starks au tapis. Romero s'est précipité sur Starks afin de le frapper à la tête, mais ce n'était pas nécessaire et le combat fut arrêté.

Romero, représentant l'ATT, a ainsi obtenu une première victoire sous la bannière Zuffa (il avait écopé d'un revers lors de son seul affrontement Strikeforce). Sa fiche de 5-1 comporte maintenant cinq victoires par KO. Quant à Starks, il s'incline ainsi pour une seconde fois d'affilée et voit sa fiche passer à 8-2, 1-2 à l'UFC.  Entrevue d'après-combat de Yoel Romero

Médias

Récent
Pour la toute première fois, Ultimate 100 Knockouts, une émission spéciale originalement présentée à la télévision à la carte, est maintenant disponible sur UFC FIGHT PASS. Voyez plus de trois heures des meilleurs KO de l'histoire de l'UFC.
26 nov. 2014
UFC Countdown vous emmène dans les coulisses de l'UFC 181. L'actuel champion de l'UFC et ancien champion WEC, Anthony Pettis mettra son titre en jeu contre l'ancien champion Strikeforce, Gilbert Melendez.
29 nov. 2014
Tickets to the biggest UFC event ever in Europe go on sale this Friday 28th November. Alexander Gustafsson vs. Anthony Johnson as well as Dan Henderson vs. Gegard Mousasi at the 30,000 seater Tele2 Arena.
26 nov. 2014
Les membres de Team Pettisdonnent leur opinion au sujet du combat entre leurs coéquipières Jessica Penne et Aisling Daly. Voyez le nouvel épisode cette semaine sur UFC FIGHT PASS!
26 nov. 2014