Yves Edwards - Jeune pour toujours

"Je peux vous garantir que peu importe combien de temps vous vivez, vous pouvez toujours apprendre quelque chose de nouveau et grandir en combattant" - Yves Edwards
UFC lightweight Yves EdwardsIl ne faut que quelques secondes lorsqu'on l'a au téléphone pour se rendre compte que Yves Edwards n'est pas du tout un combattant comme tous les autres. Il nous confie que cela doit surement provenir du fait qu'il est originaire des Bahamas mais je suis plutôt de ceux qui pensent que dans une autre vite, sans doute, il a du être saxophonistes dans un groupe de jazz ou quelque chose comme ça. Il est si détendu, cool peu importe la question et semble si raisonné. 

Et c'est peut être justement là que se trouve le secret de sa longévité dans le milieu des sports de combats et particulièrement dans le monde des arts martiaux mixtes. Trois semaines seulement après son combat face à Jeremy Stephens, l'homme "zen" fêtera son quinzième anniversaire dans le milieu professionnel. Ce qui est un fait incroyable tant il se fait rare de perdurer dans le milieu et seul des noms tels que Randy Couture / Dan Henderson qui sont parmi ceux à pouvoir occuper cette place si chère de "vétéran" de l'UFC. 

" Que vous puissiez citer mon nom tout près de ceux-là est un véritable honneur pour moi, même à 36 ans. Et pour être tout à fait, je ne pense pas franchement être du même niveau et mériter véritablement d'être dans le même "groupe" que ces gars-là. Je crois que je suis chanceux même. Je ne sais pas si ça provient de mes origines, de mes gênes, mais c'est vrai que je suis quelqu'un d'assez facile à vivre, qui ne se prend pas la tête et qui reste cool. Cette détente quotidienne me permet aussi de m’entraîner avec de bonnes ondes en moi et d'être dans une attitude positive qui permet de continuer à apprendre et progresser. Je m'entraîne sans stress, sans me soucier mentalement de tel truc ou tel autre et en étant complètement dans ce que je fais sans avoir à penser à de quelconques problèmes extérieurs. Tout cela me fait me sentir encore jeune et je crois pouvoir encore continuer sereinement car j'y prends beaucoup de plaisir et c'est une des activités les plus sympas et amusantes que j'ai été amené à pratiquer" nous explique "Edwards.


Edwards est tout simplement modeste. Car disons le sans détour, pour ceux qui ne connaissent pas
bien la discipline, on peut dire qu'il a été l'un des meilleurs combattants de la catégorie des poids léger à l'UFC. Et je dois avouer que son palmarès récent n'est absolument pas à l'image de l'homme et de ses qualités de combattants. Et pour ceux qui douteraient, il suffit de regarder la dernière prestation face au vainqueur du TUF 13 Tony Ferguson. C'était en Décembre dernier. Alors qu'on s'attendait à un choc inter-générationnelle voire même un combat peu équilibre, c'est le contraire qui s'est produit. Edward a livre une guerre sans merci et tenté de contrôler les ardeurs de son jeune adversaire. Ferguson a certes obtenu la décision mais l'issue du combat aurait tout à afit pu être différente. Et ce soir-là, Edward a remporté une victoire auprès du public : 
 
“Je pensais vraiment ce soir-là avoir donné beaucoup en tout cas plus que le score de 30-27 ne le refléterait,” expliquera t-il en faisant référence au score de deux des juges avant de poursuivre :

"J'ai revu le combat et je peux concevoir que l'un ou l'autre pouvait gagner et que ce score n'était pas pour désigner celui qui était dominé mais pour indiqué une préférence et un vainqueur. Mais peu importe la planète sur laquelle tu te trouves, je sais que j'ai gagné ce deuxième round. Maintenant je ne suis pas ceux qui s'acharne sur leur sort et  refusent les décisions contre lesquelles il est inutile de se battre. Après une défaite, il faut juste retourner à l'entraînement et chercher à revenir plus fort". 

C'est là toute la philosophie d'Edward. Une force tranquille qui n'a pas fini de donner le meilleur de lui-même dans l'octogone et qui continue à combattre avec la même passion. Il conclura d'ailleurs notre entretien en partageant avec un nous un souvenir d'enfance :

"Je me souviens que plus jeune je regardais Highlander et je me disais, j'aimerais beaucoup être comme l'un de ces types. Et je peux vous dire, qu'en étant combattant aujourd'hui, je sais que j'aurais toujours à travailler dur mais que j'apprendrais toujours plus. C'est la spécificité de notre discipline : le combat est une source inépuisable de savoir". 

Watch Past Fights

Médias

Récent
In this MetroPCS Move of the Week; Flyweight title contender, Joseph Benavidez, finishes Tim Elliott at UFC 172.
21 nov. 2014
UFC correspondent Megan Olivi goes one round with Fight Night Austin headliner Cub Swanson to discuss his matchup with Frankie Edgar, his quick return to the Octagon, and his thoughts on the featherweight division.
21 nov. 2014
MMA H.E.A.T.'s Karyn Bryant talks via Skype with UFC Lightweight Nick Hein and hears what he has to say about his upcoming fight with James Vick.
21 nov. 2014
Frankie Edgar sits down with UFC correspondent Megan Olivi to talk about some his favorite things, including food, movies and vacation spots. Edgar meets Cub Swanson in the main event of Fight Night Austin.
21 nov. 2014